Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 17:11

Épinglé par Patrick Grech sur Humour & caricatures ...

 

Si c’est avéré alors l’affaire Macron Rothschild devient une « affaire Cahuzac » puissance 10 pire encore que le #McKinseyGate https://t.co/dYTQl0vsAu pic.twitter.com/XVYcEVRhIV

— ☨ Charles Prats APM  (@CharlesPrats) March 26, 2022

 

#RothschildGate : Macron aurait planqué ses rémunérations via un compte situé dans un paradis fiscal

 

#RothschildGate : Macron aurait planqué ses rémunérations via un compte situé dans un paradis fiscal

Après le #McKinseyGate, un premier scandale déjà colossal, voici que des journalistes de l'Humanité balancent une autre affaire d'argent qui concerne le véritable patrimoine d'Emmanuel Macron, qui ne serait pas de 500K seulement comme il l'a déclaré à la HATVP, et qui a étonné les français, mais plutôt de plusieurs millions d'euros planqués en lieu sûr.

En effet, des éléments troublants laissent à penser que lors de son passage à la banque Rotschild, Macron aurait été rémunéré via un compte situé dans un paradis fiscal, c'est, du reste, ce que l'enquête de l'Huma tend à démontrer:

#RothschildGate : Macron aurait planqué ses rémunérations via un compte situé dans un paradis fiscal

Cependant ces allégations, aucune preuve n'apparaît dans le quotidien d'extrême gauche

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

 

______________________________________

 

Macron, Rothschild, Pfizer et des millions…
 
 

 

http://

Combien Macron a-t-il gagné en travaillant chez Rothschild ?

 

D’après ses déclarations officielles, il y aurait gagné 3,3 millions d’euros en trois ans, ce que tous les Français considèrent comme étant une rémunération exceptionnellement élevée… mais les professionnels de la finance la trouvent bien bonne !

 

 

En effet, gagner 3,3 millions d’euros en trois ans en tant qu’associé-gérant en ayant négocié l’accord de la cession d’une unité de Pfizer à Nestlé pour 11,8 milliards de dollars est une somme largement inférieure à la réalité… car sur cette seule affaire sa rémunération normale a vraisemblablement été en réalité de l’ordre d’une… quarantaine de millions d’euros !

 

Démonstration…

 

Le montant de l’accord (le deal) a bien été de 11,8 milliards de dollars d’après le rapport financier annuel de Rothschild & Co pour l’exercice 2012-2013,

 

Document 1 :

 

 

Tous les professionnels de la finance sont d’accord : lors d’un accord finalisé de la cession d’une entité de 11,8 milliards de dollars, la rémunération de la banque qui a opéré en tant qu’intermédiaire-conseil se situe bien dans une fourchette de 1,0 à 2,0 % comme je l’ai dit lors d’une émission de TVLibertés et comme le confirme le rapport financier pour l’exercice 2021 publié par la banque Rothschild & Co…

 

En effet, le total des missions de conseils finalisées pour l’année 2021 est de 96,6 milliards d’euros réparti en opérations en euros pour 52,5 milliards d’euros (Vivendi et Alstom), pour l’équivalent de 20,04 milliards d’euros en dollars USD (Morrisons et Walmart) et pour 24,06 milliards d’euros en livres sterling (Hertz et Coca Cola) au cours de ce jour,

 

Document 2 :

 

 

Le même rapport financier précise que les revenus issus du conseil en fusions-acquisitions pour 2021 ont atteint 1 432 millions d’euros, ce qui fait une commission de 1,48 % sur ces opérations (96,6 / 1 432 x 100), ce qui confirme parfaitement l’estimation que j’ai donnée lors de cette émission de TVLibertés !

 

Document 3 :

 

 

Le taux de la commission de la banque Rothschild & Co. sur le deal Pfizer étant a priori normal, c’est-à-dire de 1,48 % de son montant (11,8 milliards de dollars USD), le montant de cette commission pour la banque Rothschild & Co. est donc de… 174,6 millions de dollars !

 

Emmanuel Macron a agi dans ce deal Pfizer en tant qu’associé-gérant. En pareilles circonstances, sa rémunération est constituée d’une part de la commission reçue par la banque Rothschild & Co.

 

La question qui se pose alors est la suivante : quelle part (de la commission reçue par la banque Rothschild & Co.) a-t-il reçue personnellement ?

 

La réponse donnée par les personnes qui travaillent dans le domaine de la finance d’une façon générale, et qui sont toutes unanimes, est la suivante : un quart de la commission de la banque, dans le cas le plus favorable, sinon c’est au moins 10 % (dans le pire des cas).

 

Le futur Président, considéré alors comme un Mozart de la finance a donc dû recevoir une rémunération sur le seul deal Pfizer de… 43,66 millions de dollars (USD), soit… 39,863 millions d’euros au cours de ce jour !

 

Au pire, il n’a reçu que 17,46 millions de dollars, soit 15,912 millions d’euros, plusse les autres rémunérations lors des trois années au cours desquelles il a travaillé pour la banque Rothschild & Co. !

 

Comme je l’ai écrit au début de cet article, d’après ses déclarations officielles, il n’aurait gagné que… 3,3 millions d’euros en travaillant pendant trois ans chez Rothschild… ce qui est loin des 40 millions d’euros tels qu’ils ressortent de l’analyse du seul deal Pfizer !

 

Une fois de plus, cette aventure de Macron au pays de la finance montre que les Français ne connaissent absolument rien de ce monde. Ils ont tort.

 

***

 

Certaines personnes se demandent ingénument comment des millions d’euros peuvent disparaitre en toute discrétion de certains comptes et se retrouver quelque part ailleurs…

 

La réponse est simple, la banque Rothschild & Co. dispose d’une licence bancaire au Luxembourg. Dès lors, il est absolument impossible pour toute personne ne faisant pas partie de ces entités de connaitre les opérations financières qui y sont discrètement réalisées.

 

Ce ne sont que des magistrats qui peuvent accéder à ces données dans le cadre de procédures judiciaires diligentées par un procureur et là, ya plus personne !

 

***

 

Les informations fiables qui se trouvent sur internet sur la rémunération des personnes qui dirigent les négociations de fusions-acquisitions sont très rares et partielles. Celles qui sont données par le Boston Consulting Group ne sont pas crédibles.

 

Les professionnels de la finance qui connaissent bien ces informations refusent évidemment d’en parler (en dehors de leurs homologues) sauf parfois, exceptionnellement et confidentiellement, à certaines personnes… C’est la seule source fiable à ce sujet.

 

Comme la première partie du raisonnement que j’ai exposé au sujet du deal Pfizer lors de l’émission de TVLibertés est confirmée par l’analyse des données publiées par la banque Rothschild & Co., la seconde partie (à savoir la part de la rémunération de Macron par rapport à la commission de la banque) a une forte probabilité de donner une image fidèle de la réalité…

 

Les conclusions de mes analyses sur le deal Pfizer de Macron sont donc fiables.

 

J’ai abordé le problème posé par la rémunération du dictateur poudré lorsqu’il travaillait chez Rothschild & Co. (de 2008 à 2012) au cours de l’émission Politique & Eco de TVLibertés (enregistrée le 16 février), à l’invitation d’Olivier Pichon et avec Pierre Bergereau, cliquer ici pour la (re)voir.

 

Il est étonnant que cette affaire donne l’impression de ne pas intéresser les électeurs français…

 

Cliquer ici pour voir le rapport financier annuel 2012-2013 de la banque Rothschild & Co.

 

Cliquer ici pour voir le rapport financier annuel 2021 de la banque Rothschild & Co.

Source

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages