Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 17:47
1,5 million de Milliards $ de produits dérivés  à risque
1,5 million de Milliards $ de produits dérivés  à risque
1,5 million de Milliards $ de produits dérivés  à risque

Je vous poste ces articles pour bien vous montrer que la situation n'est pas récente, d'ailleurs je vous incite fortement à regarder ma catégorie intitulée "Grande Crise"

Comme pour l'affaire du coronavirus il y a eut dans les pays occidentaux et de manière générale mondiale une complète impréparation à cette crise boursière, financière et économique ; en fait rien n'a été fait depuis 2008, malgré les incantations de meilleures gestion, tout à continué comme avant, en favorisant la spéculation à tout crins.

"Ne laissez pas un Banquier gérer vos affaires ; ç'est comme si vous laissiez la garde de votre cave à un alcoolique" Ce n'est pas de moi mais de J LV que je salue bien

L'image est plus frappante que le renard dans le poulailler, le renard agit par nécessité et non par mécanisme éducatif ou par  vice et plaisir.

 

Alors ne vous attendez pas a des miracles mais plutôt à avoir affaire à la cour des miracles

 

 

"Avec l’arrêt quasi-total de l’activité économique dans de nombreux pays, qui va certainement durer, comme au Royaume-Uni et aux États-Unis, la quantité de monnaie à imprimer sera inimaginable. Cela commencera par atteindre les centaines de milliards de dollars, mais à mesure que le système bancaire sera mis sous pression, le QE dépassera les milliers de milliards $. Quand Deutsche Bank, avec ses 50 000 milliards de produits dérivés, sera soumise à une réelle pression, ce qui arrivera bientôt, la Bundesbank et la BCE devront imprimer des centaines de milliers de milliards. N’oubliez pas que les contreparties feront faillite simultanément et que JP Morgan, par exemple, détient également environ 50 000 milliards $ de produits dérivés. Lorsque toutes les contreparties feront faillite, au moins 1,5 quadrillion de dollars seront à risque. "

Businessbourse du 23 mars 2020

 

" L’explosion de la dette mondiale a augmenté les risques de façon exponentielle, mais ce n’est pas le plus gros problème. La véritable bombe à retardement est le marché des produits dérivés. La BRI à Bâle et les banques rapportent certainement mal le total des positions sur produits dérivés, que nous estimons à 1,5 quadrillion $, voire plus de 2 quadrillions $. Lorsque la pression s’abattra véritablement sur le système, il n’y aura plus de liquidités sur le marché des dérivés et donc la plupart de ces instruments nucléaires d’autodestruction ne vaudront rien. À ce moment-là, le QE pourrait atteindre les quadrillions alors que l’hyperinflation fera des ravages et que la monnaie papier retournera à ZÉRO.

Les banques ayant les plus grosses positions sur produits dérivés sont Deutsche, JP Morgan, Citigroup et Goldman Sachs. Ensemble, ils détiennent environ 200 000 milliards $. La position réelle est probablement beaucoup plus élevée. Nous le découvrirons quand la crise commencera."

Businessbourse du 28 janvier 2020

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages