Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 14:45

louis-XIV-en-majest--.jpgHistoire de la ville de Niort : situation du Bas Poitou au moment de la révocation de l'Edit de Nantes :

"il a été reconnu qu'au moyen des privilèges de noblesse, cy devant accordés aux maires, eschevins et conseillers des villes de Poitiers, Niort, ... il se commet de grands abus, en ce que la plupart de ceux qui parviennent aux dites charges, ne pouvant satisfaire à la dépense qu'il convient de faire ... sont obligés d'abandonner leur commerce et profession ordinaire et de quitter les villes pour résider à la campagne qu'ils peuplent de quantité de pauvres nobles à la surcharge de nos sujets taillables, pour à quoi remédier, nous avons révoqué et révoquons les dits privilèges pour l'avenir ». 
La noblesse d'échevinage à Niort. Bulletin Soc. Stat., H. Proust.1882-1884, tome V, p. 450.
 

Corruption au niveau des attributions des charges d'eschevins sur la ville de Niort : 

30 juin
1673. - Distribution des places d'échevins et pairs vacantes dans le corps de ville. Le maire prend par droit de chaire la place d'échevin vacante; la première qui sera vacante est promise à Pierre Rousseau, sur la recommandation du duc et de la duchesse de Navailles. La place de pair d'Augier. maire, monté échevin, est donnée à Pierre MOREAU, sieur de la Richardière, premier consul de la juridiction des marchands de la ville; il paiera trente livres pour son entrée. Le procureur du roi présente à cette occasion des remontrances au sujet des abus commis par les fils d'échevins. qui ne prennent les places de leurs pères que pour en faire un commerce honteux et les vendre à beaux deniers comptants... Le corps de ville décide sur ce sujet qu'il sera fait un règlement, que les fils d'échevins devront demander la place trois jours après le décès de leur père et la garder trois ans avant de pouvoir la résigner »
- Ephémérides - Bardonnet Mém. Soc. Stat.,p.342
_______________________________________________________________________________________Par 


undefined

Arrêt du Conseil d'Etat du roi Louis XIV du 18 juillet 1681, ce dernier montre sa toute puissance face à la corruption, mais est-ce bien là le véritable fond d'une affaire qui est commune. Il est vrai que les abus sont patents, mais curieusement ces libéralités toujours reconduites et dont la corruptabilité ne se découvre qu'a la fin de plusieurs siècles d'exercices de métier de gouvernant est bien étonnante. J'y verrai plutôt l'abandon d'une pièce du jeu d'échec, Niort ne réprésentant plus aucun intérêt économique ou stratégique notoire pour les raisons qui seront démontrées ensuite. Si la ville commerce encore avec la Belle Province ( Québec) pour les peaux notamment et ce depuis le début en 1608 ; elle n'est plus considérée comme une place de développement économique, comme Nantes ou Bordeaux, pour le principe du nouveau commerce des esclaves ; plus rentable ; de la nouvelle construction de Rochefort (comme base de construction navale au milieu de marais) qui mobilise l'énergie du Poitou tout entier. Niort aussi bien que La Rochelle ou bien Fontenay-Le-Comte, font partie d'une coalition protestante virulente depuis 1534, date à laquelle Calvin se rendit à Poitiers ; période qu'il consacra à la prédication avec notamment les étudiants de la ville. Sa prédication fit effet d'autant plus facilement qu'elle touchait un secteur ou le commerce d'exportation était florissant ; à Fontenay-Le-Comte venaient de s'installer des imprimeurs. Létude des Lettres et textes antiques fut vulgarisée, mais également l'étude des textes bibliques et leur interprétation accessible à tous. La bourgeoisie, la noblesse du Poitou, d'Aunis et Saintonge,  adhérérent rapidement à cette nouvelle religion ; notamment sous l'instigation de Jean de Saint Gelais Abbé de Saint Maixent et Evèque d'Uzes (suite d'Arnaud de Saint Gelais (abbé de 1509-1512), puis son neveu Jacques de Saint Gelais (1512-1528) - la famille de Saint Gelais comptant parmis les plus anciennes du bas Poitou) 
Louis XIII en 1621 fait abandonner La Rochelle par Niort moyennant une assurance de paix après les exils de 1608 (départ de 60 navires pour le Québec de La Rochelle) et les guerres de religions qui ravagèrent l'intérieur des terres d'une façon dramatique, sans escompter un quelconque appui maritime. En 1681 Louis le "Grand" vide l'intérieur des possibles contestations et velléités à l'encontre de sa politique. La Cour comptait se régaler des restes du labeur des industries des détracteurs de la foi officielle, sans n'avoir que l'effort d'intriguer à leur perte ; même le mémoire de Vauban sur l'issu de cette désastreuse politique est écarté. Ces années 1681-1685 sont des années terribles en métropole, elles fourniront le prétexte de guerre aux ligues étrangères, appuyés par les nouveaux exilés de France. A ceci s'ajouteront la famine, les épidémies et une période de désordre climatique. Le Soleil, "roi des astres",  aura allumé les brandons d'un feu qui couvera un siècle et qui surgira pour embraser toute l'Europe.

Et pour faire bonne mesure je joins le lien suivant www.histoiredevendee.com/ch20.htm#PRÉLUDES%20DE%20LA%20SAINT-BARTHÉLEMY.%20-%20BATAILLE%20DE%20MONTCONTOUR%20(3%20Octobre%201569).%20-%20REPRISE%20DE%20NIORT%20ET%20DE%20LUSIGNAN.%20-%20FONTENAY%20ÉVACUÉ%20PAR%20LES%20PROTESTANTS%20(11%20Octobre%201569).%20-%20MARANS%20PRIS%20ET%20REPRIS%20PAR%20LES%20DEUX%20PARTIS.%20-%20AFFAIRE%20DE%20LILE-DELLE.%20-%20GUÉ-DE-VELLUIRE,%20BEAUVOIR,%20ETC

Déjà à quelques kilomètres la vue change, et pourtant on est toujours sur le même terrain!!!! C'est de bonne guerre!!!!

 

«On voyoit que les cavaliers n'estaient logez que chez ceux de notre religion et qu'ils n'en partaient qu'après avoir entièrement ruiné leurs hostes... un jour, au bourg de Fressine, un seul cavalier, dans moins de deux heures fit changer trois des meilleures familles »
- Journal de Jean Migault, Maître d'école (1681-1688). Weiss et Clouzot.Paris, 1910, p. 67.

dragonnades-2.jpg

«1688, - Le 27 février de la mesme année, sur l'avis donné à M, Foucault, intendant de cette province, que les nouveaux convertis, au prejudice des defenses portées par les declarations du Roy, faisoient une assemblée proche le château de Granry, mon dit sieur se transporta sur les lieux, avec deux compagnies de dragons, et ayant surpris ces seditieux dans le délit, qui d'abord firent quelques resistances de peu de durée, parce qu'ils furent obligés de prendre la fuite, qui de ça, que de là, dans un étrange désordre de confusion, M. l'Intendant en fit arrester un grand nombre, dont cinq des plus coupables furent condamnés d'estre pendus, et qui estant conduits au lieu où leur sentence fut exécutée, firent amande honorable à Dieu et au très-saint Sacrement devant le grand portail de nostre église; quarente autres furent condamnés aux galères, et le château de Granry, démoli rez terre, On tient que cette assemblée estoit composée d'environ dix-huit cent personnes, qui se prometoient d'en faire une autre, et bientost beaucoup plus nombreuse, si celle-cy n'avoit pas esté rigoureusement réprimée »

- L'Abbaye de St-Maixent, Richard T, XVIII. p, 419.

 




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages