Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:15

 

Marché de l'or tendances mondiales, orientation, mouvements décisions politiques. Chine, Inde, Vietnam, USA, Russie, Mexique, Europe....

 

Les achats d'or de la Chine ont progressé de 47% au cours du 1er trimestre 2011,

 

«Tidal Wave» Demande d'or en provenance de Chine et de  l'Inde (Bloomberg - By Pham-Duy Nguyen and Millie Munshi - Jun 14, 2011)

 

BEIJING, Juin 2011(Xinhua))
.
La Banque populaire de Chine (BPC), banque centrale, a annoncé lundi qu'elle va émettre plus d'or et d'argent de pièces commémoratives, en vedette les pandas géants, pour répondre aux demandes et à la flambée des métaux précieux dans le pays (- par Wang Guanqun)

 

PBOC issues more commemorative coins to meet soaring demands (/news.xinhuanet.com - 20 juin 2011)

 

La Chine et l’or : une histoire d’amour qui ne fait que commencer (Money Week le 30 avril 2009)

 

Le Shanghai Gold Exchange est d’ailleurs sur le point de lancer un ETF sur l’or.(Les ETF, autrement appelés trackers, ces fameux fonds d'investissement cotés qui ont émergé dans l'industrie de la gestion d'actifs il y a une dizaine d'années) 

 

 

 

Les importations d'or et d'argent s'envole de 222% en Inde " (Mineweb 'Seth Shivom
Posted: Monday , 20 Jun 2011 Posté le: lundi 20 juin 2011)Dans le seul mois de mai, les importations repésentaient une somme astronomique de 9 milliards, avec une demande croissante d'or de 25%."

"Les gens en Inde ont accepté une forte inflation comme une réalité de la vie'', a déclaré Rajesh Shukla du centre for Consumer Research Macro. Notant que les Indiens ont tendance à utiliser l'or comme couverture contre l'inflation, Shukla dit que ce serait ce qui en partie, cause la flambée des importations (+54 %).
Il a ajouté que les importations élevées reflètent une forte demande pour le métal jaune, en dépit de l'affaiblissement de la roupie."

 

 

Vietnam : Interdiction du commerce de l'or le10 mars, les autorités viennent de fermer les commerces d’or de Hanoï et Ho Chi Min.

De même, le change du dollar est désormais interdit ailleurs que dans les banques, et au cours fixé par la Banque centrale.

La police procède en ce moment à des confiscations d’or ou de dollars échangés de façon illicite...

Suspension de la mobilisation et de l'octroi des prêts en or  http://fr.vietnamplus.vn  (le 28 avril 2011)

 

 

USA : les transactions sur les métaux précieux (or et argent) interdites dès le 15 juillet 2001 (voir les raisons peut être à rapprocher avec le Vietnam) From: FOREX.com <info@forex.com>Date: Fri, Jun 17, 2011 at 6:11 PM

 

"En raison de la Loi Dodd-Frank promulguée par le congrès américain, une nouvelle réglementation interdisant aux résidents américains le commerce des métaux précieux, y compris l’or et l’argent, entrera en vigueur le Vendredi 15 Juillet 2011.

En conjonction avec cette nouvelle réglementation, forex.com devra cesser le négoce des métaux pour les résidents des USA le Vendredi 15 Juillet 2011 à la clôture des marchés à 17:00 HE. En conséquence, toutes les positions ouvertes métaux devront être fermées le 15 Juillet 2011 à 17:00 HE"

 

 

.5 Avril 1933 : Le décret de Roosevelt sur la saisie de l'or des particuliers après une troisième secousse boursière, succèdant au Crack de 1929



"Du: Président des Etats-Unis d’Amérique Franklin Delano Roosevelt
Au: Congrès des Etats-Unis
Daté  5 avril 1933

 

Interdisant la détention de pièces d’or, de lingots et de certificats d’or, en vertu de l’autorité qui m’est conférée par la Section 5(b) de la loi du 6 octobre 1917 et comme amendé par la Section 2 de la loi du 9 mars 1933 dont le titre est :

Une loi qui permette de secourir le système bancaire actuellement dans la situation d’urgence nationale et pour d’autres propos pour lesquels un amendement du Congrès a déclaré qu’ un état d’urgence grave existait également.

Moi, Franklin D. Roosevelt, Président des Etats-Unis d’Amérique, déclare officiellement que l’urgence nationale existe toujours et exerçant les dispositions de ladite section pour ce faire, interdit la détention de pièces d’or, de lingots d’or et de certificats d’or sur le territoire métropolitain des Etats-Unis aux personnes privées, partenariats, associations et sociétés et prescrit par la même, les réglementations suivantes pour mener à bien les objectifs de ce décret.



Section 1. En ce qui concerne cette réglementation, le terme “détention” signifie le retrait et la détention de pièces d’or, de lingots d’or et de certificats d’or et les canaux  commerciaux ordinaires. Le terme de « personne » inclut n’importe quel individu, partenariat, association ou société.


Section 2. Toutes les personnes ont l’obligation, par la présente, de restituer d’ici au 1er mai 1933 dernier délai, à une Banque de la Réserve Fédérale ou une de ses filiales ou à tout autre membre du système de Réserve Fédérale toutes les pièces d’or, les lingots d’or ou les certificats d’or qu’elles possèdent actuellement ou dont elles prennent possession d’ici au 28 avril 1933 ou bien à cette date sauf :


(a) une quantité d’or qui puisse être nécessaire pour un usage légitime et ordinaire dans une certaine industrie, une profession, ou l’art pour une période de temps raisonnable et qui inclut de l’or non raffiné et des stocks d’or en quantités raisonnables pour le commerce et les exigences habituelles du commerce des propriétaires des dites mines et raffineries.


(b) les pièces d’or et des certificats d’or dont le montant n’excède pas au total 100$ appartenant à une seule et unique personne, des pièces d’or dont la valeur spécifique est reconnue par les collectionneurs de pièces rares et inhabituelles.


(c) les pièces d’or et les lingots dont l’usage est réservés ou détenus fiduciairement pour un gouvernement étranger reconnu officiellement ou une banque central étrangère ou la Banque des Règlements Internationaux (BIS)


(d) les pièces d’or et les lingots autorisés par permis spécial pour toute autre transaction propre (n’impliquant pas de thésaurisation) et incluant les pièces d’or et les lingots importés pour le ré-export ou détenus en attendant une action ou une demande de permis d’exportation


Section 3. A moins qu’il n’en soit décidé autrement ultérieurement, toute personne entrant en possession de pièces d’or, de lingots et de certificats d’or après le 28 avril 1933 doit impérativement restituer cet or dans un délai de trois jours de la manière prescrite à la section 2, à moins que les dites pièces, lingots ou certificats d’or ne soient détenus dans les buts spécifiés aux paragraphes (a), (b), ou (c) de la section 2 ou que ces pièces d’or ou lingots ne soient détenus dans les buts spécifiés au paragraphe (d) de la section 2 et à la condition expresse que la personne qui les détient soit en possession ou en attente d’une licence permettant les actions qui y sont énumérées.


Section 4. A réception des pièces d’or, des lingots ou des certificats d’or qui lui sont remis conformément à la section 2 ou 3, la Réserve Fédérale ou toute banque membre paiera le montant équivalent en toute autre forme de pièces ou de monnaie frappée ou émise légalement par les Etats-Unis
.



Section 5. Les banques membres doivent restituer toutes les pièces d’or, lingots ou certificats d’or qu’elles possèdent ou qui leur sont confiés (exception faite de ceux exemptés à la section 2) aux banques fédérales de réserve de leurs districts respectifs et recevront un crédit ou un paiement en échange de ceux-ci.

Section 6. Le Secrétaire du Trésor, pourra, grâce aux sommes qui ont été dégagées à ce propos par le Président à la section 501 du décret du 9 mars 1933, dans tous les cas appropriés payer les frais raisonnables du transport des pièces d’or, des lingots et certificats d’or délivrés à une banque membre ou une banque de la Réserve Fédérale en accord avec les sections 2,3, et 5 citées ci-dessus, y compris le coût de l’assurance, de la protection et de tout autre coût accessoire indispensable, sur présentation des justificatifs appropriés des frais effectivement engagés. Un formulaire de remboursement à cet effet peut être obtenu auprès des banques de Réserve Fédérale.


Section 7. Pour les cas dans lesquels la restitution des pièces d’or, des lingots et certificats d’or entraîne des difficultés extraordinaires ou une gêne extrême, dans la période allouée précédemment, le Secrétaire du Trésor, peut à son entière discrétion, prolonger la période pendant laquelle cette restitution peut être faite. Les demandes pour ces prolongations doivent être faites par écrit et sous serment, adressées au Secrétaire du Trésor et archivées auprès d’une banque de Réserve Fédérale. Chaque demande doit indiquer jusqu’à quelle date la prolongation est désirée, le montant et le lieu de stockage des pièces d’or, lingots et certificats pour lesquels la demande est formulée ainsi que les faits prouvant que la prolongation du délai est nécessaire pour éviter une gêne ou des difficultés extraordinaires.


Section 8. Le Secrétaire du Trésor est autorisé par la présente et possède le pouvoir de décider de mesures réglementaires supplémentaires, s’il le juge nécessaire, afin de mener à bien les buts de ce décret et pour émettre des permis énumérés ci-dessous, par des fonctionnaires ou agences qu’il a le droit de désigner, y compris des permis autorisant les banques Fédérales et les membres du système de Réserves Fédérales à délivrer, marquer ou détenir fiduciairement des pièces d’or, lingots ou certificats d’or au nom ou pour les personnes qui prouvent la nécessité de ce qui précède pour les raisons spécifiées aux paragraphes (a), (c) et (d9 de la section 2 de ces réglementations.


Section 9. Quiconque viole, avec préméditation, toute disposition de ce décret ou toute réglementation, ou toute règle ou règlementation ou permis délivré ci-dessous encourt une amende maximale de 10 000$ et pour tout individu, une peine d’emprisonnement de 10 ans au plus, ou les deux ; tout fonctionnaire ou directeur ou agent d’une société qui participe sciemment à une violation quelconque de ces dispositions peut être puni d’amende ou d’emprisonnement ou les deux.


Ce décret et ces réglementions peuvent être modifies ou révoqués à tout moment.


Signé :

Franklin D. Roosevelt
Président des Etats Unis d’Amérique

Le 5 avril 1933"

 

Il faut avouer que l'étalon monétaire  mondial était l'or...

 

 

 

 

France : Le 9 septembre 1939 était publié un décret-loi prohibant ou règlementant l'exportation des capitaux, les opérations de change et le commerce de l'or. L'or entrait, une nouvelle fois, dans la clandestinité, et n'en sortira qu'en 1948 !
Alors que le cours officiel (bloqué) de la Banque de France était de 274,49F pour un Napoléon, en juin 1940 le même Napoléon s'échangeait au cours officiel du marché parallèle à 825F, en novembre 1940 il atteignait 1000F, puis 1400F fin décembre 1940. Le Napoléon terminait l'année 1945 au delà de 4000F pour ensuite culminer à 6500F pendant l'année 1946.
 

Le 7 octobre 1944 De Gaulle publiait une ordonnance interdisant à tout propriétaire d'or, d'en effectuer la cession, à titre onéreux ou gratuit, sous quelque forme que ce soit, à toute personne de transporter de l'or pour quelque motif que ce soit. Elle était complétée le 17 janvier 1945 par une ordonnance invitant les détenteurs d'or à se faire recenser auprès de l'Office des Changes. Puis la loi 45-0140 du 26 décembre 1945 donnait au gouvernement l'autorité pour procéder à la réquisition de l'or, des devises et des valeurs mobilières étrangères. Néanmoins ces dispositions n'ont pas découragé le marché parallèle de l'or. Au sortir de la guerre, alors que la Banque de France publiait ses nouveaux taux forcés, soit 760,5F pour le Napoléon, le marché parallèle l'affichait à 4000F.

Toutes ces mesures devaient prendre fin avec la loi 48-178 du 2 février 1948 qui affirmait la détention, le transport et le commerce de l'or sont libres sur le territoire français.

 

 Sur ces mouvements et réglementation notamment sur les métaux précieux y a t il a avoir des craintes... bien sûr les réquisitions passées se sont faites car il y avait un étalon international qui était l'or, mais d'un autre côté ces mesures de rétorsions étaient prises suite à des crises... Les évènements passés semblent bien d'actualité... n'anticiperait pas t'on sur transfert de devises vers les valeurs refuges or et argent, éviter une thésaurisation. 

 

 Dans tous les cas on peut observer deux politiques radicalement opposées sur les métaux précieux , celle des pays émergents, Chine, Inde et celle des USA, ce qui souligne de fortes dissensions sur la politique économique et financière de certaines nations. Une véritable rupture. Nous ne devrions pas échapper à cette nouvelle mode sans doute !!!

 

Autre point Depuis le début de l’année, la Russie a acheté 36 tonnes et le Mexique 99 tonnes.

 

Mais face à la débandade des principales devises, l’or retrouve peu à peu son rôle de monnaie. L’acceptation du métal jaune comme collatéral par différents établissements de compensation (ICE Clear Europe, JP Morgan, Chicago Mercantile Exchange) ces derniers mois illustre cette tendance. Toutefois, le fait que la Commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen ait approuvé le 25 mai l’utilisation de l’or comme collatéral marque une étape importante dans la reconnaissance du métal jaune comme moyen de paiement.

 

 

Je rajouterai en guise de conclusion cet interressant article de Gary North sur Victory Report... et si l'or des banques centrales n'était plus là, le Gold leasing, ou la location d'or par les banques centrales à des maisons de courtages spécialisées sur l'or, qui l'ont revendu. Concrètement l'or papier, n'est plus physiquement existant, étonnant !!! Aujourd'hui il semble que le mouvement s'inverse, notamment en Russie et Mexique mais aussi ailleurs.

 

Il reste un net différentiel entre l'or des marchés et les sociétés minières aurifères, un différentiel qui ne pourra perdurer ! 

 

 

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 12:17

Vers une crise systémique européenne et mondiale septembre 2011 :

 

Depuis un trimestre j’ai recueillis quelques vidéos des liens susceptibles de faire comprendre la situation dans laquelle nous nous trouvons.

 

Plusieurs crises sont devant nous, plusieurs crises en maturation, crises que l’on ne pourra éviter pour la simple raison, que la volonté des Etats manque, ou bien que d’autres volontés priment sur la volonté des Etats. Après 2008 aucune résolution de régulation des marchés n’a été prise, cependant nous voyons déjà poindre quelques indices de réformes essentielles, cependant arriveront-elles à temps.

 

 

 

D’une part le Foreclosure Gate, ensuite les bulles immobilières, les notations des agences vis-à-vis des dettes des Etats, leur dégradation, les conditions de remboursement de celles-ci, les investissements européens et mondiaux dans ces dettes, Grèce, Portugal, Espagne, Italie, enfin le risque de contamination internationale que cela peut engendrer. D’autre part, la question des statistiques notamment sur le quantitative easing, ou comment faire marcher la planche a billet pour racheter les bons du trésor américain pour le dollar, les réserves d’or, le marché de l’or, la spéculation sur les marchés des matières premières ou là aussi rien n’a été fait. Pour quelles raisons rien n’a été fait !

 

Ensuite quelques pistes de résolution de ces crises. Les vidéos mises en ligne montrent simplement que des solutions sont possibles, une autre évoque le mécanisme de spéculation à la crise. Même si cela ne correspond pas à votre opinion, elle a le mérite d’être écoutée, car Mme. Eva Joly souligne plutôt en tant qu’ancienne magistrate chargée d’instruire les affaires politico-financières ces mécanismes, sur ce point cela mérite que l’on s’y attarde et que l’on s’interroge. Ensuite, les chiffres, les liens, les solutions.

 

 

 

Qu’Est-ce que le Forecluse Gate :

 

« Pour résumer très rapidement ce Foreclosure Gate – scandale des saisies – de très nombreuses procédures de saisies immobilières aux Etats-Unis viennent de s’avérer complètement illégales. Cela peut sembler peu de chose au départ. Un épiphénomène qui ne concerne pas le reste de l’économie américaine, et encore moins le reste du monde. Mais vous vous rappelez la dernière fois qu’on a entendu parler d’un petit problème prétendument « local » sur le marché immobilier américain ? Oui, les fameux subprime… » Cécile Chevret - Money Week du 18 octobre 2010 

  

Bulle immobilière espagnole :

 

 

La bulle immobilière plonge l'Espagne dans la récession

 

La bulle immobilière française 2011

Voir le site des travaux de Jacques Friggit sur l'immobilier, dont le fameux tunnel de Friggit (qui prévoit une chute de l'immobilier français de 30 à 40%, études statistiques, sur courtes longues, durées un site complet en ce domaine.

La bulle immobilière irlandaise (vidéo)

Analyse et prévisions des prix de l'immobilier Américain (BourseReflex) juin 2011 

Le piège des bulles immobilière par l’agence Natixis.

 

Le rôle des agences de notations, notamment dans la dégradation de la note sur l’endettement des Etats.

La dégradation de la Grèce, Espagne, Italie et quelques banques françaises qui ont investies dans la dette Grecque.

 

Le risque de contamination des dettes, par l’investissement qui en est fait par les organismes financiers, ou l’effet domino. 

 

Les banques allemandes en première ligne en Grèce (parts dans les dettes européennes) 

 

 

 

 

Quelles sont les banques françaises les plus exposées à la crise grecque ?

 

 

 

 

 

 

Au préalable il est bon de voir ce qu’est le système de cavalerie en droit français, qui semble assez correspondre à cette situation.

 

D’autre part l’usage de la planche à billet pour le rachat des bons du trésors américains par la Chine soit un montant de 600 milliards de dollar. 

  

Les statistiques sur le Dollar 2011 et les réserves d’or

 

Evolution des taux d'emprunt sur la zone euro (mois de juin 2011) 

 

Le système de Ponzi ou pyramide de Ponzi une technique qui date des années folles. 

 

L’Europe quand à elle n’a pas cet outil, pour l’instant, elle se trouve contrainte a agir dans un carcan qu’elle-même a définie, cependant il ne faut pas ruiner tout espoir d’harmonisation économique entre l’Allemagne et la France notamment qui sont les deux pierres angulaires européennes.

 

Mais, si les Etats unis rachètent leur dette par le quantitative easing et pour la relance économique, il n’en reste pas moins que la Chine a réorientés ses avoirs sur la dette Grecque, et Portugaise, en rachetant notamment le port du Pirée, établissant ainsi une tête de pont commerciale entre l’Asie et l’Europe. Les Etats Unis Ont-elles eut raison de s’affranchir de ces investissements sur leur dette. A mon avis oui, cela leur garantie une indépendance, et évite un retrait soudain des avoirs Chinois si l’économie américaine plonge.

 

Les solutions :

 

Elles sont nombreuses, déjà l’Angleterre met au point un système de régulation bancaire, c’est-à-dire un début de séparation entre banques de dépôts et banques d’investissements. Mais on est loin de la réforme Glass-Steagall Act est le nom sous lequel est généralement connu le Banking Act de 1933 aux États-Unis. Celui-ci a :instauré une incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d'investissement; créé le système fédéral d'assurance des dépôts bancaires; introduit le plafonnement des taux d'intérêt sur les dépôts bancaires (la Regulation Q).

 

D’autres solutions sont évoquées notamment sur cette vidéo, qui est le résumé d’intervention d’économistes dont Joseph Eugène Stiglitz et autres spécialistes.

 

 

Il y a donc une question surtout de décision politique au final, mais les Etats ont-ils intérêts à agir… les prix à la consommation augmentent, notamment pour ce qui est des matières premières telles que les céréales, soit + 20 % dans les mois à venir, alors que la production française elle est en baisse pour le blé d’environ - 20 à - 30 %. Que dire que ce sont les impôts indirects telles que les tva qui vont financer la ponction fiscale. C’est un moyen détourné pour l’Etat de récupérer des fonds fiscaux, sans lever d’impôts, mais en laissant les prix augmenter, pour la simple raison que la tva est en % fixe sur les produits. Ces hausses fragilisent d’autant le pouvoir d’achat, elles assècheront le marché, même si ce sont des produits de premières nécessités et cela est particulièrement injuste et inadmissible. Pourquoi par ce qu’il est plus facile de laisser un système et un cadre en place que de s’atteler vraiment a une réforme soit bancaire et financière, agricole, fiscale et structurelle. La question est donc de savoir si cette connivence est bien réelle ou est laxiste… je pense les deux ! Après à vous de juger…!

 

L’évolution des marchés sur les blés Novembre 2011 un moment stratégique

 

À noter que des incendies en Russie (trois fois plus nombreux qu'en 2010)  hypothèquent une nouvelle fois l’exportation de céréales, la soudure de cette année s’est faite tant bien que mal, en tout cas la flambée des prix sur les céréales et dérivés a été en Afrique du Nord l’un des point d’achoppement des émeutes, entre autre.

 

La Goldman Sachs a créé un indice boursier sur les matières premières perturbant le système, après la crise de 2008, les investisseurs se sont tournés vers ce secteur, contribuant ainsi à la formation d'une «bulle alimentaire».

 

Le Goldman Sachs Commodity Index ou comment créer une bulle spéculative sur l'alimentaire.  

 

J’avoue, comme Paul Jorion, que je n’aurais pas cru à la résistance économique de cet ensemble, puisque je prévoyais plutôt une crise au premier trimestre, cependant tous les facteurs sont réunis pour que plusieurs crises conjuguées éclatent, notamment par une. Puis d’autres. Est il permis de croire encore une fois que l’on joue à la ruine. Cela est fort probable, mais en ce cas de figure, comme après 1929 ou deux crises successives 1931 -1933 qui abattent le système, on ne peut se fier qu’a un seul élément la nature humaine dans un cadre institutionnel international et qui débouche sur un mécanisme de conflit. Tout réside donc dans la volonté des Etats, des politiques, et des populations, d’une part à vouloir s’entendre sur les moyens d’aider par exemple la Grèce à faire entrer les impôts (par exemple déléguer des inspecteurs européens aux impôts travaillant en binôme avec des inspecteurs grecs), puisque cela semble être un des principaux griefs qui leur est attribué. Pourquoi ne favorise t on pas l’emploi dans les zones sinistrées, pourquoi le Pirée a-t-il été abandonné en partie.

Quelques solutions simples permettraient peut être de réviser les taux de prêts sur les dettes à la baisse et assurer ainsi une stabilité de l’Europe. Il faut inverser les rôles, il n’y pas d’obligation a rester dans un cadre désuet, obsolète qui montre déjà un essoufflement patent!

 

Il faut souligner encore une fois la montée des mouvements de contestations tels que les indignés. Cela pose une question fondamentale, peut on véritablement gérer de manière comptable les Etats en écartant d’emblée la population aux orientations économiques et financières ? Dans un sens on ne peut trop reprocher aux gestionnaires de faire autre chose que de la gestion, dans un cadre déterminé, puisqu’ils ont été formatés pour cela, évidemment il n’y pas de vision collective, de réflexion de réforme concret, car les réformes financières et autres ne sont que des vœux pieux. Il y a donc un façon de présenter des décisions peu innovantes et traditionnelles sous un simple habillage médiatique, d’opportunité de communication, sauf que le moyens se sont déplacés et changent encore la donne.

 

À bientôt, pour de meilleures nouvelles je l’espère !

 

Autres liens :

 

 

 

U.N. sees risk of crisis of confidence in dollar

 

Les Grecs ont retiré 1.5 milliards d'euros aux guichets des banques depuis jeudi

  

 

Le gel du marché interbancaire chinois : un signe de la perte de confiance des banques entre elles.

 

 

 

Pour l’économiste américain qui a obtenu le Prix Nobel d’économie en 2008, Paul Krugman, c’est l’heure de la débâcle pour la zone euro  (juin 2011).

 

 

Crise systémique globale - Dernière alerte avant le choc de l'Automne 2011 : Quand 15.000 milliards USD d'actifs financiers partiront en fumée

 

Elements complémentaires crise systémique premier trimestre 2011 (La France sur la liste des agences de notations, après la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Italie.



Dégradation de la note de l'Italie par Moody's (menaces)



Des crises et des bulles (Joseph-Eugène Stiglitz), voir mes articles dans la rubrique crise économique 2011-2012

 

Crise 2011 : La dette de la France en ligne de mire des investisseurs obligataires

 

Vers un second Crack boursier 2011 - 2012

 

 

La dette grecque hors de contrôle (septembre 2011)

 

Crise systèmique 2011

 

Washington attaque 17 banques et institutions financières (septembre 2011)

 

Toute la rubrique financière et économique sur l'évolution, les évènements sur la probabilité d'un effondrement financier 2011 - 2012.

 

 

  

 

 





 

Repost 0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 08:12

colonne Elster 

 

HISTORIQUE SUCCÎNT DES OPERATIONS MENEES PAR LES FORCES FRANCAISES DE L’INTERIEUR CONTRE LA COLONNE ELSTER

 

"AOUT - SEPTEMBRE 1944

 

15 AOUT

 

Les restes de la 1ère Armée Allemande, qui occupait le S.-O. et le Centre de la France, reçoivent l’ordre de se replier derrière les Vosges pour échapper à la tenaille que referment sur eux les troupes alliées de Normandie poussant vers l’Est et la 1ère Armée Française remontant la vallée du Rhône.

 

21 AOUT

 

La Colonne Elster, forte de 25 000 hommes non combattants mais puissamment armés et dotés d’un important matériel auto, se regroupe dans la région de Bordeaux et a mission d’atteindre Dijon.

 

22 AU 25 AOUT

 

Le Général Elster tente de s’ouvrir une voie directement à travers le Massif Central par Périgueux et Limoges. Les F.F.I. de la Dordogne, de la Corrèze et de la Haute-Vienne, qui descendent de leurs montagnes libérées, refoulent la Colonne vers le Nord.

 

25 AOUT

 

Le long de la route Bordeaux - Angoulême, Poitiers, la Colonne Allemande est en but aux harcèlements :

- des Groupes DIR et FOCH dans la Charente,

- du Maquis BERNARD dans la Vienne.

De Limoges, le Colonel ROUSSELIER-VIVIER lance des attaques sur le flanc de la Colonne.

 

1er ET 2 SEPTEMBRE

 

Dans l’Indre, les troupes du Colonel ROLAND avec le Maquis de Guy LEBON attaquent ELSTER au Blanc, tandis que le Colonel DESCHELETTE-ELLIPSE, second par le Jedburgh HUGH, guide les interventions de l’aviation alliée. La Colonne est bombardée au franchissement de la Creuse.

 

3 ET 4 SEPTEMBRE

 

Dans l’Indre, les éléments de tête de Colonne se heurtent aux F.F.I. du département et en particulier à la Brigade de Marche CHARLES MARTEL.

 

5 ET 6 SEPTEMBRE

 

Les F.F.I. de l’Indre attaquent la Colonne sur son flanc Nord le long de la route de PREUILLY - MEZIERES - BUZANCAIS - Combats de SUBTRAY et VILLEJESUS le 5, de MARLANGE le 7.

 

7 SEPTEMBRE

 

Dans le Cher, la tête de Colonne Allemande se heurte à Levet au groupement BENOIT-BERTRAND.

Dans l’Indre, tentatives d’encerclement du Cantonnement Allemand de Mezières.

Entre Châteauroux et Issoudun la Colonne est prise sous un violent bombardement de l’aviation Américaine.

A Châteauroux, M. d’ORNANO démontre au Général ELSTER la vanité de ses efforts et l’incite à la capitulation.

 

8 SEPTEMBRE

 

Dans l’Indre, La Brigade CHOMEL, poursuit ses attaques de flanc qui se répéteront jusqu’au 10.

Dans le Cher, la Colonne Allemande est assaillie du Nord et du Sud sur la route de SAINT-FLORENT, LEVET, DUN-sur-AURON, BLET.

Les accrochages les plus dur ont lieu à Levet, Contres, la ferme des Marais.

Dans le Bec d’Allier, les éléments les plus avancés de l’Avant-Garde se heurtent au Groupement d’AUVERGNE du Colonel FAYARD à Chantenay et Dornes.

Les Capitaines HABARD et MIRAULT ont à Châteauneuf -sur-Cher une entrevue avec le Général ELSTER qui précise les conditions dans lesquelles il accepte de se rendre.

 

9 SEPTEMBRE

 

Dans l’Indre, Mezières est définitivement libérée.

Dansle Cher, violentes attaques, en particulier sur l’Avant-Garde d’ELSTER entre Blet et Sancoins. Le Commandant de l’Avant-Garde est tué. Le Chef d’Etat-Major d’ELSTER est fait prisonnier.

Dans la nuit du 9 au 10, combats victorieux à CHALIVOY.

Entre Allier et Loire, les Maquis d’AUVERGNE tendent un barrage devant la Loire. Le pont de Ganay saute.

Dans la nuit du 9 au 10, l’ennemi attaque en force de Dornes sur le pont de Decize qui saute sous ses pas : il reflue sur Saint-Germain - Chassenay.

Débouchement de Nevers, les patrouilles de Jeeps du 4ème Bataillon de parachutistes prennent la Colonne en écharpe par les deux rives de l’Allier.

 

10 SEPTEMBRE

 

A la Sous-Préfecture d’Issoudun, le Général ELSTER signe sa capitulation en présence du Colonel MARTEL-CHOMEL, et se rend à la 3ème Armée Américaine.

 

11 SEPTEMBRE

 

A la Mairie d’Arçay, le Général ELSTER confirme sa capitulation devant le Colonel BENOIT-BERTRAND, avouant ainsi que la défaite qui l’accable est le résultat des efforts conjugués des F.F.I. du CENTRE."

 

Sources : document et texte intégral « Commémoration des négociations de reddition du Général Elster et ses 18 000 nazis à Arçay, le 11 Septembre 1944, sous la Présidence de Monsieur le Général KOENIG, Commandant en Chef Français en Allemagne » à Arçay le 6 Octobre 1946

Repost 0
Published by Henry - dans Résistance
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 15:24

Commission Nationale d'homologation des grades F.F.I.

 

georges guiet 2

 

Attestation du Capitaine Perot Roland, 3 /22°R.IC.

 

résistance guiet georges 1

 

 Lettre du Chef de bataillon Petit, commandant le Premier Bataillon de chasseur à pied.

 

 lettre commandant Petit 

 

lettre commandant petit 2

 

Proposition de citation (au titre des opérations du premier Bataillon chasseurs à pied dans l'Indre pour la fixation de la colonne allemande Elster) le 7 août 1945.

 

Aspirant Boissinot Jean,

Adjudant-Chef Wolf Camille,

Adjudant Portesse Henri,

Aspirant Rey Fernand,

Adjudant Bourin Henri,

Caporal Brisson Paul,

Adjudant Naudet Alfred,

Aspirant Veillon Marc,

Caporal Gourmanel Robert,

Adjudant-Chef Lasselin Hector,

Adjudant Simon André,

Caporal-Chef Gayaud Jean,

Caporal Vigneron René (campagne d'Alsace)

 

proposition de citation par G . Guiet 1 

 

  proposition citation par G. Guiet 2

 

Ces documents familiaux ne servent pas d'apologie personnelle, mais de mise en ligne d'archives concernant le Premier Bataillon de Chasseurs à Pied, qui opéra dans l'Indre afin de fixer la Colonne Elster (remontant pour la jonction avec les troupes allemandes basées en Normandie en 1944, ou suivant la tournure les Vosges). Ces opérations étaient  déjà prévues par l'état Major allié très tôt afin de favoriser le débarquement des troupes alliées, ainsi que tous les groupements F.F.I. du Centre. Ces archives serviront à l'étude historique de la période par des spécialistes mais aussi  par tout ceux et toutes celles qui sont intéressés par cet épisode ; on trouve peu de documents d'époque en ligne. Aussi j'invite tout les internautes concernés à me contacter afin de mettre en ligne sur le net d'autres archives afin de combler ce vide.

 

Bien cordialement

 

Repost 0
Published by Henry - dans Résistance
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 16:21

Le quotidien, l'effort ou l'astreinte deviennent un plaisir lorsque ceux ci deviennent ludique... une bonne démonstration !!!

 

Repost 0
Published by Henry - dans Musiques
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 15:52

Armure médiévale, démonstration, fonctionnement, explications par

 

Chaîne Histoire, présentation Michel Field :

 

Michel Huynh et Pauline Duclos-Grenet
Commissaires de l'exposition
« L'épée, usages et symboles » au musée de Cluny (Paris) du 28 avril au 26 septembre 2011

A lire :
"Sacré Moyen Age - Pour en finir avec les idées reçues" (RMN Grand Palais)

 

Jean-Jacques Langendorf
« Les châteaux des Croisades , Conquête et défense des Etats latins, XIe-XIIIe siècle » de Jean-Jacques Langendorf, Gérard Zimmermann (Infolio)

 

Excellent.... donc armez vous, cuirassez vous.... ç'est beaucoup plus facile que ce que l'on en a dit..... sur le Moyen Age évidemment....
Repost 0
Published by Henry - dans armements
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:14

 

 

INVENTAIRE DES CHARTES DE SYRIE  concernant le magistère de Gilbert d'Assailly (girbert Assalit) 1163- 1169 Ordre de Saint Jean de Jérusalem

 

79. 1163. Lettres patentes de Bohémond 111, fils de Raymond, prince d'Antioche, par lesquelles [il confirme]. toutes les donations que son père et les autres princes et seigneurs de sa cour avoient faites à l'ordre, et leur donne de plus un droit de bac dans l'étang, de la même manière que les autres seigneurs d'Antioche le possédoient, de l'an 1163.

 

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 23 (vidimus vers 1260). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, p. 38, n° 37

.

80. 1163. Donation faite à l'ordre par Agnès et Omunde, sœurs, filles de Bertrand Pons, du consentement de leur mari et frères, d'une pièce de terre qui est devant la porte de Saint-Etienne, entre deux citernes; et, en considération de cela, le grand-maître leur donne 50 besans sarrazinois ladite donation étant confirmée par Hugues, seigneur de Césarée, de l'an 1163.

 

81. 23 novembre 1163. Confirmation faite par Baudouin, seigneur de Mirabel, de la donation que Balisan, son père, et Heluise, sa mère, avoit faite à l'ordre d'un tènement situé au terroir de Mirabel, du 23 novembre 1163.

 

82. 1163. Bail passé par Bernard, abbé du monastère de MontRabor, à Pierre de Nîmes de tout ce que son monastère avoit dans le comté de Tripoli, pour le temps de 25 ans, sous la rente de 900 besans, et moyennant 900 besans une fois payés pour le droit d'entrée, de l'année 1163.

 

Malte, Arch. de l'ordre, div. 1, vol. 2, n° 26 (orig.). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, n°165, p. 208.

 

83. 10 août 1163. Transaction passée entre les Hospitaliers et un nommé Etienne, sa femme et ses enfants, pour certaines maisons qui avoient appartenues a Pons Catelan et Jean Calzenat, qui furent partagées entre l'ordre et ledit Etienne, par la médiation d'Arnoul, vicomte de Tyr, du 10 aout 1163.

 

84.. 1163. – Echange fait entre le grand maître Gilbert [d'Assailly] et Hugues, seigneur de Césarée, par lequel le grand maître lui donne un casal appelé Altafia, et Hugues donne au grand maître deux casaux, l'un appelé Zafaira et l'autre Abeiria, de l'an 1163.

 

85. 1163. – Instrument par lequel Bohémond III, prince d'Antioche, seigneur de Montréal et Ebron, confirme à l'ordre de Saint-Jean toutes les donations qui luy avoient été faites par plusieurs seigneurs, de l'an 1163. (V. n° 79.)

 

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 23 (vidimus vers 1260). Ed. Pauli, Cotd., dipl., I, n° 37, p. 38.

 

86. 1165. Donation d'Aymeri (Amaury) [lisez Baudouin] de Mirabel à l'ordre de Saint-Jean d'une vigne [lisez terre], située à la porte dudit Mirabel, de l'an 1165.

 

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n" 31 (orig.). Ed. Delaville Le Roulx, Les archives... p. 99.

 

87. 1165. Donation faite à l'ordre par Reynaud [II, le Mazoir], seigneur de Margat, du consentement de sa femme [Agnès], fille du comte de Tripoli, et d'Amaury et Bertrand, ses enfants, du casal de Toron, de celuy de l'Evêque et de plusieurs fonds de terre, de l'an 1165.

 

79. 1163. Lettres patentes de Bohémond 111, fils de Raymond, prince d'Antioche, par lesquelles [il confirme]. toutes les donations que son père et les autres princes et seigneurs de sa cour avoient faites à l'ordre, et leur donne de plus un droit de bac dans l'étang, de la même manière que les autres seigneurs d'Antioche le possédoient, de l'an 1163.

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 23 (vidimus vers 1260). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, p. 38, n° 37.

80. 1163. Donation faite à l'ordre par Agnès et Omunde, sœurs, filles de Bertrand Pons, du consentement de leur mari et frères, d'une pièce de terre qui est devant la porte de Saint-Etienne, entre deux citernes; et, en considération de cela, le grand-maître leur donne 50 besans sarrazinois ladite donation étant confirmée par Hugues, seigneur de Césarée, de l'an 1163.

81. 23 novembre 1163. Confirmation faite par Baudouin, seigneur de Mirabel, de la donation que Balisan, son père, et Heluise, sa mère, avoit faite à l'ordre d'un tènement situé au terroir de Mirabel, du 23 novembre 1163.

82. 1163. Bail passé par Bernard, abbé du monastère de MontRabor, à Pierre de Nîmes de tout ce que son monastère avoit dans le comté de Tripoli, pour le temps de 25 ans, sous la rente de 900 besans, et moyennant 900 besans une fois payés pour le droit d'entrée, de l'année 1163.

Malte, Arch. de l'ordre, div. 1, vol. 2, n° 26 (orig.). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, n°165, p. 208.

83. 10 août 1163. Transaction passée entre les Hospitaliers et un nommé Etienne, sa femme et ses enfants, pour certaines maisons qui avoient appartenues a Pons Catelan et Jean Calzenat, qui furent partagées entre l'ordre et ledit Etienne, par la médiation d'Arnoul, vicomte de Tyr, du 10 aout 1163.

84.. 1163. – Echange fait entre le grand maître Gilbert [d'Assailly] et Hugues, seigneur de Césarée, par lequel le grand maître lui donne un casal appelé Altafia, et Hugues donne au grand maître deux casaux, l'un appelé Zafaira et l'autre Abeiria, de l'an 1163.

85. 1163. – Instrument par lequel Bohémond III, prince d'Antioche, seigneur de Montréal et Ebron, confirme à l'ordre de Saint-Jean toutes les donations qui luy avoient été faites par plusieurs seigneurs, de l'an 1163. (V. n° 79.)

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 23 (vidimus vers 1260). Ed. Pauli, Cotd., dipl., I, n° 37, p. 38.



86. 1165. Donation d'Aymeri (Amaury) [lisez Baudouin] de Mirabel à l'ordre de Saint-Jean d'une vigne [lisez terre], située à la porte dudit Mirabel, de l'an 1165.

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n" 31 (orig.). Ed. Delaville Le Roulx, Les archives... p. 99.

87. 1165. Donation faite à l'ordre par Reynaud [II, le Mazoir], seigneur de Margat, du consentement de sa femme [Agnès], fille du comte de Tripoli, et d'Amaury et Bertrand, ses enfants, du casal de Toron, de celuy de l'Evêque et de plusieurs fonds de
terre, de l'an 1165.

88. 1166 [après 29 avril 1166]. Donation faite au grand maître Gibert [d'Assailly] par Amaury, roy de Hierusalem, d'un hôpital situé à Napoli de Syrie avec toutes ses appartenances et aumônes, faites tant par les roys ses prédécesseurs que autres personnes, à condition que cet hôpital servira toujours pour les malades, de l'année 1166.

89. 1167. Confirmation faite par Amaury, patriarche de Jérusalem, de l'échange fait entre l'ordre et Raynaud, abbé du monastère de la Latine, par lequel l'ordre avoit acquis une maison dans la ville de Jérusalem, qui servoit un besan de cense au patriarche, de l'an 1167.

90. 8 janvier 1167 [janvier 1168]. Donation de Bohémond III,. fils de Raymond, prince d'Antioche, au grand maître Gilbert [d'Assailly], de plusieurs terres et casaux dans la principauté d'Antioche, avec une confirmation de toutes les donations que l'ordre avoit eues de ses prédécesseurs, du 8 janvier 1167.

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n" 43 (orig.). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, p. 43, n° 43.

91. 1167. Donation faite par Pétronille, fille de Porcel, et son fils Adam à l'ordre d'une maison dans Hierusalem, située à la rue des Syriens, pour laquelle ils recevront par aumône 360 besans, de l'an 1167.

93. 1168. Confirmation faite par Amaury, roy de Hierusalem, en faveur du grand maître Gilbert [d'Assailly], de la vente que Baudouin de Mirabel luy avoit fait, du consentement de sa femme [Richilde] et de ses frères [Hugues et Barisan], d'un casal appelé Sainte-Marie, de l'an 1168.

93. 20 août 1169. Donation faite par Amaury, roi de Hierusalem, & l'Hôpital de Saint-Jean, de la ville de Bulbes (Bilbéis) et ses appartenances, et autant de terre depuis la ville, en tirant vers la Syrie jusqu’à la mer, qu'il en faut pour produire 150000 besans, du 13 des calendes de septembre 1169.

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 53 (orig. auj. perdu). Ed. Pauli, Cod. dipl., I, n° 48, p. 49.

94. Septembre 1169. – Donation faite par Geoffroy le Tort à Guérin, abbé du monastère de Monthabor, d'une censé de douze besans à prendre toutes les années sur son casal appelé Maucreth, du mois de septembre 1169.

Malte, Arch. de l'ordre, div. I, vol. 2, n° 52. Ed. Pauli, Cod. dipl., I, n° 166, p.209.

95. 1170. Confirmation faite par Bohémond III, prince d'Antioche, en faveur du grand maître Gilbert et de l'Hôpital, du château de Crat (Krak) et de la ville de Raphanie, que Raymond II [I], comte de Tripoly, qui étoit pour lors prisonnier, leur avoit donné, de l'an 1170. (V. n° 32.)

96. Avril 1171. –Donation de Gautier, prince de Galilée, du consentement d'Eschive, sa femme, et de ses enfants, au monastère Saint-Sauveur de Monthabor, d'une censé de 20 besans sur le fondigue de Tibériade, au mois d'avril de l'an 1171.

97. Sans date [1163-1169]. Acte par lequel Robert de Blanchecour se rend donné de l'ordre entre les mains du grand maître Gilbert [d'Assailly], et veut que tous ses biens, en cas qu'il meure sans enfants, lui soient acquis, sans date.

 

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 14:13

Liste des seigneurs du Pouget, de Lestang et de Notre-Dame de Rouvièges (Hérault) Litige concernant l’honneur de Lestang entre l’abbaye d’Aniane et les successeurs d’Ingelin ( Guillaume Assalit (de Brissac) - Adalaïs du Pouget - Cartulaire d’Aniane mars 1119.

 

L'acte donne les noms des enfants de Guillaume Assalit (de Brissac - de castro breixach) et Adalaïs du Pouget (héritière de Lestang par Ingelino et Rostaing Ugo et Guinarde) soit Pierre Sicard, Pons Dagon (de Lestang), Guillaume Assalit (fils de Guillaume et Adalaïs), Frédol, Bertrand (de Brissac) et Ricarde. Pour la succession sur l'honneur de Lestang (une portion) déjà remis par donation par Engelin, Rostaing Hugo (et Guinarde) à l'abbaye d'Aniane. Les descendants contestent la cession de l'honneur de Lestang (sur le domaine de la villa Franconie) Au final ils sont déboutés et doivent déguerpir des lieux... mais il n'en revient pas moins qu'ils sont convoqués au titre de légataires testamentaires de Lestang. Entre parenthèses j'ai ajouté les terres futures qui reviendront aux enfants de Guillaume Assalit et Adalaïs du Pouget. 

 

Mars 1119 : « Ego in Dei nomen, Guillelmus Assalitus et ego Adalacia infantes nostri, Petrus et Guillelmus Assalitus et Poncius et Fredolo et Bertrannus et Ricardis solvimus guirpinus et laudamus totum honorem Sancte Marie de Stagno et de ejus terminio, et quantum ad ejus terminium pertinet et pertinere debet que fuit de Engeleno et de Rostanno Hugone et de Guimarz, sicus eum melius dederunt ipsi Sancto Salvatori. Ita et nos laudamus et confirmamus altario Sancti Salvatori Anianensis abbati Poncio et monachis ejusdem loci presentibus et futuris totum et ab integrum ad omnem testam voluntatem faciendam, et hoc facimus per fidem et et sine inguanno. Similer nos omnes suprascripti solvimus et laudamus et reddimus totem honorem quen dedit Hemero, dictus abbas, Ugoni Petro de Pogetoet de omni queremonia quem pro hoc honore facibemus finem facimus Domino Deo, Sancti Salvatori Anianensi, et abbati poncio et monachis ejusdem loci presentibus et futuris. Et per hoc placitum dederunt nobis abbas et monachi CC sol. Melgorienses ; et ego Assalitus suprascriptuste abbatem Poncius Anianensem et monachos ejusdem loci presentes et futuros, de omni hoc placito suprascripto recipio in fide mea, quod non inguamnen vos modo nec in antea. Facta carta ista anno incarnacione Domini M° C° XIIII°, V° nonas martii, regnante Lodovico , rege. S. Guillelmi Assalid, qui hanc scripturam fieri jussit et manu sua firmavit et testes firmare rogavit, videcelet Petrus Raimundum de Monte Petroso et Poncium de Monte Albone et Guillelmus Assalitus in capitulo Anianensi, abbati et monachis ejusdem loci, presentia supradictorum vivorum Eodem die ante ecclesiam Sancti Petri de Giniano fecerunt hanc guirpicionem suprascriptam Petrus Sicardus et Guillelmus Assalitus et Fredolo, in presentia vivorum Giberti de Malag et Peti Garsioni et Bernardi Fredaldi ; apud Aniane, nomis marcii, wirpivit Bertrannus filius Willlelmi Assalliti. In nonis marcii apud Breisag fecerunt hanc Magnuc, monachi et Petri presbiteri , et Berengarii, presbiteri de Volio : XVI° Kalendas augusti, apud Poietum in area ventilabatur tricticum. Poncius Dagon fecit hanc guirpicionem et laudavit hanc cartam in presencia Guilllemi de Monte Petrose, prioris de Aniano et Berenguarii de Monte Olivo, e Guillelmi de Aniano et Guillelmi Toquet, et Guillelmi bernardi de Sancto Amancio monachus scripsit."

 

Source : Cartulaire d'Aniane, n° 263, p. 389-90

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 10:06

Quelques notes rapides sur l’origine du nom Assalit - Assailly - d’Assailly :

 

Une des premières notations du surnom Assalit (Assalitus) se fait lors d’un litige ayant lieu en 1119 pour ce qui concerne la donation faite par Engelin à l’abbaye d’Aniane d’un honneur sur Lestang (sur une partie du domaine de la villa franconie)

 

Le litige est réglé en faveur de l’abbaye d’Aniane, tout en reconnaissant Guillaume Assalit (de castro Breisach - de Brissac dans l‘Hérault), son épouse Adalaïs du Pouget (héritière de la succession d’Engelin) et leur cinq enfants, Pierre Sicar, Guillaume Assalit (Ier fils de guillaume Assalit de Brissac - Wilhem Assalitus), Pons - Dagon, (Poncius Dagon (ou d’Agones), Frédol, Bertrand (Bertrannus) et Ricarde (Ricardis)

 

Les Brissac ont les domaines de Brissac et d’Agones d’où le nom Brissac Dagon.

 

Il existe un Brizach sur le Rhin, et la Franconie est aussi une région  proche du Rhin.

 

Cette notification fait que les Assalit via Adalaïs du Pouget (de castro Pojeto so nt détenteurs en tiers du château du Pouget, (les Guilhem de Montpellier ont des parts sur les dépendances) ils sont les descendants des seigneurs du domaine de la villa Franconie et Rouvièges (certainement issue du premier vidame (vicomte amovible) de Narbonne Francon. Le Pouget est un castrum bâtit par Engelin aïeul d’Adalaïs. Il faut savoir que les successions en Languedoc se font en partage entre tous les enfants, ils deviennent copropriétaires des biens ( ce que l’on nomme aujourd’hui l’indivision successorale), d’autres obtiennent un des domaine, ou en obtiennent un par alliance matrimoniale. La notation de l’exécution testamentaire de la villa Franconie se fait en 842 Teutberg lègue ses biens à son fils Alliard . Sous le règne de l’empereur carolingien Louis le débonnaire fils de Charlemagne,  prouve que le domaine est au moins attribué déjà sous Charlemagne, certainement à l'issu de la mise en place de la nouvelle administration carolingienne.Donc la filiation de 842 à 1119 (rubrique documents médiévaux) (cartulaires d'Aniane, et Gellone) est établie pour ce qui concerne le domaine de Lestang (Lestagno), la villa Franconie, le castrum du Poujet. 

 

La mère de Guillaume Assalit de castro Breixach est Vierne de Popian, de l’ancienne viguerie de Popian, issue également d’ancienne famille carolingienne plusieurs fois également mis en place pour l'administration carolingienne. Notamment les Guirau de Popian. (Popian étant proche également de la Villa Franconie, du domaine de Lestagno et du castrum du Pouget, de l'abbaye d'Aniane, Brissac et Agones eux plus proche de l'abbaye de Gellone).

 

Pierre Assalit de castro Breixach père de Guillaume Assalit lui aussi est issue de plusieurs familles carolingiennes, dont l'une d'un palatin (nommé au Palais par Charlemagne), d'autres Missi.

La baronnie du Pouget, l’ancienne viguerie de Popian et celle de Brissac, les domaines de Lestang (dont la villa Franconie) et Rouvièges forment avant le XIème siècle une enclave assez importante voir les études de Laurent Schneider (CNRS-Université Aix-Marseille) notamment la carte N°  2 Le maintien de ces domaines par alliances se fait jusqu'a la montée des nouveaux féodaux, et montre une stratégie de conservation et d'agrandissement des domaines sur ce territoire (Nord de l'Hérault)

 

Au XIIème siècle Mme Claudie Duhamel Amado chercheuse au Cnrs à Montpellier (Genèse des lignages méridionaux Tome I, L'aristocratie languedocienne du Xe au XIIe siècle) note une absence des Assalit dans les cartulaires de Gellone, Aniane, et Guilhem de Montpellier de 40 ans, mais on retrouve ceux-ci sur le cartulaire de Notre Dame de Prouilles près Fanjeaux.

 

En effet de nombreux conflits opposent les anciens propriétaires de ces domaines en terres libres aux abbayes de Gellone, Aniane et à la famille des  Montpelliers. Les terres libres doivent être remise à des seigneurs plus puissants qui les restituent en fiefs, les mettant ainsi sous leur protection militaire. Hors ceci devient source de conflits. Le réseau familial des domaines précités, semble très imbriqué par plusieurs mariages hors de l’influence auparavant des abbayes et des nouveaux vassaux (en ce cas les Montpellier). L’agrandissement de la sphère d’influence des abbayes et nouveaux féodaux montre plusieurs litiges, cet ensemble étant particulièrement lui aussi imbriqué (liens entre les féodaux en cours d’ascension et les abbayes).

Même si un temps les Guilhem de Montpellier et les Assalit entre autre obtiennent le podestat (consul) conjointement de la ville de Nice.

 

Au final on voit un détricotage des terres des différents domaines en faveur des féodaux en ascension et des abbayes. Les Assalit (d’origine cévenoles) quittent ces domaines pour ceux de Fanjeaux, (cartulaire de Notre Dame de Prouilles) où l’arrière petit fils de Guillaume Assalit de Breixach devient viguier du Razes. Dès lors, car on ne sait finalement si l’origine des conflits passés est consécutive au catharisme ou les conflits ont été le ferment de ce dernier, on assiste dès lors a des alliances matrimoniales sur la sphère d’influence des Mirepoix Bellisen, ou les Assalit font près de 4 mariages avec ces derniers et de ce fait sont copropriétaires du castrum de Mirepoix, mais aussi avec toute l’aristocratie Languedocienne impliquée dans le catharisme. Les Laurac - Mazerolles, les Villeneuve (sénéchal de Toulouse, les L’isle Jourdain, les Ferrand, les Hunaut de Lanta…. (seigneur du castrum de Montségur). Les Assalit sont aussi très proche de la famille de Foix. 

 

On assiste donc a une contraction matrimoniale entre les anciennes familles languedociennes carolingiennes, mais aussi wisigothes (parfois de haut lignage) car on touche à l'ancienne Septimanie Wisigothe,  les alliances matrimoniales s‘étaient déjà opérées assez tôt notamment entre les nouvelles familles franques notamment carolingiennes et les anciennes wisigothes(prénom des ascendants à la fois germanique et wisigoths).

 

 

 Il se pose donc la question de cette contraction à la fois autour du thème religieux, mais plus certainement culturel ! Par la suite les Mirepoix Bellisen (qui sont deux familles apparentées mais  que je nomme ainsi pour les différencier des Levis de Mirepoix) sont abaissés, leurs terres remises aux Levis lieutenant de Montfort, les terres du vicomte de Trencavels sont confisquées au profit des  Montfort… La plupart des familles restantes font allégeance à la couronne de France  en 1249 lors du traité de Paris pour subsister tout en consolidant leurs assises avec les nouveaux occupants par des alliances matrimoniales. Les domaines des grands féodaux du Languedoc ayant été saisis et transférés aux nouveaux grands féodaux, il faut reconstituer la politique de réseaux familiaux.

  

La branche aînée des Assalit reste en Languedoc ou elle subsiste jusqu’au XVIIIème… la branche cadette part en Poitou sous la protection de l’empire anglo-angevin-normand des plantagenêts et successeurs. Les Mazerolles - Laurac en font autant.

 

Ils sont d'ailleurs notés dans les "rôles gascons" archives britanniques par la suite.

 

Donc quelques éléments, il n’en reste pas moins que la fréquence des Assalit et ascendants avant la montée des liens de vassalité est très significative par sa multiple présence dans les cartulaires, chartes et donations anciens du Languedoc…

 

  Blason assailly jpeg

 

Pour ce qui concerne Niort le nom Assalit est conservé de cette manière phonétique et c’est vers 1667 qu’il change a l’écrit pour se transformer en Assailly, sans pour autant avoir de particule. Ils demeurent toujours seigneurs du Laurageais (domaine près de Fanjeaux), tout en étant seigneurs de nombreux domaines en Poitou, ce qui prouve le lien entre les Assalit languedociens et ceux du Poitou.

 

 

 

Echevinage de Niort :

 

Assâlhy François et François Assailly son fils :

Catalogue alphabétique des nobles de la généralité de Poitiers, après la réformation de la noblesse en 1667.

Poitiers chez Antoine Menibus, imprimeur, et libraire du roy et de l’université 1667

 

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 17:01

Pluie noire (黒い雨, Kuroi ame) est un film japonais de Shohei Imamura, sorti en 1989. Il s'inspire du roman éponyme de Masuji Ibuse.

 

Repost 0

Pages