Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 19:09

https://s1.qwant.com/thumbr/0x0/2/f/ba3ab0dfaeba4c7ca6feaaaf6368804260068cb90d61ded6767bf5edd3f92d/wallstreet-crash1.jpg?u=https%3A%2F%2Fcominggreatdepression.files.wordpress.com%2F2010%2F08%2Fwallstreet-crash1.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

1929 wallstreet crashed the operation system of society ...

 

 

Il n’est pas possible de continuer à voir les marchés actions aussi surévaluées et ce pendant très longtemps encore. Tout le monde se rend bien compte que nous sommes dans une véritable bulle boursière qui est d’une ampleur que nous n’avions encore jamais vue dans toute l’histoire des Etats-Unis. Nous sommes donc également très proche de la fin de cette gigantesque bulle. Le seul débat qui préoccupe tous les experts actuellement est la rapidité ainsi que la période de cette éventuelle chute. C’est la première fois que le ratio de la valeur des actions américaines par rapport au PIB des Etats-Unis a atteint 200%. En d’autres termes, la valeur totale des actions américaines est maintenant deux fois plus élevée que la production économique américaine sur une seule année. Pour mieux comprendre la folie de cette situation, consultez simplement ce graphique. Historiquement et dans une situation normale, le rapport entre la valorisation des actions américaines et le PIB américain est toujours inférieur à 100 %, si bien que si la valorisation des marchés actions étaient réduite de moitié, les actions américaines seraient toujours surévaluées. Ceci prouve combien nous sommes arrivés à un point de non retour concernant cette méga bulle boursière.

D’autres mesures de valorisation clés indiquent également que les cours des actions se sont totalement déséquilibrées. L’exemple suivant provient d’un article de Motley Fool intitulé: « Voici pourquoi vous devriez vous attendre à un krach boursier de 20% en 2021 »…

En revenant 150 ans en arrière, le S&P 500 a en moyenne un PER de Shiller de 16,78. Certes, le rapport P/E de Shiller a été beaucoup plus élevé au cours des 25 dernières années. L’avènement d’Internet a fait tomber les barrières d’information pour les investisseurs de détail, et les taux de prêt historiquement bas pendant plus d’une décennie, ont stimulé l’emprunt tout en faisant monter les actions boursières.

Mais à partir du 3 février, le PER de Shiller pour le S&P 500 était pas très loin de 35 – plus du double de la moyenne à long terme. Pour mettre ce chiffre en perspective, il n’y a eu que cinq périodes dans l’histoire où le ratio P/E de Shiller a dépassé 30 et y est resté pendant un marché haussier.

Deux de ces évènements – la Grande Dépression et la bulle Internet – ont conduit à certains des plus grands krachs jamais observés sur les marchés actions. Deux autres évènements (sans compter le mouvement actuel) se sont produits au cours des trois dernières années, entraînant des baisses de 20% et 34%, respectivement, sur le S&P 500.

Fondamentalement, ce que cela signifie, c’est que si les cours des actions chutaient de moitié, le PER de Shiller pour le S&P 500 serait toujours au-dessus de la moyenne à long terme.

Donc, si le marché ne baisse que de 20% cette année, comme le suggère cet article de Motley Fool, nous devrions nous considérer comme extrêmement chanceux.

Nous n’avons jamais rien vu de tel auparavant. La bulle dans laquelle nous nous trouvons éclipse absolument toutes les bulles boursières épiques que ce soit celle de 1929 et de l’an 2000. Tout le monde s’est intéressé à la bourse jusqu’à l’euphorie et toutes sortes de gens se sont enrichis, du moins sur le papier.

Mais de nombreux anciens de Wall Street qui ont regardé tout cela se passer sont devenus extrêmement inquiets. Ce qui suit provient d’un article de Forbes intitulé : « Le marché boursier est-il sur le point de s’effondrer ? »…

On entend des propos extrêmement préoccupants de la part de certains experts très nerveux qui font références à la bulle Internet des années 90. Nous venons de vivre dans un marché haussier sur près de 12 ans ; la folie de SPAC ; Introduction en bourse qui ont plus que doublé le premier jour de négociation ; une armée de boursicoteurs ont fait monter GameStop comme jamais. Cela ressemble très certainement à une folie irrationnelle – et cela rappelle bien évidemment des choses à tous ceux qui ont connu la bulle Internet de la fin des années 1990. « Les parallèles que nous avons aujourd’hui sont historiquement très préoccupants », note Jim Stack, président de Whitefish, Montana’s Inves Tech Research et Stack Financial Management. Toute cette effervescence actuelle est la cerise sur le gâteau, et quand on regarde la situation de la finance aux Etats-Unis, on peut se rendre compte rapidement de tous les autres problèmes qui gravitent autour. »

Dans ce type d’environnement, des vidéos d’enfants sur Youtube montrent à ceux qui sont intéressés, comment il est possible de gagner un million de dollars par jour en jouant à la bourse et ce qui est affligeant, c’est de réaliser que des centaines de milliers de jeunes vont le voir.

Si vous avez réussi à gagner beaucoup d’argent en jouant à la bourse, eh bien tant mieux pour vous.

Assurez-vous simplement d’en sortir au bon moment.

Toutes les autres bulles boursières de l’histoire américaine se sont mal terminées, et comme John Hussman l’a récemment noté, c’est le moment de la pire folie financière de notre génération…

Rien n’anime autant un troupeau spéculatif qu’un actif qui est complètement détachée de toute norme de valeur réelle. Je suis convaincu que les générations futures utiliseront le moment présent pour définir le concept d’une situation extrême en termes de spéculation, tout comme nous le faisons dès lors que nous faisons référence aux années 1929 et 2000. »

Alors, jusqu’où est-ce que Hussman pense-t-il que le marché boursier pourrait finalement chuter ?

Eh bien, il pense que les cours des actions devraient baisser de 65 à 70% simplement pour revenir aux normes historiques…

Comprenez comment les évaluations actuelles sont devenues extrêmes. Afin de simplement toucher aux normes d’évaluation historiques ordinaires, le S&P 500 devrait chuter entre 65 et 70% à la fin de ce cycle.

Les cours des actions reviennent toujours, et je peux insister, reviennent toujours à leurs moyennes historiques.

C’est juste une question de temps.

Cependant, nous devons espérer qu’un krach boursier soit reporté le plus longtemps possible, car un krach boursier vraiment catastrophique causera bien plus de souffrances économiques que ce que nous avons connu jusqu’à présent.

Notre système ne serait tout simplement pas en mesure de gérer une baisse de 50% ou plus du cours des actions. Cela signifierait essentiellement la fin de notre système financier tel que nous le connaissons aujourd’hui, et c’est quelque chose que personne ne devrait souhaiter.

La bonne nouvelle est que je ne m’attends pas à un krach boursier dans les 30 prochains jours à moins qu’une sorte d’évènement déclencheur majeur ne se produise.

Les actions peuvent baisser, mais pour le moment, j’anticipe au moins une période de stabilité relative à court terme.

Mais cette période à court terme de stabilité ne durera pas vraiment très longtemps, et je pense que 2021 dans son ensemble sera une année extrêmement chaotique !

Source: theeconomiccollapseblog

 

articles à la suite sous traducteur :

- Les rendements réels explosent - quelle est la prochaine étape?

- Préparez-vous à une augmentation de la volatilité: Goldman prévient que l'opération record de février pourrait conduire au chaos du marché

- les deux indicateurs de la prochaine bulle boursière,

- Les rendements montent en flèche et envoient des taux réels de 30 ans positifs au milieu de la panique de surchauffe: ce qui se passe ensuite

- Goldman met en garde contre une pénurie historique alors que le cuivre explose plus haut (vers une flambée des matières premières)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages