Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 19:03

C’est certainement la clé des prochains mois et des prochaines années : l’augmentation des taux d’intérêt des obligations d’Etat et par ricochet des taux d’intérêt des crédits aux ménages et aux entreprises.

Et pour cause : si ces taux d’intérêt augmentent, le château de cartes dans lequel nous vivons depuis quelques trimestres va s’effondrer : rechute de l’investissement et de la consommation, hausse du chômage, dégonflement des bulles obligataires, boursières et immobilières…
D’où une question essentielle : déjà entamée depuis quelques semaines, la remontée des taux d’intérêt des obligations d’Etat et des crédits va-t-elle se poursuivre ?
Pour le savoir, il suffit de rappeler comment se forment ces taux d’intérêt et d’oser regarder la réalité en face : l’amélioration de la croissance (certes limitée et disparate), l’augmentation de l’inflation et la flambée des dettes publiques constituent des facteurs indubitables d’une tension notable des taux d’intérêt au cours des prochains mois.
Et, comme cela s’observe déjà aux États-Unis, le maintien de taux monétaires à 0 % et la poursuite de la « planche à billets » n’y changeront rien : On ne peut éviter l’inévitable !
C’est notamment ce que montre cette chronique, graphiques et tableaux pédagogiques à l’appui.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages