Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 16:24



 

Vers un second crack boursier ou un effondrement du système financier mondial vers 2011 et 2012.

 

Le FMI exhorte les Etats à se préparer à une faillite du type de celle de Lehman Brothers

 

Dans un document appelé "Conséquences des réformes de la régulation sur les institutions financières grandes et complexes", le FMI a appelé à une "coordination mondiale pour établir des mécanismes efficaces de démantèlement et de partage des tâches pour gérer les institutions multinationales en faillite".

 

Les mécanismes de régulations n'ont toujours pas été mis en place, malgré les discours, l'opacité du système aurait été à l'origine du crack de 2008, "Un accord sur les régimes transnationaux de démantèlement doit être une priorité élevée", car "les faillites futures sont inévitables".

 

article du Monde - Economie le 3 novembre 2010

 

 

ce qui revient à l'intervention de Paul Jorion sur la titrisation des créances hypothècaires en vidéo sur ce site  

" Le « foreclosuregate » qui agite les États-Unis depuis quelques semaines est remarquable en ceci qu’il n’est pas constitué essentiellement de ce qu’il est mais davantage de l’identité de ceux qui en parlent et surtout de la manière dont ils en parlent. Il est de ce point de vue révélateur d’un climat, et d’un climat qui s’alourdit singulièrement.

Commençons par rappeler en quelques mots ce qu’est le foreclosuregate. Dans le cas d’un crédit hypothécaire aux États-Unis, le titre de propriété demeure en possession du prêteur jusqu’à ce que le principal ait été entièrement remboursé. Le titre est un document imprimé. Dans 23 des 50 États américains, il doit être présenté au tribunal pour que la saisie puisse être autorisée. Pour faciliter la titrisation, à l’occasion de laquelle plusieurs milliers de crédit sont consolidés sous la forme d’une obligation unique, les banques ont créé en 1995 un système plus rapide et plus maniable de titres de propriété électroniques : MERS pour Mortgage Electronic Registration Systems. Au cours des années récentes, lorsqu’une banque envisage la saisie d’un logement pour non-paiement des échéances, elle a le choix entre retrouver le titre de propriété sur support papier, ou bien reconstituer un document sur support papier à partir de l’information disponible sous forme électronique. Or des documents contenant des informations fausses ont été présentés devant les tribunaux et des bévues ont été commises, comme le cas de ce monsieur en Floride qui a vu sa maison saisie alors qu’il avait réglé son achat au comptant. Pire encore, le statut juridique de documents reconstitués a été mis en doute : MERS, compagnie privée, est-elle véritablement habilitée à acter à titre quasi-légal ? Le 8 octobre, Bank of America et GMAC (l’ancienne filiale financière de General Motors) ont jeté l’éponge en décrétant un moratoire sur les saisies en attendant que les incohérences résultant de l’existence des deux systèmes d’enregistrement parallèles soient réglées. Le 13 octobre, les procureurs généraux de l’ensemble des États-Unis ont décidé de leur côté d’enquêter sur la validité des procédés utilisés..... (lire la suite sur le blog de Paul Jorion - L'acte II de l'implosion de la finance américaine du 4 novembre 2010)

 

 

Pour ce qui concerne le G 20 :

 

"Selon des fuites dont le Financial Times a bénéficié, il va également adopter profil bas à propos de la régulation anti-systémique des banques. Si une liste d’une vingtaine de mégabanques a bien été dressée par le Financial Stability Board (FSB), on envisage de confier l’adoption de mesures propres les concernant aux autorités nationales de régulation. Assurément, elles sont plus en mesure de faire face à la réglementation de banques appelées également transnationales. La tâche de démantèlement de ces établissements s’avérant par ailleurs officiellement trop complexe pour être traitée au plan international." le principe étant d'entériner la nouvelle donne de la crise..... (Billet de François Leclerc du 10 novembre 2010 sur blog de Paul Jorion)  

 

Sur un autre sujet Joseph E. Stiglitz s’inquiète« des dangers de la réduction des déficits » (article en anglais du 3 mai 2010)

 

Joseph E. Stiglitz is University Professor at Columbia University and a Nobel laureate in Economics. His latest book, Freefall: Free Markets and the Sinking of the Global Economy, is now available in French, German, Japanese, and Spanish.

 

 

Pour ce qui est de l’Europe quelques pistes donnent à penser que ces inquiétudes sont justifiées :

 

 

L'Europe fait un grand pas pour réguler les hedge funds L'Expansion.com avec AFP - publié le 19/10/2010

 

 

La Deutsche Bank veut prendre de l'avance sur les règles "Bâle III"

 

 

la première banque allemande envisage une augmentation de capital qui pourrait atteindre neuf milliards d'euros pour renforcer son bilan du fait de la finalisation de la réforme prudentielle. Les nouvelles règles de relèvements de fonds propres bancaires de Bâle III entreront en application progressivement à partir de 2013.

 

 

Sur le théatre des monnaies :

 

 

La Fed va injecter 600 milliards de dollars dans l'économie américaine

 

 

 

La banque centrale des Etats Unis a annoncé un programme d’achat de bons du trésor américain « Quantitative easing » 600 milliards de $ à raison de 75 milliards de $ par mois.

Le dollar dévalue, l’euro monte, le yuan est sous évalué de 25 % environ.

 

Crise financière - Crack 2011 - 2012 - après le Portugal la guerre d'Espagne - une crise systémique le premier trimestre 2011.

 

Paul Jorion (anthropologue économiste) - la titrisation des créances hypothéquaires américaines sur électronique et papier, un conflit de droit -

 

Vers une crise systémique mondiale septembre 2011

 

 

Voir autre liens sur la rubrique Crise 2008 - 2011 (de nouveaux éléments financiers, bancaires, monétaires etc... depuis la publication de cet article) 

 

 

Mondialisation :

 

"La stratégie du choc" de Michael Winterbottom et Mat Whitecross - d'Après le livre de Naomi Klein

 

Economie : la stratégie du Choc : Milton Friedman et Naomi Klein.

 

Nouvel Ordre Mondial ou Nouveau Désordre Mondial de Peter Dale Scott

 

 

Tous les ingrédients sont donc réunis pour une nouvelle crise que l’on qualifie de nettement supérieure à celle de 2008.

 

 

Voir crise de 1929 : archives et analyses par historiens et économistes dont le prix nobel d'économie J. E. Stiglitz :

 

 Crise 1929 -1939 - archives et analyses d'historiens et économistes dont J. E. Stiglitz 

 

Politique de réduction du déficit de Pierre Laval par décrets du 16 juillet 1935  

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BobbyFR94 02/05/2011 22:33


Aux guignols qui parlent d'un "second" krach boursier, arrêtez de prendre les gens pour des cons, voici la vraie information :

http://www.youtube.com/watch?v=waO43G0JQ7Q

Sur son site, vous aurez tous les liens et personne ne pourra contester ce qu'il dit et écrit !!


Je vous conseille d'arrêter de mal informer les gens !!


Henry 03/05/2011 20:12



Merci Booy,


Entre autre, mais il n'y a pas que lui.. Stiglitz a été prix nobel d'économie... en moyenne les bulles éclatent tous les quatres ans... ici il y a une conjonction de plusieurs crises... alors
évidemment, à quoi s'attendre d'autre. Les séismes sociaux du magreb, et la mise sous tutelle de la Grèce et du Portugal sont des facteurs annonciateurs d'une propagation de contestation.


Pour votre seconde intervention, je préfèrerai en parler en discussion privée si cela ne t'ennui pas... on ne peut pas tout mettre dans les commentaires... car ça ne passerait pas...


Mais je suis d'accord avec toi sur le déficit d'information sur le sujet, qui me semble assez grâvissime vu les résultats qui déjà s'imbriquent comme un puzzle... et c'est très très inquiétant...
tu peux me joindre sur mon adresse mail, ce sera avec grand plaisir


cordialement


Henry


Merci à vous Bobby...


cordialement



Pages