Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 14:19

Dans la série "On se fait du fric sur tout" : Les pandémic bonds

 

Elles peuvent rapporter jusqu'a 12 % d'intérêts, la Banque Mondiale émets des obligations pandémiques, les investisseurs Edge fund, fonds de pensions, gestionnaires d'actifs achètent celles ci, en échange d'un versement d'intérêts, intérêts versés par des pays donateurs, durée de ces obligations 3 ans et elles arriveront à échéances le 15 juillet 2020.

S'il n'y a pas de pandémie d'ici cette date les investisseurs touchent leur capital et leurs intérêts, par contre s'il y a une pandémie les intérêts sont bloqués et les investisseurs perdent leur mise de départ, qui elle sera reversée en partie aux pays qui en font la demande. Cependant malgré les épidémies telles qu'Ebola les investisseurs ont toujours touchés leurs intérêts et jamais aucun cts de ces pandémics bonds n'a été débloqué. Pourquoi, parce que les contrats ont des clauses particulières. (286 pages de clauses du contrat)

Ce qui explique la difficulté à liquider ces obligations. D'où certaines interrogations. Mais ces obligations sont libérées après l'épidémie. Mais écoutez la fin, elles ont été émises et créées pour la première fois en 2017; comme s'il y avait connaissance de l'existence d'une potentielle pandémie. Et donc elles pourraient être libérées bientôt.

 

Mais il existe aussi des assurances vie notamment aux USA, pour les métiers à risque, un conjoint peut évidemment assurer l'autre, mais l'employeur, connaissant le risque du travail peut souscrire plusieurs assurances vies sur son employés, en quelque sorte ne pas améliorer la condition de dangerosité de l'emploi tout en spéculant plusieurs fois sur son décès, se sont les conjoints veuf(ve)s qui se sont aperçu du stratagème.

Autant dire que nous représentons peu de choses à leurs yeux !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages