Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:23

Le bien nommé couillonavirus s'attaque aux testicules, ah le vilain !

 

 

Une nouvelle étude a révélé que le SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, infecte les testicules et a probablement un impact sur la fertilité masculine. Rappelons qu’en mars, nous avions signalé que des médecins du centre de Wuhan avaient exprimé des inquiétudes concernant les dommages aux testicules après avoir observé une baisse du rapport testostérone / hormone lutéinisante (T / LH).

Maintenant, neuf mois plus tard, une équipe de 14 chercheurs de Wuhan, en Chine, a publié des preuves inquiétantes provenant d’un petit échantillon de patients prouvant que le Covid-19 infecte non seulement les testicules, mais peut interférer avec la production de spermatozoïdes en provoquant une inflammation et une perte massive de jeunes spermatozoïdes.

 

Les découvertes de l’équipe sur la façon dont le Covid-19 infecte les testicules corroborent les rapports de mars – à savoir, la protéine de pointe du SARS-CoV-2 qui se lie aux récepteurs ACE2, qui sont produits dans tout le corps, y compris les tubules séminifères qui transportent le sperme pendant sa maturation.

« De façon frappante, dans quatre des cinq cas, la perte de GC (cellules germinales) était massive, avec seulement quelques GC attachés aux tubules séminifères », lit-on dans l’étude publiée lundi dans « Nature, Cellular & Molecular Immunology ». Cinq patients Covid-19 inclus dans l’étude étaient âgés de 51, 62, 70, 78 et 83 ans, tandis que les patients témoins avaient 71, 78 et 80 ans. Et bien qu’ils puissent se trouver à l’extrémité la plus âgée de la courbe où la fertilité masculine a commencé à décliner, les cellules germinales du groupe témoin étaient bien alignées autour de l’ensemble des tubules séminifères » par rapport aux patients Covid-19.

« Conformément aux résultats d’immunohistochimie, la RT-qPCR a montré une augmentation significative des taux d’ARNm d’ACE2 et de TMPRSS2 dans les testicules de tous les patients Covid-19 par rapport aux testicules des patients témoins », lit-on dans ce rapport, ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle le SRAS-CoV-2 est capable d’attaquer les cellules testiculaires. « On ne sait pas comment le virus augmente la production d’ACE2 dans les testicules. »

 
 

« Collectivement, nos résultats fournissent des preuves que le SRAS-CoV-2 peut infecter les testicules et les GC, indiquant l’impact potentiel de la pandémie de Covid-19 sur la spermatogenèse et la fertilité masculine. »

Bien que l’étude soit peu connue pour le moment et avec seulement cinq participants, les auteurs écrivent « qu’une étude plus approfondie est essentielle pour révéler le mécanisme sous-jacent de l’infection par le SRAS-CoV-2 des cellules testiculaires et la corrélation de l’infection des testicules avec l’évolution clinique du covid-19. »

Peut-être que les hommes qui se sont remis du Covid-19 devraient se faire tester afin de connaître leur nombre de spermatozoïdes ?

Source: zerohedge

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages