Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 18:59

Delfraissy avoue enfin : « Ce n’est pas le bon vaccin ! Il ne protège pas contre l’infection et la contagion »

 

C'est officiel : vous vous êtes fait emplumés en beauté, le temps est au revirement, ça sent le gaz ;  bientôt des procès mais aussi des petits meurtres entre amis corrompus ! Du grand spectacle nous attends !

 

Oui mais ces vaccins s'ils ne servaient à rien étaient ils dangereux, et ç'est bien là que le bât blesse !

 

On s'en inquiète déjà dans le Sud de l'Europe, qui sur un autre plan, celui énergétique cette fois refuse les diktats de L'Europe de Mme. Von der Leyen, grande amie de M. Bourlat PDG de PFIZER !

 

 

_____________________________________________________

 

 

 

Avant le clap de fin du Conseil scientifique fin juillet, son président Jean-François Delfraissy, se laisse aller à quelques confidences et pas des moindres. En effet il dit avoir été instrumentalisé : « On a pu être instrumentalisés par nous-mêmes, par vous, les médias, qui avez porté l’idée d’un troisième pouvoir médical, et par le politique lui-même. » On sent que le médecin veut se refaire une virginité et renvoyer la responsabilité au gouvernement, après avoir collaboré pendant ces deux dernières années.


Mais le plus incroyable vient de ce débat organisé par La Veille Acteurs de santé dans son émission Les Contrepoints de la Santé (voir vidéo ci-dessous) où le Pr Delfraissy nous explique le plus tranquillement du monde, qu’en fin de compte, « Les vaccins actuels ont une efficacité confirmé sur la protection de formes graves [NDLR, chez les personnes avec des comorbidités], par contre ils protègent peu contre l’infection et la contagion. C’est assez contradictoire dans une certaine mesure, je l’admets, y compris pour les médecins et évidemment pour les citoyens. Je crois qu’il vaut mieux le reconnaître, simplement. On n’a pas le bon vaccin. »

Et que nous annonce le président du Conseil scientifique ? Que l’on aura de nouveaux vaccins au mois d’octobre 2022. « Alors, on va avoir de nouveaux vaccins qui ont comme objectif plutôt non pas la contagiosité mais d’être actifs contre des variants qui seraient plus transmissibles et en particulier contre la série des “Omicron” [NDLR : qui sont inoffensifs pour 99,9% de la population]. Donc on aura des nouveaux vaccins au mois d’octobre. On a les premiers résultats qui existent à la fois chez Moderna et Pfizer et qui montrent que ces vaccins qui sont des combinaisons du virus initial plus de la souche Omicron et du Variant BA.1. Le premier montre qu’il y a une protection qui est accrue contre les Omicron en général et contre contre BA.5, c’est-à-dire le variant actuel. Maintenant, est-ce que ces vaccins sont suffisants ? Non, ces vaccins ne protégeront pas bien contre l’infection et contre la transmission. »

Conclusion : Delfraissy se refait une santé sur le dos de ses patrons, admet qu’en fin de compte que le vaccin injecté à des millions de Français n’est pas le bon, qu’il ne protège pas contre la transmission et la contagion. Malgré ces nouvelles alarmantes, il nous annonce en guest-star, l’arrivée d’un vaccin qui ne protègera pas de l’infection ou de la transmission et fabriqué par l’un des plus gros repris de justice de la planète, le champion Pfizer qui cumule 75 condamnations et 10 milliards $ d’amendes. Vous êtes en de bonnes mains ! Donc ne vous inquiétez pas, faites-vous vacciner, ayez confiance, les prochains fonctionneront, promis !

À sa décharge le prudent M. Delfraissy a évité, selon ses termes, de « se mouiller ». En effet, il n’a évoqué que très rapidement ce qui lui semble pourtant des vaccins efficaces : « Il faut autre chose. Il faut un nouveau mécanisme d’action vaccinale et en particulier des vaccins à visée muqueuse. » Pourquoi ne pas avoir insisté sur ces vaccins faciles à administrer (par le nez) ? Est-ce parce qu’ils ne seront commercialisés qu’en 2023 ou bien parce qu’ils sont français ?

Le Média en 4-4-2.

 

 

_____________________________________________

 

 

Delfraissy : « Le “Zéro Covid” est un échec total. Ce sont les médias qui poussent à ça. Il faut vivre avec le virus ! »
 

Après nous avoir dit la vérité sur le vaccin — « Ce n’est pas le bon vaccin ! Il ne protège pas contre l’infection et la contagion » —, Jean-François Delfraissy assure (voir vidéo ci-dessous) que la stratégie du « Zéro covid » était une erreur. « C‘est un échec total, mais total, il faut le dire ! Il faut arrêter de laisser dire tout et n’importe quoi. C’est un échec total en terme de mortalité, morbidité, d’accès aux droits humains… il faut arrêter, il faut redevenir raisonnable… »

 

Si le président du Conseil scientifique, pendant ces deux dernières années, savait que c’était une voie sans issue, pourquoi n’a-t-il rien dit ? À cette question, le médecin Delfraissy a trouvé son coupable : « Ce sont les médias qui poussent à ça. Moi je m’oppose formellement à ça pour dire que le “Zéro covid” ce n’était pas la solution ; que d’emblée, il fallait dire il y a dix-huit mois : on va vivre avec le variant […] c’était une solution qui était réaliste dans nos pays européens. Sur les grandes directions, ne nous trompons pas quand même. Il faut arrêter un moment donné. »

Voilà. Les Français seront ravis d’apprendre — par la bouche du président du Conseil scientifique covid-19 qui tire sa révérence le 31 juillet — qu’ils se sont fait vacciner pour rien, confiner pour rien, menacer de perdre leur travail pour rien. Que cela a duré dix-huit mois et qu’il fallait simplement vivre avec. C’est, dans les grandes lignes, le discours des complotistes de la première heure, dont Le Média en 4-4-2.

 

 

__________________________________________

 

 
 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages