Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 17:45

Pour les aficionados des complotistes a tous les carrefours ; comment se fait il que par un hasard malencontreux, un taux aussi élevé d'effets indésirables des vaccins ARNm se développe en Israël et aux USA !

On sait que le travail de recherche surpassait celui des bénédictins puisque comme l'avoue sur Radio Classique "Le vaccin Moderna contre le Covid 19 a été trouvé en 48 heures, assure le PDG Stéphane Bancel"

 

En Israël les vaccinés représentent 21% de la population et…17% des cas graves hospitalisés

Publié par wikistrike.com sur 14 Janvier 2021, 08:16am

Catégories : #Santé - psychologie

En Israël les vaccinés représentent 21% de la population et…17% des cas graves hospitalisés

par Patrice Gibertie.

La cheffe des services de santé publique au Ministère de la Santé, le Dr Sharon Elrai-Price, a averti mardi lors d’un briefing qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus.

Le Dr Elrai-Price a noté que 17% des patients gravement malades qui sont actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation.

Les données montrent qu’à ce jour, 4 500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin, dont 375 ont été hospitalisées en raison de la maladie.

Parmi les personnes hospitalisées, 244 l’ont été dans la première semaine suivant leur vaccination, 124 au cours de la deuxième semaine, et 7 plus de 15 jours après avoir reçu le vaccin.

« Le nombre de cas confirmés a atteint un nouveau sommet, nous avons passé la barre des 9 000 tests positifs. Il n’y a jamais eu un tel chiffre », a déploré le Dr Elrai-Price.

Le vaccin ne serait donc pas la solution miracle ce qui rend nécessaire le traitement ; Israël utilise le protocole Raoult et ils s’en sortent.

source : https://pgibertie.com

 

Lire aussi >>>> L’épidémie repart en israël malgré une intense vaccination Pfizer

 

 

Au Royaume-Uni comme USA, ces deux pays qui utilisent également le vaccin Pfizer dans une vaccination de masse, les admissions en urgence et hospitalisations battent chaque jour des records.  Il est donc légitime de s'interroger quant à l'efficacité et même la dangerosité de la picouse Pfizer. 

En tous les cas, les premières remontées dans les pays les plus avancés ne sont absolument pas rassurantes. Scandale en vue, avec certitude.

La situation israélienne est si grave qu'elle est même rapportée par BFM: 

Marc Bildermann pour WikiStrike

 

 

Le site américain LifeSiteNews signale que la liste des personnes qui, aux Etats-Unis, doivent rejoindre les salles d’urgence après avoir reçu un vaccin contre le COVID-19 se chiffre par centaines et la liste des personnes qui ont subi des effets indésirables dépasse les mille, selon le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) .

VAERS est un système d’analyse géré par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Federal Drug Administration (FDA). Il recueille des informations concernant les mauvaises réactions aux vaccins. Selon son site Web , «les professionnels de la santé sont tenus de signaler certains événements indésirables et les fabricants de vaccins sont tenus de signaler tous les événements indésirables qui sont portés à leur attention.»

«Un travailleur de la santé de l’hôpital régional de Bartlett en Alaska a souffert d’une réaction allergique grave soupçonnée, ou anaphylaxie, après avoir reçu le vaccin de Pfizer. Elle a été emmenée aux urgences et y a passé plusieurs nuits avant d’être renvoyée », a rapporté The Epoch Times .

Depuis lors, un deuxième travailleur de la santé du même hôpital en Alaska a également souffert d’effets secondaires indésirables du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19. Les médecins ont administré de l’épinéphrine pour ouvrir ses voies respiratoires. Une déclaration publiée sur le site Web de la ville de Juneau se lit comme suit : «Un deuxième membre du personnel a souffert de de vertiges et de gorge irritée dix minutes après avoir été injecté.»

«Le système a reçu des rapports sur 1 156 événements indésirables au total. Parmi ceux-ci, 17 personnes «en danger de mort» et deux ont conduit à une «invalidité permanente». »

Des milliers d’autres déclarent eux-mêmes leur incapacité à retourner immédiatement au travail ou à effectuer des activités quotidiennes normales après le vaccin. Selon The Epoch Times , ces incidents ont été signalés via V-safe, «une application pour smartphone … qui utilise des messages texte et des enquêtes Web pour fournir des bilans de santé personnalisés et permet aux utilisateurs de dire rapidement au CDC s’ils rencontrent des problèmes d’effets secondaires.”

La FDA est censée enquêter sur les réactions allergiques au vaccin contre le coronavirus produit par Pfizer. Elle a averti le public .

“Les directives actuelles de la FDA indiquent que la plupart des Américains souffrant d’allergies devraient être autorisés à prendre le vaccin, mais que les personnes qui ont eu des réactions graves à d’autres vaccins ne devraient pas se faire vacciner.” De plus, ceux qui ont eu des réactions au vaccin ne devraient pas recevoir une deuxième dose.

Au 6 janvier, le nombre de rapports était de «308 patients envoyés aux urgences des hôpitaux documentés sur le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS). Cela représente 0,0064% du total des vaccinations effectuées, soit 4,8 millions. »

 
Rappelons que les fabricants de vaccins ne peuvent pas être poursuivis si leurs produits invalident ou tuent quelqu’un.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages