Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:23

Le bien nommé couillonavirus s'attaque aux testicules, ah le vilain !

 

 

Une nouvelle étude a révélé que le SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, infecte les testicules et a probablement un impact sur la fertilité masculine. Rappelons qu’en mars, nous avions signalé que des médecins du centre de Wuhan avaient exprimé des inquiétudes concernant les dommages aux testicules après avoir observé une baisse du rapport testostérone / hormone lutéinisante (T / LH).

Maintenant, neuf mois plus tard, une équipe de 14 chercheurs de Wuhan, en Chine, a publié des preuves inquiétantes provenant d’un petit échantillon de patients prouvant que le Covid-19 infecte non seulement les testicules, mais peut interférer avec la production de spermatozoïdes en provoquant une inflammation et une perte massive de jeunes spermatozoïdes.

 

Les découvertes de l’équipe sur la façon dont le Covid-19 infecte les testicules corroborent les rapports de mars – à savoir, la protéine de pointe du SARS-CoV-2 qui se lie aux récepteurs ACE2, qui sont produits dans tout le corps, y compris les tubules séminifères qui transportent le sperme pendant sa maturation.

« De façon frappante, dans quatre des cinq cas, la perte de GC (cellules germinales) était massive, avec seulement quelques GC attachés aux tubules séminifères », lit-on dans l’étude publiée lundi dans « Nature, Cellular & Molecular Immunology ». Cinq patients Covid-19 inclus dans l’étude étaient âgés de 51, 62, 70, 78 et 83 ans, tandis que les patients témoins avaient 71, 78 et 80 ans. Et bien qu’ils puissent se trouver à l’extrémité la plus âgée de la courbe où la fertilité masculine a commencé à décliner, les cellules germinales du groupe témoin étaient bien alignées autour de l’ensemble des tubules séminifères » par rapport aux patients Covid-19.

« Conformément aux résultats d’immunohistochimie, la RT-qPCR a montré une augmentation significative des taux d’ARNm d’ACE2 et de TMPRSS2 dans les testicules de tous les patients Covid-19 par rapport aux testicules des patients témoins », lit-on dans ce rapport, ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle le SRAS-CoV-2 est capable d’attaquer les cellules testiculaires. « On ne sait pas comment le virus augmente la production d’ACE2 dans les testicules. »

 
 

« Collectivement, nos résultats fournissent des preuves que le SRAS-CoV-2 peut infecter les testicules et les GC, indiquant l’impact potentiel de la pandémie de Covid-19 sur la spermatogenèse et la fertilité masculine. »

Bien que l’étude soit peu connue pour le moment et avec seulement cinq participants, les auteurs écrivent « qu’une étude plus approfondie est essentielle pour révéler le mécanisme sous-jacent de l’infection par le SRAS-CoV-2 des cellules testiculaires et la corrélation de l’infection des testicules avec l’évolution clinique du covid-19. »

Peut-être que les hommes qui se sont remis du Covid-19 devraient se faire tester afin de connaître leur nombre de spermatozoïdes ?

Source: zerohedge

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:17

Madame ne soyez pas malade si votre mari porte des cornes, Monsieur n'en soyez pas meurtri si votre épouse en porte aussi ! Marlène vous autorise les plans à trois quatre cinq voire plus ! Mais avec un masque !

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:12

De mieux en mieux ! A quand la prime au polaire et le lainage à mémé !

 

Après la fin des chaudières au fioul en 2022 ! Vers la fin du chauffage au gaz… En 2024, les logements collectifs seront privés de gaz !

 

Les maisons construites à partir de l’été 2021, ne pourront plus être chauffées au gaz. C’est la conséquence des nouvelles normes environnementales. En 2024, les logements collectifs seront privés de gaz.

 

Icoulogie: vers la fin des chaudières au fioul en 2022 « Icoulogie ! La France rallume ses centrales à charbon… Les éoliennes c’est du vent !! » L’édito de Charles Sannat

Source: francetvinfo

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:06

"Le play boy en photo rira moins quand il fera de la concurrence à Quasimodo !"

 

Les « voyageurs d’affaires de grande valeur » n’auront pas à s’isoler.

Les journalistes et les personnes riches définies comme « voyageurs d’affaires de grande valeur » seront dispensés d’une quarantaine COVID de deux semaines à leur retour au Royaume-Uni en vertu des nouvelles règles annoncées par le gouvernement.

« À partir de 4 heures du matin samedi, les personnes appartenant à un certain nombre de catégories ne devront plus s’isoler à leur retour en Angleterre, même si elles viennent d’un pays qui ne figure pas sur la liste des couloirs de voyage », rapporte Sky News.

Ces catégories comprennent les journalistes, les « voyageurs d’affaires de grande valeur », les professionnels des arts du spectacle et les riches stars du sport.

Selon les règles actuelles, toute personne revenant d’un pays ne figurant pas sur la liste des « couloirs de voyage » du Royaume-Uni doit s’isoler chez elle pendant 14 jours, sous peine d’une amende croissante.

Le ministère de la santé publique britannique a déclaré que les nouvelles mesures n’augmenteraient pas le risque de transmission nationale du coronavirus.

Le changement de règles est présenté comme un moyen de stimuler l’économie, mais beaucoup ont réagi en le présentant comme un exemple classique de privilège élitiste.

« Nous sommes gouvernés par des imbéciles, des clowns et des charlatans. Si je suis assez riche pour me payer la classe affaires, je suis immunisé contre le Covid ? », a demandé un utilisateur de Twitter.

« Ah ! Une règle pour “nous” et une autre pour tous les “petits gens”. » Un autre utilisateur a fait remarquer : « C’est un geste intelligent, juste au moment où la confiance et la cohésion sociale sont nécessaires. »

« Quel tas de conneries. Vous voulez dire que les gens aisés n’ont pas besoin de suivre les “mesures de quarantaine” », a déclaré un autre.

« Il y aura de grandes entreprises qui pourront en profiter », a déclaré Paul Charles, directeur général du cabinet de conseil en voyages The PC Agency, soulignant une fois de plus à quel point les règles favorisent les grandes sociétés transnationales alors que les petites entreprises continuent de faire faillite.

Source

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:44

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

 

L'Angleterre défigurée en à peine quelques mois ! mais d'où provient ce drame !

 

AVANT VACCIN

 

Anthony Quinn - Hollywood Star Walk - Los Angeles Times

 

 

APRES VACCIN

 

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/b/9/62434084c53789ab052e242d839a1f7facc012d2644a9b579b250da4b34701/recordado-actor-anthony-quinn-rol-quasimodo-filme-1956-803613-160417.jpg?u=https%3A%2F%2Fimg.lagaceta.com.ar%2Ffotos%2Fnotas%2F2019%2F04%2F15%2Frecordado-actor-anthony-quinn-rol-quasimodo-filme-1956-803613-160417.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Vu d'outre manche nous ne sommes pressés de tester les effets spéciaux remboursés !

Partager cet article

Repost3
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:38

AH quand même les autorités autorisées à s'autoriser et autoriser s'autorisent à admettre d'autorité qu'il est temps de quitter le navire ! PANIC ON THE TITANIC !

 

Seulement après vous aurez droit à la grande risette de votre banquier !

 

Avis de tempête sur les Banques Européennes
 

Le titre du journal des Echos n’incite pas à l’optimisme.

« Les autorités européennes appellent les banques à se préparer au pire »

« Le régulateur bancaire européen redoute que les impayés explosent l’an prochain, avec l’arrêt des mesures de soutien à l’économie, et plombent les bilans des banques. Pour éviter que celles-ci ne ferment le robinet du crédit, la Commission européenne prépare un dispositif de « bad banks ».

Fortes turbulences en vue. L’Autorité bancaire européenne (EBA), régulateur du secteur, a appelé vendredi soir le secteur bancaire à se préparer à une possible explosion de prêts impayés (créances non performantes ou « NPL » dans le jargon) l’an prochain, tout en lui demandant de maintenir grand ouvert le robinet du crédit.

 

« L’incertitude économique demeure, la profitabilité n’a jamais été aussi faible, et il y a plusieurs signes avancés d’une détérioration de la qualité des actifs », a prévenu l’institution à l’issue de son traditionnel exercice de transparence des bilans bancaires ».

Analysons sereinement tout cela !

J’ai toujours dit depuis le début de la crise du Coronavirus qu’il n’y avait rien à craindre du côté des banques et qu’il ne fallait pas redouter de faillites à court terme !

 

Le problème viendrait après, lors du « dégel ».

Je m’explique.

Les banques financent l’économie. Elles prêtent soit par des crédits de plus ou moins long terme, soit par des découverts en compte.

Tant que les gouvernements s’arrangent pour verser les salaires, indemniser les chômeurs, maintenir à flot les entreprises, les banques ne peuvent techniquement pas avoir ni subir d’impayés puisque pour résumer, c’est l’État qui paye, c’est le fameux « quoi qu’il en coûte » de Macron.

Sauf que si l’on veut rembourser la dette le « quoi qu’il en coûte » à une limite, et cette limite nous y sommes globalement avec 120 à 130 % de dettes sur PIB.

Le risque est donc double pour les banques et l’économie.

 

Lorsque les Etats vont cesser leur soutien massif à l’économie, les faillites professionnelles comme personnelles vont se multiplier. Que va-t-il se passer alors ? Les bilans des banques déjà pas terribles vont devenir tellement mauvais qu’il faudra les recapitaliser. Dès lors pour éviter la faillite la tentation est de ne plus rien financer.

 

Si les banques ont peur de la situation économique et qu’elles cessent de prêter pour maîtriser leurs risques, alors… la crise économique sera encore plus forte, la récession terrible et les faillites encore plus nombreuses.

Du coup, les autorités européennes sont en train de travailler à un mécanisme de Bad Bank où l’on met toutes les créances pourries qui ne seront jamais remboursées pour continuer à dire que les banques vont bien !

Reste à savoir qui paiera et comment ?

Nous seront rapidement fixés, car les autorités européennes feront tout ce qu’il faut pour éviter une nouvelle crise bancaire et c’est plutôt une bonne chose.

En attendant, répartissez vos avoirs entre plusieurs établissements si vous en avez beaucoup et ne dépassez jamais les 100 K€ par banque, mais, il n’y a pas lieu lorsque vous lirez ces lignes de paniquer ou de vous ruer chez votre banquier. Les banques tiendront et si je vois le risque augmenter, je vous en parlerai immédiatement afin que vous puissiez agir en conséquence.

Charles SANNAT

 

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:35

C'est vrai qu'avec son air engageant on peut s'attendre à tout !

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:34

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:32

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:26

Ca commence à se savoir !

 

“On les comptabilise comme morts du Covid mais ces patients ne sont pas morts du Covid” explique le Docteur Laurent Montesino

 

Le Docteur Laurent Montesino, réanimateur, s’est exprimé dans une vidéo publiée par ReInfo Covid sur les morts comptabilisés Covid qui “ne sont pas morts du covid” affirmant par ailleurs qu’il n’arrivait pas “à trouver l’explication de plus de 500 morts par jour en france” et que “la situation [était] sous contrôle”. Vidéo.

[…] “La plupart des gens qui meurent du covid maintenant sont des gens qui ont plus de 80 ans et qui ont beaucoup de co-morbidités. Il est vraiment exceptionnel d’avoir des gens de moins de 60 ans qui meurent du covid. […] Tous les patients porteurs d’une PCR Covid positive ne meurent pas du Covid. Il y a certains qui meurent d’autres pathologies et qui sont testés Covid positif et qui sont donc considérés comme étant morts du Covid mais qui ne meurent pas du Covid.”

“Il y a des gens qui sont en bout de course, qui ont une espérance de vie de quelques mois, qui font des pneumonies bactériennes, qui font des insuffisances rénales, des infections urinaires, et qui sont Covid positif et qui meurent, et quand ils sont morts on les comptabilise comme morts du Covid mais ces patients ils ne sont pas morts du Covid. […] Dans mon quotidien, je n’arrive pas à trouver l’explication de plus de 500 morts par jour en france, je ne comprends pas.” […]
 
 
 

Partager cet article

Repost0

Pages