Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 14:20

Je vous poste ce reportage télévisé de la chaine Italienne RAI LEONARDO de 2015

Dans cette vidéo, signée Maurizio Menicucci, a est affirmé que les Chinois avaient créé un "supervirus pulmonaire à partir de chauves-souris et de souris" à des "fins d'étude". Une protéine de surface SHCO de la chauve souris a été rajoutée a un virus qui provoque le SRAS à la souris est qui est transmissible à l'homme.

Ce supervirus pourrait être selon cette vidéo comme la source de contagion du SARS-COV-2 qui aurait échappé aux expérimentation du laboratoire de Wuhan.

Je vous poste deux liens sur une même vidéo pour vérification de sources indispensables. L'une de Jim que je remercie ! et l'autre la source informative originale

Je vous poste ensuite un lien d'une étude scientifique chinoise sur justement le SARS-COV-2 ou l'on signale :

" Le coronavirus du SRAS (SARS-CoV) est l'agent étiologique du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), un syndrome pulmonaire aigu qui, lorsqu'il est apparu à l'hiver 2002-2003, a entraîné la mort d'environ 800 personnes, près de 10% des personnes infectées ( Drosten et al , 2003 ; Fouchier et al , 2003 ; Ksiazek et al , 2003 ; Kuiken et al , 2003 ). Malgré la crainte que le SRAS-CoV ne réapparaisse, l'hiver dernier (2003-2004), seule une poignée d'individus ont été trouvés infectés par le virus. Ces individus semblaient présenter des symptômes beaucoup moins graves et aucune transmission secondaire n'a été observée ( Liang et al , 2004 ; Peiris et al , 2004 ; Song et al , 2005 ). De graves cas de SRAS ont également été signalés en 2004, mais ils étaient dus à des infections de laboratoire ( Normile, 2004 ). "

source : https://www.embopress.org/doi/full/10.1038/sj.emboj.7600640

Récepteurs et déterminants viraux de l'adaptation du coronavirus du SRAS à l'ECA2 humaine

EMBO J (2005) 24: 1634-1643 https://doi.org/10.1038/sj.emboj.7600640
 
 
Merci de votre attention

Pour faire bonne part je vous partage également cet autre lien qui attaque cette controverse.

Pour ma part, aux vues de l'apparition du coronavirus et des circonstances j'opterai plutôt pour un échappement de laboratoire soit inopiné soit volontaire, par d'autres tractations ; à savoir ensuite à qui profite le crime disons cela ! Egalement je pense qu'une autre vague est probable et plus mortelle que celle ci, celle ci étant volontaire, l'autre moins pour un groupe nettement plus restreint d'individus. Alors restez vigilants !

"Un hasard? Un cas typique de complot de réseau? Cependant, il est impossible de ne pas remarquer l'incroyable service du Tg Leonardo, l'étude scientifique de RaiTre, diffusée le 16 novembre 2015, intitulée "Le Super Virus".

«Les scientifiques chinois créent un super virus pulmonaire à partir de chauves-souris et de souris: il n'est nécessaire qu'à des fins d'étude, mais il existe de nombreuses protestations. Vaut-il le risque? " c'est le boulon du service de Maurizio Menicucci. Tout voir.

Aussi parce que le 12 février dernier (et ici nous ne sommes plus dans le domaine des hypothèses et des prévisions, mais en réalité) l'Istituto Superiore di Sanità a publié l'article suivant intitulé "CovidD-19, un rôle très probable pour les chauves-souris".

Pendant ce temps, le journal en ligne Open a publié un article intitulé la vidéo de TGR Leonardo de 2015 et le coronavirus conçu en laboratoire: ce n'est pas Sars-cov-2.

Avec ces conclusions:

Ne vous inquiétez pas, on ne peut pas dire que le service TGR Leonardo soit tombé sur un faux car c'est l'étude qui était connue, notamment dans la communauté scientifique, en 2015 lorsque le service lui-même a été diffusé. Enfin, le virus mentionné dans le rapport n'a rien à voir avec le nouveau coronavirus et ne prouve pas que l'actuel Covid-19 est né en laboratoire."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages