Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 17:15

Olivier Delamarche nous explique le fonctionnement actuel des banques de manière simple.

 

Au préalable explication sur le fonctionnement bancaire ! Notamment le marché interbancaire, prêt interbancaire à court terme.

 

Les comptes de dépôts sont du superflu pour les banques, le rapport se fait uniquement sur les opérations de marchés, boursiers évidemment. Les banques ont moins intérêts à prêter car cela est d'un rapport moins efficace que le trading, en plus les intérêts sont bas. Bilan sur les obligations, mais aussi sur les entreprises zombies, (survivent grace aux injections et qui contaminent l'économie puisqu'elles sont insolvables, sans compter les bilans trafiqués par des cabinets d'expertises comptables internationaux, qui se font fait épinglés notamment en Angleterre, mais pas en France curieusement) mais ces entreprises zombies émettent aussi des obligations zombies ç'est à dire pourries, ce qui explique une contagion du marché, une gangrène !

 

 

Philippe Béchade quand  à lui nous explique que si les taux bas reviennent, alors qui prêtera, en effet s'il n'y a aucun rapport au prêt et si l'on commence a demander de l'argent sur les dépots bancaires alors qui prêtera puisque les fonds immobilisés seront sujets à intérêts. De ce fait et cela est logique qui prêtera aux états. Juste une réflexion logique.

 

------------------------

 

collatéral govies (sont les garanties collatérales par emprunts d'état)

L'injection de monnaies QE quantitative easing sert aux banques centrales pour racheter les emprunts d'états. Mais la Banque Centrale Européenne rachète les obligations douteuses parfois, la tendance aux obligations de qualité sont de plus en plus rares, donc les obligations douteuses nettement plus nombreuses.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages