Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 09:04

Royaume-Uni : Plus de la moitié des entreprises prévoient de licencier des travailleurs d’ici la fin octobre


Rishi Sunak mettra fin au programme de mise à pied du gouvernement à la fin du mois d’octobre. Le chancelier est photographié lors d’une visite à Londres le 2 septembre

Plus de la moitié des moyennes entreprises prévoient de supprimer des emplois alors que Rishi Sunak s’apprête à mettre fin au programme de mise à pied du gouvernement à la fin du mois d’octobre.

Une nouvelle enquête a montré que de nombreuses entreprises s’attendent à licencier au moins une partie de leur personnel, car le chancelier supprime les subventions salariales de l’État.

 

Une étude menée par la société de conseil aux entreprises BDO a révélé que neuf entreprises sur dix avaient déjà licencié jusqu’à un cinquième de leur personnel.

Mais la fin des congés signifie que de nombreuses autres pertes d’emplois sont attendues dans les mois à venir.

Moins de 10 % des entreprises qui ont répondu à l’enquête ont déclaré qu’elles n’avaient pas l’intention de procéder à des suppressions d’emplois.

Le programme de mise à pied a permis au gouvernement de payer 80 % du salaire mensuel d’un employé jusqu’à un maximum de 2 500 livres sterling.

À partir de ce mois, le gouvernement ne contribuera plus qu’à hauteur de 70 % des salaires, et ce pourcentage sera ramené à 60 % en octobre, avant la fermeture du programme de congés.

Les dirigeants des moyennes entreprises ont exprimé leur inquiétude quant aux modalités de financement, un tiers d’entre eux déclarant qu’ils ne peuvent pas poursuivre leurs activités pendant plus de six mois sur la base de leurs perspectives actuelles, selon l’enquête de BDO.

Deux personnes interrogées sur cinq ont fait état de revenus identiques ou en augmentation par rapport à la même période l’année dernière.

 

voir article original en lien

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages