Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 15:57


Maîtrise de Gilbert d’Assailly de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem par Guillaume de Tyr - Guillelmo Tyriensi - p. 978



Caussam porro et incentivum hujus mali, au aiunt, ministrabat, Gerbertus cognomento Assalit, Magister Domus Hospitalis quae Hierosolymis, vir magnanimus et quadam liberalitate donandi profusus, tanem instabilis et mente vagus. Hic omnes ejusdem Domus Thesauros exponens, insuper et infinitae quatitatis pecuniam mutuam fumens, omnia militibus erogavit, quoseumque invenire potuit fibi alliciens, unde praedictam domum tanta aeris alieni mole gravarit quod non erat spes solotum iri. Ipse etiam post modum desperans, officium suum deserens et administrationi renuncians, in centum millibus aureorum dimisit domum obligatam, ea tamen consideratione tot et tantas misisse dicitur expensas, quod capta et subjugata Aegypto, Belbeïs quae olim dicta est Pelusium cum universo territorio suo juri ejusdem domus ex pacto prius eum Rege inito cederet in perpetuum.



« L’en disait, que en cel proposement et en cele mauvese volenté l’avait mis seur touz les autres uns mestres de l’Ospital de Jérusalem qui avait non Girbert Assailliz, un homme sanz faille, de grant cuer, mès n’estoit mie bien estable ne fins en sa loiautez. Cil despendi tout le tresor de sa meson et par desus emprunta grant some d’avoir por données as chevaliers en soudées que il mena en cel ost avec le roi. La meson de l’Ospital en fu endetée que l’en cuida qu’ele ne se poïs jamès aquiter. Il meismes per desesperance en laissa puis sa baillie et guerpi la mestrise. Endetée en remest après lui la meson de l’Ospital de cens mille besanz ou plus. Nequedant, cil qui escuser le voudrent distrent que ces granz despens avoit il fez porce que li rois li avoit en couvenant, se l’en pooit conquere le roiaume d’Egypte, que li Ospitaux aurait la cité de Belbès à tenir comme seue à tosjorz. »



Embarquement à Dieppe de Gilbert d’Assailly pour aller voir Henry II Plantagenêt, roi d’Angleterre, mais le navire sombre, il est en mauvais état (est-ce une allégorie!!!)

 

par : Roger de Hoveden sub ann. 1183. in Henrico secundo, fol. 622.


Eodem anno Gilbertus dictus Assailly summus Magister Hospitalis Hierusalem venit in Normaniam ad Henricum Regem à quo honorificè susceptus est, et accepta à Domino Rege licentia transfretandis in Angliam, venis usque ad Depé, et ante festum sancti Michaëlis nvem quamdam quae jam ferè per annum in arena et refecta et in altum deducta suerat, cum multis tam clericis quàm laicis, qui jam longa expectatione fatigati suerant intravit, sed mox navis illa extra portum in altum ducta velut lapis in profundum descendit compagibus dissolutis, et ipse Gilberti et caeteri universi qui in ea erant praeter octo tantum qui beneficio naviculae evaserunt, submersi sunt decimo - tertio kalendas Octobris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages