Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 14:38

Vous avez droit aux préliminaires

Ensuite ce sera le bouquet !

Fresh Organic Carrots Large Box

 

Assistons-nous aux prémices du Grand Tremblement financier tant attendu sur les marchés ?
 

D’après quelques experts reconnus, il y aurait de plus en plus de volatilité qui mènerait à un krach financier prochainement et ces jours-ci, il semblerait que ce soit presque le cas à Wall Street. Mais la question qu’il faut se poser est: est-ce qu’ils s’agit d’un simple choc temporaire, ou plutôt, d’une réelle secousse bien réelle des marchés financiers qui aurait belle et bien commencée ? De nombreux investisseurs boursiers penchent plutôt pour la première option, car pour eux, la dépression économique est déjà bien présente et se poursuit. Le Nasdaq a chuté de 5% cette semaine et se dirige vers sa seconde chute hebdomadaire consécutive. Mais le marché obligataire s’est fait bien remarqué également. Jeudi, le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a en fait dépassé les +1,6% à un moment donné, et c’était le niveau le plus élevé que nous ayons vu depuis pas mal de temps maintenant. Certains experts qualifient ce qui vient de se passer de « Flash Krach », mais il semble certainement que les rendements pourraient encore augmenter dans les jours à venir.

Tout au long de la pandémie, les cours des actions n’ont cessé de progresser à la hausse, mais tout le monde savait qu’un jour, cela allait finir par prendre fin.

Avons-nous atteint ce point précis de basculement ? Les chiffres nous disent que jeudi a été le pire jour pour les marchés actions jusqu’à présent en 2021

Le Dow Jones Industrial Average a chuté de 559,85 points, soit -1,8%, à 31 402,01 pts, équivalent à une baisse historique. Le S&P 500 a perdu -2,5% à 3 829,34 pts, soit sa pire journée depuis le 27 janvier 2021. Le Nasdaq Composite, très technologique, a glissé de -3,5% à 13 119,43, affichant le plus important sell-off(vente passive) depuis le 28 octobre 2020. Alphabet, Facebook et Apple ont tous chuté de -3%, tandis que Tesla a chuté de -8,1%. Microsoft a perdu -2%.

On nous dit que la principale raison pour laquelle les actions ont chuté autant, était due à la déroute complète du marché obligataire

C’est juste une déroute complète sur le marché obligataire. Cela se répand à tout le reste », a déclaré Dennis DeBusschere, stratégiste chez Evercore ISI. « Il semble que nous venons d’avoir un mouvement éclair sur les obligations. A travers un mouvement généralisé qui a conduit les rendements à 10 ans, à 1,6%…Nous devons simplement attendre que cela se calme au niveau des obligations. »

Compte tenu de l’augmentation de notre masse monétaire, il était tout simplement impossible que les rendements obligataires puissent rester là où ils étaient. Ce n’était qu’une question de temps avant que les craintes d’inflation ne fassent peur aux investisseurs, et finalement jeudi, la ruée vers la sortie s’est transformée en grande débandade

« Aujourd’hui, tout tourne autour des rendements obligataires », a déclaré Ryan Detrick, stratège en chef du marché chez LPL Financial. « il y a eu un pic éclair sur le rendement à 10 ans et cela a bouleversé les habitudes des investisseurs, car des rendements plus élevés effraient le marché boursier. Pourrait-il y a voir plus d’inflation que ce qu’imaginent la plupart des gens ? »

Je peux vous donner la réponse et elle est très claire, c’est oui…

Finalement, nous allons voir de l’inflation monter à des niveaux dont la plupart des gens n’auraient jamais imaginé possible aux Etats-Unis.

Pendant ce temps, l’économie réelle continue de se détériorer rapidement tout autour de nous.

Un jour après que Fry’s Electronics a annoncé qu’elle allait cesser ses activités, Best Buy a révélé qu’elle allait licencier 5 000 employés

L’entreprise « Best buy » a annoncé jeudi avoir licencié 5 000 employés ce mois-ci et prévoyait de fermer davantage de magasins cette année, car de plus en plus de consommateurs achètent des produits électroniques en ligne.

La nouvelle survient à un moment où les grandes chaînes sont confrontées à la concurrence croissante d’Amazon et d’autres sites qui vendent des articles tels que des téléviseurs et des ordinateurs portables. Fry’s Electronics a déclaré mercredi qu’elle fermerait brusquement tous ses magasins du jour au lendemain, mettant fin à près de quatre décennies d’activité.

J’ai toujours eu un faible pour Best Buy, et cette nouvelle m’a rendu assez triste.

Tant d’entreprise emblématiques s’effondrent et j’ai l’impression que l’Amérique ne sera jamais plus la même.

Bien sûr, l’une des principales raisons pour lesquelles tant de détaillants traditionnels se cassent la figure, est que les achats en ligne ont augmenté pendant la pandémie. Mais comme les achats en ligne deviennent de plus en plus dominants, ils ont créé une épidémie de vols de colis

43% des américains qui effectuent des achats en ligne, ont subi un vol de colis l’année dernière, contre 36% en 2019, selon une récente étude de marché. Sur ces 43%, près des deux tiers ont déclaré que des colis avaient été volés plus d’une fois. Le service de police de New York ne conserve pas les données à ce niveau de spécificité, m’a-t-on dit, et les chiffres les plus récents disponibles pour la ville estimaient que 90 000 colis avaient disparu chaque jour en 2019.

90 000 colis par jour ?

Ce chiffre m’a vraiment époustouflé.

Cela signifie qu’en moyenne, au moins 90 000 crimes sont commis tous les jours dans une seule de nos grandes villes.

Si la situation est vraiment si mauvaise à New York, quel serait le chiffre exact dans toute l’Amérique ?

Partout où vous regardez, la décadence ronge notre société comme le cancer qui aggrave la maladie profondément. A un moment donné, vous pouviez croire que la plupart des américains étaient des citoyens respectueux des lois et qu’ils essayaient constamment de faire de leur mieux mais cette période est révolue et ce, depuis très longtemps.

Et à mesure que les conditions économiques deviennent encore plus sombres, cela ne fera qu’alimenter encore plus de criminalité, de troubles civils et de dégradation sociale.

A court terme, une très grande proportion de la population américaine compte sur le gouvernement fédéral pour les renflouer financièrement…

Près d’un tiers, soit 29% des adultes américains comptent sur une autre série d’aide financière du gouvernement pour s’en sortir, et 24% disent qu’ils en ont besoin mais qu’ils doutent que cela se produise à nouveau, selon une enquête de CNBC.

Les personnes de couleur sont plus susceptibles de compter sur cette aide financière, en particulier les femmes noires. La moitié des noirs américains et 40% des hispaniques ont déclaré qu’ils comptaient dessus, tandis que 57% des femmes noires ont dit la même chose. De plus, 24% des noirs et des hispaniques en ont besoin mais ne pensent pas que cela se concrétisera prochainement.

Quand je repense au tout début de ces aides financière distribuées par le gouvernement, je disais déjà qu’il fallait faire très attention et de ne pas compter uniquement sur ce genre d’aides…

J’avais averti que le peuple américain exigerait toujours plus de d’aides financières à l’avenir et qu’il récompenserait les politiciens qui sont en mesure d’effectuer ces distributions.

Bien sûr, en empruntant et en dépensant des milliers de milliards de dollars que nous n’avons pas, nous détruisons le dollar qui joue encore ce rôle de monnaie de réserve internationale et nous préparons le terrain pour une inflation démesurée à l’avenir.

En fait, l’inflation qui est déjà là, provoque actuellement une énorme instabilité sur les marchés financiers.

Mais le grand tremblement n’est pas encore arrivé. Nous vivons actuellement de simples signes avant-coureurs de ce fameux krach financier et espérons que les américains y prêtent tout de même attention.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages