Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 15:54

Je rajoute en lien : -

Pfizer augmente encore le prix de son vaccin... et ce n'est pas fini

De 12 euros, la dose de vaccin Pfizer contre le Covid-19 est passé à 15,50 €. Et le produit pourrait bientôt être vendu à près de 20€

 

et on comprends pourquoi, vu la marge des concurrents mais aussi les affres qui s'y attachent !

 

___________________________________________________

 

 

On dit souvent que chaque crise a son lot de grosses opportunités.

Si de telles catastrophes créent effectivement des bouleversements et des incertitudes sur les marchés financiers, Aran Ali, de Visual Capitalist, explique ci-dessous qu’elles peuvent également conduire à de nouvelles opportunités pour les investisseurs, car les classes d’actifs réagissent à des environnements différents.

 
 

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la COVID-19 comme une pandémie le 11 mars 2020, les performances des actions de vaccins ont été variées, mais avec quelques gagnants notables qui ont enregistré des rendements à trois ou quatre chiffres.

Voici ce que vaudrait un investissement de 1 000 dollars au 31 mars 2021, si vous aviez placé de l’argent dans chacune des actions de vaccins au début de la pandémie :

 

Le commerce des vaccins

Les rendements des actions de vaccins sont très variables. Ils sont stupéfiants dans le cas de Novavax et Moderna, mais semblent également décevants dans le cas de Sanofi, AstraZeneca et Pfizer.

L’un des facteurs expliquant l’écart entre les cours boursiers est le potentiel de revenu des ventes de vaccins par rapport au reste de l’activité existante, car les ventes de vaccins auront un impact beaucoup plus important sur les fondamentaux des petites entreprises.

Par exemple, avant la pandémie, Novavax avait un chiffre d’affaires de seulement 18,7 millions de dollars, ce qui signifie que la capture d’une partie des ventes mondiales de vaccins créerait une valeur considérable pour les actionnaires. D’un autre côté, les ventes de vaccins sont beaucoup moins susceptibles d’avoir un impact sur les fondamentaux de l’activité de Sanofi, puisque la société génère déjà 40,5 milliards de dollars de revenus.

Pour mettre les choses en perspective, les analystes s’attendent à ce que les ventes totales des vaccins contre le COVID-19 avoisinent les 100 milliards de dollars, avec 40 milliards de dollars de bénéfices après impôts.

Les actions des vaccins par rapport au S&P 500

 

Même dans un secteur en plein essor et de grande valeur, il est difficile d’identifier les leaders à long terme. Par exemple, sur le marché de la téléphonie mobile, il fut un temps où des entreprises comme Motorola, Nokia et Blackberry semblaient intouchables, mais elles ont fini par perdre.

De même, avec le peu d’informations disponibles au début de la pandémie, peu de personnes, voire aucune, auraient pu distinguer avec précision les gagnants et les perdants de ce groupe.

Au cours de l’année écoulée, le S&P 500 a progressé de 44,9 %, ce qui signifie que seules trois des sept valeurs vaccinales ont vu leurs cours surperformer le marché.

Personne n’a dit qu’aider à résoudre une pandémie mondiale garantissait une rémunération.

Aube Digitale

Voici ce que vaudraient aujourd’hui 1 000 dollars investis dans des actions de vaccins
Voici ce que vaudraient aujourd’hui 1 000 dollars investis dans des actions de vaccins
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages