Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 19:24
 
 

par Covidémence.

Le scénario noir est peut-être en train de se dérouler sous nos yeux : des hausses anormales de mortalité pendant 2021… non attribuées au Covid.

Mais alors que s’est-il passé de spécial en 2021 ?

Les injections massives avec les nouveaux produits ARNm…

Ainsi aux États-Unis, on a d’abord eu les déclarations inquiétantes d’un mec qui connaît ses tables actuarielles sur le bout des doigts, et pour cause : le patron d’une compagnie d’assurance (OneAmerica, dans l’Indiana). Son business compte les morts… Et il commence à en voir un peu trop entre 18 et 64 ans… (lire ici). Et il affirme que toutes les autres compagnies d’assurance constatent la même chose…

Autre signe : les premières statistiques portant sur les certificats de décès pour 2021.

« Les départements de la Santé de plusieurs États ont confirmé à The Epoch Times qu’ils se penchent sur une forte hausse du taux de mortalité des personnes âgées de 18 à 49 ans en 2021 – dont la majorité n’est pas liée au COVID-19.

Les décès chez les personnes âgées de 18 à 49 ans ont augmenté de plus de 40% au cours des 12 mois se terminant en octobre 2021 par rapport à la même période en 2018-2019, avant la pandémie, selon une analyse par The Epoch Times des données des certificats de décès des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) ». (source ZeroHedge)

Rappelons qu’on voit également de telles différences entre les états dans le système VAERS (base de données de événements négatifs liés aux injections couillonavirales)…

Et il est même possible de coller une carte “politique” sur ces anomalies… En clair, les états républicains seraient davantages affectés que les états démocrates par les effets négatifs des “vaccins”.

Oh la vilaine théorie complotiste !

Sans doute encore un malheureux zazard…

Mais il va falloir attendre, les données de mortalité ne sont pas encore complètes en particulier concernant les causes (sur les certificats de décès).

Il faudra surveiller de très, très près… les causes cardiaques !

En attendant, on continue de voir quasiment quotidiennement un sportif connu vacciné avec le coeur démoli. C’est au tour du canadien Alphonso Davies qui joue au Bayern Munich. Pouf, myocardite. Il a… 21 ans. Il avait reçu sa 3ème hostie en décembre…

Bien sûr, dans ces cas là, on continue d’accuser… le Covid.

Surtout pas les produits ARNm couillonavirants…

Autre exemple : le tennis… là aussi on note une épidémie de “douleurs à la poitrine” et d”‘essoufflements” à l’Open d’Australie. Trois joueurs ont abandonné.

L’étau se resserre… Les données commencent à sortir.

A ce stade, le futur se divise en trois.

Soit on arrête tout immédiatement. Tout (y compris les “vaccinations”). Du jour au lendemain. “Mesdames et messieurs, le Covid c’est fini. On en parle plus. Maintenant on peut reparler du réchauffement climatique”. Avec de la bonne propagande, on pourrait faire oublier 2021. L’enterrer définitivement.

Soit on doit se préparer au plus gros scandale politico-sanitaire de tous les temps et qui aurait des conséquences ahurissantes…

Soit… troisième possibilité, les responsables de ce crime planétaire vont chercher à se couvrir.

Et il n’y a pas 36 solutions pour se couvrir… mais une seule : la fuite en avant afin de faire diversion.

Ainsi, l’apparition d’un nouveau variant très mortel celui-là permettrait de brouiller -définitivement- les pistes.

Ou encore… une guerre.

On récapitule : le futur 1, personne n’y croit. Le futur 2, peu de gens y croient. Reste donc le futur 3, le plus sale… mais aussi le plus logique, le plus probable.

source : https://covidemence.com

Source : reseauinternational

 

_______________________________________________

USA : DÉCÈS IMPORTANTS OUI, MAIS A CAUSE DE QUOI ? Beaucoup de gens meurent entre 18 et 59 ans mais pas du Covid…Les données des compagnies d’assurance-vie sont scandaleusement effrayantes !!!
 

Il y a des décès dans tout le pays ces derniers temps. À moins que vous n’ayez vécu dans une grotte au cours des 12 derniers mois, vous savez très bien de quoi je veux parler. Des personnes âgées meurent, des jeunes meurent, des personnes célèbres meurent et d’innombrables employés américains qui constituent l’épine dorsale de notre économie meurent. Depuis des mois, j’écris des articles sur « le mystère des employés disparus ». Pour la toute première fois dans l’histoire des États-Unis, nous avons une grave pénurie d’employés valides, et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous sommes confrontés aujourd’hui à une crise sans précédent de la chaîne d’approvisionnement. Des millions d’Américains qui travaillaient avant la pandémie semblent avoir « disparu » du système, et maintenant il est devenu clair que beaucoup d’entre eux sont tout simplement morts.

Avant de discuter des nouveaux numéros d’assurance-vie qui ont été révélés, je veux faire un bref examen.

Plus tôt ce mois-ci, j’ai écrit un article sur une grande compagnie d’assurance-vie de l’Indiana qui a annoncé que le taux de mortalité des personnes en âge de travailler couvertes par leurs polices d’assurance avait augmenté de 40 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie

Le responsable de la compagnie d’assurance « OneAmerica », basée à Indianapolis, a déclaré que le taux de mortalité avait augmenté de 40% par rapport aux niveaux d’avant la pandémie chez les personnes en âge de travailler.

« Nous constatons, en ce moment, les taux de mortalité les plus élevés que nous ayons vus dans l’histoire de cette entreprise – pas seulement chez « OneAmerica », a déclaré le PDG de la société, Scott Davison, lors d’une conférence de presse en ligne cette semaine. « Les données sont cohérentes pour tous les acteurs de cette entreprise. »

Une augmentation de 40% du taux de mortalité est une très mauvaise nouvelle pour une compagnie d’assurance-vie, car elle gagne de l’argent lorsque les gens ne meurent pas.

En fait, Davison a déclaré qu’une augmentation de 40% en une seule année « est tout simplement inouïe« …

« Juste pour vous donner une idée de la gravité de la situation, une catastrophe de cette envergure ou une catastrophe sur 200 ans représenterait une augmentation de 10% par rapport à la période prépandémique », a-t-il déclaré. « Donc, 40%, c’est tout simplement du jamais vu. »

Les remarques de Davison ont envoyé des ondes de choc partout sur Internet, car elles ont été l’une des premières preuves tangibles confirmant le fait que les Américains meurent en nombre inhabituellement élevé.

Mais bien sûr, il allait être extrêmement important pour les autres compagnies d’assurance-vie de confirmer qu’un changement aussi spectaculaire était en train de se produire, et du coup, tout le monde commence à comprendre.

Selon Reuters, le montant d’argent versé par les compagnies d’assurance-vie mondiales a explosé au cours des trois premiers trimestres de 2021…

L’industrie mondiale de l’assurance-vie a été frappée par des sinistres déclarés dus au COVID-19 de 5,5 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de 2021 contre 3,5 milliards de dollars pour l’ensemble de 2020, selon le courtier d’assurance Howden dans un rapport du 4 janvier, alors que l’industrie avait des versements inférieurs attendus en raison du déploiement des vaccins.

« Nous avons définitivement payé plus que ce que j’avais prévu au début de l’année dernière », a déclaré Klaus Miller, membre du conseil d’administration de Hannover Re.

Supposons que les réclamations au quatrième trimestre de 2021 se sont produites au même rythme que les trois premiers trimestres de 2021.

Cela ajouterait 1,83 milliard de dollars supplémentaires, et cela nous donnerait un énorme total de 7,33 milliards de dollars pour l’année.

Wow.

Donc, fondamentalement, le montant d’argent que les compagnies d’assurance-vie mondiales paieront pour 2021 sera environ le double de ce qu’elles ont payé pour 2020.

Inutile de dire que cela suggère que le taux de mortalité des personnes couvertes par ces polices d’assurance, a pratiquement doublé.

Dans ce même article, il a été rapporté qu’une compagnie d’assurance-vie avait en fait plus que triplé ses demandes d’ouverture de compte d’assurance-vie chez les Amériques au cours du troisième trimestre…

L’assureur néerlandais « Aegon », qui réalise les deux tiers de son activité aux États-Unis, a déclaré que ses nouvelles demandes d’assurance-vie aux Etats-Unis au troisième trimestre s’élevaient à 111 millions de dollars, contre 31 millions de dollars un an plus tôt.

Ce n’est pas normal.

Mais vous le saviez déjà.

« Reuters » nous dit que les assurances-vie comme « MetLife » et « Prudential » ont également « augmenté », mais nous n’avons pas reçu de chiffres précis pour ces deux géants de l’assurance-vie…

Les assureurs américains MetLife (MET.N) et Prudential Financial (PRU.N) ont également déclaré que les réclamations d’assurance-vie avaient augmenté. L’Old Mutual d’Afrique du Sud (OMUJ.J) a utilisé une plus grande partie de ses provisions pandémiques pour payer les sinistres et l’assureur « Munich Re a relevé » son estimation 2021 des sinistres vie et santé liés au COVID-19 à 600 millions d’euros contre 400 millions.

Alors maintenant, nous avons une confirmation solide.

Beaucoup de gens meurent clairement.

Fait intéressant, une enquête entièrement distincte « d’Epoch Times » a également montré que les décès étaient inhabituellement élevés en 2021. Ils ont analysé les données des certificats de décès lié au Covid et selon le CDC, ils sont arrivés à la conclusion que le nombre de décès parmi les Américains âgés de 18 à 49 ans « a augmenté plus » de 40 % au cours des 12 mois se terminant en octobre 2021 par rapport à la même période en 2018-2019″…

Les services de santé de plusieurs états ont confirmé à « Epoch Times » qu’ils envisageaient une forte augmentation du taux de mortalité des personnes âgées de 18 à 49 ans en 2021 – dont la majorité n’est pas liée au COVID-19.

Selon une analyse d’« Epoch Times » des données des certificats de décès des Centers for Disease Contrôle et Prévention (CDC).

C’est une véritable bombe en termes d’information.

Les Américains meurent en grand nombre, et cette tendance va certainement se poursuivre tout au long de l’année à venir.

La plupart d’entre vous qui lisez cet article connaissent des personnes décédées au cours des 12 derniers mois. Chaque fois que j’apprends qu’une personne que je connaissais personnellement est décédée, cela me chagrine profondément. Ce à quoi nous assistons est une si grande tragédie, et beaucoup plus de morts se profilent à l’horizon.

Chaque instant qui nous est offert est un cadeau précieux, alors efforçons-nous de tirer le meilleur parti de chaque jour.

Beaucoup de gens pensent qu’ils vivront jusqu’à un âge avancé, mais ce n’est pas toujours vrai.

La mort est survenue de manière inattendue pour d’innombrables Américains en 2021, et d’innombrables autres mourront également en 2022.

Source: theeconomicollpaseblog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages