Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:08
Pass Sanitaire arnaque = vaccination obligatoire de nos enfants + licenciement de nos soignants ! Relance urgente de l’action !

Par Remy Ronald Agoravox

 
 

Violant au moins 5 points de droit fondamentaux (voir note ci-dessous*), le Ministre de la Santé, a refusé d’écouter les manifestants et le Sénat réclamant notamment ˜ pas de licenciement, ˜ Pas touche à nos gosses. Par le biais du Pass Sanitaire arnaque post Sénat,

la vaccination obligatoire a été rétablie de facto pour les enfants de plus de 12 ans et

le licenciement a été hypocritement remplacé par la « mise à pied » (Sans salaire). Comment peut-on survivre sans salaire ? Le tout alors que, pour cause de fatigue, maladie, dépression, démission, 20% des lits à l’hôpital ont été fermés (au lieu d’augmenter) et que le nombre de soignants a baissé jusqu’à 40%  !

Contrairement à ce que prétend la constante hystérique propagande des médias sous influence des lobbies et du gouvernement, nous ne sommes pas une secte d’« antivaxs ». La majorité d’entre nous sont vaccinés Covid. Nous faisons une multitude de propositions sanitaires sans être entendus, notamment l’ouverture de centres d’accueil, de premiers soins et d’aide sociale pour les contaminés. 3 à 5 millions de personnes médicalement fragiles (jeunes ou âgées) doivent encore être vaccinées et ne le sont toujours pas. La grande majorité du personnel soignant non vacciné est volontaire pour continuer à faire ce qu’ils faisaient déjà, à savoir soigner les contaminés. Le gouvernement s’entête dans sa politique de « soft-totalitarisme  » hypocrite et liberticide !

 

Face à un tel cynisme, refus d’écoute et complète perte de confiance dans la parole politique et médicale (due à de graves conflits d’intérêts passibles du pénal), face à une situation hospitalière déplorable qui découle de la seule mauvaise gestion gouvernementale (situation qui va fatalement s’empirer en automne prochain), nous appelons à la remobilisation sur le web (dont pétitions) et dans la rue, à la démission immédiate de Olivier Véran et à l’ouverture de négociation sérieuse avec son(sa) remplaçant(e).

Tracts et manifestation chaque samedi,

jusqu’à la démission d’Olivier Véran !

 

Annexe.

*Liste des viols juridiques des points droit par le gouvernement

(extrait) :

► Code de Nuremberg de 1947 condamnant les horreurs totalitaires : 

 «  Pour tout acte médical, le consentement humain est essentiel ».

► Pacte International sur les Droits Civiles et Politiques de 1966 :

 « Nul ne peut être soumis sans son consentement à l’expérience médicale ou scientifique ».

► Loi Kouchner du 4 Mars 2002

 « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut-être retiré à tout moment ».

► Engagement solennel et télévisé du Président de la République du 24 Novembre 2020 qui a valeur contractuelle vis-à-vis des français :

 « Je veux aussi être clair : je ne rendrai pas la vaccination obligatoire ».

► Conseil de l’Europe, Résolution 2361 du 27 Janvier 2021 :

7.3.2 : « S’assurer que les citoyens soient bien informés que la vaccination n’est pas obligatoire ».

7.3.2 : « Veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné en raison de risque sanitaire potentiel ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ».

 

Commission d’enquête sur les conflits d’intérêts !

Une sérieuse commission d’enquête française doit être lancée, reliée à un futur Tribunal International sur la mauvaise gestion sanitaire du Covid (Tribunal spécifique, comme à Nuremberg en 1947) pour clarifier l’ensemble de la situation juridico-sanitaire et les lourdes responsabilités des corrupteurs et des corrompus.

► Notamment sur le scandale du « Lancet gate » impuni (un article diffamatoire crapuleux sur l’Hy-droxychloroquine retiré ensuite avec excuses par l’éditeur lui-même, suivi d’une volte face officielle de l’OMS, mais pas de Olivier Véran !).

► Notamment sur le désastreux médicament Remdesivir, (notoirement hyper cher, inefficace, toxique pour les reins, et mutagène) trop tardivement condamné par l’OMS en novembre 2020 (néanmoins acheté pour plus d’un milliard 13 jours plus tard par l’Union Européenne et la France !).

► Notamment sur une très suspecte précipitation sans respect des lois et de la constitution (éclat en pleine Commission des lois, 20-07-2021)

► Etc .

Nous souhaitons que cette commission d’enquête française ne soit pas créée trop tard afin qu’aucune haine ne s’installe avec le temps perdu, avec l’accumulation des dégâts économiques et humains.

 

Non à la manipulation, notamment par la peur

Après analyse de tous les pays entourant la France, on a découvert un variant très peu létal, très peu mortel. Il en sera donc fatalement de même en France. Censurer ce fait est incompréhensible.

Au-delà du vocabulaire scientifique et des statistiques (souvent utilisés hors contexte pour embrouiller et régner par la peur), factuellement, aucun contaminé ne meurt s’il n’est pas déjà en grande faiblesse médicale (connue ou méconnue) et s’il est soigné à temps, dès les 3 premiers jours. L’IHU de Marseille ne cesse de le prouver concrètement, chiffres à l’appui, malgré le harcèlement d’hostilité médiatisée qu’il subit de la part des médias et plateaux télé pro gouvernementaux.

 

Nous réclamons un complet changement de politique sanitaire, notamment avec investisse-ment sérieux dans

►˜ la prévention,

►˜ l’environnement (filtrage d’air adapté, etc.),

˜► l’amélioration du système des tests (dont bornes à oxymètre), et dans les premiers soins thérapeutiques disponibles très peu coûteux (notamment des médicaments distribués pendant des décennies sans ordonnance, maintenant reconnus et pratiqués sur tous les continents).

►˜ avec une liste nationale officielle des médecins volontaires pour s’occuper des premiers soins (en ambulatoire, en cabinet ou dans de futures annexes hospitalières à créer).

 

Par conséquent, à partir d’aujourd’hui, est lancé dans chaque commune de France un processus décentralisé de tables rondes locales de réflexion et d’action contre le Covid et contre l’inacceptable dictature sanitaire de l’équipe Castex-Véran-Salomon. Ces tables rondes locales sont à l’initiative des citoyens eux-mêmes dans leur propre quartier. 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 17:53
Vous trouverez les éléments d'informations dans les liens plus bas (ces informations proviennent du site humansarefree USA, cliquez ç'est traduit automatiquement, on a beaucoup de difficultés à trouver ces infos via google France, si vous doutez essayez tapez "femmes enceintes vaccins accidents") :

 

- Données officielles du gouvernement : 5400% d'augmentation du nombre de femmes qui ont perdu leur bébé à la suite du vaccin contre le Covid-19 (du 11 juillet 2021)

- Choquant! Les fausses couches augmentent de 366 % en seulement 6 semaines grâce aux vaccins contre le Covid (du 20 mars 2021)

- 34 femmes aux États-Unis et 8 au Royaume-Uni ont subi des fausses couches et des mortinaissances après avoir pris des vaccins contre le COVID-19 (du 4 mars 2021)

- Avertissement COVID Jab de Pfizer : pas d'allaitement, évitez la grossesse pendant 2 mois ou cela pourrait endommager l'enfant (du 8 décembre 2020)

 
Philippe Béchade: Pfizer a délibérément écarté les femmes enceintes des tests probatoires de « phase II et III » du fait de la vulnérabilité particulière de cette « population »

 

 

Philippe Béchade: Pfizer a délibérément écarté les femmes enceintes des tests probatoires de « phase II et III » du fait de la vulnérabilité particulière de cette « population ». Nous avons zéro recul… donc Olivia démontre une foi immense, sauf s’il s’agit d’un placebo. Je préfèrerais ça pour elle

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 17:43

Chaque jour si je peux, je vous transmettrais les réactions, les témoignages de tout un chacun, car au final ç'est bien chacun d'entre nous qui est touché. Merci !

___________________________________________________________________________

 

Maxime Beltra décède à seulement 22 ans suite à sa vaccination ! Son père est FOU DE RAGE !!!

 

un médecin de Touraine refuse le vaccin aux adolescents – « Il a dit que plus tard on le remercierait ! »

 

Plus de cas de Covid19 depuis 6 mois, mais beaucoup de gens qui viennent après le vaccin pour des embolies pulmonaires, arrêts cardiaques...
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 17:39
Le salarié peut toujours refuser une vaccination
 
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 17:34
 
 
 
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 14:00
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 13:43
Vers une généralisation des grèves illimitées dans le secteur hospitalier !

 

Pour ma part je pense que ça va aller beaucoup plus loin, un blocage total de l'administration voire de l'éxécutif en France.

 
Hôpitaux de Paris: les syndicats appellent à une nouvelle ...

 

Lyon. Vaccination obligatoire pour les soignants: un syndicat de l’hôpital Edouard-Herriot dépose un préavis de grève « illimitée »

 

La section CGT du groupement hospitalier Portes de Provence, dans la Drôme, a déposé un préavis de grève illimité afin de s'opposer à l'obligation vaccinale des soignants. La décision n'a pas été suivie par le syndicat majoritaire de l'établissement. «Nous avons donné un préavis de grève illimité à partir d'hier midi [...] On refuse l'obligation vaccinale, on demande plus de transparence, on manque de recul vis-à-vis de ce vaccin», a déclaré Elsa Ruillère, secrétaire adjointe de la CGT du groupement hospitalier Portes de Provence (GHPP), à Montélimar dans la Drôme, citée le 23 juillet par l'antenne locale de France Bleu. La veille, la responsable syndicale avait commenté cette décision lors d'une intervention télévisée sur RMC, lors de laquelle elle avait entre autres dénoncé des mesures gouvernementales «discriminantes» et «sectaires». Dans la Drôme, les personnels hospitaliers soignants et non-soignants de la CGT de l'hôpital de Montélimar ont appelé à une grève illimitée contre le vaccin imposé aux soignants#ApollineMatinpic.twitter.com/S7tGhnpcgn— RMC (@RMCinfo) July 22, 2021 «La majorité des agents ont une intention de grève, il y en aura dans tous les services», a assuré la syndicaliste sur France Bleu, affirmant avoir sondé ses collègues au préalable. «On a des soignants qui démissionnent, décident de se réorienter, abandonnent leur vocation. Je pose cette question au gouvernement : comment allez-vous faire si 40% des soignants démissionnent ?», a-t-elle encore interrogé. Le syndicat majoritaire dans l'hôpital ne suit pas la CGT Ainsi que le rapporte de son côté France 3, la CFDT, syndicat majoritaire, a pour sa part refusé de suivre le mouvement dans l'établissement qui compte actuellement 300 à 400 personnes déjà vaccinées, sur un effectif total d'environ 2000 soignants. Selon le secrétaire de la section CFDT Nicolas Hugues, son syndicat ne peut «décemment s’opposer» à la vaccination en amont de la quatrième vague annoncée. La CFDT attend quant à elle que la direction accorde «une autorisation spéciale d’absence» en cas d’effet secondaire du vaccin. Egalement cité par France 3, le directeur de l'hôpital a souligné qu'il ne fallait pas sous-estimer le poids de l'épidémie en France. «Je peux comprendre les questions […] néanmoins aujourd’hui la science ne peut opposer [au covid-19] que la vaccination et les gestes barrières. Je rappelle que cette maladie a paralysé le pays», a-t-il déclaré, appelant à une sensibilisation de la part des médecins sur le sujet. Pour rappel, l'obligation vaccinale «pour tous ceux au contact des personnes fragiles» a été annoncée lors de l'allocution présidentielle du 12 juillet d'Emmanuel Macron.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/88966-obligation-vaccinale-pour-soignants-preavis-greve-illimitee-depose-hopital-montelimar-covid-19

_________________________________________________________________

 

Appel à une grève illimitée des personnels de l’hôpital de Montélimar ! Bravo à eux.



La section CGT du groupement hospitalier Portes de Provence, dans la Drôme, a déposé un préavis de grève illimité afin de s'opposer à l'obligation vaccinale des soignants. La décision n'a pas été suivie par le syndicat majoritaire de l'établissement. «Nous avons donné un préavis de grève illimité à partir d'hier midi [...] On refuse l'obligation vaccinale, on demande plus de transparence, on manque de recul vis-à-vis de ce vaccin», a déclaré Elsa Ruillère, secrétaire adjointe de la CGT du groupement hospitalier Portes de Provence (GHPP), à Montélimar dans la Drôme, citée le 23 juillet par l'antenne locale de France Bleu. La veille, la responsable syndicale avait commenté cette décision lors d'une intervention télévisée sur RMC, lors de laquelle elle avait entre autres dénoncé des mesures gouvernementales «discriminantes» et «sectaires». Dans la Drôme, les personnels hospitaliers soignants et non-soignants de la CGT de l'hôpital de Montélimar ont appelé à une grève illimitée contre le vaccin imposé aux soignants#ApollineMatinpic.twitter.com/S7tGhnpcgn— RMC (@RMCinfo) July 22, 2021 «La majorité des agents ont une intention de grève, il y en aura dans tous les services», a assuré la syndicaliste sur France Bleu, affirmant avoir sondé ses collègues au préalable. «On a des soignants qui démissionnent, décident de se réorienter, abandonnent leur vocation. Je pose cette question au gouvernement : comment allez-vous faire si 40% des soignants démissionnent ?», a-t-elle encore interrogé. Le syndicat majoritaire dans l'hôpital ne suit pas la CGT Ainsi que le rapporte de son côté France 3, la CFDT, syndicat majoritaire, a pour sa part refusé de suivre le mouvement dans l'établissement qui compte actuellement 300 à 400 personnes déjà vaccinées, sur un effectif total d'environ 2000 soignants. Selon le secrétaire de la section CFDT Nicolas Hugues, son syndicat ne peut «décemment s’opposer» à la vaccination en amont de la quatrième vague annoncée. La CFDT attend quant à elle que la direction accorde «une autorisation spéciale d’absence» en cas d’effet secondaire du vaccin. Egalement cité par France 3, le directeur de l'hôpital a souligné qu'il ne fallait pas sous-estimer le poids de l'épidémie en France. «Je peux comprendre les questions […] néanmoins aujourd’hui la science ne peut opposer [au covid-19] que la vaccination et les gestes barrières. Je rappelle que cette maladie a paralysé le pays», a-t-il déclaré, appelant à une sensibilisation de la part des médecins sur le sujet. Pour rappel, l'obligation vaccinale «pour tous ceux au contact des personnes fragiles» a été annoncée lors de l'allocution présidentielle du 12 juillet d'Emmanuel Macron.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/88966-obligation-vaccinale-pour-soignants-preavis-greve-illimitee-depose-hopital-montelimar-covid-19
La section CGT du groupement hospitalier Portes de Provence, dans la Drôme, a déposé un préavis de grève illimité afin de s'opposer à l'obligation vaccinale des soignants. La décision n'a pas été suivie par le syndicat majoritaire de l'établissement. «Nous avons donné un préavis de grève illimité à partir d'hier midi [...] On refuse l'obligation vaccinale, on demande plus de transparence, on manque de recul vis-à-vis de ce vaccin», a déclaré Elsa Ruillère, secrétaire adjointe de la CGT du groupement hospitalier Portes de Provence (GHPP), à Montélimar dans la Drôme, citée le 23 juillet par l'antenne locale de France Bleu. La veille, la responsable syndicale avait commenté cette décision lors d'une intervention télévisée sur RMC, lors de laquelle elle avait entre autres dénoncé des mesures gouvernementales «discriminantes» et «sectaires». Dans la Drôme, les personnels hospitaliers soignants et non-soignants de la CGT de l'hôpital de Montélimar ont appelé à une grève illimitée contre le vaccin imposé aux soignants#ApollineMatinpic.twitter.com/S7tGhnpcgn— RMC (@RMCinfo) July 22, 2021 «La majorité des agents ont une intention de grève, il y en aura dans tous les services», a assuré la syndicaliste sur France Bleu, affirmant avoir sondé ses collègues au préalable. «On a des soignants qui démissionnent, décident de se réorienter, abandonnent leur vocation. Je pose cette question au gouvernement : comment allez-vous faire si 40% des soignants démissionnent ?», a-t-elle encore interrogé. Le syndicat majoritaire dans l'hôpital ne suit pas la CGT Ainsi que le rapporte de son côté France 3, la CFDT, syndicat majoritaire, a pour sa part refusé de suivre le mouvement dans l'établissement qui compte actuellement 300 à 400 personnes déjà vaccinées, sur un effectif total d'environ 2000 soignants. Selon le secrétaire de la section CFDT Nicolas Hugues, son syndicat ne peut «décemment s’opposer» à la vaccination en amont de la quatrième vague annoncée. La CFDT attend quant à elle que la direction accorde «une autorisation spéciale d’absence» en cas d’effet secondaire du vaccin. Egalement cité par France 3, le directeur de l'hôpital a souligné qu'il ne fallait pas sous-estimer le poids de l'épidémie en France. «Je peux comprendre les questions […] néanmoins aujourd’hui la science ne peut opposer [au covid-19] que la vaccination et les gestes barrières. Je rappelle que cette maladie a paralysé le pays», a-t-il déclaré, appelant à une sensibilisation de la part des médecins sur le sujet. Pour rappel, l'obligation vaccinale «pour tous ceux au contact des personnes fragiles» a été annoncée lors de l'allocution présidentielle du 12 juillet d'Emmanuel Macron.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/88966-obligation-vaccinale-pour-soignants-preavis-greve-illimitee-depose-hopital-montelimar-covid-19
La section CGT du groupement hospitalier Portes de Provence, dans la Drôme, a déposé un préavis de grève illimité afin de s'opposer à l'obligation vaccinale des soignants. La décision n'a pas été suivie par le syndicat majoritaire de l'établissement. «Nous avons donné un préavis de grève illimité à partir d'hier midi [...] On refuse l'obligation vaccinale, on demande plus de transparence, on manque de recul vis-à-vis de ce vaccin», a déclaré Elsa Ruillère, secrétaire adjointe de la CGT du groupement hospitalier Portes de Provence (GHPP), à Montélimar dans la Drôme, citée le 23 juillet par l'antenne locale de France Bleu. La veille, la responsable syndicale avait commenté cette décision lors d'une intervention télévisée sur RMC, lors de laquelle elle avait entre autres dénoncé des mesures gouvernementales «discriminantes» et «sectaires». Dans la Drôme, les personnels hospitaliers soignants et non-soignants de la CGT de l'hôpital de Montélimar ont appelé à une grève illimitée contre le vaccin imposé aux soignants#ApollineMatinpic.twitter.com/S7tGhnpcgn— RMC (@RMCinfo) July 22, 2021 «La majorité des agents ont une intention de grève, il y en aura dans tous les services», a assuré la syndicaliste sur France Bleu, affirmant avoir sondé ses collègues au préalable. «On a des soignants qui démissionnent, décident de se réorienter, abandonnent leur vocation. Je pose cette question au gouvernement : comment allez-vous faire si 40% des soignants démissionnent ?», a-t-elle encore interrogé. Le syndicat majoritaire dans l'hôpital ne suit pas la CGT Ainsi que le rapporte de son côté France 3, la CFDT, syndicat majoritaire, a pour sa part refusé de suivre le mouvement dans l'établissement qui compte actuellement 300 à 400 personnes déjà vaccinées, sur un effectif total d'environ 2000 soignants. Selon le secrétaire de la section CFDT Nicolas Hugues, son syndicat ne peut «décemment s’opposer» à la vaccination en amont de la quatrième vague annoncée. La CFDT attend quant à elle que la direction accorde «une autorisation spéciale d’absence» en cas d’effet secondaire du vaccin. Egalement cité par France 3, le directeur de l'hôpital a souligné qu'il ne fallait pas sous-estimer le poids de l'épidémie en France. «Je peux comprendre les questions […] néanmoins aujourd’hui la science ne peut opposer [au covid-19] que la vaccination et les gestes barrières. Je rappelle que cette maladie a paralysé le pays», a-t-il déclaré, appelant à une sensibilisation de la part des médecins sur le sujet. Pour rappel, l'obligation vaccinale «pour tous ceux au contact des personnes fragiles» a été annoncée lors de l'allocution présidentielle du 12 juillet d'Emmanuel Macron.

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/88966-obligation-vaccinale-pour-soignants-preavis-greve-illimitee-depose-hopital-montelimar-covid-19
 

Un infirmier du SMUR rend sa blouse… « je laisse ma blouse, la liberté on l’a plus ! »

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 13:26

Juste un mot de Richard Boutry sur les Manifestations anti pass sanitaire du 31 août 2021. Je transmettrai les lieux pour celles ci ultérieurement.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 13:17
Unsplash
 
 
 
Une étude universitaire allemande a rapporté que l'extrait à base d'eau du pissenlit commun peut empêcher les protéines de pointe de se lier aux récepteurs de surface cellulaire ACE2 dans les cellules pulmonaires et rénales humaines. Selon la Coopérative scientifique européenne de phytothérapie, la dose recommandée de feuille de pissenlit est de 4 à 10 grammes trempés dans de l'eau chaude, jusqu'à trois fois par jour. D'autres composés naturels d'écorces d'agrumes et de fruits, de réglisse et d'écorces de grenade peuvent également produire des avantages. -GEG

Les protéines de pointe modifiées du SRAS-CoV-2 peuvent être ARRÊTÉES par une « mauvaise herbe » commune qui est exterminée des pelouses chaque année. Une étude universitaire allemande a révélé que le pissenlit commun ( Taraxacum officinale ) peut empêcher les protéines de pointe de se lier aux récepteurs de surface cellulaire ACE2 dans les cellules pulmonaires et rénales humaines. L'extrait de pissenlit à base d'eau, extrait des feuilles séchées de la plante, était efficace contre la protéine de pointe D614 et une multitude de souches mutantes, notamment D614G, N501Y, K417N et E484K.

Les chercheurs ont utilisé des composés de haut poids moléculaire extraits d'un extrait de pissenlit à base d'eau et les ont testés dans des cellules rénales humaines HEK293-hACE2 et pulmonaires A549-hACE2-TMPRSS2. Le pissenlit a bloqué les interactions protéine-protéine entre la sous-unité S1 de la protéine de pointe et le récepteur de surface cellulaire ACE2 humain. Cet effet était également vrai contre les mutations de la protéine de pointe des variantes prédominantes en circulation, y compris la variante du Royaume-Uni (B.1.1.7), sud-africaine (B.1.351) et brésilienne (P.1).

L'extrait de pissenlit a empêché les particules de lentivirus pseudotypées à pointe de SARS-CoV-2 de se fixer aux cellules pulmonaires et a arrêté un processus inflammatoire appelé sécrétion d'interleukine-6. Étant donné que l'étude a été menée in vitro, d'autres études cliniques sont nécessaires pour comprendre comment l'extrait de pissenlit est absorbé et utilisé dans les systèmes biologiques du corps humain.

Même si des dizaines de milliards de fonds publics ont été investis dans le développement de vaccins expérimentaux et des campagnes de propagande, le monde continue de lutter contre de nouvelles infections respiratoires, car le SRAS-CoV-2 est contraint de muter en différentes variantes. Il n'y a aucune preuve suggérant que les coronavirus peuvent être éradiqués de la Terre, donc l'adaptation humaine sera essentielle à l'avenir. L'extrait de pissenlit est l'une des nombreuses herbes qui aideront à une réponse immunitaire saine. Mieux encore, l'extrait de pissenlit pourrait s'avérer efficace pour prévenir complètement les infections, en bloquant le canal précis par lequel les protéines de pointe se fixent et provoquent la réplication virale.

D'autres composés naturels ont été étudiés à l'aide d'études d'amarrage moléculaire. La nobilétine est un flavonoïde isolé des écorces d'agrumes. La néohespéridine, un dérivé de l'hespérétine, est un glycoside de flavanone également présent dans les agrumes. La glycyrrhizine est un composé moléculaire extrait de la racine de réglisse . Ces trois substances naturelles empêchent également les protéines de pointe de se lier aux récepteurs ACE2. L'extrait hydroalcoolique de zeste de grenade bloque la protéine de pointe au niveau du récepteur ACE2 avec une efficacité de 74%. Lorsque ses principaux constituants ont été testés séparément, la punicalagine était efficace à 64 pour cent et l'acide ellagique était efficace à 36 pour cent.

Lire l'article complet ici…

 

Source

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 13:10
cdc révoque l'autorisation d'utilisation d'urgence à rt pcr pour les tests covid 19
 
Les articles en liens sont traduits automatiquement en Français.
 
Les tests PCR sont révoqués par l'organisme de Santé Américain car ils ne dissocient pas la grippe du Covid. Alors ce sont les statistiques mêmes qui sont faussées.....
 
Le CDC a discrètement annoncé la semaine dernière qu'il retirait sa demande à la FDA d'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) du 2019-Novel Coronavirus PCR Diagnostic Panel pour la détection du SRAS-CoV-2 (le nom du virus COVID-19). Il recommande désormais aux laboratoires d'adopter une méthode capable de détecter et de différencier le SRAS-CoV-2 des virus de la grippe. Les États-Unis ont utilisé le test PCR pour signaler plus de 34,4 millions de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie et plus de 610 000 décès. Les cas de Covid basés sur ce test ont grimpé en flèche dans tout le pays tandis que, dans le même temps, les hospitalisations et les décès dus à la grippe sont tombés à près de zéro. Il n'y a eu que 646 décèsliés à la grippe chez les adultes signalés en 2020, alors qu'en 2019, le CDC a estimé qu'entre 24 000 et 62 000 personnes sont décédées de maladies liées à la grippe, selon Fox News . Le CDC recommande maintenant que les laboratoires commencent à passer à d'autres types de tests de diagnostic COVID-19 qui peuvent tester à la fois COVID-19 et la grippe. -GEG

Le CDC a discrètement annoncé la semaine dernière qu'il retirait sa demande à la FDA d'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) du panel de diagnostic RT-PCR en temps réel 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV), le test introduit pour la première fois en février 2020 pour détection du SRAS-CoV-2.

La plupart du public ne sait probablement pas que, de manière similaire aux injections actuelles de COVID-19 qui ne sont pas encore approuvées par la FDA, mais qui ne reçoivent qu'une autorisation d'utilisation d'urgence, les centaines de tests de diagnostic censés détecter le COVID-19 ne sont également PAS approuvés par la FDA, mais uniquement autorisé via un EUA.

Quelle est la raison pour laquelle le CDC retire sa demande d'EUA pour le panel de diagnostic RT-PCR en temps réel ?

En vue de ce changement, le CDC recommande aux laboratoires cliniques et aux sites de test qui ont utilisé le test CDC 2019-nCoV RT-PCR de sélectionner et de commencer leur transition vers un autre test COVID-19 autorisé par la FDA.

Le CDC encourage les laboratoires à envisager l'adoption d'une méthode multiplexée pouvant faciliter la détection et la différenciation du SRAS-CoV-2 et des virus de la grippe. ( Source .)

Caitlin McFall, écrivant pour Fox News , est la seule dans les médias d'entreprise que j'ai pu trouver qui a même rapporté cela, et les quelques rapports que j'ai trouvés dans les médias alternatifs jusqu'à présent ont été pour la plupart inexacts.

Rapports McFall :

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont exhorté les laboratoires cette semaine à stocker dans les cliniques des kits pouvant tester à la fois le coronavirus et la grippe à l'approche de la "saison de la grippe".

Le CDC a annoncé mercredi qu'il retirerait sa demande d'« autorisation d'utilisation d'urgence » de kits de tests de diagnostic en temps réel, qui ont été utilisés à partir de février 2020 pour détecter les signes du coronavirus, d'ici la fin de l'année.

« Le CDC fournit ce préavis aux laboratoires cliniques afin qu'ils disposent de suffisamment de temps pour sélectionner et mettre en œuvre l'une des nombreuses alternatives autorisées par la FDA », a déclaré l'agence.

Les États-Unis ont signalé plus de 34,4 millions de cas de coronavirus depuis le début de la pandémie en 2020 et plus de 610 000 décès.

Mais alors que les cas de COVID-19 montaient en flèche dans tout le pays, les hospitalisations et les décès causés par la grippe ont diminué.

Selon les données publiées par le CDC plus tôt ce mois-ci, les taux de mortalité due à la grippe étaient nettement inférieurs en 2020 par rapport aux années précédentes.

Il y a eu 646 décès liés à la grippe chez les adultes signalés en 2020, alors qu'en 2019, le CDC a estimé qu'entre 24 000 et 62 000 personnes sont décédées de maladies liées à la grippe.

Le CDC a exhorté les laboratoires à «économiser du temps et des ressources» en introduisant des kits capables de déterminer et de distinguer un test positif pour le coronavirus et la grippe. ( Source .)

Lire l'article complet ici…

Fox News :  https://www.foxnews.com/health/cdc-labs-covid-tests-differentiate-flu

En septembre 2020, le New York Times a examiné les données des tests PCR compilées par des responsables du Massachusetts, de New York et du Nevada et a déterminé que jusqu'à 90 % des personnes testées positives ne portaient aucun virus ou une quantité si faible qu'elle ne présentait aucun danger. . De plus : « La plupart de ces personnes ne sont probablement pas contagieuses… »  https://needtoknow.news/2020/09/yikes-new-york-times-estimates-90-of-positive-covid-test-results-really -sont-négatifs/

Partager cet article
Repost0

Pages