Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 09:38

Comme évoqué dans l'article qui suit, une nouvelle crise se profile, une crise financière, plusieurs indices assez significatifs pointent leurs vilains museaux.

Depuis 2008 rien n'a été véritablement fait, sinon augmenter certaines garanties bancaires, mais suffiront elles, pour ma part j'en doute. Une moyenne statistique d'une durée de 4 ans était émise pour la reproduction des crises, ou l'éclatement de bulles ; puis une autre de 8 ans, quoiqu'il en soit la périodicité en matière économique et financière n'est pas une certitude mathématique.

Cependant curieusement les indices de reproduction sous d'autres aspects tendent à confirmer un éclatement d'une bulle, voire de plusieurs bulles.

A cette fin je vous propose de lire cet article et de visionner les liens BFM TV. Bien sûr Olivier Delamarche est un rouspéteur éternel, mais il n'est pas le seul, plusieurs économistes et analystes financiers prévoient une crise obligataire majeure entre autre... Le moindre défaut dans le système et tout s'effondre. L'alerte est posée de telle manière, pourquoi les bourses augmentent alors que les entreprises licencient, que le chômage augmente.

Voici la parade : , si les entreprises cotées n'ont plus les moyens de réinvestir dans leur structures de production, dans leur outil productif, il est normal de rémunérer les actionnaires, qui apportent de la valeur, de la liquidité à l'entreprise.

Chaque entrepreneur sait bien qu'il doit tôt ou tard réinvestir dans son outil de production, ou du moins l'actualiser pour pouvoir améliorer d'une part sa productivité et abaisser ses couts et par là rester compétitif.. voire réinvestir dans la recherche ou l'innovation. Hé bien non le but est de créer un système de rente qui mettra en défaut tôt ou tard soit les dirigeants et la structure. Mais les dirigeants ne sont ils pas aussi actionnaires n'est ce pas.

De ce fait ç'est l'entreprise qui est prise en otage par un odieux chantage.

Tout le monde est au courant évidemment mais comme chacun a plus ou moins directement sa part du gâteau, eh bien rien ne bouge et ne bougera.

Actuellement, il est vrai que la relative embellie européenne n'est du qu'a la baisse de l'euro, et l'injection du QE. Quant au reste il n'est pas autorisé ni du droit de regard de la portion congrue sur son sort ou son devenir.

Portion congrue, ç'est à dire les citoyens; hé oui, flattés le plus souvent a des fins électoralistes. Dans ce jeu là qui gagne... celui qui ment ou celui qui écoute et se fait duper, dupé car au final ç'est lui qui est responsable des engagements que d'autres auront pris à sa place.

Dans cette affaire aux suites tragiques l'on verra bien vite se défiler les maitres à penser, les argumentateurs, voire dans la plupart des cas des retournements de veste à la vitesse de la lumière.

Les pourvoyeurs d'artifices ainsi que leur séquelle ne feront pas long feu si le brasier prend et vient a s'étendre. Aussi à t on déjà pensé à des mesures de rétorsions au cas où et sous prétexte de (même si le prétexte est justifié) une pierre deux coups

Dans ce registre l'on verra toujours les immolateurs et certains fossoyeurs de démocratie appeler a notre juste sacrifice au nom d'une pseudo raison d'état, Il est même probable que les tensions internationales exigent un règlement par le prix du sang.

Il va de soit que bien des oraisons funèbres sont prévisibles, la duplicité et le clientélisme seront à la manœuvre.

Quel épitaphe leur dédier :

"Avant d'enseigner aux autres ; enseignes toi toi-même"

PS : je vous propose de bien consulter ces blogs, ç'est instructif. En outre mes opinions ne regardent que moi et sont tout à fait indépendantes que quelque option partisane. Si certains pensent que l'émission d'une idée ou d'une opinion est tributaire ou doit être tributaire d'un clan ç'est qu'ils ont une piètre idée de la démocratie. Raisonnement simpliste, futile et sans intérêt, car il exonère ses émetteur de toute réflexion par dénégation pure et simple, sans porter intérêt au fondamental.

ce qui est important ce n'est pas la tournure, l'accessoire, ç'est l'essentiel qui est véhiculé, la capacité au sens critique et non l'abnégation parfaite par délégation. Tôt ou tard vous devrez vous assigner à assumer les responsabilités que d'autres n'ont pas voulus prendre ou on prises dans le sens de leur ambition sociale et ceci sera bien la facture et les intérêts. Il n'y aura ni atermoiement, ni discussion, mais la face hideuse de la tragédie consommée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages