Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

13 août 2021 5 13 /08 /août /2021 17:59
"Il y a bien des personnes vaccinées en réanimation"
 

Sur la chaîne CBS Evening News, un médecin qui encourage à la vaccination contre le COVID19 pris de tremblements quitte le direct sur ces mots « je ne peux pas faire ça »

 

Les sapeurs pompiers de La Guadeloupe témoignent: « Nous ne sommes aucunement débordés…. Nous ne comprenons pas du tout cette disproportion dans le discours de l’état !! »

 

Moi j’ai un message à faire passer au ministre, il n’y a plus d’oxygène en Guadeloupe ! C’est impossible de trouver une ambulance avec de l’oxygène ! Impossible, voilà la réalité de ce qui se passe en Guadeloupe… C’est très bien de faire des visites à l’hôpital mais la réalité, c’est ça…

 

Guadeloupe : Les pompiers refusent les 30 pompiers envoyés par Macron "Ce n'est pas les pompiers qui manquent, on a 1.200 pompiers réservistes"
 
 
La police suisse menace de ne plus appliquer les règles du COVID-19

 

Le groupe avertit dans une lettre que les lois sur le confinement violent les droits fondamentaux.

 

La police suisse a menacé de ne plus appliquer les règles du COVID-19, craignant que ces mesures ne portent atteinte de manière disproportionnée aux droits fondamentaux des citoyens.

Un groupe représentant les officiers de police du pays alpin a écrit une lettre à la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) mettant en garde contre une insubordination potentielle au sein de la force publique en raison de l’application de lois draconiennes.

« Si les mesures devaient entrer en conflit avec l’opinion générale de la population, en limitant de manière disproportionnée leurs droits fondamentaux, de nombreux policiers ne seraient plus disposés à les appliquer », écrit le groupe dans la lettre.

Si la lettre a été accueillie favorablement par les sceptiques du confinement, la FSFP a tenté de la rejeter en affirmant qu’elle ne représentait qu’un petit nombre de policiers.

Adrian Gaugler, de la Conférence des commandants des polices cantonales, est allé plus loin en menaçant les agents de sanctions s’ils refusaient d’appliquer les mesures.

« Un agent qui refuse d’appliquer la loi peut être sanctionné », a déclaré Gaugler.

« Le refus de la police d’appliquer les mesures relatives au coronavirus n’est pas propre à la Suisse », écrit Chris Tomlinson.

« Plus tôt cette année, la police de la province canadienne de l’Ontario a rejeté les nouveaux pouvoirs accordés par le gouvernement provincial qui lui auraient permis d’arrêter tout automobiliste ou piéton et d’exiger de savoir où il vit et pourquoi il n’est pas chez lui. »

Comme nous l’avons souligné précédemment, après que le confinement a été imposé en Suisse, les appels aux détectives privés ont grimpé en flèche car les gens voulaient que leurs voisins fassent l’objet d’une enquête pour avoir fait trop de bruit.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages