Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 12:07
 

 

La police d'#Ottawa est intervenu en soirée pour saisir le stock de carburant du convoi à Ottawa. L'État d'urgence a été déclaré dans la capitale et la police a arrêté plusieurs personnes pour avoir apporté de l'essence ou du soutien matériel aux camionneurs. #Canada pic.twitter.com/v5lIFSttiK

— Anonyme Citoyen (@AnonymeCitoyen) February 7, 2022

 

__________________________________________________________________________

La situation “complètement hors de contrôle” à Ottawa: “Ce sont les protestataires qui font la loi”

 

___________________________________________________

 

 

______________________________________________

Marie-Josée P.Comeau, journaliste Radio-Canada: « Les fermiers nourrissent la population » . Un slogan sur les tracteurs qui s’approchent du centre-ville #ottawa. Des manifestants s’ajoutent d’heure en heure depuis ce matin. La police n’a toujours pas bloqué les sorties vers le centre-ville de l’aut. 417.

 

_________________________________________________

 

 

_____________________________________________________________

 

France

 

Protestation contre le pass vaccinal: un « convoi de la liberté » s’organise en France… Des citoyens de tous horizons sont appelés à gagner Paris par convoi le 13 février, et bloquer la capitale Une page Facebook regroupe déjà plus de 170 000 personnes

 

_____________________________________

 

État d’urgence à Ottawa — La police procède à des arrestations et saisit du carburant sur le site de protestation du Convoi de la Liberté
VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter (plus de 12 500 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page personnelle (plus de 8 757 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne.

J'ai récemment créé un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Je vous invite donc à visiter régulièrement mon « nouveau » site internet et à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

La police de la capitale du Canada, Ottawa, a commencé à saisir du carburant et à procéder à des arrestations après avoir publié une déclaration disant que ceux qui tenteraient d’apporter des fournitures pour soutenir les milliers de manifestants opposés aux mandats et restrictions du COVID-19 rassemblés dans la ville seraient arrêtés. « IMPORTANT : Toute personne tentant d’apporter des supports matériels (gaz, etc.) aux manifestants pourrait faire l’objet d’une arrestation. L’application est en cours », a déclaré la police d’Ottawa dans un communiqué sur les réseaux sociaux le 6 février en début d’après-midi.

Dans la soirée, la police a déclaré que les policiers avaient arrêté plusieurs personnes pour méfait et saisi plusieurs véhicules et bidons de carburant. Plus tôt le 6 février, le maire d’Ottawa, Jim Watson, a déclaré l’état d’urgence, ce qui, selon lui, « met en évidence le besoin de soutien d’autres juridictions et paliers de gouvernement ».

Les organisateurs de la manifestation disent que leur manifestation est pacifique.

La manifestation a commencé comme une manifestation de camionneurs contre l’exigence du gouvernement fédéral selon laquelle les camionneurs transfrontaliers doivent être vaccinés, mais s’est depuis transformée en un vaste mouvement rejoint par des personnes de partout au Canada pour s’opposer aux différents mandats et restrictions de la COVID-19. Des convois de véhicules sont arrivés à Ottawa le 29 janvier, et beaucoup sont restés dans la ville, avec des camions et d’autres véhicules garés près de la Colline du Parlement. De nombreux manifestants disent qu’ils resteront jusqu’à ce que les mandats soient levés.

Le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles (JCCF), un groupe juridique représentant le Freedom Convoy à Ottawa, a déclaré que « la police enfreindrait la loi si la police tentait d’intimider ou d’arrêter des personnes qui apportent de la nourriture ou d’autres fournitures à des camionneurs qui exercent pacifiquement leur charte, droits et libertés à Ottawa. »

« Les personnes qui apportent de la nourriture, de l’eau, de l’essence ou d’autres fournitures aux camionneurs qui manifestent pacifiquement n’enfreignent aucune loi. Il n’y a aucun fondement à cette menace policière », a déclaré l’avocat du JCCF, Nicholas Wansbutter, dans un communiqué.

« Dans une société libre et démocratique régie par la primauté du droit, les citoyens peuvent s’associer librement les uns aux autres, y compris pour donner et recevoir des biens et des cadeaux. Il n’y a aucune loi qui permettrait à la police d’Ottawa d’arrêter des personnes pour avoir donné de l’essence ou de la nourriture à un autre Canadien. »

Les organisateurs de la manifestation disent qu’ils sont prêts à parler avec le gouvernement, mais jusqu’à présent, aucun représentant du gouvernement ne les a contactés.

« La première chose qu’ils doivent faire est de nous appeler. … Nous sommes assis ici, nous attendons au téléphone », a déclaré l’organisateur de la manifestation Benjamin Dichter lors d’une conférence de presse à Ottawa le 6 février.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré qu’il ne rencontrerait pas les manifestants.


La vidéo ci-dessous a été sécurisée et partagée sur plusieurs réseaux en ligne : Internet Archive, Bitchute, Rumble, UGEtube, VKontakte, Youtube, Odysee, Facebook et Telegram.
CANADA : Le maire d’Ottawa déclare l’état d’urgence…C’est de l’insurrection nationale ! Le CONVOI DE LA LIBERTE assiège la capitale…Extraordinaire paralysie pacifique !!!
 

Les manifestants ont continué à se rassembler et à manifester contre les obligations vaccinales et les restrictions du vaccin COVID-19 dans la capitale du Canada le 6 février, marquant le premier anniversaire de cette « occupation ».

« Nous sommes au huitième jour de cette occupation. Notre ville est assiégée. Ce que nous constatons est plus important qu’un simple problème dans la Ville d’Ottawa. C’est une insurrection nationale. C’est de la folie. Nous avons besoin d’un plan concret pour mettre fin à cela », a déclaré la présidente du conseil d’administration, Diane Deans, membre du conseil municipal d’Ottawa, au début de la discussion virtuelle de près de deux heures.

Le chef de la police d’Ottawa, Peter Sloly, était d’accord avec sa description de la situation, affirmant que les forces de l’ordre locales n’avaient « jamais eu l’intention de traiter avec une ville assiégée », et a dénoncé le manque de ressources – et d’autorité légale – pour disperser la manifestation.

À un moment donné, Deans s’est demandé si la ville avait des motifs juridiques pour déclarer un rassemblement illégal puis une émeute, afin de procéder à des arrestations massives, au lieu de poursuivre « une accusation pénale à la fois ».

« Il y a tellement de gens là-bas engagés dans un acte plus large de… chaos, que nous devons être en mesure de tout maîtriser », a-t-elle déclaré.

« Nous ne pouvons pas permettre à ce genre de terrorisme dans notre communauté de continuer ainsi. ”

Oui, conformément au récit établi sur le fil Twitter de Trudeau, l’establishment appelle maintenant les camionneurs qui manifestent – des terroristes !

Et à la suite de toute cette hystérie, The Epoch Times rapporte que le maire d’Ottawa, Jim Watson, a déclaré l’état d’urgence en raison de la manifestation des camionneurs qui se poursuit dans le centre-ville de la ville.

Dans un bref communiqué, la ville a déclaré que la décision reflétait le « grave danger et la menace pour la sûreté et la sécurité des résidents posés par les manifestations en cours et soulignait la nécessité du soutien d’autres juridictions et niveaux de gouvernement ».

« Cela donne également une plus grande flexibilité au sein de l’administration municipale pour permettre à la Ville d’Ottawa de gérer la continuité des activités des services essentiels pour ses résidents et permet un processus d’approvisionnement plus flexible, ce qui pourrait aider à acheter l’équipement requis par les travailleurs de première ligne et les premiers intervenants », a déclaré certains responsables de la Ville, dans leur déclaration.

Les organisateurs de la manifestation disent que leur manifestation est pacifique… à part cette attaque terroriste terrible, horrible, horrible contre un bon citoyen local honnête qui essayait juste de traverser la route…

La manifestation a commencé comme une manifestation de camionneurs contre l’exigence du gouvernement fédéral selon laquelle les camionneurs transfrontaliers doivent être vaccinés, mais s’est depuis transformée en un vaste mouvement rejoint par des personnes de partout au Canada pour s’opposer aux différentes obligations vaccinales et restrictions de la COVID-19. Des convois de véhicules sont arrivés à Ottawa le 29 janvier, et beaucoup sont restés dans la ville, avec des camions et d’autres véhicules garés près de la Colline du Parlement. De nombreux manifestants disent qu’ils resteront jusqu’à ce que toutes les obligations soient levés.

Des camions sont garés au centre-ville d’Ottawa alors que les manifestants continuent de protester contre les obligations vaccinales et les restrictions de la COVID-19 le 2 février 2022.
Des klaxons peuvent être entendus tout au long de la journée dans le secteur de la Colline du Parlement, ce dont les résidents se plaignent.

L’organisateur de la manifestation Benjamin Dichter a déclaré que les personnes mécontentes du klaxon devraient contacter le premier ministre Justin Trudeau et lui demander de lever les obligations COVID-19.

« À tous ceux qui sont dérangés, nous nous excusons. Veuillez appeler Justin Trudeau, son bureau, et faire lever ces obligations vaccinales, et nous nous en sortirons », a déclaré Dichter lors d’une conférence de presse à Ottawa le 6 février.

Trudeau a refusé de rencontrer les manifestants.

Tom Quiggin, qui aide les organisateurs avec des « renseignements protecteurs », a déclaré que de nombreuses personnes à travers le Canada ont perdu leur emploi, leur maison et leur entreprise à la suite des obligations vaccinales et des restrictions de COVID-19, et qu’elles ont aussi des griefs, c’est pourquoi ils sont venus protester dans la capitale nationale.

« N’oublions pas que la plus grande partie d’Ottawa est le gouvernement, un grand nombre de fonctionnaires réside ici. Ils n’ont aucun problème en termes de chèque de paie. Ils ont des augmentations de salaire, certains d’entre eux ont récupéré leur salaire, la plupart d’entre eux travaillent à domicile. Certains d’entre eux qui ne peuvent pas travailler à domicile ne font tout simplement rien et sont toujours payés », a déclaré Quiggin lors de la conférence de presse.

« Alors oui, c’est dommage qu’ils se sentent mal à cause des klaxons, oui, c’est dommage qu’ils se sentent mal à propos de la perturbation, mais le reste du pays souffre. »

Daniel Bulford, un ancien officier de la GRC qui a quitté la force de l’ordre en raison de cette obligation vaccinale et aide maintenant les organisateurs de la manifestation, a déclaré que ses enfants ne veulent plus jouer au hockey en raison de la position que sa famille a prise sur les questions de vaccins, comme ils se sentent « isolés et aliénés ».

« Les personnes qui s’occupent des coups de klaxon ne sont pas les seules à faire face à l’impact de tous ces obligations vaccinales », a déclaré Bulford lors de la conférence de presse.

Source: zerohedge

Source: theeconomiccollapseblog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages