Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

23 mai 2019 4 23 /05 /mai /2019 10:19

Déjà huit journalistes convoqués dans les locaux de la DGSI pour des auditions depuis 4 mois pour des investigations concernant la vente d'arme aux Emirats arabes unis et l'Arabie Saoudite (sur le Yemen) mais également sur l'affaire Benalla qui empoisonne les hautes sphères de l'Etat.

"C'était le 15 février, dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret, parce que je travaillais sur les ventes d'armes", a expliqué Valentine Oberti dans "Quotidien". Elle a ajouté que l'ingénieur du son et la journaliste reporter d'images travaillant avec elle avaient également été convoqués, les 11 et 15 avril, et dénoncé une procédure "d'intimidation" visant à identifier leurs sources.

Le 29 mai ç'est au tour d'Ariane Chemin journaliste pour Disclose d'être convoquée à la DGSI dans le cadre d'investigations dans l'affaire Benalla :

"Cette enquête vise nos articles sur les affaires d'Alexandre Benalla, notamment nos informations sur le profil d'un sous-officier de l'armée de l'air, Chokri Wakrim, compagnon de l'ex-cheffe de la sécurité" du Premier ministre français Edouard Philippe, a écrit le directeur de la rédaction du Monde, Luc Bronner, dans un éditorial. Chokri Wakrim était lié par un contrat de protection rapprochée avec un homme d'affaires russe, ce qui a conduit à l'ouverture d'une enquête pour corruption.

Vous lirez la suite sur le lien proposé ci dessous.

 

Quoiqu'il en soit on voit une certaine inquiétude des sommets de l'Etat se manifester par l'effet de son bras séculier la DGSI, entre autres. Sa sommité aurait elle quelques inquiétudes quand à la sérénité des suites de son mandat. Il est vrai qu'entouré de barbouzes, de gens plus ou moins douteux et n'ayant guère de scrupules soit même, il ne faut pas s'étonner que certains en viennent à s'interroger sur le fond et la forme de ses pratiques.

Si  les Présidents de la République cultivaient une certaine aura monarchique il semble bien que l'Europe ai donné des visions impériales a ces derniers récemment(comme celles des empereurs antiques) celles a connotation de démesure teintée de mégalomanie voire de surpuissance aux effets stupéfiants ( à comprendre a deux niveaux).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages