Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 12:28

 

undefined 

Histoire de la Ville de Niort : 


Quelques dates  (sans aucun commentaire, cela se suffit à lui même) :

- 2 février 1671 : nouveaut traité secret entre la France et l'Angleterre contre les provinces unies de Hollande,
- mars 1672 : début du conflit avec la Hollande,
- février l'Angleterre rompt le traité,
- 1676-1677 : la Hollande est défaite à Agosta et Cassel, elle perd la Guyane,
- 4 juin M. de Vauban est nommé Commissaire aux fortifications,
- 25 octobre 1679 : traité secret entre le Brandebourg et la France,

- novembre 1680 : Interdiction de mariages entre protestants et catholiques,
- 18 mars 1681 M. de Louvois fait donner les premières dragonnades en Poitou,
- 30 août 1682 : Interdiction de réunion pour les protestants,
- 9 octobre 1683 : Mariage secret entre Louis XIV et Madame de Maintenon (née à Niort, née d'Aubigné),
- mars 1685 Ordonnance coloniale ou "Code noir" qui fixe les régles de l'esclavage,
- 18 octobre 1685 : Révocation de l'Edit de Nantes,
-  8 novembre 1685 : Edit de Postdam par lequel le grand électeur de Brandebourg, Frédéric-Guillaume, organise l'accueil des exilés protestants.

- 9 juillet 1686 : Création de la Ligue d'Augsbourg, réunissant, les états d'Allemagne, la Bavière et la Suède contre la France. La guerre durera jusqu'en 1697
- 17 mai 1689 : l'Angleterre se joint à la Ligue d'Augsbourg
- janvier 1695 : création de l'impôt par capitation (par tête) pour financer l'effort de guerre contre la Ligue, jusqu'en décembre 1697,
- 11 mai 1700 : Création de la Loterie Royale,
- mars 1701 : Rétablissement de l'impôt par capitation,
- septembre 1701 : première émission de papier de monnaie ou "billet",
- 14 octobre 1710 : création d'un nouvel impôt de guerre "le Dixième" supprimé en 1717,
- 1er septembre 1715 mort de Louis XIV, après avoir vu disparaître le Grand Dauphin en 1711, le Dauphin en 1712, Charles de France en 1714. Sa succession directe se résume à son aiière-petit-fils alors âgé de quatre ans.

 Louis-XIV-bataille-de-Tournai.jpg

ARREST DU CONSEIL D'ESTAT DU ROY 
PORTANT RÉDUCTION DU NOMBRE DES ESCHEVINS ET OFFICIERS DE L'HOTEL COMMUN DE LA VILLE DE NYORT, ET RÉGLEMENT SUR CE SUJET.

(Du 18 juillet 1681 .)

Extrait des registres du conseil d'estat du roy.

LE ROY estant en son conseil, ayant esté informé que la maison de ville de Nyort est composée de cent officiers; sçavoir d'un maire, de douze eschevins, de douze autres eschevins appellez conseillers, et de soixante seize pairs; et que ce grand nombre d'officiers tourne non-seulement à la charge des autres habitans de ladite ville, au moyen des privileges et exemptions dont ils jouissent: mais aussi à cause des brigues continuelles qui arrivent dans ledit hôtel de ville. Et Sa Majesté voulant, pour le bien de ladite viIle deNyort, reduire les officiers dudit hôtel de ville au nombre qui est absolument necessaire , et regler en même lernps toutes choses sur ce sujet, afin qu'il n'en arrive pas de desordre: Sa Majesté estant en son conseil, a ordonné et ordonne ce qui ensuit.

Qu'à l'avenir, à commencer du jour et datte de la publication du present arest et réglement, il n'y aura en ladite ville de Nyort qu'un maire et six eschevins, et que ledit maire sera élu tous les ans par le maire qui se trouvera en charge, et par les six eschevins qui seront tenus, comme il est, et a de coutume de nommer trois personnes pour ladite charge de maire, lesquelles trois personnes seront prises de tous les bons habitans de ladite ville, excepté les petits marchands et artisans; que l'une des trois personnes sera choisie par le senéchal de Poitou, ou en son absence, par le lieutenant general de la ville, sans que l'un desdits eschevins élisans puisse étre élu maire, ni même d'un an aprés être sorti d'eschevinage, ni que le maire sortant de mairie puisse être élu eschevin qu'après deux ans, et qu'il ne puisse être continué, que pour des causes extraordinaires dont il sera fait mention dans l'acte de l'élection; laquelle en ce cas devra être faite tout d'une voix, et être approuvée par Sa Majesté.

Que les eschevins seront trois ans eschevins, dont tous les ans il en sortira deux de charge, et qu'il en entrera deux autres nouveaux, qui seront élus d'entre tous les bons habitans de la ville; comme le maire, par le maire, et les six eschevins : et qu'aprés êtrR sorti de l'eschevinage, il ne poura être élu de trois ans eschevin.

Que les nouveaux eschevins prendront les dernieres places, et monteront successivement aux premieres; et les deux plus anciens sortiront de l'eschevinage pour faire place aux nouveaux, sans que les habitans de ladite ville faisant profession de la religion prétendue réformée puissent être élus esdites charges de maire et eschevins : mais seulement ceux faisans profession de la religion catholique, apostolique et romaine.

Que le maire pourra porter l'épée, ainsi qu'il est accoutumé, et que les eschevins seront revétus de robes semblables à celles des juges-consuls, avec cette distinction qu'ils porteront sur l'épaule un roquet d'escarlatte.

Que les elections et installations seront faites aux jours accoutumez, à la reserve de celle qui sera faite le lendemain de la publication du present arrest.

Que le procureur de la police, le secretaire dudit hôtel de

ville, receveurs, et autres menus officiers demeureront dans leurs offices, tant qu'il sera jugé par le maire et les six eschevins, qui en pourront élire d'autres en leurs places, dans le temps des élections seulement.

Que les baux des revenus dudit hôlel de ville, et de tous les ouvrages publics dudit Nyort , seront faits devant le maire et les six eschevins, et qu'ils seront signés au moins de quatre d'entr'eux, avec le maire.

Que ladite ville de Nyort sera, pour ce qui regarde la police, separée en six quartiers, dont chacun aura soin d'un quartier, et que tous lesdits qnartiers seront donnez tous les ans à chaque eschevin, dans le temps des elec!ions , aprés qu'elles auront été faites; lesquels quartiers Seront assignés par le maire aux eschevins , et que lesdits eschevins rapporteront au corps de ville, une fois au moins toutes les semaines, les affaires du quartier dont ils auront le soin, dans lesquels ils seront obligez de taire la visite chaque semaine.

Que le maire aura toujours la police generale Sur toute la ville, comme il a eu jusques icy; et que lorsqu'il ira faire la visite dans un quartier, il sera accompagné de l'eschevin à qui ce quartier sera assigné.

Que ledit maire rendra son compte trois mois aprés qu'il sera sorti de charge, au plus tard, par devant le maire nouveau et les six eschevins.

Qu'en cas que le maire vienne à déceder pendant son année de mairie, le premier eschevin en fera les fonctions jusques au temps de l'election et que pareillement si un eschevin vient à mourir dans l'année, quelqu'autre eschevin prendra le soin de son quartier, par la destination du maire, jusques au temes de l'election, que l'on élira à toutes les places vacantes par mort, ou autrement, entre les maire et eschevins qui se trouveront en place.

Que toutes les affaires de la maison de ville passeront par l'avis des maire et six eschevins; et que s'il arrive quelque affaire publique qui interesse toute la ville, ils pourront convoquer les habitans pour prendre leurs avis: et qu'au surplus il en sera usé comme par le passé.

Et d'autant que Sa Majesté estime important à son service, et au bien de ladite ville, de choisir pour la premiere fois les maire et eschevins dudit Nyort , elle a pour cette fin choisi et nommé, sçavoir pour ladite charge de maire le sr MARSAULT de la Cailletiere, president en l'élection de Nyort; et pour celle d'eschevins, les sieurs Jean FRANCE doyen des conseillers, Charles GUYOT avocat du roy. Christophle AUGIER de la Terraudiere avocat, Isaac MAROT procureur du roy, Pierre DAGUlN sieur de Beauregard , et Laurens CHEBROU , comme personnes desquelles Sa Majesté a receu des temoignages de leur probité, et de leur zèle à son service, et ainsi qu'au bien et avantage de ladite ville; desirant à l'égard dudit sieur MARSAULT de la Cailletiere, pour des considerations importantes à son service, qn'il exerce ladite charge de maire pendant deux ans, et ce sans tirer à conséquence. Veut Sa Majesté que le present arrest et réglement soit à ['avenir gardé; observé et executé en ladite ville de Nyort, selon sa forme et teneur: Enjoint pour cette fin Sa Majesté au gouverneur et ses lieutenans generaux en Poitou; comme aussi à l'intendant de la justice, police et finances en ladite province, de tenir la main chacun comme il appartiendra, à l'execution du present arest. Fait au conseil d'Estat du roy Sa Majesté. y estant, tenu à Versailles le dix-huitiéme juillet mil six cent quatrevingt-un. Signé, LE TELLIER.

LOUIS, par la grâce de Dieu, roy de France et de Navarre: à notre amé et féal conseiller d'Eslat, Me des requêtes ordinaire de notre hôtel, intendant de la justice, police et finances en Poitou, le sieur DE MARILLAC, salut. Voulant que l'arrest de ce jourd'huy, donné en notre conseil d'Estat, nous y étant, cy attaché sous le contre conseill de notre chancellerie, portant réduction du nombre des eschevins et officiers de ville, et autres menus officiers dans leurs offices, tant qu'il sera jugé par le maire et les six éschevins, qui en pourront élire d'autres en leurs places, dans le temps des élections seulement.....Enjoint pour cette fin Sa Majesté au gouverneur et ses lieutenants généraux en Poitou ; comme aussi à l'intendant de la justice, police et finances en ladite province, de tenir la mains chacun comme il appartiendra, à l'exécution du présent arest. Fait au conseil d'Estat du roy Sa Majesté. y estant, tenu à Versailles le dix-huitiéme juillet mil six cent quatrevingt-un. Signé, LE TELLIER.


Arrêt de la Cour des Aydes : Confirmation de la Lettre patente de 1610 sous la régence de Marie de Médicis,

Lettre de création d’un régiment royal de la ville de Nyort par Louis XIII le 16 juin 1621,
Arrêt du Conseil du Roy Louis XIV portant sur la réduction des échevins et officiers de la ville de Nyort le 18 juillet 1681,
Mythe du dragon de Nyort par M. D’Orfeuille, Saint Maixent an 7 de la République,
Parallèles entre le dragon de Niort et l’Hydre de Lerne, symbolisme des Hercules de la ville de Niort,
Etude sur les Poulpes, calamars, pieuvres et Hydres mythiques

Récit des opérations militaires en Bas Poitou durant les guerres de religions 1562-1622 (archives nationales de l’armée de terre),
Situation générale en Bas Poitou au XVIIème siècle,
Effets de la Révocation de l’Edit de Nantes ou Edit de Fontainebleau 1685,
Bref historique de la ville de Niort,
Chartes originales de la ville de Nyort, par Aliènor d’Aquitaine en 1203 et confirmées par ses successeurs,

Lettre patente de confirmation des privilèges par le roi Louis XIII, au Maire, échevins et pairs de la Ville de Nyort en 1610,

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages