Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 17:41

Dan Herbeck, du Buffalo News, rapporte que, bien que le Dr Paul Shields ne puisse évidemment pas faire d’allégations sur le médicament approuvé par la FDA pour le traitement de COVID-19, le directeur médical de sept établissements de soins infirmiers qualifiés le considère comme remarquable dans la mesure où il semble avoir « … aidé 80 de ses 90 patients à se rétablir dans un établissement de soins infirmiers d’Elderwood pour les patients atteints de COVID-19 à Amherst ».

TrialSite félicite The Buffalo News pour ses reportages sur les faits durant la pandémie. Les rapports de censure se multiplient alors que les algorithmes des sites de réseaux sociaux se déclenchent immédiatement sur le mot « ivermectine ». Étant donné que le médicament est approuvé par la FDA et que les National Institutes of Health (NIH) ont récemment changé leur position sur le médicament, passant de non recommandé sauf pour la recherche à non recommandé pour ou contre (suggérant qu’ils attendent des données cliniques supplémentaires pour une position plus définitive et qu’entre-temps ils s’en remettent aux médecins et hôpitaux locaux en conjonction avec le consentement du patient dans le domaine des soins), on ne sait pas clairement ce qui se cache derrière la censure croissante soutenue par les principaux médias sociaux.

Pas un « médicament miracle », mais une partie du régime.

Le Dr. Shields semble pragmatique et réaliste, face aux dangers de la pandémie avec plus de 450 000 morts et plus de 27 millions de cas. Le Dr Martin a déclaré aux nouvelles locales : « Je n’essaie pas de devenir la tête d’affiche de l’ivermectine. Je n’appelle pas cela un médicament miracle. Mais il fait partie du régime de médicaments que nous utilisons maintenant pour traiter les patients atteints de COVID-19. »

L’utilisation de l’ivermectine se répand dans l’État de New York

Entre-temps, le Dr Thomas Madejski, basé à Medina (NY), prescrit également de l’ivermectine aux patients atteints de COVID-19. Ancien président de la New York State Medical Society, le Dr Madejski précise qu’il ne parle pas au nom de cette organisation, mais il a déclaré à Dan Herbeck du Buffalo News qu’il a utilisé ce médicament pour traiter des patients à Erie, Niagara et dans le comté d’Orléans. C’est dans ce dernier comté que TrialSite a fait état de récentes affaires judiciaires dans lesquelles un juge a ordonné qu’un patient continue à recevoir le médicament comme traitement pour le COVID-19.

En parallèle, le Dr Zerline Snyderman, directrice médicale du McGuire Group, un groupe d’établissements de soins de santé desservant l’ouest de New York et Long Island, a rapporté que ce groupe d’établissements de soins infirmiers aux compétences multiples a traité avec succès des patients utilisant le médicament au Harris Hill Nursing Facility d’Amhurst, NY, qui est spécialisé dans les soins COVID-19. Les médecins interrogés ne signalent aucun événement indésirable ou effet secondaire important. Les données du monde réel indiquent qu’il pourrait éventuellement être utile.

Lire aussi : Tokyo envisage des essais d’un médicament antiparasitaire pour le COVID-19

Source : Trial Site News

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages