Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 19:05

Les États-Unis, le Royaume-Uni et les pays de l'UE auraient bloqué la décision de l'Inde et de l'Afrique du Sud d'interdire les brevets sur les vaccins COVID-19 à l'OMC (Organisation mondiale du commerce). La proposition a fait l’objet d’une opposition véhémente au motif qu’une telle interdiction étoufferait l’innovation dans les sociétés pharmaceutiques en les privant de l’incitation à réaliser d’énormes investissements dans la recherche et le développement.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et l'UE bloquent la décision de l'Inde et de l'Afrique du Sud d'interdire les brevets sur les vaccins COVID-19 à l'OMC

Une dérogation à la propriété intellectuelle par l'OMC aurait facilité la production de vaccins et de médicaments contre le COVID-19 pour les pays en développement. Les pays riches se sont opposés à cette décision, arguant qu'une suspension des brevets étoufferait l'innovation.

L'OMC pourparlers sur une proposition de l'Inde et de l'Afrique du Sud de suspendre temporairement les règles de propriété intellectuelle (PI) liées aux vaccins et aux traitements contre le COVID-19 a heurté un barrage routier jeudi après que des pays riches ont hésité à l'idée, a rapporté l'agence de presse allemande Dpa .

Les deux pays en développement affirment que la dérogation à la propriété intellectuelle permettra aux fabricants de médicaments des pays pauvres de commencer plus tôt la production de vaccins efficaces.  

L'Inde et l'Afrique du Sud avaient contacté l'organe commercial mondial en octobre, lui demandant de déroger à certaines parties de l'Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (Accord sur les ADPIC).

La suspension des droits tels que les brevets, les dessins et modèles industriels, le droit d'auteur et la protection des informations non divulguées garantirait «un accès en temps opportun à des produits médicaux abordables, notamment des vaccins et des médicaments, ou à l'intensification de la recherche, du développement, de la fabrication et de la fourniture de produits médicaux essentiels pour lutter contre le COVID. -19 », ont-ils dit. 

La proposition a été vivement combattue par les pays riches comme les États-Unis et la Grande-Bretagne ainsi que l'Union européenne, qui ont déclaré qu'une interdiction étoufferait l'innovation dans les sociétés pharmaceutiques en les privant de l'incitation à faire d'énormes investissements dans la recherche et le développement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages