Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 19:19

Produisez votre propre énergie en déplacement avec votre hydrogénérateur à bricoler.

 

Si vous voulez pouvoir recharger vos petits appareils électroniques dans la nature, vous pourriez envisager de fabriquer votre propre petit générateur hydroélectrique ?

Si c’est le cas, suivez ce petit guide pour savoir comment faire.

Comme vous pouvez l’imaginer, vous aurez besoin de quelques outils et matériaux avant de commencer.

  • Matériaux et matériel nécessaires
  • Feuilles de plastique de rebut
  • Bouchons en plastique
  • Paire de compas
  • Pistolet applicateur et mastic silicone (transparent)
  • Débris de bois
  • Assortiment de tuyaux en plastique de petit diamètre
  • Roulements à billes
  • Superglue Krazy
  • Pistolet thermique
  • Vis
  • Outils de base
Étape 1 : fabriquer la vis principale

La première étape consiste à prendre votre feuille de plastique et à la découper en un ensemble de carrés de taille égale. Prenez ensuite une paire de compas et tracez la forme d’un beignet sur l’un d’entre eux.

Découpez le beignet comme indiqué. Rincez et répétez l’opération pour obtenir un total de quatre beignets de taille égale. Faites une seule entaille dans chacun des beignets, comme indiqué.

Chauffez légèrement les anneaux et les beignets en plastique pour les rendre souples et leur donner la forme d’un tire-bouchon. Ensuite, prenez votre tuyau de PVC et tracez la forme du tire-bouchon pour le générateur principal.

Collez les « lames » de tire-bouchon en plastique en place selon les besoins. Une fois cela fait, scellez les lames du tire-bouchon au tube principal à l’aide d’époxy.

Scellez à chaud les lames et l’époxy à l’aide d’un pistolet thermique et ajustez les lames si nécessaire.

Ensuite, prenez vos bouchons en plastique et percez un trou au centre de chacun d’eux. Collez quelques longueurs de tige métallique dans les trous. Scellez avec de l’époxy comme précédemment.

Collez les couvercles et les ensembles de tiges métalliques en haut et en bas du tire-bouchon principal comme indiqué dans la vidéo. Une fois que c’est fait, peignez l’ensemble de l’assemblage dans la couleur de votre choix – dans ce cas, en bleu.

Étape 2 : Fabriquer le cadre

Ensuite, prenez vos chutes de bois, coupez-les et donnez-leur la forme nécessaire pour fabriquer le cadre du dispositif principal. Vissez les pièces de bois ensemble pour former une boîte allongée suffisamment grande pour contenir la vis principale et l’électronique.

Ajoutez des traverses au cadre pour plus de solidité, si nécessaire. Ceci étant fait, prenez votre tuyauterie de PVC la plus grande et coupez-la en deux dans le sens de la longueur.

Prenez une des moitiés et clouez-la en place dans le cadre principal en bois, comme indiqué. Une fois cela fait, prenez une petite longueur de bois et découpez un trou suffisamment grand pour y placer un de vos roulements à billes.

Insérez-le dans la pièce en bois et fixez-le au cadre pour insérer une extrémité du tire-bouchon principal dans le cadre. Rincez et répétez pour l’autre extrémité du dispositif.

Ceci fait, insérez le tire-bouchon principal dans la paire de roulements à billes.

Étape 3 : Ajouter l’électronique

Ceci fait, prenez votre dynamo miniature et montez-la en place à une extrémité du tire-bouchon principal. Connectez l’arbre du tire-bouchon à l’arbre principal de la dynamo, si nécessaire.

Fixez la dynamo en place sur le cadre en utilisant des longueurs de bois si nécessaire. À l’aide d’autres morceaux de plastique, emboîtez des parties du cadre selon les besoins.

Ceci fait, prenez votre interrupteur et autres composants électroniques et assemblez-les comme il se doit. Connectez-les à la dynamo principale et montez-les sur le cadre comme indiqué dans la vidéo.

Testez le générateur en tournant le tire-bouchon à la main. Cela devrait allumer une petite bande lumineuse LED. Si ce n’est pas le cas, ajustez l’électronique si nécessaire.

Une fois cela fait, votre hydrogénérateur est maintenant pratiquement terminé. Vous pouvez maintenant le tester dans une vraie rivière ou construire une rivière artificielle et laisser votre générateur faire sa magie.

Si vous avez apprécié ce projet, vous pourriez être intéressé par la construction d’un barrage hydroélectrique miniature ?

Lire aussi : Pas d’électricité ? Un nouveau système de refroidissement utilise la lumière du soleil et l’eau salée

Source : Interesting Engineering  et anguille sous roche

Un nouveau système expérimental de refroidissement sans électricité est en cours de développement à l’Université des sciences et technologies King Abdullah (KAUST) d’Arabie saoudite, révèle un communiqué de presse. Le système ne nécessite que du sel et la lumière du soleil pour refroidir un espace ou réfrigérer des aliments à des températures de 3,6ºC.

De grandes parties du Moyen-Orient manquent de ressources telles que l’eau potable et l’électricité. Ce problème appelle des solutions innovantes, qui font souvent appel à des ressources alternatives abondantes ou à de nouvelles technologies comme les drones. Exemple concret : les Émirats arabes unis ont commencé à utiliser des « drones de pluie » pour déclencher des orages afin d’augmenter les précipitations dans la région.

Le système de refroidissement sans électricité de KAUST, détaillé dans un article de la revue Energy and Environmental Science, est une autre solution qui s’attaque au problème de la chaleur due à l’abondance de journées ensoleillées. Étonnamment, il utilise cette même lumière du soleil pour refroidir les bâtiments. L’installation expérimentale de KAUST utilise une combinaison de sel et de lumière solaire pour produire son effet de refroidissement des espaces intérieurs – et surtout, elle ne nécessite pas d’électricité. La machine tire parti d’un phénomène naturel de « changement de phase » qui voit l’énergie absorbée lorsque les cristaux de sel se dissolvent dans l’eau. En d’autres termes, si l’on ajoute du sel à de l’eau chaude, l’eau se refroidit rapidement à mesure que le sel se dissout.

Une méthode de refroidissement hautement réutilisable et sans électricité

Les chercheurs de KAUST ont choisi le nitrate d’ammonium pour sa grande solubilité dans l’eau et sa puissance de refroidissement, qui est quatre fois supérieure à celle du chlorure d’ammonium, le deuxième sel le plus performant lors des tests. Le nitrate d’ammonium est bon marché et est déjà largement utilisé dans les engrais, ce qui en fait une option commercialement viable. Au cours de leurs expériences, les scientifiques ont constaté que le nitrate d’ammonium pouvait être utilisé pour refroidir l’espace entourant une tasse métallique remplie de nitrate d’ammonium de la température ambiante (environ 25ºC) à 3,6ºC en 20 minutes environ. La température est ensuite restée inférieure à 15ºC pendant plus de 15 heures. L’équipe de KAUST pense que son système peut être utilisé pour le refroidissement des pièces ainsi que pour la réfrigération des aliments. Le sel peut être cristallisé et réutilisé une fois dissous en évaporant l’eau par la chaleur solaire. L’eau peut également être réutilisée grâce à un alambic solaire.

Les chercheurs du monde entier cherchent également à développer des alternatives au climatiseur traditionnel dans le but de lutter contre le changement climatique – selon l’AIE, cette technologie rejette chaque jour des millions de tonnes de CO2 dans le monde. Des chercheurs de Singapour, par exemple, ont récemment mis au point un système de refroidissement radiatif à « tube froid » qui pourrait remplacer le climatiseur et permet aux utilisateurs de garder leurs fenêtres ouvertes pendant que le système refroidit leur espace intérieur. Les chercheurs de l’université de Purdue, quant à eux, ont mis au point une peinture blanche qui bat le record du monde Guinness et qui est si réfléchissante qu’elle peut refroidir les bâtiments et réduire considérablement le besoin d’unités de climatisation.

Lire aussi : Il est possible d’utiliser la lumière du Soleil pour résoudre la crise de l’eau potable dans le monde, selon des scientifiques

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages