Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 19:03

I’ve Won Bill Gates’ Condom Prize (I Think) | Stuart Wilde

 

Bill Gates va financer un plan d’obscurcissement du soleil pour sauver la race humaine.

Bill Gates est aujourd’hui connu comme philanthrope, et non comme le créateur de Microsoft qui a été à l’origine de tous les désagréments causés par Windows 95.
Il est également connu pour vouloir nous sauver de nous-mêmes.
Maintenant, apparemment, il veut nous sauver du soleil.

« Bill Gates veut réfléchir les rayons du soleil »

Difficile à croire avec un début de printemps si “frisquet”, mais la Terre connaît bien un réchauffement climatique inquiétant. Pour refroidir la planète, le milliardaire Bill Gates va financer un projet de réflexion de la lumière solaire.

Le projet est peut être déjà actif avec l’observation des fameux Chemtrails dans le ciel.

Pour ceux d’entre vous qui ne suivent pas ce genre d’actualité, Bill Gates est connu pour s’être énormément investi dans la vaccination et la prévention des pandémies.
Il est favorable au confinement, ce qui est normal si vous êtes un milliardaire qui dispose de tous les moyens pour se réfugier, mais les conséquences dans le monde réel restent problématiques.

Cependant, si vous connaissez ses travaux sur la vaccination et le confinement, vous n’avez peut-être pas remarqué que l’une des causes les plus controversées de M. Gates vient d’être validée dans un projet pour bloquer les rayons du soleil.

C’est comparable au film de science fiction « Highlander 2 : The Quickening », mais la réalité est toute autre.

Selon Reuters, un projet de l’université de Harvard prévoit de tester une théorie décriée selon laquelle le réchauffement climatique peut être stoppé en pulvérisant dans l’atmosphère des particules qui réfléchiraient les rayons du soleil.
Le projet représente l’un des aspects les plus controversés de ce que l’on appelle la « géoingénierie » - l’idée que, pour s’attaquer à des problèmes comme le changement climatique, on peut jouer avec des aspects massifs de notre écosystème ou les modifier. Dans ce cas, il s’agirait de réfléchir une partie des rayons du soleil pour les empêcher d’atteindre la Terre.

« La recherche sur la pulvérisation de minuscules particules réfléchissant le soleil dans la stratosphère pour compenser le réchauffement climatique, a été bloquée pendant des années, notamment sur le fait qu’elle pourrait décourager les réductions nécessaires des émissions de gaz à effet de serre »,

« Dans un le premier cas, la Swedish Space Corporation a accepté cette semaine d’aider les chercheurs de Harvard à lancer un ballon près de la ville arctique de Kiruna en juin prochain. Il transporterait une nacelle avec 600 kg de matériel scientifique à 20 km de hauteur ».

L’équipe de Harvard, dont le projet est connu sous le nom pompeux de SCoPEx, est financée en grande partie par Gates. Dans un rapport publié en août dans le Daily Mail britannique on apprend que : « L’obscurcissement du soleil pourrait-il sauver la Terre ? » Bill Gates veut pulvériser des millions de tonnes de poussière dans la stratosphère pour arrêter le réchauffement climatique..." mais les détracteurs craignent que cela ne déclenche une catastrophe.

La revue Nature est moins critique.

« L’idée est simple : pulvérisez un tas de particules dans la stratosphère, et elles refroidiront la planète en réfléchissant une partie des rayons du Soleil dans l’espace. Les scientifiques ont déjà vu ce principe en action », rapportait déjà Nature en 2018. (Titre : « La première expérience d’obscurcissement du soleil permettra de tester un moyen de refroidir la Terre »)

« Lorsque le mont Pinatubo est entré en éruption aux Philippines en 1991, il a injecté environ 20 millions de tonnes de dioxyde de soufre dans la stratosphère - la couche atmosphérique qui s’étend d’environ 10 à 50 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. L’éruption a créé une brume de particules de sulfate qui a refroidi la planète d’environ 0,5 °C. Pendant environ 18 mois, la température moyenne de la Terre est revenue à ce qu’elle était avant l’arrivée de la machine à vapeur ».

Ce plan pose plusieurs problèmes, et nous ne savons pas quelles pourraient être les conséquences involontaires. Mais pour les écologistes, le souci c’est que ça ne résout pas le problème du réchauffement climatique.

« Ce test n’a aucun mérite, si ce n’est celui de permettre de passer à la prochaine étape. Vous ne pouvez pas tester le déclencheur d’une bombe et dire »Cela ne peut pas faire de mal", a déclaré Niclas Hällström, directeur du groupe de réflexion écologiste suédois WhatNext ?

Si M. Hällström s’inquiète de la possibilité de modifier le régime des pluies ou le rendement des cultures, il craint également que les gens ne se préoccupent pas assez de la solution qu’il propose, à savoir une transition vers une société sans carbone.
« La société suédoise réclame de plus en plus des solutions réelles et immédiates au changement climatique ».

Et il n’est pas le seul.
Jim Thomas, co-directeur exécutif de l’organisation écologiste canadienne ETC Group, s’oppose à cette idée.
« Il s’agit autant d’une expérience de changement des normes sociales et de franchissement d’une ligne rouge que d’une expérience scientifique ».

Toutefois, lorsqu’il s’agit de commentaires scandaleux, il faut garder à l’esprit que dans cette même interview, M. Gates a déclaré qu’en ce qui concerne le coronavirus, « la Chine a fait beaucoup de bonnes choses au début, comme tout pays où un virus apparaît pour la première fois. Ils peuvent regarder en arrière et dire qu’ils ont oubliés certaines choses ».
@BillGates sur la Covid : « Même jusqu’en 2022 », nous devrions être prêts à ce que la vie ne revienne pas à la « normale ».

En bref, Bill Gates ne maîtrise pas particulièrement bien le COVID, et encore moins le processus actuel de vaccination. Il se soumet à la Chine. Son travail sur le vaccin a été désastreux. Et maintenant, il veut nous faire croire qu’il maîtrise tout, y compris de refroidir la planète.

Source

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages