Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 16:55

200 000 suivant le Ministère de l'Intérieur, mais on n'a plus les communiqués des organisateurs ! Bizarre !

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 19:15

Cet article sera remis en tête de liste pour que vous puissiez le trouver plus facilement.
 

Ce Haut Fonctionnaire de l'Administration Français a eut le courage de venir prendre la parole pour dénoncer la mise en oeuvre d'un véritable coup d'Etat Sanitaire par le gouvernement Macron et par les élites qui le suivent.

A l'heure actuelle ce témoignage prend tout son relief vu le contexte général.

Aujourd'hui j'apprends le reconfinement de la Martinique, en effet de multiples manifestations se sont égrenées depuis le 12 juillet 2021 suite à l'allocution Présidentielle, elles furent très imposantes et importantes.

J'ai bien peur que ce même genre de procédé ne soit utilisé pour ce qui concerne la Métropole.

Aussi je vous exhorte à bien écouter  ce qui est dit, nous sommes à un moment décisif pour ce qui concerne la communauté Française de quelque bord, race, religion quelle soit. C'est l'heure du choix.

 

Vaut il mieux se contenter d'un choix que l'on pense sans conséquence et de se soumettre de manière interminable tout en espérant conserver une manière de paix tout en se rassurant ou bien prendre la décision en son for intérieur de contester des décisions arbitraires et iniques tout en sachant qu'a terme vous conserverez vos libertés ; votre liberté.

 

En effet ç'est l'heure du Choix, du courage et de l'action. Nous y voilà ; pour ma part je n'ai que l'ambition de vous informer et je ne brigue aucun mandat, je ne vous demande aucun argent, je vous informe bénévolement. Je ne souhaite qu'une chose ç'est qu'en vous discerniez le juste  par le simple bon sens.

Ne vous fiez pas à ceux qui ont arrières pensées, ils sont faciles a repérer, groupes, argent, flatteries faciles et ambitions démesurées.

La vidéo qui suit résume en peu de mots et bien choisis ce que j'ai mis en ligne pour cette affaire depuis le début 2020.

 

Cette affaire aura eut au moins l'avantage de nous montrer la structure de la corruption, le niveau de manipulation et le mépris total qui nous est infligé chaque jour. Pour certains c'est une insoutenable vérité, mais hélàs elle est là et il nous faut contrarier toutes les ambitions de  cette  ligue de la lie de l'humanité.

Jugez par vous même, simplement ! Merci de votre compréhension

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 19:13

Vidéo IMPORTANTE de staff médical sur l'action du gouvernement et sur ses mensonges. Des solutions possibles

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 19:11
JEUDI 29 JUILLET
  • Strasbourg - Jeudi 29 - 18h - place Kleber
  • Nice - jeudi 29 - 20h - garibaldi ( veillée pour la fraternité )
  • Salon-de-Provence - Jeudi 29 - 19h > 21h Tour de l'Horloge, Rue de l'Horloge
 
VENDREDI 30 JUILLET
  • Alençon - vendredi 30 - 16h - la halle au blé
  • Briare - vendredi 30 - 13h - Place de la République
  • Châlons en Champagne - vendredi 30 - 20h - en nocturne au grand jard (kiosque)
  • Maubeuge - vendredi 30 - 20h - place Wattignies
  • Montauban - Vendredi 30 - 20h - Préfecture de Montauban
  • Rodez – Vendredi 30 - 18h - Sur le parking devant l’Hôpital de Rodez
 
SAMEDI 31 JUILLET
Habillez-vous en blanc si possible
  • Abbeville - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Agen - samedi 31 - 14h - Place du Gravier
  • Aix-en-Provence - samedi 31 - 10h - La Rotonde
  • Albertville - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Albi : samedi 31 - 14h - Place du Vigan
  • Alençon - 14h - samedi 31 - Halle aux blés
  • Ales - samedi 31 - 17h - devant devant la Sous-préfecture
  • Amiens - samedi 31 - 14h - Maison de la culture
  • Angers - samedi - 15h - Place du Ralliement ? jardin du mail ?
  • Angoulême - samedi 31 - 14h - place New-York
  • Annecy - samedi 31 - 14h - Pâquier
  • Antibes - samedi 31 - 10h30 - rond point de Provence https://fb.me/e/SnDM1EPQ
  • Arras - Samedi 31 - 14h - place des Héros
  • Aubenas - samedi 31 - 14h - place du Château
  • Aurillac - samedi - 10h30 ou 14h - place Mairie
  • Auxerre - samedi 31 - 14h - place de l'Arquebuse
  • Avignon - samedi 31 - 14h - place de l'Horloge
  • Bar-le-Duc - samedi - 14h - Gare SNCF
  • Bayonne - samedi 31 - 14 h - place de la Liberté
  • Beauvais - samedi - 14h - Hôtel de Ville
  • Belfort - samedi - 14h et/ou 16h - place de la République
  • Besançon - Samedi 31 - 14h - place de la Révolution
  • Beziers - samedi 31 - 10h30 - place du 14-Juillet devant le Cirdoc
  • Bordeaux - samedi 31 - 14h - place de la Bourse
  • Bordeaux - samedi 31 - 14h30 - Conseil Régional ??
  • Bouguenais : samedi 31 - 10h30 - rond-point de Grand Lieu direction Aéroport
  • Boulogne-sur-Mer - samedi 31 - 17h - Parvis de Nausicaa
  • Bourg-en-Bresse - samedi 31 - 14h - Préfecture
  • Bourges - samedi 31 - 15h - place Seraucourt
  • Brest - samedi 31 - 14h - place de Strasbourg
  • Brioude - samedi 31 - 14h30 - Mairie
  • Brive -
  • Caen - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Calais - samedi - 13h30 - Théâtre
  • Cambrai - samedi - 9h30 - place Aristide Briand
  • Cannes - Samedi 31 - 13h30 - rond-point de la Victoire
  • Carcassonne - samedi 31 - 14h30 - square Chénier
  • Cayenne (Guyane) - samedi 31 - 8h - Préfecture
  • Chambéry - samedi 31 - 14h - Palais de Justice
  • Charleville-Mézières - samedi 31 - 14h - Hôtel de Ville
  • Chartres - samedi 31 - 14h30 - place Chatelet
  • Chateauroux - samedi 31 - 14h - Palais de Justice
  • Chaumont - samedi - 14h - Mairie
  • Chauny - samedi - 14h - place de l'Hôtel de Ville
  • Cherbourg - samedi 31 - 14h - place du Général de Gaulle
  • Clermont-Ferrand - samedi - 14h - Place de Jaude
  • Colmar - samedi 31 - 14h - Mairie https://fb.me/e/2oKh8udhy
  • Coulommiers - samedi - 14h - rond-point de l'Europe
  • Denain - samedi 31 - 14h - place Wilson
  • Digne-les-Bains - samedi 31 - 14h - place du Général de Gaulle
  • Dijon - samedi 31 - 14 h - place de la République https://fb.me/e/1AmWPKzhl
  • Draguignan - samedi 31 - 14h - Sous-Préfecture
  • Douai - samedi 31 - 14h - place d'Armes
  • Dunkerque - samedi 31 - 10h - place Jean-Bart
  • Épinal - samedi 31 - 14h - Préfecture
  • Figeac - samedi 31 - 10h - devant le Lycée
  • Forcalquier - samedi 31 - 14h - au 6 place Martin-Bret (Permanence de Castaner)
  • Fort-de-France (Martinique) - samedi 31 - 9h - Préfecture
  • Fos-sur-Mer - samedi 31 - 10h - place du Marché
  • Gap - Samedi 31 - 14h - parc de la Pépinière
  • Genève - samedi 31 - 14h - zone piétonne du Mont-Blanc > place des Nations
  • Gramat - samedi 31 - 9h - rond-point des Écoles
  • Grenoble - samedi 31 - 14h - place de Verdun
  • Hendaye - samedi 31 - 14h - parking Lidl
  • La Ciotat - samedi 31 - 14h - Vieux-Port
  • La Rochelle - samedi 31 - 13h - devant l'Aquarium https://fb.me/e/iNR83JcYH
  • La Roche sur Yon - samedi 31 - 14h - le kiosque
  • Lamballe - samedi 31 - 10h - devant la Gare
  • Lanester - samedi 31 - 9h30 - rond-point de Lann-Sevelin
  • Langres - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Laon (02) - samedi 31 - 13h - place de la Gare
  • Laval - samedi 31- 14h - Préfecture
  • Le Havre - samedi 31 - 14h - place de l'Hôtel de Ville
  • Le Mans - samedi 31 - 14h30 - Parc des Expos
  • Le Puy - samedi 31 - 14h - place du Breuil
  • Lille - samedi 31 - 12h ou 14h - place de la République
  • Limoges - samedi - 14h - place Jourdan
  • Lorient - samedi 31 - 14h -  place de l'Hôtel de Ville https://fb.me/e/GxVrXow3
  • Lucerne (Suisse) - samedi 31 - 13h - 18h -  Mühleplatz > Inseln
  • Lunel - samedi 31 - 9h - Mairie ? rond-point Ambrussum ?
  • Lyon - samedi 31 - midi - Hôpital
  • Lyon - samedi 31 - 14h - parvis Renée Richard
  •  
  •  
  • Manosque - samedi 31 - 10h - rond-point Hyper U (covoiturage pour Marseille)
  • Marseille - samedi 31 - 14h - Vieux-Port
  • Melun - samedi 31 - 14h - Préfecture
  • Metz - samedi 31 - 14h - place de la République https://fb.me/e/Qm8QMB0P
  • Millau - Samedi 31 - 14h - place de Mandarous
  • Montauban - samedi 31 - 14h - Préfecture
  • Montauroux - samedi 31 - 14h - devant le Collège
  • Mont-de-Marsan - Samedi 31 - 10h - place St-Rock
  • Montluçon - samedi 31 - 10h - faubourg St-Pierre
  • Montpellier - samedi 31 - 14 h - place de la Comédie ou esplanade Charles de Gaulle ?
  • Morlaix - samedi 31 - 10h - Marché
  • Mougins - samedi 31 - 10h30 - rond-point de la Victoire https://fb.me/e/1aDSDYvwF
  • Mulhouse - samedi - 14h - place de la Bourse
  • Nancy - Samedi 31 - 14h - place Maginot
  • Nantes - samedi 31 - 13h - miroir d'eau, puis 14h à la croisée des trams
  • Narbonne - samedi 31 - 10h30 - cours de la République (Passerelle)
  • Nevers - samedi 31 - 15h30 - Préfecture
  • Nice - samedi 31 - 11h - Masséna
  • Nice - samedi 31 - 14h - Garibaldi
  • Nîmes - samedi 31 - 17h - Préfecture du Gard https://fb.me/e/36kuXONVu
  • Niort - samedi - 10h30 - rond-point de Bessines
  • Orléans - samedi 31 - 15h - Cathédrale et / ou 14h30 place de la République
  • Paris - samedi 31 - midi - lieu ? https://fb.me/e/PN3rGdOC
  • Paris - samedi 31 - 14h30 - place du 18 Juin 1940 > Montparnasse
  • Paris - samedi 31 - 14h30 - Trocadéro
  • Pau - samedi 31 - 10h - place Verdun
  • Périgueux - samedi 31 - 10h - Palais de justice
  • Perpignan - samedi 31 - 14h - place de Catalogne
  • Point-A-Pitre (Guadeloupe) - samedi 31 - 10h - parking CHU
  • Poitiers : samedi 31 - 14h - Mairie
  • Reims - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Rennes - samedi 31 - 14h - place de la République
  • Roanne - samedi 31 - 14h - place de l'Hôtel de Ville
  • Rodez - Samedi - 15h - place Ruthène devant le cinéma CGR (Esplanade des Rutènes)
  • Rouen - samedi 31 - 14h - Hôtel de ville
  • Sadillac - samedi 31 - 15h - Ferme de la Coutaude
  • Saint-Brieuc - samedi 31 - 14h - place Du Guesclin
  • Saint-Denis ( La Réunion ) - samedi 31 - 14h - Préfecture
  • Saint-Dié-des-Vosges - samedi 31 - 14h - 18h30 Tour de la Liberté
  • Saint-Dizier - samedi 31 - 14h - Mairie
  • Saint-Étienne - samedi 31 - 15h - place Jean Jaurès
  • Saint-Eustache (Québec) - samedi 31 - 19h30 - 145 rue Saint-Louis
  • Saint-Jean-de-Luz - samedi 31 - 15h - place Louis XIV
  • Saint-Nazaire - samedi 31 - 14h - place de la Mairie
  • Saint-Pierre (La Réunion) - samedi 31 - 10h - Marché de Saint-Pierre
  • Samatan - samedi 31 - 10h - rond-point de Samatan
  • Sarlat - samedi 31 - 14h - devant le Tribunal
  • Sedan - samedi 31 - 13h30 - Mairie??? (Event disparu, à confirmer)
  • Sisteron - samedi 31 - 14h - place de la Mairie
  • Stenay - samedi - 9h - rond-point du Commerce
  • Strasbourg - Samedi 31 - 13h - place Kléber (départ 14h manif)
  • Tarbes - samedi 31 - 14h - place Verdun
  • Terrasson - samedi 31 - 13h45 place de la Libérations ( Rond-Point Mcdo ? )- départ de la manifestation 14h00
  • Thionville - samedi 31 - 20h - place de la Liberté
  • Thonon-les-Bains - samedi 31 - 14h30 - place des Arts
  • Toulon - samedi 31 - 13h - Station Chaberte à la Farlède (A57 vers Toulon)
  • Toulon - samedi 31 - 14h - place de la Liberté
  • Toulouse - samedi 31 - 14h - allées Jean-Jaurès https://fb.me/e/FmIqSoSy
  • Tours - samedi 31 - 14h - place Jean-Jaurès
  • Troyes - samedi 31 - 15h - devant la Préfecture
  • Valence - samedi 31 - 12h - Préfecture
  • Vallon Pont d'Arc : samedi 31 - 14h - Mairie , place de la Résistance ? (Sitting, venir en blanc)
  • Versailles - samedi 31 - midi - place d'Armes https://fb.me/e/1xIfbnbvP
  • Vescovato (Corse) - samedi 31 - 13h - rond-point d'Arena
  • Vichy - samedi 31 - 10h - Mairie de Vichy
  • Vienne - samedi 31 - 17h30 - Jardin de Cybèle
  • Villefranche sur Saône - samedi 31 - 10h - devant la Mairie
  • Viriat - samedi 31 - 10h - à la Neuve
  • Voiron - samedi 31 - 14h30 - place Saint-Bruno
 
DIMANCHE 1er AOUT
 
  • Brive - dimanche 1 - 16h - Théâtre https://fb.me/e/V2zOn5WM
  • Colmar - dimanche 1 - 11h - Champ de Mars (Pic-nic de la Liberté)
  • Les Abrets en Dauphiné - dimanche 1 - 13h30 - Mairie
  • Montpellier - dimanche 1 - h?? - jour du vote RDV place de la Comédie puis la Préfecture
  • Nice - dimanche 1 - 11h - Massena (rassemblement étudiant)
  • Nice - dimanche 1 - 14h - Garibaldi (rassemblement étudiant)
  • Plateau des Glières - dimanche 1 -13h - Commémoration - Haut lieu de la Résistance
  • Saint-Amour - dimanche 1 - 11h - Mairie
  • Saint-Malo - dimanche 1 - 15h - porte de Dinan
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 18:58

Des résistants  à la vaccination nous parlent de leur situation en Israël :

- Hanna Borer, infirmière et sage-femme, membre du collectif "Rechit Lo Azriq" ("d'abord je n'injecterai pas"), mise en congé sans solde de son hôpital car non piquousée

- Zion Partouche, ostéopathe/coach - Yves Bloch, pneumologue

- Steve Ohana, qui a étudié la mortalité des jeunes en Israël

- Matityaou Cohen (paysagiste) et sa femme Anna (infirmière), sur comment être complètement indépendants

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 18:46
Un médecin témoigne: « Je ne peux éteindre ma conscience ! Il est de mon devoir de parler, au nom de la liberté et pour la santé de tous !! »
 

Un médecin témoigne: « Je ne peux éteindre ma conscience ! Il est de mon devoir de parler, au nom de la liberté et pour la santé de tous !! »

 

 

Dr Philippe De Chazournes médecin à St Denis (La Réunion): « Nous allons porter plainte et alerter le procureur parce que c’est pas possible de faire tuer des jeunes… Tous les cas sont notés dans ce carnet et je le tiens à disposition !! »

 

Projet de loi sanitaire: « un fort risque d’inconstitutionnalité » selon le juriste Dominique Rousseau.

Dr Alain Bellaïche, gynécologue-obstétricien sur le Vaccin et les femmes enceintes: « C’EST UNE FOLIE !! ARRÊTEZ LE MASSACRE ! ARRÊTEZ LE MASSACRE ! Je vous en conjure, ARRÊTEZ LE MASSACRE ! VOUS ÊTES DEVENUS FOUS !! »

 

Présidente de l’association Dataring, l’avocate toulousaine France Charruyer s’inquiète de la mise en place de dispositifs légaux « par essence intrusifs et attentatoires à nos droits fondamentaux ». C’est au juge dit-elle, dans les situations d’urgence, de tracer une ligne claire entre le permis et l’interdit.

 

Dr Eric Ménat: « On nous interdit l’accès des données sur les effets secondaires des vaccins alors que ces données doivent être publiques ! »

 

Qu’avons-nous fait pour mériter d’être traités ainsi ?<:span>

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 18:26
La future loi sur la vaccination obligatoire des soignants contre le COVID, en l’état actuel de sa rédaction, soulève de vraies difficultés constitutionnelles que je vous explique dans cette vidéo de conseils sur l’attitude à tenir. Il paraît peu vraisemblable que le Conseil Constitutionnel n’en pointe pas quelques-unes. C’est en particulier le cas de la suspension unilatérale sans salaire du contrat de travail sans possibilité de recours pour le salarié ou le fonctionnaire. Voici pourquoi.

 

 

La loi sur le passe sanitaire, si elle est validée par le Conseil Constitutionnel, devrait instaurer une vaccination obligatoire contre le COVID contre les soignants des hôpitaux, et quelques autres professions (dont les ambulanciers et les sapeurs-pompiers, mais pas les policiers…), sous peine d’une suspension immédiate de salaire, qui peut durer le temps qu’elle doit durer. Cette suspension, que nous détaillons dans la vidéo ci-dessus, s’accompagne d’une interruption de salaire. Aucune procédure d’appel de cette décision n’est prévue.

Mais ce principe est-il bien constitutionnel ?

Un petit rappel sur ce qu’est la suspension

Ce débat est en apparence technique, mais il est essentiel pour l’application de la loi, qui n’est probablement pas au  bout du désordre qu’elle va semer dans le pays (essentiellement parce qu’elle est mal ficelée et préparée selon les principes de l’amateurisme tant vanté par Emmanuel Macron). Il y a un problème autour de la notion de suspension du contrat de travail.

Ce problème peut être compris intuitivement : un contrat est soit en vigueur, soit rompu. Mais un contrat en suspens, c’est en soi une bizarrerie intellectuelle, surtout si celui qui suspend le contrat le fait au dépens de l’autre sans l’indemniser. On imagine mal un salarié expliquer à son employeur qu’il suspend l’exécution de son contrat sans recours possible, mais en continuant à percevoir un salaire. Inversement, il est bizarre qu’un employeur puisse suspendre un contrat sans recours possible en décidant de ne plus payer le salarié qui souhaite continuer à travailler.

C’est pourquoi (nous n’allons pas entrer dans tous les détails du droit de la suspension), en dehors du cas du salarié ou du fonctionnaire incarcéré (dont le contrat est suspendu de fait sans salaire), on considère que la suspension du contrat sans salaire et sans indemnité est une décision disciplinaire.

Suspension et discipline

Simplement, la suspension a toujours été un acte disciplinaire à part. La suspension sans salaire ou sans traitement doit toujours se justifier en raison de la gravité d’une faute, et ne peut durer que le temps de la préparation d’une procédure disciplinaire en bonne et due forme.

Au fond, la suspension est une régime d’exception, car elle est brutale et unilatérale. Elle ne se justifie que dans l’attente d’une « régularisation » par une procédure contradictoire, où « l’accusé » pourra faire valoir ses arguments de façon satisfaisante.

Il existe en effet, particulièrement en droit administratif (qui s’applique aux fonctionnaires hospitaliers) un principe général du droit, qui est celui du droit au recours contre n’importe quelle décision administrative, posé par le conseil d’Etat en 1950 avec l’arrêt dame Lamotte.

Comme la suspension est insusceptible de recours, sa constitutionnalité a toujours été discutable, et elle n’a de sens que dans l’attente d’un retour rapide aux formes disciplinaires normales, c’est-à-dire contradictoires. En soi, la suspension ne peut être le seul mode de l’action de l’employeur, surtout s’il est public.

La faille béante de la loi sur le passe sanitaire

Sans grande surprise, au fond, si l’on admet le caractère excessivement autoritaire de la démarche présidentielle, la loi sur le passe sanitaire choisit de procéder par suspension unilatérale sans traitement du contrat de travail pour tous les salariés qui refusent le vaccin. Et les aléas du texte ont conduit le législateur à finalement adopter un texte qui ne prévoit plus que la suspension sans salaire, en abandonnant la procédure contradictoire immédiatement consécutive.

Nous l’avons vu ci-dessus, la suspension a toujours été une mesure d’urgence dans l’attente d’une procédure conforme au droit démocratique. Avec la loi sur le passe sanitaire, l’urgence illibérale devient la règle, et la procédure contradictoire n’est plus une obligation.

De notre point de vue, il s’agit d’une énorme faille qui rend la loi inconstitutionnelle.

Redisons-le, après les lois de Vichy qui étaient autoritaires, le Conseil d’Etat a prévu que toute décision administrative était susceptible de recours. Nous avons montré avec quelle partialité partisane l’avis du Conseil sur cette loi liberticide a été rendu.

Il serait à peine concevable que le Conseil Constitutionnel ne soulève pas ce moyen fondamental pour un Etat démocratique.

Nous suivrons avec vous les évolutions du texte, et les moyens de s’en prémunir s’il n’évolue pas.

Source: lecourrierdesstrateges

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 17:59

Ici vous avez les contrats dans un premier lieu, qui sont tous en désavantages des Etats acheteurs, les frais imputables de justice en cas de réclamations à la suite d'accidents ou décès sont remboursés par les Etats acheteurs, autrement dit par la collectivité Nationale. Comment les Etats ont ils pu négocier de tels termes, qui sont injurieux par leur nature d'entité souveraine ou leurs représentants en auraient ils oublié justement la hauteur de leur fonction.

Mais on devine à combien se paie le prix de cet oublie.

Ensuite on découvre le prix réel du coût de production et la facturation voire la surfacturation aux Etats.

Pour des bénéfices au delà de l'imagination.

Sur cet écart entre le cout de production et le prix de vente de 1 a  x 19 environ il faut compter l'arrosage à tout vent !

 

Et Enfin la transparence au top niveau bien sûr !

 

PS. : je rajoute : Pfizer empêche par contrat tout autre vaccin et tout autre traitement (je pensais entre à l'ivermectine) Voyez la vidéo avec Philippe Béchade qui résume les clauses abusives ou en terme juridique des clauses léonines . Les Etas qui ont signés ces contrats ont livrés par un pacte leurs peuples à des marchands de produits de santé, dont on ne connait pas exactement le contenu, les effets et les conséquences  et dont toutes les contestations consécutives à des incidents ou décès seront payées par le pays des plaignants, ces derniers n'ayant que le choix de continuer à se soigner avec les produits de ces derniers marchands. On a atteint des summum !

 

 

Les médecins du CIS nous apprennent que les effets secondaires graves du Pfizer pour les jeunes sont masqués dans l’étude scientifique ! Du jamais vu, illégal !!
 

Philippe Murer: « Les médecins du CIS nous apprennent que les effets secondaires graves du Pfizer pour les jeunes sont masqués dans l’étude scientifique ! Du jamais vu, illégal !! »

_________________________________________________________________

Covid-19: jusqu'où va aller la surenchère de l’efficacité ...

Extrêmement contraignants pour les États qui les ont signés, les contrats Pfizer semblent les avoir ligotés. Quelques explications qui s'appuient sur les tweets de Marceau qui a traduit et commenté ces révélations faites sur Twitter.

Bien que les documents qui ont fuité soient en réalité des "drafts" du laboratoire, soit un brouillon, une version non finale, il y a fort à parier que les contrats y ressemblent comme deux gouttes d'eau. Pfizer s'est montré plutôt agressif en essayant de protéger les détails de leurs accords internationaux sur le vaccin COVID-19. Mais en voici une copie. Le document qui est ici épluché a été rendu public par l'Albanie en janvier 2021.

 

Voir aussi : le document complet en anglais

Tout d'abord, on note que le coût de développement des contrats est très élevé et prend beaucoup de temps (cycles de relectures juridiques). Pfizer, comme toutes les entreprises, développe un modèle d’accord standardisé et utilise ces accords avec des ajustements relativement mineurs dans différents pays. Ces accords sont supposés être confidentiels... Mais comme vous êtes sur le point de le voir, il y a une bonne raison pour laquelle Pfizer se battait pour en cacher les détails.

Pour commencer, parlons du produit : l’accord couvre non seulement la fabrication des vaccins contre le Sars-COV-2 et ses mutations, mais également tout « dispositif, technologie ou produit utilisé pour l’administration ou pour améliorer l’utilisation ou l’effet d’un tel vaccin ».

Si vous vous demandiez pourquoi l’ivermectine a été empêchée, eh bien, c’est simplement parce que l’accord conclu avec Pfizer ne leur permet pas d’échapper à leur contrat, qui stipule que même si un médicament efficace était trouvé pour traiter le Covid-19, le contrat ne peut pas être annulé. Difficile donc, de jouer sur deux tableaux. Vous imaginez les millions de doses payées et vouées à la destruction si un traitement efficace et peu cher devait exister ?

 

Approvisionnement en vaccins :

« Pfizer n’assumera aucune responsabilité en cas de non-livraison des doses conformément aux dates de livraisons estimées. Et un tel manquement ne donnera à l’acheteur aucun droit d’annuler les commandes pour toute quantité de produit »
« Pfizer décidera des ajustements nécessaires du nombre de doses contractuelles et du calendrier de livraison dus à l’acheteur (...) sur la base de principes à déterminer par Pfizer (…) l’acheteur sera dans l’obligation d’accepter toute révision »

Pour être clair, "l'acheteur renonce à tous les droits et recours qu'il peut avoir en vertu de la loi", et donc subira les conséquences de produits deffectueux et/ou manquants si cela venait à arriver. La seule façon d’obtenir un rappel est de prouver un défaut de fabrication.
« Pour plus de clarté, l’acheteur n’aura pas le droit de rejeter un produit sur la base de réclamations de service à moins qu’un produit ne soit matériellement conforme aux spécifications ou aux standards de fabrication ». Notons toutefois que c'est une preuve difficile à apporter puisque le procédé de fabrication n'est même pas encore stabilisé.

« Cet accord est au-dessus de toute loi locale de l’État ».

Étudions maintenant ce qui pourrait intéresser les avocats.

« L’acheteur reconnaît que les effets à long terme et l’efficacité du vaccin ne sont actuellement pas connus et qu’il peut y avoir des effets indésirables du vaccin qui ne sont actuellement pas connus ».

 

Par ailleurs, il existe des clauses concernant la possibilité de résiliation, mais en tout état de cause, l’acheteur n’a presque rien qui puisse être considéré comme une violation substantielle (même en cas d’inefficacité des vaccins ou en cas d’effets secondaires grave/mortels), tandis que Pfizer peut facilement le faire s’il n’obtient pas son argent ou s’il le juge nécessaire. En d'autres termes, ça marche dans un sens mais pas dans l'autre...

L’acheteur accepte par la présente d’indemniser, de défendre et d’assumer toutes responsabilités incombants à Pfizer et ses filiales (…) suite à des poursuites, réclamations, actions en justices, pertes, dommages, responsabilité, pénalités, amandes, coûts et dépenses… Le monde à l'envers, vous dites ?

 

L’État acheteur doit défendre Pfizer :

« Pfizer informera l’acheteur des pertes pour lesquelles il demande une indemnisation. Dès cette notification, l’acheteur assumera rapidement la conduite et la défense de ces réclamations indemnisables au nom de « Pfizer ». Cependant, Pfizer aura le droit d’assurer sa défense et l’acheteur devra payer toutes pertes, y compris et sans limitation, les honoraires d’avocat et d’autres dépenses encourues.

Pfizer s’assure que le pays en question paiera pour tout :

"Les frais et dépenses, y compris les honoraires et décaissements des avocats, encourus lors d’une plainte pouvant donner droit à indemnisation, seront remboursés sur une base trimestrielle par l’acheteur."

 

Le pays acheteur est presque entièrement responsable et renonce à tout droit d'immunité. Il doit fournir à Pfizer une immunité totale contre toutes les réclamations et toutes les pertes, doit la mettre en œuvre conformément aux exigences légales ou réglementaires, et seul Pfizer peut décider du niveau de protection qu’il juge suffisant.

Par ailleurs, à l'heure où les données de santé de l'individu s'apprêtent à être de plus en plus divulguées et étudiées, la confidentialité du côté des laboratoires ne perd pas de sa valeur. Ainsi, chaque destinataire est tenu de protéger les données et les contrats avec Pfizer, et "ne divulguera les informations confidentielles qu’à ceux de ses représentants qui ont besoin de connaître ces informations confidentielles pour remplir ses obligations en vertu du présent accord". Le contrat doit théoriquement rester confidentiel pendant 10 ans. Ce qui laisse en théorie du temps pour voir venir les effets secondaires et pour s'en prémunir.

 

Commentaires de l'auteur : ce contrat est simplement terrifiant et met les États à la merci de Pfizer. Des milliards de doses commandées vont être livrées sans aucun moyen pour les États de stopper l’approvisionnement. Le seul moyen de rompre le contrat est de prouver le défaut de fabrication, ce qui est virtuellement impossible. Le processus de fabrication n’est pas stabilisé donc il est impossible de démontrer que les vaccins ne seraient pas conformes. Pfizer a une immunité totale et n’est même pas responsable pour la non-efficacité de ses vaccins ou de la survenue d’effets secondaires, à court ou long terme. Les montants en jeu sont tels et les risques pour les États tellement démesurés qu’il est à présent aisé de comprendre pourquoi il n’y a pas de pharmacovigilance. Mener d'importantes études sur les effets secondaires des vaccins reviendrait, pour les États, à se tirer une balle dans le pied, puisqu'ils devraient en payer toutes les conséquences.

L’État fera donc tout pour minimiser, cacher, nier tout effet secondaire afin d'éviter les poursuites et devoir payer pour Pfizer. Les États se sont clairement mis au service du laboratoire au détriment de la santé de leurs populations.

Deux questions subsistent :

- Le gouvernement français, après avoir signé un tel contrat avec Pfizer, peut-il nous imposer la vaccination obligatoire pour écouler des livraisons continues de vaccins ?

 

- Pourquoi les États acceptent-ils de signer de tels contrats ?

Le fil Twitter en français :

Le récapitulatif en un lien : https://threadreaderapp.com/thread/1420017526977749004.html

 

Dans un rapport publié le 29 juillet, l'ONG Oxfam plaide pour une levée des vaccins contre le Covid-19. Elle estime que les groupes pharmaceutiques profitent de leur monopole pour gonfler les prix. Thomas Portes, porte-parole du mouvement Génération.s, regrette que ces prix entraînent une inégalité vaccinale qu'il juge scandaleuse entre pays riches et pays pauvres. Pour lui, la sortie de la crise sanitaire ne pourra se faire qu'au travers d'une vaccination à l'échelle mondiale. Philippe Béchade, rédacteur en chef de La Bourse au quotidien, rappelle que cette levée des vaccins sera juridiquement très compliquée, la France ayant signé avec Pfizer-BioNTech un contrat dont des clauses imposent le secret de fabrication.

Les gentils labos qui surfacturent les vaccins Covid pour… 31 milliards d’euros !
 

C’est un article de LIbération qui revient sur la denière étude d’Oxfam qui s’étouffe devant les profits engrangés par les Laboratoires. Avec ça, je dirais de manière très perfide que l’on va pouvoir financer de très nombreuses campagnes électorales dans le monde et en particulier en Europe, mais comme vous le savez, la corruption n’existe pas, et ils sont tous gentils et aimables. Dire l’inverse serait du complotisme. Forcément.

« Les géants pharmaceutiques font passer leur intérêt financier avant l’intérêt général »

« Les prix des vaccins auraient été gonflés artificiellement par les sociétés pharmaceutiques profitant de leurs monopoles. La France aurait ainsi payé au moins 4,6 milliards d’euros de surcoût et l’Europe 31. Cette situation handicape particulièrement la vaccination dans les pays pauvres, au point qu’Oxfam parle de «pénurie organisée».

31 milliards d’euros. C’est le montant que Pfizer et Moderna auraient engrangé sur le dos de l’Union européenne grâce aux contrats de livraison de vaccins qu’ils ont signés. Une enquête menée dans le cadre la People’s Vaccine Alliance, dont Oxfam est membre, a analysé les techniques de production des vaccins à ARN messager de ces deux géants pharmaceutiques pour en déterminer le coût réel de production. Il est estimé à 1,18 dollar (0,99 euro) la dose pour le Pfizer et 2,85 dollars pour le Moderna, tandis qu’ils sont vendus entre 16,25 et 19,50 dollars pour l’un et entre 19,20 et 24 pour l’autre.

Si cette analyse ne prend pas en compte le coût de leurs investissements en recherche et développement, cela n’enlève rien aux profits faramineux que réalisent les groupes pharmaceutiques. En 2021, Pfizer devrait réaliser un chiffre d’affaires proche de 80 milliards d’euros. Il pourra remercier la France pour qui le surcoût est évalué à 4,6 milliards d’euros ».

Il faut donc piquer, et piquer encore, et plus l’on pique plus ils gagnent.

On se piquerait pour y croire sans mauvais jeu de « maux », parce que nous sommes plus dans les maux que dans les mots.

Avec 31 milliards d’euros, on peut corrompre, acheter des études, acheter des autorités de santé, on peut faire beaucoup de choses avec 31 miliards sauf quand il y a des garde-fous, des contrepouvoirs, une justice indépendante, une répartition des pouvoirs etc…

Charles SANNAT

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 09:47

Vous trouverez dans ce lien la base de données européennes des rapports d'effets indésirables susceptibles d'être liés à l'utilisation d'un médicament.

Elle est toujours actualisée

Pour ce qui concerne les vaccins COVID 19  voici la procédé :

Cliquez sur le pavé de droite « Rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments pour les produits », puis sur la liste « C »

Pour connaître le nombre total de décès potentiellement imputables à l’administration du vaccin, il va falloir ouvrir un à un, les 27 groupes de réaction, pour tracer les graphiques correspondants et les additionner.

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 09:39

Les personnes vaccinées représentaient les trois quarts des infections au coronavirus de Wuhan (COVID-19) à Singapour au cours des quatre dernières semaines, mettant un frein au programme de vaccination du pays.

Singapour, qui distribue les vaccins Pfizer et Moderna, a déjà vacciné près de 75 % de ses 5,7 millions d'habitants – le deuxième taux le plus élevé au monde . La moitié de la population du pays est entièrement vaccinée.

les personnes vaccinées représentent 75% des infections à coronavirus à singapour

Un travailleur médical prépare une seringue dans un centre de vaccination contre la maladie à coronavirus (COVID-19) à Singapour, le 8 mars 2021. REUTERS /Edgar Su/ File Photo

 

Sur les 1 096 infections transmises localement à Singapour au cours des 28 derniers jours, 484, soit environ 44 %, concernaient des personnes entièrement vaccinées, tandis que 30 % étaient partiellement vaccinées et un peu plus de 25 % concernaient des personnes non vaccinées, selon les données fournies par le gouvernement jeudi 22 juillet.

Les données ont également montré que les infections au cours des 14 derniers jours chez les personnes vaccinées de plus de 61 ans s'élevaient à environ 88 pour cent, soit plus que le chiffre d'un peu plus de 70 pour cent pour le groupe plus jeune.

 

Linfa Wang, professeur à la Duke-NUS Medical School, a déclaré que les personnes âgées avaient des réponses immunitaires plus faibles lors de la vaccination.

En Israël, qui a également un taux de vaccination élevé , environ la moitié des 46 patients hospitalisés dans un état grave début juillet avaient été vaccinés, et la majorité appartenait à des groupes à risque.

Le sénateur Ron Johnson Brough a avancé un nombre beaucoup plus élevé : les données d'Israël montrent que 84 % des nouveaux cas de COVID sont des individus vaccinés .

Singapour interdit les repas au restaurant et les rassemblements de plus de deux personnes

À partir de jeudi, Singapour a interdit les repas au restaurant et les rassemblements de plus de deux personnes alors que le pays retournait à la phase 2, également connue sous le nom d'alerte renforcée.

Les établissements de restauration intérieure et extérieure, y compris les centres de colportage et les aires de restauration, ne pourront proposer des options de vente à emporter et de livraison que pendant cette période. Les restrictions dureront jusqu'au 18 août. À peine 10 jours avant le début des restrictions, le gouvernement a autorisé les résidents à dîner en groupes de cinq.

Le ministère de la Santé du pays (MOH) a déclaré dans un communiqué de presse que les gens devraient continuer à limiter leur nombre total de rassemblements sociaux à pas plus de deux par jour. Chaque foyer ne peut également recevoir que deux visiteurs distincts par jour. Cela ne s'applique pas aux petits-enfants qui sont pris en charge quotidiennement par leurs grands-parents.

 

Le travail à domicile restera la valeur par défaut sur les lieux de travail et les rassemblements sociaux sur le lieu de travail ne seront pas autorisés. Les employeurs devraient continuer à échelonner les heures de début des employés qui doivent retourner sur le lieu de travail et mettre en place des horaires de travail flexibles.

Les cours intensifs d'exercices en salle ne sont pas non plus autorisés. D'autres activités nécessitant le retrait des masques – y compris les services personnalisés tels que les soins du visage, les saunas et les services de maquillage, le chant et le jeu d'instruments à vent et de cuivres – sont également interdites.

Le ministère de la Santé a déclaré que ces restrictions ne s'appliqueraient pas aux consultations médicales et dentaires, mais que les traitements du visage non médicaux ne seront pas exemptés de ces restrictions.

Des restrictions de temps en temps retiennent Singapour

Le nombre de nouveaux cas quotidiens à Singapour ne représente qu'une fraction de ceux signalés ailleurs en Asie du Sud-Est, mais le resserrement des mesures quelques jours seulement après les avoir assouplies est un revers pour un centre d'affaires asiatique désireux de sortir de la pandémie.

Alors que le pays a l'un des taux de mortalité les plus bas au monde dus à la pandémie de coronavirus, sa population n'a pas été épargnée par les montagnes russes des restrictions de rassemblement social à chaque fois qu'une épidémie se produit.

"Nous devons procéder à ce resserrement préventif afin de pouvoir réduire nos niveaux d'activité globaux et ralentir la transmission", a déclaré Lawrence Wong, coprésident du groupe de travail du pays sur les coronavirus.

« L'objectif est maintenant de nous faire gagner du temps pour pouvoir vacciner plus de personnes, en particulier nos seniors. »

Wong a déclaré que les restrictions plus strictes seront réexaminées dans deux semaines et que le groupe de travail décidera de mettre à jour les mesures en fonction de la situation COVID-19 à ce stade. Une fois la situation stabilisée, Singapour aura des mesures plus clémentes pour les personnes vaccinées, a déclaré Wong.

Singapour a intensifié les tests après des grappes d'infections impliquant des opérations de salon de karaoké connues pour faciliter la prostitution et les jeux d'argent. Ils ont été temporairement autorisés à fonctionner comme des restaurants.

Le pays a signalé plus de 63 000 infections à coronavirus au total, la majeure partie de celles liées à des épidémies dans les dortoirs de travailleurs migrants l'année dernière.

Source : NaturalNews.com  / Références : Reuters.com 1Reuters.com 2SCMP.com ;

Partager cet article
Repost0

Pages