Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 17:32

 

Des dizaines de milliers d'agriculteurs de partout aux Pays-Bas se sont rassemblés pour protester contre les politiques de «l'ordre mondial libéral» visant à réduire d'un tiers le nombre de têtes de bétail dans le pays.

 

Des protestations massives et continues du secteur agricole vital du pays ont plongé les Pays-Bas dans une « paralysie totale », selon des rapports locaux, qui indiquent que les médias grand public tentent de dissimuler l'ampleur des événements.

 

En règle générale, les médias de l'establishment déforment également la vérité avec des titres tels que "Les agriculteurs néerlandais protestent contre les objectifs d'émissions",   qui déforment les faits et tentent de salir les agriculteurs.

 

En réalité, les agriculteurs néerlandais sont scandalisés par les plans du gouvernement visant à entraver l'industrie agricole à une époque de pénuries alimentaires massives dans le monde. Les citoyens néerlandais, soucieux de mettre de la nourriture sur leur table et de nourrir leur famille, sont solidaires avec les agriculteurs.

 

La politique du gouvernement néerlandais d'extrême gauche à l'origine des manifestations implique un investissement de 25 milliards d'euros dans la "réduction des niveaux de pollution par l'azote",   qu'il prévoit d'atteindre en "payant certains éleveurs néerlandais pour... quitter l'industrie".

Cela signifie réduire le nombre de porcs, de poulets et de vaches de trente pour cent - à un moment où l'approvisionnement alimentaire mondial est comprimé comme jamais auparavant.

Les Pays-Bas sont le plus grand exportateur de viande en Europe et l'un des principaux producteurs de viande au monde, et produisent un excédent alimentaire massif. Réduire la production néerlandaise de 30 % dévastera l'approvisionnement alimentaire mondial.

Les gouvernements disent à leurs citoyens que ces programmes sont déployés pour « protéger l'environnement » et que nous devons simplement accepter des prix plus élevés et moins de choix pour sauver la planète.

Cependant, alors que le monde lutte contre une inflation record et que l'économie mondiale est au bord de la récession, payer les agriculteurs pour qu'ils ne produisent pas de nourriture est-il vraiment la solution ?

C'est presque comme annuler de nouveaux baux pétroliers et gaziers alors que le prix du gaz monte en flèche.

Pour ceux qui pensent que la situation dans laquelle nous nous trouvons est un accident, détrompez-vous. Si les gouvernements occidentaux du monde essayaient d'appauvrir leurs propres citoyens, que feraient-ils différemment ?

Tenez également compte du phénomène des usines de transformation des aliments qui explosent ou ferment mystérieusement pour d'autres raisons.

Ils ont créé la tempête parfaite.

Baxter Dimitri
 
 
Baxter Dmitry est écrivain chez News Punch. Il couvre la politique, les affaires et le divertissement. Dire la vérité au pouvoir depuis qu'il a appris à parler, Baxter a voyagé dans plus de 80 pays et a remporté des arguments dans chacun d'eux. Vivre sans peur.
Courriel : baxter@newspunch.com

 

 

La police néerlandaise tire à balles réelles sur les manifestants anti-programme vert. La police peut être impliquée dans une opposition contrôlée.
 
 
 
 
 
Heerenveen, Pays-Bas : Une enquête officielle est en cours après que la police néerlandaise a tiré à balles réelles sur des manifestants anti-programme vert dans un tracteur alors que les autorités affirmaient que les « conducteurs de tracteurs avaient tenté de pénétrer dans des agents et des véhicules de service ». Cependant, la vidéo de l'incident ne montre pas le tracteur tentant de "foncer dans les officiers". Le tracteur a été touché et les trois suspects ont été arrêtés, sans qu'il y ait eu de blessés. Il y a eu de multiples manifestations indisciplinées à travers les Pays-Bas en réponse au plan du gouvernement visant à réduire les émissions d'azote jusqu'à 95 % d'ici 2030. Les agriculteurs affirment que cette politique entraînera la fermeture d'au moins 30 % des exploitations néerlandaises. Les agriculteurs bloquent également les centres de distribution alimentaire pour rappeler au public ce qui se passera si les approvisionnements alimentaires sont radicalement touchés par les politiques mondialistes sur le changement climatique.

 

Plusieurs vidéos semblent montrer que certains manifestants, connus sous le nom de Roméos, ont été découverts intégrés dans des manifestations, vraisemblablement dans le but d'espionner des dirigeants militants ou d'organiser des cascades violentes, et ont été protégés par la police.

Une enquête officielle est en cours après que la police néerlandaise a tiré à balles réelles sur des manifestants anti-programme vert aux Pays-Bas.

Le pays a connu de multiples manifestations indisciplinées à travers le pays en réponse au plan du gouvernement visant à réduire les émissions d'azote jusqu'à 95 % d'ici 2030.

 

Les agriculteurs affirment que la politique entraînera la fermeture d'au moins 30 % des exploitations néerlandaises, car elles seront obligées de réduire le nombre de têtes de bétail du même chiffre.

La colère s'est intensifiée après que le gouvernement a révélé que les mêmes réductions d'azote, proposées au nom de la lutte contre le changement climatique, ne seront pas appliquées à l'industrie du transport aérien.

L'incident s'est déroulé hier soir lors d'un affrontement qui a eu lieu dans la ville septentrionale de Heerenveen.

Des séquences vidéo montrent des agents tirant sur un tracteur qui, selon eux, tentait d'échapper aux forces de l'ordre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages