Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 18:54
la généticienne Alexandra Henrion-Caude nous dit tout "Qu'est-ce qui se passe aujourd'hui, Nous sommes toujours dans un essai clinique et toute personne actuellement sur quelque sol que ce soit, de quelque pays que ce soit qui est vaccinée répond par le vaccin Pfizer en cours ; c'est un sujet de protocole biomédical ! Pourquoi ? Parce que l'essai de Pfizer se terminera en 2022"

l'étude est "protocolisée", donc toute personne qui se fait vaccinée se prête à être cobaye même si l'Etat a donné une autorisation transitoire d'utilisation un document technocratique qui permet permet cet usage, de plus celle ci permet si vous acceptez la vaccination de valider de fait votre acception à ce protocole, après quoi il sera plus compliqué de vous plaindre par procédure.

L'interview est plus qu'instructive aussi je vous convie à la visionner, ça vaut vraiment le détour déjà pour votre santé personnelle, celle de vos proches et ceux que vous connaissez !

 

Ca veut dire plusieurs choses, que l'Etat par urgence a concédé au principe de précaution pour éviter une contagion trop importante, mais en vérité si le coronavirus marque selon les chiffres (à prendre avec les pincettes) un taux de létalité de 3 %, les études récentes ; notamment en Angleterre montrent un taux de 2,8 % de séquelles graves dues à la vaccination. Il n'y a pas assez de recul, vous êtes sous un essai médical protocolaire et cela exige la plus grande circonspection voire s'il y avait des décès accrus à venir la plus grande défiance.

En ce sens et cela se saura d'une manière ou d'une autre les personnes, les organismes, les politiciens ou les mandataires qui ont préconisés cette campagne de vaccination a tout crin dans l'engouement du jour, mais surtout dans la trouille d'un retour de baton, vont certainement se retrouver en but a de violentes récrimination et peut être beaucoup plus, ç'est ce que je ressent et je ne pense pas me tromper !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages