Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 19:54

Pour établir son classement, RSF établit une notation à partir de 7 critères :

 
  • Le pluralisme.
  • L’indépendance.
  • L’environnement et l’autocensure.
  • Le cadre légal.
  • La transparence.
  • L’infrastructure.
  • Les exactions contre les journalistes.

Les notes attribuées aux 180 pays classés par RSF se situent entre la meilleure, 0 et la plus mauvaise, 100. Ce qui donne l’interprétation suivante en fonction de la note :

  • 0 -15 : bonne
  • 15,01 – 25 : plutôt bonne
  • 25,01 – 35 : problématique
  • 35,01 – 55 : difficile
  • 55,01 – 100 : très grave

 

Notes de la France et d’autres pays européens en matière de liberté de la presse

La note de la France est de 22,92. Par comparaison, celles des trois premiers de la classe, vont de 7,81 pour la Norvège à 7,93 pour la Finlande et à 8,13 pour le Danemark. Sont proches de la France, l’Espagne avec 22,16  la Grande-Bretagne avec 22,93 et l’Italie avec 23,69.

Souvent citée pour la manière avec laquelle elle a traitée le covid-19, la Chine arrive au 177 ème rang avec une note de 78,48, à peine supérieure à celle de l’Érythrée, 83,50 et de la Corée du Nord, bonne dernière, avec 85,88.

 

Comme le note, le secrétaire général de RSF :

La crise sanitaire est l’occasion pour des gouvernements autoritaires de mettre en œuvre la fameuse “doctrine du choc” : profiter de la neutralisation de la vie politique, de la sidération du public et de l’affaiblissement de la mobilisation pour imposer des mesures impossibles à adopter en temps normal”.

"Nous entrons dan une décennie décisive pour le journalisme et le coronavirus est un facteur multiplicateur."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages