Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

10 juin 2018 7 10 /06 /juin /2018 11:19

Bridgewater mise 22 milliards contre les géants économiques, allemands, français, néerlandais et italiens.

En somme ce hedge fund parie sur l'effondrement économique de l'Europe... (en terme boursier "shorter")

certains autres ont pariés sur la crise grecque,

comme ce scénario du film " the big short" comme un certain John Paulson qui a engrangé un milliard de dollards grace à la crise de 2008

Les compagnies américaines rachètent leurs actions pour maintenir les cours artificiellement, mais pour cela elles doivent contracter de plus en plus de dettes...

Ensuite un petit tour économique et financier..

Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, nous arrivons a une accumulation de nuages noirs dans le ciel économique notamment européen, l'Italie aussi est déjà en but à la spéculation boursière telle que le fût la Grèce en son temps, mais l'Italie est un morceau nettement plus gros a éponger...

Si la finance a une capacité d'absorption des chocs (résilience) elle n'a pas la capacité d'encaisser tout d'un seul coup. Les niveaux de risques actuels sont plus de 10 fois supérieurs à ceux de 2008. Pour ma part je ne pense pas qu'un ou que de quelconques short sur tels ou tels pays puisse au final avoir un résultat positif. On ne peut parier sur une déroute générale même si le modèle s'est toujours répété. La condition sine qua non est qu'on ne peut parier sur une victoire s'il n'y a plus de combattants.

La chute de la zone Euro est donc de plus en plus envisageable, non seulement du point de vue financier, mais également politique, aussi bien en externe qu'en interne. Banques, monnaies tout est lié mais cette fois ci de manière mondiale.

Donc ces documents mis en ligne sont de nature a mettre en lumière une forte probabilité de ruine et de déliquescence des pays dit occidentaux, avec la cohorte d'épreuves qui s'assortira.notamment pour les organismes de maintien social, aussi devons nous nous attendre a plus ou moins long terme a des turbulences jusque là inconnues.

 

 

Le trading par robot, rassurant ! NON pas du tout !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages