Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 09:26


blason-niort-hercules.jpgHistoire de la ville de Niort :


La légende décrite concernant le dragon de Niort offre un curieux parallèle avec celle d'Hercule et l'hydre de Lerne.

 

 

 

Lerne se trouve au bord de la mer, non loin d'Argos. Le mont Pontinos se dresse à ses côtés portant un bois de platanes sacrés, de l'autre coule le fleuve du même nom et le lac Alcyonien.

 

 

 

Les marais de Lerne sont hantés par un gigantesque serpent aquatique né de Typhon et Echnida, il a pour fonction de garder une des portes du Tartare, (enfers souterrains et chemin des champs Elyséens) Dionysos y l'emprunta pour y chercher Sémélé tout comme Hadès Perséphone.

 

 

 

A cet effet chaque année étaient célébrés des Mystères nocturnes de Déméter Lernéenne.

 

 

 

Hercule est donc dépêché par Eurysthée pour anéantir ce monstre et récupérer l'or gisant au fond des insondables marais. Athéna guide les pas d'Hercule et le fait conduire par Iolaos au lieu ou la bête a élu domicile ; . Il tire des flèches enflammées dans le repaire situé sous le platane sacré d'ou coule la septuple source du fleuve, enfumée elle surgit cependant qu'Hercule retient son souffle, puis par maints procédés et stratagèmes, il en vient à trancher les six têtes cependant qu'Iolaos incendiait les alentours pour stériliser la terre afin que celles ci uen fois  tombées à terre ne se régénèrent ; Hercule use alors des brandons pour cautériser les coupes et éviter que le sang venimeux ne se répande.

 

La tête immortelle est tranchée par une serpe d'or dont la forme évoque la Lune. La dépouille du monstre est ensevelie, auparavant Hercule trempe la pointe de ses flèches dans les entrailles de la bête afin d'en faire des traits irrémédiablement mortels.

 

 

 

Les armes de la ville de Niort sont souvent parées de « sauvages », portant une masse, comme Hercule, le nom de ce dernier apparait plusieurs fois dans la ville, bien que les attributs héraldiques soient tardifs, ils rejoignent semble-t-il indirectement l'histoire du chevalier Alloneau (vainqueur de la bête en celte). En effet, outre la situation de la ville, il y est évoqué aussi un trésor. Le mausolée semble également d'une période tardive mais nous trouvons l'explication dans plusieurs sens et qui se corroborent entre eux :

 

 

 

- La mise à mort de l'Hydre par Hercule rappelle la suppression des rites de fertilités pratiqués à Lerne, alors sous influence de cultes crétois et ayant la forme de la triade Déméter, Hécate et Perséphone, par l'incendie de la ville.

 

- Dans l'Enéide Virgile s'emploie a démontrer que l'Hydre n'est autre qu'un ensemble de rivières souterraines dont l'irruption alimenterait les marais. Hercule vient donc assécher les terrains par le feu et obstruer les issues ou diriger les canaux.

 

 

 

 * L'Hydre est un monstre aquatique des eaux stagnantes, souvent il est il donné l'épithète de « Lacedaemon » pour les eaux vives, ou courantes notamment dans Homère. 

 

hercule-et-l-hydre-de-lerne.jpg


 

Les 7 têtes représentent les 7 planètes connues, et se référent à l'histoire de Gilgamesh, le déroulement des Travaux d'Hercule suit le processus des saisons et notamment le cours astrologique, ayant en point de référence les 2 points d'équinoxes et de solstices.

 

 

 

Donc le parallèle est assez parlant, la ville est au bord de marais, d'un fleuve alimenté par des rivières souterraines, une colline, et aussi proche de la mer Le mausolée fort probablement daterait de la période du début de l'assèchement des Marais du « Lac des 2 Corbeaux » ancien nom gaulois du Marais Poitevin en partance de l'abbaye de Maillezais, centre alors culturel important, puisque Rabelais y élabora plusieurs livre dont le « Tiers Livre » Assez ironiquement le mausolée soulignait que l'assèchement des Marais provoquerait la mort de la ville qui tenait son commerce florissant justement grâce à cet accès facilité par la mer, et qui rivalisait au Moyen-Age avec Bordeaux. Une hypothèse somme toute assez interessante non !!!

 

- Pausanias, Apollodore, Strabon,

- Hésiode : Théogonie,

- Hygin : Fables,

- Euripide : Héraklès

- Servius -Virgile : Enéide -

 

Contexte historique :

 

La légende est citée la première fois dans les "Chroniques de Niort" en 1589, date importante pour la ville et le Marais Poitevin tout particulièrement  en effet le 8 avril 1589 Henri IV fait publier un Edit concernant tous les marais du royaume :

 

(...) ne s'estant trouvé aucun des subjects de sa Majesté qui lui ayt offre, soit à raison des grandes difficultés, risques et dépenses ou autrement, le Roi accepte celle du sieur Hunfroy Bradley, de Bergues-sur-le-Zoom, duché de Brabant, qui a suffisance, expérience et pratique de l'art et profession de Maistre des digues, et lui concède le droit de desseicher tous palus et les marais estans dans le royaume (...)  

 

Les colons Hollandais viennent s'installer en Bas Poitou, en 1607 Sully, par Edit, confère aux principaux initiateurs de l'ouvrage un titre de noblesse, les colons se verront accorder la naturalisation, l'exemption de tailles et autres impôts durant vingt ans, de dixmes durant dix ans.

Les travaux s'achèvent en 1647 pour une surface de 5 500 hectares et sous le nom de "Canal de ceinture des Hollandais",

Les privilèges sont confirmés par Louis XIII, cependant en 1672 Louis XIV déclare la guerre à la Hollande, en 1685 la révocation de l'Edit de Nantes provoque un départ massif des colons.

 

Ce travail est la suite de la coalition menées en 1217 par les cinq abbayes du Bas Poitou : - Saint Michel en l'Herm, l'Absie, Nieul sur l'Autize, Maillezais et Saint Maixent - pour l'assèchement des marais, désigné sous le nom du "Canal des cinq abbés (abbay(es))" 

Arrêt de la Cour des Aydes : Confirmation de la Lettre patente de 1610 sous la régence de Marie de Médicis,

Lettre de création d’un régiment royal de la ville de Nyort par Louis XIII le 16 juin 1621,
Arrêt du Conseil du Roy Louis XIV portant sur la réduction des échevins et officiers de la ville de Nyort le 18 juillet 1681,
Mythe du dragon de Nyort par M. D’Orfeuille, Saint Maixent an 7 de la République,
Parallèles entre le dragon de Niort et l’Hydre de Lerne, symbolisme des Hercules de la ville de Niort,
Etude sur les Poulpes, calamars, pieuvres et Hydres mythiques

Récit des opérations militaires en Bas Poitou durant les guerres de religions 1562-1622 (archives nationales de l’armée de terre),
Situation générale en Bas Poitou au XVIIème siècle,
Effets de la Révocation de l’Edit de Nantes ou Edit de Fontainebleau 1685,
Bref historique de la ville de Niort,
Chartes originales de la ville de Nyort, par Aliènor d’Aquitaine en 1203 et confirmées par ses successeurs,

Lettre patente de confirmation des privilèges par le roi Louis XIII, au Maire, échevins et pairs de la Ville de Nyort en 1610,

D’Assailly,

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages