Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 18:40

La crise migratoire de l'empire romain expliquée en partie par des variations climatiques :

"Le lien entre climat et sociétés anciennes révélé Une équipe de recherche internationale a découvert des preuves de l'influence du climat sur les sociétés primitives. L'étude, publiée dans la revue Science, montre que les périodes d'instabilité climatiques coïncident souvent avec des périodes de troubles dans l'histoire europ... Le lien entre climat et sociétés anciennes révélé Une équipe de recherche internationale a découvert des preuves de l'influence du climat sur les sociétés primitives. L'étude, publiée dans la revue Science, montre que les périodes d'instabilité climatiques coïncident souvent avec des périodes de troubles dans l'histoire européenne. L'étude était partiellement financée par les projets MILLENNIUM et ACQWA, financés au titre des sixième et septième programmes-cadres (6e et 7e PC) respectivement. MILLENNIUM («European climate of the last millennium») a reçu plus de 12 millions d'euros au titre du domaine thématique «Développement durable, changement planétaire et écosystèmes» du 6e PC et ACQWA a reçu la somme de 6,5 millions d'euros au titre du thème Environnement du 7e PC. Menée par l'Institute for Forest Growth de l'université de Fribourg, en Allemagne, et par l'institut fédéral suisse de recherche (WSL), l'équipe était composée de climatologues, de géographes, d'archéologues et d'historiens. En évaluant les anneaux d'arbres anciens de plus de 7000 sous-fossiles et d'échantillons historiques et actuels d'arbres, les chercheurs ont pu reconstruire l'histoire des températures estivales et des précipitations en Europe centrale pour les 2500 dernières années, en comparaison des 1500 années habituellement étudiées dans des recherches antérieures. L'équipe a ensuite comparé les variations des climats estivaux d'Europe aux évènements et épisodes historiques humains tels que les épidémies, les migrations et la guerre de Trente Ans. Leurs conclusions ont apporté de nouveaux renseignements quant à l'influence du climat sur la richesse agraire et la croissance économique. «Les variations climatiques ont influencé la productivité agricole, la santé et les conflits dans les sociétés préindustrielles», peut-on lire dans l'étude. «La discrimination entre les impacts environnementaux et anthropogéniques sur les civilisations antérieures, toutefois, reste complexe en raison du manque de preuves paléo-climatiques à haute résolution. Nous présentons les reconstructions basées sur les anneaux des arbres de la variabilité des températures et des précipitations estivales en Europe centrale pour les 2500 dernières années. Le récent réchauffement planétaire est sans précédent, mais il se pourrait que les variations hydroclimatiques modernes aient été dépassées en termes d'ampleur et de durée.» Les chercheurs font remarquer que les données climatiques stockées dans les arbres leur ont permis de comparer les précipitations naturelles et les fluctuations de températures avec le développement des sociétés européennes. Ils ont découvert que les étés européens au cours de la période de l'Empire romain, par exemple, étaient relativement chauds et humides et ne changeaient que très peu d'une année à l'autre. Les variations climatiques plus fréquentes aux environs de 250 à 600 après J.-C. coïncidaient avec la chute de l'Empire romain d'Occident et la période de migrations, pendant laquelle la population européenne a connu une restructuration importante. De plus, les chercheurs ont découvert que les étés chauds et humides correspondaient à la croissance culturelle et politique rapide en Europe pendant le Moyen-âge, et qu'un climat défavorable aurait influencé les conditions sanitaires ayant joué un rôle dans la crise économique qui a émergé pendant l'épidémie de peste noire du XIVe siècle. Les chercheurs font remarquer que les températures minimales au début des XVIIe et XIXe siècles coïncident avec l'abandon des accords et traités pendant la guerre des Trente Ans et l'immigration massive de nombreux Européens vers l'Amérique. «Les étés chauds et humides correspondent à des périodes de prospérité pendant l'Empire romain et le Moyen-âge», expliquent les chercheurs. «La variabilité climatique accrue datant d'environ 250 à 600 ans après J.-C. correspond à la chute de l'Empire romain d'Occident et à une période de migration importante. Les circonstances importantes peuvent constituer une entrave à l'hésitation fiscale et politique pour mitiger les fluctuations climatiques projetées», nuancent les auteurs. L'équipe indique que les fluctuations climatiques mondiales projetées auraient un impact important sur les sociétés humaines par rapport à ce que les chercheurs pensaient. De plus, les liens de causalité complexes entre les changements climatiques passés et les réponses humaines doivent faire l'objet de davantage de recherche, concluent-ils.

Source: Revue Science; Institute for Forest Growth

Communautés européennes, 1990-2013 / CORDIS, http://cordis.europa.eu/

L'Institute for Forest Growth de l'université de Fribourg, en Allemagne, et par l'institut fédéral suisse de recherche (WSL), l'équipe était composée de climatologues, de géographes, d'archéologues et d'historiens. En évaluant les anneaux d'arbres anciens de plus de 7000 sous-fossiles et d'échantillons historiques et actuels d'arbres, les chercheurs ont pu reconstruire l'histoire des températures estivales et des précipitations en Europe centrale pour les 2500 dernières années, en comparaison des 1500 années habituellement étudiées dans des recherches antérieures.

voir article sur Jordanès de l'Histoire des Goths

et celui d'Ammien Marcellin que vous pouvez télécharger, Ammien Marcellin, historien militaire du début des grandes invasions, avec une connotation un peu péjorative et stéréotypée sur les "barbares" (parce que tel était employé ce mot pour les populations non romaines),

Ammien Marcellin est disons contrebalançé par Jordanès qui lui est d'origine ostrogothique.

La grande bousculade des peuples aux portes de l'empire a pour sources les variations climatiques, la déstabilisation agricole, alimentaire, sociale et politique. Puis la famine, la guerre et les migrations. Tout commence sous Ammien Marcellin (de son vivant) pour se terminer environ sous Jordanès, l'apogée migratoire étant la fameuse bataille des champs catalauniques contre Attila le Hun.(451)

L'empire ne gère qu'au coup par coup sans pouvoir anticiper les secousses préoccupé par ses problèmes internes de gestion et de compétitions politiques, serti d'une administration lourde et pesante. le tout enchassé dans une crise économique lancinante mais destructrice

Il y a des réflexions à tirer de ces évènements, comme si le fait d'avoir changé un destin national en destin européen (multinational mais le mot convient il !) nous calquait sur le fonctionnement de l'empire romain occidental, changement désormais irréversible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henry
commenter cet article

commentaires

Pages