Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 16:57

OUI, disons que les marchés s'effondrent, les entreprises entrent en faillite, les secteurs rentables s'amenuisent, les fonds de pensions orientent donc leurs investissements vers les secteurs à haut potentiel, eh bien vendre une pandémie, qui est tout de même réelle, avec force vaccins, traitements, qui n'ont pas satisfait aux conditions d'essais thérapeutiques ou dont l'on a raccourci considérablement ces essais, et dont on est pas trop sur non plus de l'efficacité, Oui il y a bien une grande marge voire un  gouffre entre le personnel soignant et celui qui propose des traitements ; l'un le fait souvent par vocation et humanité, l'autre par intérêt du gains (n'oublions pas que ce sont des actionnaires, dont des investisseurs "institutionnels", qui n'ont pour but essentiel que le profit rapide et sans risque).

Il est évident qu'a ce point de l'effondrement structurel les conflits et les divergence de ce mariage entre la carpe et le lapin vont devenir de plus en plus visibles, mais quand on à le soutien des médias tout devient tellement plus facile.

Cependant les fonds qui sont attribués aux soins en matière de santé dépendent le l'Etat, et ç'est normalement le seul garant qui doit exiger des garanties, telles que l'efficacité des traitements, et notamment  leur innocuité sur la durée, ou disons un minimum d'innocuité. Quand  certains laboratoires décident de vendre un vaccin sans respecter les temps d'essais thérapeutiques et se couvrent juridiquement ç'est bien a l'Etat d'en refuser le contrat. Ou alors l'Etat est de connivence ! Evidemment sans Etats Nations certains n'auraient certains barrières (des gestes barrières que l'on nous imposes eux ne l'auraient plus avec une économie mondialisée)

Il y a bien deux poids deux mesures et cela est de plus en plus visible.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages