Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 17:52

La Deutsche Bank au bord du précipice licencie plus d' 1/4 de ses employés soit 20 000 personnes 91 500.

D'un autre elle souhaite placer entre 30 et 50 milliards, elle ne sait pas trop ou les dirigeants ne savent pas trop à 20 milliards près ! ce qui est rassurant pour des banquiers, elle souhaite placer cet argent (créances irrécouvrables) dans une structure de défaisance. En fait ç'est isoler les crédits pourris dans un organisme spécial (bad bank) puisque personne ne veut s'allier avec la Deutsche Bank (Commerzbank, on avait même pensé à une union avec une grosse banque Française, encore du rassurant, histoire de diluer les dettes, comme une communauté de communes quand les grandes villes sont trop endettées et lorsque les élus sont mégalo d'où par exemple le mot mégalopole (bien sûr à double sens)) donc ici une mégaloBank.

Et pendant que l'on le navire fonce droit sur l'iceberg l'équipage et l'orchestre se rémunèrent au delà de toute espérance.

643 employés touchent plus d'un million d'euros par an devant la Barclays et HSBC (HongKong Sanghai Banking Corporation), alors que les actions bancaires ont dévissées depuis près de 10 ans de plus de 60 à 80 % minima dans les banques, d'autres à nettement plus. Donc le double effet Kiss cool plus ça coule plus on s'en met plein les fouilles. Ou le titre d'un film "Prend l'oseille et tires toi"

Les produits dérivés de la Deutsche Bank représentent 64 000 milliards soit 16 fois le PIB Allemand ; la dette Française est de 2 300 milliards alors autant dire que si le navire coule ç'est toute l'Europe qui coule avec.

On s'aperçoit également qu'une connivence existe entre les états et les banques privées, cette connivence couvre curieusement (comme vous le verrez dans l'article avec la Danske Bank, des scandales (pour celle ci de 180 milliards d'euros)) des opérations de blanchiment d'argent, et autres menus magouilles.  il faut bien arroser tout ce beau monde qui navigue entre la finance et les ministères, un silence qui coûte cher, même très cher. Donc on peut soupçonner que 643 employés sur 91500 originellement (soit 0,07 % de la masse salariale) ont allégrement été remerciés de cette omerta par un biais pécunier.

Ne généralisons pas, on voit simplement que moins de 0,07 % d'une entreprise peut bénéficier de largesse assez conséquente, une petite portion disons "au jus" du système

Pour la Barclays 542 et HSBC 399, il faudrait voir la masse salariale, le raccourci est vite fait, mais on connait bien le système financier. Donc d'une certaine manière on peut déduire une certaine "théorie du complot", celle de la combine et du culte très restreint du secret de la magouille par la rémunération sinon il n'y aurait pas des écarts aussi conséquents il n'y aurait que des écarts réguliers normaux et disons standards, ce qui n'est pas le cas.

On est loin de la fameuse théorie du ruissellement évoqué indirectement par Macron dans sa parabole de la cordée de montagne. Les derniers de cordée suivant la vision de la DB c'est "on coupe la corde". N'écoutez jamais un homme nourrit à la rhétorique jésuite (hé oui notre chère conducator a été scolarisé à l'école privée Jésuite d'Amiens "La Providence".

Alors ne nous étonnons pas qu'un jour par le hasard d'un effondrement financier l'on vienne a apprendre qu'une petite minorité de la population était remerciée pécunièrement pour sa connivence, son silence. Histoire de savoir par les pigeons et les petits pois qui les cuisine et à quel prix, ben oui !!

Je vous poste également la Chronique de Pierre Jovanovic, il y fait un rapide tour du paysage bancaire, qui est cataclysmique ; mais également un constat sur la montée de la misère en France, signifié par la sur croissance de la prostitution. Cette paupérisation est un marqueur significatif de la déliquescence de la société. Enfin il souligne la vente des bijoux de familles de l'Etat Français (ç'est à dire le bien commun) de manière exponentielle.

 

 

Il faut dire, redire, écrire, réécrire l'imminence d'un effondrement bancaire et monétaire, remplacé certainement par une monnaie virtuelle, ou des monnaies virtuelles, dans cette mesure le "liquide" disparaitrait, et tout passerait sous la fourche caudine du big Data, et par ce biais par les institutions, tout serait contrôlé ; il n 'y aurait et ne pourrait y avoir d'initiatives créatrices hors système, la population serait pieds et poings liés ; à moins de monnaies parallèles  type échange certainement de manière très locale. Il ne faut pas se leurrer, certes le système est totalement sous contrôle, mais celui qui pointe son museau est encore plus muselant.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages