Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 18:37

 

C’est un constat, que nous avions fait depuis bien longtemps, cela fait même des années que tous ceux qui savaient comment allait fonctionner la dérégulation du marché de l’électricité imposé par l’Europe.

Au nom de la concurrence érigée en principe et en sainte idéologie par la Commission Européenne de Bruxelles, les prix ne pouvaient que monter.

Et pour cause.

Pour que les opérateurs alternatifs puissent être compétitifs, il fallait qu’EDF vende plus cher.

Ce démantèlement de l’industrie électrique française est une catastrophe.

 
 

La séparation EDF et Enedis est une catastrophe industrielle et c’est la même chose avec les trains de la SNCF entre les gares, le réseau, les locomotives, les régions, c’est un vaste n’importe quoi et les trains ne roulent plus et pour de plus en plus cher.

Pour la lumière, bientôt elle s’éteindra… en vous ayant coûté une fortune !

C’est le prix à payer pour l’idéologie européenne.

Mais l’Europe c’est la paix, alors ça vaut, même quand le projet européen devient mortifère.

L’Europe c’est la paix, la misère mais la paix.

Quand il y aura trop de misère ce sera la guerre.

L’Europe est un énorme problème sur de très nombreux sujets.

Il ne faut pas s’y tromper.

L’Europe n’est pas la paix.

Elle est notre ruine.

Electricité : l’ouverture d’EDF à la concurrence a fait grimper les prix

« Le tarif réglementé de l’électricité a encore augmenté, le 1er février. Pourtant, depuis 2007, l’ouverture à la concurrence promettait une électricité moins chère. Explications.

 
 

Lorsqu’EDF a été ouvert à la concurrence, en 2007, l’entrée sur le marché de nouveaux fournisseurs d’énergie promettait une électricité moins chère. Philippe Brun est l’un de ces clients qui ont choisi un fournisseur alternatif. Il paie 2 170 euros par an d’électricité avec sa cuisine équipée, ses deux machines à laver, sa cave à vin et ses deux voitures électriques. Une facture moins élevée que s’il était resté aux tarifs d’EDF. Depuis deux ans, son foyer a fait une économie de 232 euros, soit un mois d’économie. La facture baisse en moyenne de 44 euros par an pour ceux qui comme lui ont choisi un autre fournisseur.

Une facture qui explose pour tous les Français
Mais la facture totale a explosé pour tous les Français : depuis l’ouverture à la concurrence, l’indice des prix à la consommation de l’électricité a augmenté de 60,36 %. Un client paie 501 euros par an en 2020 ce qu’il aurait payé 319 euros en 2006. Pour faire de la place aux 33 fournisseurs d’électricité différents, les pouvoirs publics ont en effet augmenté davantage les tarifs régulés. « Il faut que les tarifs soient suffisamment élevés pour permettre aux nombreux concurrents d’EDF d’avoir un espace concurrentiel », explique Raphaël Boroumand, économiste spécialiste de l’énergie. Un mécanisme défavorable au consommateur. »

Charles SANNAT

 

Source: insolentiae

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages