Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 18:31

L'Interview d'Alexander Samuel sur "Le Media" au sujet de son arrestation, son parcours, ses recherches sur les gaz lacrymogènes et notamment les traces de cyanures possibles.

Que l'on aime ou pas Juan Branco je pense qu'il est intéressant d'écouter au moins le déroulé des évènements et des éléments qui ont menés a l'arrestation et notamment les conditions de l arrestation de Samuel Alexander biologiste qui a enquêté sur les gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre durant les manifestations.

Juan Branco au vue de sa profession d'avocat a le talent de narrateur qui permet de visualiser facilement l'historique de cette arrestation, ça n'est pas du à tous, il est vrai, chacun son métier !

Pour ce qu'il en résulte on voit donc un durcissement du contrôle policier, dire du contrôle politique également :  en toile de fond les cabinets noirs oeuvrent dans l'arbitraire et les lettres de cachets réapparaissent, comme au temps  du siècle des lumières, mais à ceci de différence ç'est que les monarques ne sont guères éclairés.

Il y a donc lieu de s'inquiéter voire de s'alarmer de la tournure des évènements, qui laissent présager d'une pétrification du pouvoir, phénomène connu lorsque ce dernier est en voie de justement de le perdre.

Ce phénomène sera à mon avis le fil conducteur des mois qui viennent et l'on aura en contre partie une montée de la contestation plus ou moins visible, l'une entrainant l'autre, ce qui au ressenti des possibles (crises bancaires, boursières, licenciements, resserrements budgétaires (sous fond de spoliation financière)) risque de booster l'ensemble sans aucune concertation possible.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages