Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 08:02
Chers Internau(tes),

Je me permet d'intervenir sur un sujet que je n'aurais pas eu normalement a évoquer, La liberté d'opinion.

On a eu la maladresse et la malencontreuse idée de me suggèrer que mon site était assez bien mais qu'il ne fallait qu'il tombe dans certains travers... etc....

Mauvaise idée, très mauvaise, on peut à la rigueur imposer ses directives au travail, mais dans l'ordre du Privé, je ne tolère aucune ingérance, que ce soit concernant ma famille ou ma façon de m'exprimer, de penser et d'écrire.
Je pensais qu'il suffisait de lire ces textes pour les comprendre, lire qu'après quelques siècles il n'y a pas eu de serviteurs sous aucune livrée que ce fût et donc par ce fait, il n'y en aura jamais. Que survivre au milieu d'événements historiques peut donner  une teneur, un sens et une appréciation de ce qu'est la liberté et la saveur de la démocratie et d'une manière générale pour les habitants de ma localité.

Déjà en 1942 ou étaient leurs grands parents alors que le mien créeait pour la France Libre le 1er bataillon de Chasseurs à pieds, je suppose qu'en 44 ils étaient légions à tondre les femmes....

Donc je suis désolé de signifier une bonne fois pour toute que je ne suis pas  homme de chapelles et d'orthodoxie,  nul ne viendra me dicter ma conduite, ou me souffler mes textes, c'est rêver, autant perdre ses illusions immédiatement.
Alors que ces gens là sachent définitivement, qu'au lieu de me venir me donner des leçons sur ma façon d'appréhender tel ou tel sujet, 'ils feraient mieux de songer dans la situation ou ils sont que mon aide leur serait plus qu'utile et non l'inverse.
C'est ainsi que l'on impose dans certaines officines la stupeur et les tremblements comme garants d'allégeance pour vous maintenir dans la servilité.....
Donc tout faux

Mesdames et Messieurs les souffleurs à bon entendeur Salut

Cher Internau(tes) bonsoir


Henry

Partager cet article

Repost 0
Published by Henry
commenter cet article

commentaires

Rouge Le Renard 22/04/2009 22:51

Heh ! Je ne sais même pas de quoi parle ce site, mais j'aime bien le ton de cette lettre...

Henry 25/04/2009 08:55


Bonjour Renard,

Merci pour votre commentaire, je suis allé sur votre site et j'y ai vu un article sur Simone Weil, écrivain philosophe d'avant guerre.
Il me paraît important de souligner la parution de deux livres excellents produits par deux historiens de valeur :


- Simone Weil : "Le courage de l'impossible" par Christiane Rancé, éditions Eyrolles,


Christiane Rancé, après des études à l’Institut d'études politiques de Paris, Christiane Rancé a longtemps été chef du service « Enquêtes » au Figaro magazine.
Elle signe par la suite ses différents reportages dans diverses revues françaises et internationales.

- Simone Weil : "L'attention au réel" par Robert Chenavier en Poche.

Robert Chenavier est professeur agrégé de philosophie. Il est président de l'Association pour l'étude de la pensée de Simone Weil, gérant des «Cahiers Simone Weil» et
vice-président de l'Association Simone Weil Edito., qui a pour but l'établissement de l'édition des Œuvres complètes de Simone Weil.

Ces derniers ont présentés leur livres sur l'émission "Le forum de l'Histoire" sur la chaîne  Histoire.

Des textes à télécharger de Simone Weil elle même dont "La
condition ouvrière" récit de son expérience du travail en usine et sa réflexion sur le sujet.
et enfin l'incontournable "De la Pesenteur et la Grâce"

Dans l'expérimentation littéraire Simone Weil est un des incontournable de part son expérience et ses réflexions. Son parcours et son issue lui sont propre en tant que choix, mais pour les
amoureux de la lecture c'est une aventure extraordinaire qui ne laisse pas indifférent.

Merci 

Henry 


Roger 14/01/2009 21:03

Bravo! D'autant plus que ceux qui veulent censurer sont en general motives par le savoir que la verite les desavantagent...

Le chevalier Dauphinois 10/01/2009 19:51

Je ne sais pas ce que l'on vous a demandé de dire ou ne pas dire messire, mais je vous soutiendrais dans votre démarche de lutte contre l'autoritarisme des autres et l'ingérence dans notre loisir.
J'ai eu aussi à subir les dictates d'un pseudo-historien régional qui voulait que je supprime des phrases puis des articles qui n'étaient pas de son goût.
Amusant, car ces articles parlaient de châteaux et aucune attaque de personne ou aucune opinion y été écritte.
.. Les censeurs ou pédants ou pseudo-connaisseurs sont légion bien cachés derrière leur écran.
Bravo pour votre prose messire..... Je serait avec vous dans le combat de la liberté !

Henry 11/01/2009 11:09


Merci, Messire Chevalier Dauphinois,

Oui, à bas les em.... de tout poils, les empècheurs de tourner en rond, les fouetteurs d'omelettes reconvertis dans la persécution du Net.

N'étant pas maso, et vous non plus, y'a pas de raison, qu'on participe à leur joyeusetés obsessionnelles, qui pour la plupart n'est qu'une irrépressible vocation refoulée, celle de faire ch... les
autres...

sur ce je retourne astiquer ma cuirasse

à bientôt, Chevalier Dauphinois
http://chateau.over-blog.net/


Pages