Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:15

 

Marché de l'or tendances mondiales, orientation, mouvements décisions politiques. Chine, Inde, Vietnam, USA, Russie, Mexique, Europe....

 

Les achats d'or de la Chine ont progressé de 47% au cours du 1er trimestre 2011,

 

«Tidal Wave» Demande d'or en provenance de Chine et de  l'Inde (Bloomberg - By Pham-Duy Nguyen and Millie Munshi - Jun 14, 2011)

 

BEIJING, Juin 2011(Xinhua))
.
La Banque populaire de Chine (BPC), banque centrale, a annoncé lundi qu'elle va émettre plus d'or et d'argent de pièces commémoratives, en vedette les pandas géants, pour répondre aux demandes et à la flambée des métaux précieux dans le pays (- par Wang Guanqun)

 

PBOC issues more commemorative coins to meet soaring demands (/news.xinhuanet.com - 20 juin 2011)

 

La Chine et l’or : une histoire d’amour qui ne fait que commencer (Money Week le 30 avril 2009)

 

Le Shanghai Gold Exchange est d’ailleurs sur le point de lancer un ETF sur l’or.(Les ETF, autrement appelés trackers, ces fameux fonds d'investissement cotés qui ont émergé dans l'industrie de la gestion d'actifs il y a une dizaine d'années) 

 

 

 

Les importations d'or et d'argent s'envole de 222% en Inde " (Mineweb 'Seth Shivom
Posted: Monday , 20 Jun 2011 Posté le: lundi 20 juin 2011)Dans le seul mois de mai, les importations repésentaient une somme astronomique de 9 milliards, avec une demande croissante d'or de 25%."

"Les gens en Inde ont accepté une forte inflation comme une réalité de la vie'', a déclaré Rajesh Shukla du centre for Consumer Research Macro. Notant que les Indiens ont tendance à utiliser l'or comme couverture contre l'inflation, Shukla dit que ce serait ce qui en partie, cause la flambée des importations (+54 %).
Il a ajouté que les importations élevées reflètent une forte demande pour le métal jaune, en dépit de l'affaiblissement de la roupie."

 

 

Vietnam : Interdiction du commerce de l'or le10 mars, les autorités viennent de fermer les commerces d’or de Hanoï et Ho Chi Min.

De même, le change du dollar est désormais interdit ailleurs que dans les banques, et au cours fixé par la Banque centrale.

La police procède en ce moment à des confiscations d’or ou de dollars échangés de façon illicite...

Suspension de la mobilisation et de l'octroi des prêts en or  http://fr.vietnamplus.vn  (le 28 avril 2011)

 

 

USA : les transactions sur les métaux précieux (or et argent) interdites dès le 15 juillet 2001 (voir les raisons peut être à rapprocher avec le Vietnam) From: FOREX.com <info@forex.com>Date: Fri, Jun 17, 2011 at 6:11 PM

 

"En raison de la Loi Dodd-Frank promulguée par le congrès américain, une nouvelle réglementation interdisant aux résidents américains le commerce des métaux précieux, y compris l’or et l’argent, entrera en vigueur le Vendredi 15 Juillet 2011.

En conjonction avec cette nouvelle réglementation, forex.com devra cesser le négoce des métaux pour les résidents des USA le Vendredi 15 Juillet 2011 à la clôture des marchés à 17:00 HE. En conséquence, toutes les positions ouvertes métaux devront être fermées le 15 Juillet 2011 à 17:00 HE"

 

 

.5 Avril 1933 : Le décret de Roosevelt sur la saisie de l'or des particuliers après une troisième secousse boursière, succèdant au Crack de 1929



"Du: Président des Etats-Unis d’Amérique Franklin Delano Roosevelt
Au: Congrès des Etats-Unis
Daté  5 avril 1933

 

Interdisant la détention de pièces d’or, de lingots et de certificats d’or, en vertu de l’autorité qui m’est conférée par la Section 5(b) de la loi du 6 octobre 1917 et comme amendé par la Section 2 de la loi du 9 mars 1933 dont le titre est :

Une loi qui permette de secourir le système bancaire actuellement dans la situation d’urgence nationale et pour d’autres propos pour lesquels un amendement du Congrès a déclaré qu’ un état d’urgence grave existait également.

Moi, Franklin D. Roosevelt, Président des Etats-Unis d’Amérique, déclare officiellement que l’urgence nationale existe toujours et exerçant les dispositions de ladite section pour ce faire, interdit la détention de pièces d’or, de lingots d’or et de certificats d’or sur le territoire métropolitain des Etats-Unis aux personnes privées, partenariats, associations et sociétés et prescrit par la même, les réglementations suivantes pour mener à bien les objectifs de ce décret.



Section 1. En ce qui concerne cette réglementation, le terme “détention” signifie le retrait et la détention de pièces d’or, de lingots d’or et de certificats d’or et les canaux  commerciaux ordinaires. Le terme de « personne » inclut n’importe quel individu, partenariat, association ou société.


Section 2. Toutes les personnes ont l’obligation, par la présente, de restituer d’ici au 1er mai 1933 dernier délai, à une Banque de la Réserve Fédérale ou une de ses filiales ou à tout autre membre du système de Réserve Fédérale toutes les pièces d’or, les lingots d’or ou les certificats d’or qu’elles possèdent actuellement ou dont elles prennent possession d’ici au 28 avril 1933 ou bien à cette date sauf :


(a) une quantité d’or qui puisse être nécessaire pour un usage légitime et ordinaire dans une certaine industrie, une profession, ou l’art pour une période de temps raisonnable et qui inclut de l’or non raffiné et des stocks d’or en quantités raisonnables pour le commerce et les exigences habituelles du commerce des propriétaires des dites mines et raffineries.


(b) les pièces d’or et des certificats d’or dont le montant n’excède pas au total 100$ appartenant à une seule et unique personne, des pièces d’or dont la valeur spécifique est reconnue par les collectionneurs de pièces rares et inhabituelles.


(c) les pièces d’or et les lingots dont l’usage est réservés ou détenus fiduciairement pour un gouvernement étranger reconnu officiellement ou une banque central étrangère ou la Banque des Règlements Internationaux (BIS)


(d) les pièces d’or et les lingots autorisés par permis spécial pour toute autre transaction propre (n’impliquant pas de thésaurisation) et incluant les pièces d’or et les lingots importés pour le ré-export ou détenus en attendant une action ou une demande de permis d’exportation


Section 3. A moins qu’il n’en soit décidé autrement ultérieurement, toute personne entrant en possession de pièces d’or, de lingots et de certificats d’or après le 28 avril 1933 doit impérativement restituer cet or dans un délai de trois jours de la manière prescrite à la section 2, à moins que les dites pièces, lingots ou certificats d’or ne soient détenus dans les buts spécifiés aux paragraphes (a), (b), ou (c) de la section 2 ou que ces pièces d’or ou lingots ne soient détenus dans les buts spécifiés au paragraphe (d) de la section 2 et à la condition expresse que la personne qui les détient soit en possession ou en attente d’une licence permettant les actions qui y sont énumérées.


Section 4. A réception des pièces d’or, des lingots ou des certificats d’or qui lui sont remis conformément à la section 2 ou 3, la Réserve Fédérale ou toute banque membre paiera le montant équivalent en toute autre forme de pièces ou de monnaie frappée ou émise légalement par les Etats-Unis
.



Section 5. Les banques membres doivent restituer toutes les pièces d’or, lingots ou certificats d’or qu’elles possèdent ou qui leur sont confiés (exception faite de ceux exemptés à la section 2) aux banques fédérales de réserve de leurs districts respectifs et recevront un crédit ou un paiement en échange de ceux-ci.

Section 6. Le Secrétaire du Trésor, pourra, grâce aux sommes qui ont été dégagées à ce propos par le Président à la section 501 du décret du 9 mars 1933, dans tous les cas appropriés payer les frais raisonnables du transport des pièces d’or, des lingots et certificats d’or délivrés à une banque membre ou une banque de la Réserve Fédérale en accord avec les sections 2,3, et 5 citées ci-dessus, y compris le coût de l’assurance, de la protection et de tout autre coût accessoire indispensable, sur présentation des justificatifs appropriés des frais effectivement engagés. Un formulaire de remboursement à cet effet peut être obtenu auprès des banques de Réserve Fédérale.


Section 7. Pour les cas dans lesquels la restitution des pièces d’or, des lingots et certificats d’or entraîne des difficultés extraordinaires ou une gêne extrême, dans la période allouée précédemment, le Secrétaire du Trésor, peut à son entière discrétion, prolonger la période pendant laquelle cette restitution peut être faite. Les demandes pour ces prolongations doivent être faites par écrit et sous serment, adressées au Secrétaire du Trésor et archivées auprès d’une banque de Réserve Fédérale. Chaque demande doit indiquer jusqu’à quelle date la prolongation est désirée, le montant et le lieu de stockage des pièces d’or, lingots et certificats pour lesquels la demande est formulée ainsi que les faits prouvant que la prolongation du délai est nécessaire pour éviter une gêne ou des difficultés extraordinaires.


Section 8. Le Secrétaire du Trésor est autorisé par la présente et possède le pouvoir de décider de mesures réglementaires supplémentaires, s’il le juge nécessaire, afin de mener à bien les buts de ce décret et pour émettre des permis énumérés ci-dessous, par des fonctionnaires ou agences qu’il a le droit de désigner, y compris des permis autorisant les banques Fédérales et les membres du système de Réserves Fédérales à délivrer, marquer ou détenir fiduciairement des pièces d’or, lingots ou certificats d’or au nom ou pour les personnes qui prouvent la nécessité de ce qui précède pour les raisons spécifiées aux paragraphes (a), (c) et (d9 de la section 2 de ces réglementations.


