Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 18:19
Le scandale des opioïdes va coûter plus de 570 millions à McKinsey

Le prestigieux cabinet de conseil en stratégie de l'Elysée a accepté de payer 573 millions de dollars pour clore les procédures engagées par 49 Etats américains. Il n'admet pas pour autant de faute ni de responsabilité dans l'usage excessif des opioïdes aux Etats-Unis.

 

Selon des chiffres officiels, le nombre de décès chaque année par surdoses d'opioïdes sur ordonnance aux Etats-Unis a quadruplé entre 1999 et 2018, avec plus de 232.000 Américains morts d'un usage abusif sur cette période.
Selon des chiffres officiels, le nombre de décès chaque année par surdoses d'opioïdes sur ordonnance aux Etats-Unis a quadruplé entre 1999 et 2018, avec plus de 232.000 Américains morts d'un usage abusif sur cette période. (Drew Angerer/Getty Images/AFP)

Par Les Echos

Publié le 4 févr. 2021

L'argent n'a pas d'odeur, dit-on. Ce n'est pas toujours vrai, et McKinsey en fait l'amère expérience. La procureure de l'Etat de New York, Letitia James, a révélé ce jeudi que le prestigieux cabinet de conseil en stratégie a signé un accord pour solder les poursuites engagées par 49 Etats américains l'accusant d'avoir contribué à la mortelle crise des opioïdes aux Etats-Unis. McKinsey a accepté de verser 573 millions de dollars. Il paiera immédiatement environ 80 % de l'argent afin de contribuer à renforcer les programmes de traitement et à soutenir les budgets de la police très sollicitée du fait d'un usage accru dans la population de ces analgésiques addictifs, selon des sources proches du dossier citées par l'agence Bloomberg. Le reste sera payé sur quatre ans... suite sur Echos

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages