Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 10:07

dévaluation du Yuan raisons et conséquences par Antoine Brunet une analyse pertinente :

- les marchés financiers sont en inadéquation avec la situation réelle,

- la demande intérieur chinoise tend à s'affaisser,

- la croissance chinoise est nettement inférieure à celle des prévisions statistiques,

- la Chine veut entrer dans le FMI pour faire parti des monnaies internationales telles que le $,

- la Chine renonce de ce fait à entrer dans ce cercle,

- Cependant la Chine agit diplomatiquement auprès du FMI pour son entrée,

- La Chine et la Russie ont menées une politique de dénigrement du $ afin d'entrer dans le DTS afin de détrôner le $, puis favoriser une course aux armements afin d'écarter définitivement les USA,

- Le Yuan fortement sous évalué en dévaluant encore porte un coup fatal aux industries occidentales et des pays émergents (industrie marocaine en exemple)

- reprise des parts de marchés par des prix compétitifs sur les industries mondiales et les nouvelles technologies

- Une réponse globale est elle envisageable en deçà de 10 à 15 % de dévaluation pour exemple la dévaluation du $ en 1933 qui accentue la crise de 1929 sur le continent,

- normalité de la politique du libre échange

- compression également des salaires ouvriers pour diminuer les couts de production et assurer sa compétitivité,

- déception sur ses exportations, effondrement en spirale probable des matières premières, produit par les pays émergents,

- arrêt de l'initiative de la montée des taux aux USA,

- suites de la crise boursière de Shanghai,

Alertinfo du 09/07/2015 :

"~~Depuis la mi-juin, les actions chinoises ont perdu 30%, ce qui représente près de 3.000 milliards de dollars. La Banque populaire de Chine a promis de prendre des mesures afin de stabiliser le marché boursier. Pourtant, selon un représentant de la Commission chinoise de régulation des marchés (China Securities Regulatory Commission, CSRC),

"la situation est alarmante". En outre, la panique commence à contaminer le marché des biens de consommation, notamment le marché du porc, rapporte Bloomberg.

De l'avis de certains investisseurs mondiaux, une déstabilisation du système financier due à la correction boursière chinoise actuelle constitue aujourd'hui un risque plus important que la crise grecque. "

Similarité avec la crise la grande dépression de 1873-1896

"~~La dépression des années 1880 se déroule dans un contexte de libéralisme économique, mais pas de libre-échange, du fait de la forte concurrence exercée par les nouveaux pays sur les marchés mondiaux. Les producteurs agricoles européens ne sont pas assez compétitifs pour faire face à la concurrence des fermiers canadiens et américains et aux importations de viande en provenance d'Australie et de Nouvelle-Zélande"

les USA montent en puissance ainsi que les anciennes colonies anglaises

Face aux effets de la crise les entreprises s'organisent en trust et en cartels afin de pouvoir absorber ou compenser les effets celle ci, mais elles imposent leur loi sur marché, parfois leur monopole.

l'Allemagne, la France (Meline) et les Etats unis imposent des taxes douanières ;

"~~L'Allemagne adopte en 1879 un tarif douanier très élevé, le tarif Bismarck, qui impose des droits de douane sur les produits agricoles et industriels : l'Allemagne refuse de sacrifier son agriculture pour favoriser le développement de son industrie, comme l'a fait la Grande-Bretagne. Cette dernière reste fidèle à sa tradition libre-échangiste et conserve des droits de douanes nuls."

Pour trouver de nouveaux débouchés les deux puissances européennes France et Angleterre optent pour la voie de la colonisation pour ouvrir de nouveaux marchés et débouchés.

D'autre part la crise est accentuée par la transition technologique industrielle du début XIX vers celle du début XXème (automobile, pétrole, électricité, téléphone....)

Les causes et les effets de la crise de 1929 :

- crise boursière et bancaire, (cours divisés par 4 aux USA et par 2 en France), de 1929-1932 le Dow Jones perd 89 % de sa valeur

- la spéculation,

- les monnaies,

- l'effet pyramide de Ponzi sur les dettes,

- la sous consommation résultat de la sous production consécutive à l'effondrement boursier,

- explication morale, la tendance naturelle à opter pour la solution des excès spéculatifs,

- absence réelle d'une puissance, la guerre de 1914-1918 a anéanties la production, la main d'œuvre, asséché les finances (via les dettes de guerre et emprunt de guerre à l'étranger) La France et l'Angleterre ont perdu leur éclat.

- crise politique en France, incohérence des politiques successives, instabilité, personnel politique incompétent, affaires et scandales

L'Angleterre est en déclin, les USA ne sont pas encore en passe de devenir la première puissance mondiale, il n'y a pas disons d'arbitre international pour cette période.

- crise économique,

- politique de relance New deal, ~~Glass-Steagall Act assainissement des pratiques bancaires,

- Vers une économie de guerre en Allemagne.

En Allemagne on règle le problème de la crise par une politique de grands travaux, tout en assainissant volontairement les finances pour se réorienter vers une industrialisation militaire ainsi qu'au Japon

Des mesures protectionnistes sont prises un peu partout, mais la dégradation de la crise n'est pas du à celles ci, le manque de liquidités se fait déjà sentir dès 1930 -1931 aux USA.

Une politique de déflation est menée en France sous le gouvernement Doumergue :

par Tardieux, ~~9 février 1934 au 8 novembre 1934.

politque sur la diminution des prix, politique drastique de réduction budgétaire,

dans ce gouvernement on retrouve curieusement !

Philippe Pétain au Ministère des Armées

Pierre Laval aux Colonies puis aux affaires étrangères (montée d'Hitler au pouvoir)

Tardieux ne cache pas ses sympathie pour l'extrême droite,

Certains de ce gouvernement participeront au Conseil National

~~Le Conseil national est une assemblée consultative créée le 22 janvier 19411 par le gouvernement de Vichy, en France, à l'initiative de Pierre-Étienne Flandin. Il s’agit d’une « vaste cellule de réflexion du Régime de Vichy destinée à rechercher les moyens d’améliorer la situation précaire dans laquelle se trouve le pays après la défaite »2 de 1940.

Gouvernement Pierre Laval ~7 juin 1935 au 22 janvier 1936.

réduction budgétaire politique déflationniste, politique imposée par décret loi, le gouvernement demande les pleins pouvoirs. La baisse des prix n'engendre pas une baisse du chômage, mais elle calme un temps la crise.

Voilà quelques éléments susceptibles de déceler tel ou tel mouvement futurs, tout en sachant que ces solutions ou résultats passés se sont répétés sous des formes différentes.

Il n'y a donc pas de miracles particuliers à attendre ou de concertation amiable ou internationale pour une résolution de crise, chacun joue pour soi. Les effets de la crise ont été considérablement freiné par rapports aux crises anciennes mais cependant rien n'a été résolu, et c'est une lente érosion, un iceberg qui pointe son pic. En espérant que les commandants des navires éviteront cet écueil,, mais ça ç'est une autre histoire.

Il n'y a pas que les considérations statistiques économiques, les chiffres, les calculs, il y a même si les comportements de groupes tendent être analysés un manque d'information sur une analyse en mode panique... puisque nous n'avons pas connu de période dite conflictuelle. Donc ces paramètres ne sont pas pris en compte. Il y a toujours un ensemble comportemental qui tient plus de la nature humaine intrinsèque que du chiffrage ou de l'accumulation et analyse des données.

yuan dévaluation analyse Antoine Brunet AB marché 13/08/2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Henry
commenter cet article

commentaires

Pages