Section 9. Quiconque viole, avec préméditation, toute disposition de ce décret ou toute réglementation, ou toute règle ou règlementation ou permis délivré ci-dessous encourt une amende maximale de 10 000$ et pour tout individu, une peine d’emprisonnement de 10 ans au plus, ou les deux ; tout fonctionnaire ou directeur ou agent d’une société qui participe sciemment à une violation quelconque de ces dispositions peut être puni d’amende ou d’emprisonnement ou les deux.


Ce décret et ces réglementions peuvent être modifies ou révoqués à tout moment.


Signé :

Franklin D. Roosevelt
Président des Etats Unis d’Amérique

Le 5 avril 1933"

 

Il faut avouer que l'étalon monétaire  mondial était l'or...

 

 

 

 

France : Le 9 septembre 1939 était publié un décret-loi prohibant ou règlementant l'exportation des capitaux, les opérations de change et le commerce de l'or. L'or entrait, une nouvelle fois, dans la clandestinité, et n'en sortira qu'en 1948 !
Alors que le cours officiel (bloqué) de la Banque de France était de 274,49F pour un Napoléon, en juin 1940 le même Napoléon s'échangeait au cours officiel du marché parallèle à 825F, en novembre 1940 il atteignait 1000F, puis 1400F fin décembre 1940. Le Napoléon terminait l'année 1945 au delà de 4000F pour ensuite culminer à 6500F pendant l'année 1946.
 

Le 7 octobre 1944 De Gaulle publiait une ordonnance interdisant à tout propriétaire d'or, d'en effectuer la cession, à titre onéreux ou gratuit, sous quelque forme que ce soit, à toute personne de transporter de l'or pour quelque motif que ce soit. Elle était complétée le 17 janvier 1945 par une ordonnance invitant les détenteurs d'or à se faire recenser auprès de l'Office des Changes. Puis la loi 45-0140 du 26 décembre 1945 donnait au gouvernement l'autorité pour procéder à la réquisition de l'or, des devises et des valeurs mobilières étrangères. Néanmoins ces dispositions n'ont pas découragé le marché parallèle de l'or. Au sortir de la guerre, alors que la Banque de France publiait ses nouveaux taux forcés, soit 760,5F pour le Napoléon, le marché parallèle l'affichait à 4000F.

Toutes ces mesures devaient prendre fin avec la loi 48-178 du 2 février 1948 qui affirmait la détention, le transport et le commerce de l'or sont libres sur le territoire français.

 

 Sur ces mouvements et réglementation notamment sur les métaux précieux y a t il a avoir des craintes... bien sûr les réquisitions passées se sont faites car il y avait un étalon international qui était l'or, mais d'un autre côté ces mesures de rétorsions étaient prises suite à des crises... Les évènements passés semblent bien d'actualité... n'anticiperait pas t'on sur transfert de devises vers les valeurs refuges or et argent, éviter une thésaurisation. 

 

 Dans tous les cas on peut observer deux politiques radicalement opposées sur les métaux précieux , celle des pays émergents, Chine, Inde et celle des USA, ce qui souligne de fortes dissensions sur la politique économique et financière de certaines nations. Une véritable rupture. Nous ne devrions pas échapper à cette nouvelle mode sans doute !!!

 

Autre point Depuis le début de l’année, la Russie a acheté 36 tonnes et le Mexique 99 tonnes.

 

Mais face à la débandade des principales devises, l’or retrouve peu à peu son rôle de monnaie. L’acceptation du métal jaune comme collatéral par différents établissements de compensation (ICE Clear Europe, JP Morgan, Chicago Mercantile Exchange) ces derniers mois illustre cette tendance. Toutefois, le fait que la Commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen ait approuvé le 25 mai l’utilisation de l’or comme collatéral marque une étape importante dans la reconnaissance du métal jaune comme moyen de paiement.

 

 

Je rajouterai en guise de conclusion cet interressant article de Gary North sur Victory Report... et si l'or des banques centrales n'était plus là, le Gold leasing, ou la location d'or par les banques centrales à des maisons de courtages spécialisées sur l'or, qui l'ont revendu. Concrètement l'or papier, n'est plus physiquement existant, étonnant !!! Aujourd'hui il semble que le mouvement s'inverse, notamment en Russie et Mexique mais aussi ailleurs.

 

Il reste un net différentiel entre l'or des marchés et les sociétés minières aurifères, un différentiel qui ne pourra perdurer ! 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Max 02/01/2015 18:01

L’évolution des prix de quatre principaux métaux précieux diverge de plus en plus. L’or, qui reste le métal monétaire par excellence puisqu’il est le seul des quatre que les banques centrales détiennent dans leurs réserves de change, fluctue à l’inverse du dollar US

Pages