Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 14:04

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/1/b/2395b1001ebfa45c47d3e03235ddea62ced9a55f3e8ac858848f251f519af1/img_quels_sont_les_principaux_personnages_de_la_commedia_dell_arte_6989_orig.jpg?u=https%3A%2F%2Ft2.uc.ltmcdn.com%2Ffr%2Fimages%2F9%2F8%2F9%2Fimg_quels_sont_les_principaux_personnages_de_la_commedia_dell_arte_6989_orig.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Ce que nous vivons est un effondrement intellectuel sans précédent.

Ce que nous voyons est abject de manque de réflexion.

Décidement ce gouvernement, cette administration ne nous épargnera aucune pitrerie, ni aucun raté.

Nous recommençons avec les transferts de patients !

Des transferts totalement surréalistes.

La région parisienne n’est pas une zone désertique du Sahara sans infrastructure ou un village au milieu de la jungle.

Nous y avons toutes les infrastructures possibles et imaginables y compris des milliers de mètres carrés vides dans des hôpitaux puisque nous y fermons des lits depuis des années.

Transférer les patients est donc d’une bêtise sans nom.

On amène effectivement du matériel et des médecins pour renforcer les équipes qui luttent sur place.

Mais côté communication, cela se voit moins pour les mamamouchis.

On installe un hôpital de campagne quand les infrastructures manquent.

Pas quand elles sont là et présentes.

Et je n’ose même pas vous parler ou évoquer les capacités des cliniques privées grandes absentes du débat sur les… capacités médicales !

Nous marchons sur la tête, et il est évident que dans ces conditions, le degré de confiance accordé par la population aux mamamouchis en place tend très logiquement vers 0.

Ils ne valent pas un clou.

 

Charles SANNAT

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages