Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 09:55

 

 

 

Un krach a 25 % de chances de se produire, estiment les analystes, suivant le phénomène statistique dit "Présage de Hindenbourg"

 

le 14 août à Wall Street, 2,9 % des valeurs ont atteint un pic, alors que 2,6 retombaient au niveau plancher. Cela parait anodin, mais si cet effet se reproduit une seconde fois dans les 36 jours qui suivent le premier alors il y a de très fortes probabilités pour qu'un Krach ait lieu, sans exception ceci a été constaté avant chaque Krach depuis quelques années.

 

Cet « indicateur » est basé sur :

 

- le fait qu'un nombre conséquent (représentant au moins 2,2 % du nombre des échange de la journée sur le NYSE) de valeur atteignent leur niveau le plus haut de l'année, et qu'un autre nombre toujours aussi conséquent de valeurs atteignent leur plus bas annuel au même moment. Ce qui dans un marché efficient et directionnel et logique n'a que peu de chance de se produire.

 

- la moyenne mobile a 10 semaines sur le NYSE est ascendante

- l'oscillateur McClellan est baissier le même jour.

 

Pour que le signal soit confirmé il est impératif qu'il se produise au moins une seconde fois au plus tard 36 jours après le premier signal.

 

les indices américains sont assez mauvais, alors que ceux de l'Europe ne sont guères réjouissants. Des élections mi-mandat aux USA et le mois de Septembre n'a jamais été favorable aux performances boursières. Un fond de crises multiples et d'événements avec une volatilité et fébrilité des marchés boursiers, un cocktail qui peut devenir détonnant.

 

En résumé :

 

En nous référant au passé nous pouvons dire que la probabilité d'un décrochage de plus de 5% à la baisse aprés un hindenburg confimé est de 77% et se produit généralement dans les 40 jours suivant le premier signal.

 

La probabilité d'un sellout (vente panique) est de 41% et d'un krack majeur de 24%.





http://trends.rnews.be/fr/economie/actualite/banque-et-finance/un-nouveau-krach-menace-wall-street/article-1194801249469.htm#

 

http://www.moneyweek.fr/20100839106/conseils/economies/hindenburg-krach-nikkei/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages