Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 20:10

 

Source : businessbourse

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 20:07

Myocardite : Vaccin Pfizer : les effets indésirables ...

 

Le risque de développer un syndrome coronarien aigu (SCA) a considérablement augmenté chez les patients qui reçoivent des vaccins à ARNm COVID-19, selon un rapport présenté lors des sessions scientifiques 2021 de l'American Heart Association (AHA), tenues du 13 au 15 novembre 2021.

 

 

L'étude a inclus 566 hommes et femmes (1:1) âgés de 28 à 97 ans, qui étaient des patients d'un cabinet de cardiologie préventive. Tous les patients ont reçu un nouveau test cardiaque PULS, 2 à 10 semaines après leur deuxième vaccination. Le résultat de ce test a été comparé à un score PULS, 3 à 5 mois avant vaccination. Le test cardiaque PULS mesure plusieurs biomarqueurs protéiques, notamment le facteur de croissance des hépatocytes [HGF], le Fas soluble et l'IL-16, et utilise les résultats pour calculer un score de risque sur 5 ans, pour un nouveau SCA. Le score PULS augmente avec une élévation au-dessus de la normale. Tous les participants ont fait ce test tous les 3 à 6 mois, pendant 8 ans.

De la prévaccination à la postvaccination, les niveaux d'IL-16 ont augmenté de 35=/-20 à 82=/-75 au-dessus de la norme. Le Fas a montré une augmentation de 22±15 à 46=/-24 au-dessus de la norme. Le HGF est passé de 42 ± 12 à 86 ± 31 au-dessus de la norme. En conséquence, le score de risque SCA PULS à 5 ans est passé de 11 % à 25 %. Au moment de la publication du rapport, les changements avaient persisté pendant 2,5 mois ou plus après la deuxième dose de vaccin.

L'auteur de l'étude a conclu que "l'ARNm [vaccins] augmente considérablement l'inflammation de l'endothélium et l'infiltration des cellules T du muscle cardiaque, cela peut expliquer l'augmentation des thromboses, des cardiomyopathies et d'autres événements vasculaires, après vaccination"

Référence

Gundry SR. Les vaccins ARNm COVID augmentent considérablement les marqueurs inflammatoires endothéliaux et le risque de SCA tels que mesurés par le test cardiaque PULS : un avertissement. Présenté à : AHA Scientific Sessions 2021 ; 13-15 novembre 2021. Affiche VMP41.

Source

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 19:52

http://

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 19:22

Le 28 juillet 2021

"Pas d'excuses, malgré l'attente. Emmanuel Macron n'a pas formulé de demande de pardon en Polynésie pour les essais nucléaires menés dans le passé, mais le chef de l'État a reconnu la "dette" de la France à l'égart de l'archipel." source Franceinfo

 

C'eut été un minimum !

 

Après l'affaire du Chlordécone et la vaccination covid la Guadeloupe en feu !

 

Le véritable village Gaulois est en Guadeloupe

Face au coronavirus, les leçons de l'Asie - l'Opinion

Pour ce qui concerne le traitement des émeutes en Guadeloupe, ça n'est ni plus ni moins qu'un traitement colonial d'un refus qui vire au soulèvement en envoyant des troupes de métropole. C'est nier aux Français du cru la capacité de gérer la crise localement.

En France nous devrions saluer la solidarité de la Guadeloupe et  en prendre de la graine, mais les Français semblent avoir abandonnés depuis longtemps leur orgueil, leur réflexion, et leur amour propre pour délégué leur état de liberté à des gouvernants qui ne méritent même pas leur fonction. Ils ont abandonnés lâchement le personnel soignant qui a refusé la vaccination. C'est une honte.

Un jour viendra ou tout cela sera noté sur la longue liste des déchéances, pour certains des crimes, et du déshonneur qui sera attaché à leur comportement, soit pas laxisme, soit par attentisme, soit par hypocrisie, soit par ignorance, et souvent par crédulité, et je n'en doute pas ce seront les premiers à demander justice par ce que le sentiment du mépris et de l'humiliation aura dépassé l'entendement.

En tout cas pour ma part je soutiens les Guadeloupéens qui font preuve d'un grand courage et d'une grande détermination !

Merci à vous !

 

 

 

Guadeloupe : l’île est paralysée par la grève générale contre la vaccination obligatoire

 

Le rapport de forces a commencé lundi 15 novembre, comme annoncé lors de la conférence de presse au Palais de la mutualité de Pointe-à-Pitre. Les leaders syndicaux avaient prévenu par la voix de Maïté Hubert M’Toumo, secrétaire générale de l’UGTG : « Le président français a dit que les vaccins c’est la liberté, la liberté est donc conditionnée à un vaccin, un vaccin qui n’est pas maîtrisé, un vaccin qui génère de plus en plus d’effets secondaires graves. C’est ça la liberté ? C’est pas possible. Donc à partir de lundi, la guerre est déclarée ! »


A l’heure actuelle la mobilisation prend de plus en plus d’ampleur : pompiers contre forces de l’ordre, enseignants occupant le rectorat, axes routiers bloqués, barrages et véhicules enflammés, trafic aérien perturbé… La chaîne de télévision Canal 10 est au plus près de l’information en Guadeloupe.

Trafikera informe tous les jours de la situation sur de nouveaux points de blocage :
  • Giratoire de Perrin, RN5/RD106, aux Abymes (SDIS de Dothemare),
  • RN4, Mare Gaillard, Le Gosier, au niveau de l’abri bus, ainsi qu’au niveau de l’enseigne Super U, avant Saint-Félix,
  • RN5, au giratoire de Cimetière, Morne-à-l’Eau et sur le Pont de La Baie, au Moule,
  • RN2, au giratoire de La Boucan, Sainte Rose, ainsi que devant le centre hospitalier Louis-Daniel-Beauperthuy, à Pointe-Noire,
  • RN1, au niveau du pont de Sainte-Marie, Capesterre Belle-Eau,
  • RD23, au carrefour de Mahault, Pointe-Noire,
  • Plusieurs autres points nous ont été signalés dans Les Grands Fonds également…

Les médias métropolitains restent très discrets sur ce qui se passe en ce moment en Guadeloupe. La peur de voir l’insurrection s’installer en France ? L’État déploie des blindés de la gendarmerie pour tenter de reprendre la main, la situation devient insurrectionnelle :

 

Face au non catégorique des Guadeloupéens concernant la vaccination obligatoire, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin préfère matraquer une population qui refuse l’apartheid du pass sanitaire :

 

Après avoir été poussés à tabasser les pompiers, les gendarmes se voient dans l’obligation d’éteindre eux-mêmes les feux de véhicules en utilisant des seaux d’eau récupérés dans la rivière en contre-bas. Le gouvernement français a rendu cette situation ubuesque au possible.

 

Cette vidéo — même en créole — donne aux métropolitains une idée de la détermination : « Écoutez bien ce que je vais vous dire. Pendant que vous essayez de nous couillonner… Capitaine, respectez-nous ! Nous sommes ici et nous resterons en revendiquant ce que tous les Guadeloupéens connaissent : non à l’obligation vaccinale, non au pass sanitaire ! Autrement dit, le peuple guadeloupéen vous dit : foutez-nous la paix ! »

 

 

 

Publiée par Eric Coriolan sur Lundi 15 novembre 2021

 

Le président de la région Guadeloupe Ary Chalus — vacciné mais contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale — se dit très préoccupé par la situation et a alerté le président de la République Emmanuel Macron, ainsi que les membres du gouvernement en charge de la Guadeloupe.

Le gouvernement ferait bien d’abandonner la lutte au lieu de risquer de voir importer en métropole la détermination d’un peuple qui ne se soumet à la dictature sanitaire. Les Gilets Jaunes pourraient renaître de leurs cendres d’une manière ou d’une autre.

Le Média en 4-4-2

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 19:14

Discours de Robert F. Kennedy, Jr. (vidéo + script)

Discours de Catherine Austin Fitts, The Solari Report (vidéo + script)

Robert F. Kennedy, Jr. — Transcript :

« Aucun gouvernement, dans l’histoire de l’humanité n’a jamais renoncé volontairement au pouvoir.

Le pouvoir qu’ils nous ont pris, au cours de ces 20 derniers mois, ils ne le rendront jamais.

Ils nous ont enlevé notre liberté d’expression. Ils ont fermé les églises. Ils ont supprimé les procès avec jury contre les entreprises, peu importe leur négligence, peu importe leur imprudence, peu importe la gravité de votre blessure, vous ne pouvez pas poursuivre cette entreprise.

Ils ont supprimé nos droits de propriété aux États-Unis, ils ont fermé un million d’entreprises, pendant un an, sans compensation équitable et sans procédure régulière.

Ils ont supprimé notre droit d’être libre, à l’abri des perquisitions et des saisies sans mandat, et de la surveillance par le gouvernement.

Aux États-Unis, tous ces droits sont énumérés dans notre Déclaration des droits de la Constitution des États-Unis.

Parmi les plus importants de ces droits, après le droit à la libre expression, qui a disparu, il y a le droit de pouvoir participer à l’élaboration des règles.

Donc quand le gouvernement veut passer une loi, il doit publier la loi proposée. Il doit expliquer la base scientifique de cette loi. Il doit faire une analyse bénéfice/risque de cette loi et l’expliquer au public. Et puis nous avons des commentaires, auxquels tout le public peut participer. Et puis nous avons une audience, où les personnes qui s’opposent à la loi, comme moi, peuvent apporter leurs propres scientifiques, experts, et études scientifiques, et tout est transparent, tous ces garde-fous ont été effacés. Aujourd’hui, la loi est dictée par un homme présenté comme le meilleur médecin d’Amérique, Anthony Fauci.

Au mois de mars, Tony Fauci a dit au monde que les masques ne marchaient pas. C’était sans valeur scientifique. Deux mois plus tard, il a ordonné à tous les Américains de mettre un masque. Il ne nous a donné aucune étude scientifique qui l’ait fait changer d’avis. Il nous a simplement dit « au vu de cette nouvelle loi, faites ce qu’on vous dit »…

Tous ces droits, pour lesquels les fondateurs de notre pays, sont morts, en sacrifiant leurs biens ou leurs moyens de subsistance, pour nous donner une Déclaration des droits, et tous ces droits, en 20 mois, ont été oblitérés, enlevés au peuple américain et pas seulement aux Américains. C’est un coup d’état global contre la démocratie libérale à travers la planète.

Tous ces droits qui nous ont été retirés, le gouvernement nous a dit que c’était temporaire, que c’était seulement deux semaines que ça serait fini. En vérité, vous pouvez tous voir ce qui se passe. Ils prennent ces droits et ils ne les rendront jamais, à moins que nous ne les forcions.

Le Pass Sanitaire est leur coup d’état. Le Pass Sanitaire est la façon dont ils consolident leur pouvoir sur vos vies.

Le Pass Sanitaire n’est pas une mesure de santé publique. C’est un outil de contrôle totalitaire, de vos transports, de votre compte en banque, de vos mouvements ; chaque aspect de votre vie.

Et ce n’est pas une idée nouvelle.

C’est la même idée qu’ils ont utilisé en Allemagne en 1937, il ont émis un pass pour les gens qu’ils voulaient contrôler.

Quand le gouvernement sud-africain de l’apartheid, a voulu contrôler la population noire d’Afrique du Sud, quelle a été la chose la plus importante qu’il a faite ? Ils ont émis un pass.

Je veux que vous demandiez, à toutes les personnes de la presse journalistique, qui sont ici aujourd’hui, si le pass sanitaire concerne la santé publique, pourquoi ce n’est pas le ministère de la santé qui le délivre ?

Il est délivré par le ministère des finances. Nous prennent-ils pour des idiots ?

C’est un moyen de contrôler votre argent. Une fois que vous avez ce pass, et qu’ils ont la monnaie numérique, si quelqu’un vous dit de ne pas quitter Milan, et que vous partez en voyage à Bologne, votre argent ne fonctionnera pas à Bologne. Si le gouvernement vous dit de ne pas acheter de pizza, il peut faire en sorte que votre pass ne vous permette pas d’acheter une pizza, il peut contrôler tous les aspects de votre vie.

Ils vous disent que nous avons besoin d’un p pour nous assurer que tout le monde se fait vacciner. Mais ils admettent que le vaccin n’empêche pas la transmission. Le vaccin ne vous empêche pas de contracter la maladie. Le vaccin ne peut pas arrêter la pandémie. Alors pourquoi ont-ils besoin de nous faire vacciner si le vaccin n’arrête pas la transmission ?

Je vais vous le dire dans deux minutes, je vais parler du vaccin.

Les gens qui disent que je suis contre les vaccins, je ne suis pas contre les vaccins. Je suis seulement contre les mauvais vaccins.

Et je ne vais pas vous dire ce que pense Robert Kennedy. Je vais vous dire ce que Pfizer a dit à la FDA des Etats-Unis.

Pfizer est la seule entreprise à avoir un vaccin approuvé aux Etats-Unis.

Et Pfizer était censé faire une étude de trois ans, mais ils l’ont réduite à six mois. Et ensuite ils ont donné des vaccins à tous le groupe témoin.

Pourquoi ont-ils fait ça ? Pourquoi ont-ils arrêté l’étude après 6 mois ?

Parce qu’ils ont appris que les anticorps disparaissent en 6 mois et que le vaccin ne protège plus.

Ils ont donc dû y mettre fin en 6 mois. Ils ne pouvaient pas faire ce qu’ils avaient prévu, trois ans.

Ils ont pris tous leurs dossiers pour ces 6 mois et les ont remis à la FDA.

Le tableau le plus important est celui qui vous indique la mortalité toutes causes confondues. Combien de personnes sont mortes dans le groupe vacciné ? Combien sont mortes dans le groupe placebo pendant cette période de 6 mois ? Ce tableau est appelé « S4 » vous pouvez tous le regarder.

Voici ce que disent les chiffres.

Il y avait 22 000 personnes, dans le groupe vacciné, sur une période de 6 mois, une est décédée du COVID.

Dans le groupe placebo, le groupe témoin, sur 22 000 il y a eu 2 personnes qui sont mortes du COVID en 6 mois.

Cela a permis à Pfizer de dire au public américain que le vaccin est efficace à 100%, parce qu’il y a eu 2 mort au lieu de 1, soit 100% d’augmentation.

La plupart des Américains et des Italiens, lorsqu’ils entendent dire que le vaccin est efficace à 100%, pensent que si je prends le vaccin, j’ai 100% de chances de ne pas mourir du COVID.

Ce que cela signifie [en réalité], c’est qu’ils doivent administrer 22 000 vaccins pour protéger [supposément] une personne contre le COVID.

Ce que cela signifie, c’est qu’ils doivent s’assurer que le vaccin lui-même ne tue pas une personne, car s’il en tue une, cela annule tous les bénéfices.

Voici ce qui est important.

Dans le groupe vacciné, 20 personnes sont mortes en 6 mois, toutes causes confondues, 20 sur 22 000.

Dans le groupe témoin, seules 14 personnes sont mortes sur 22 000.

Cela signifie que si vous prenez le vaccin, vous avez 48% plus de chances de mourir au cours des 6 prochains mois que si vous ne le prenez pas.

Ce sont les chiffres de Pfizer, pas les miens.

Voici comment les gens sont morts.

Dans le groupe témoin, 1 personne est morte d’une crise cardiaque.

Dans le groupe vacciné, 5 personnes sont mortes d’une crise cardiaque en 6 mois.

Cela signifie que si vous faites le vaccin, vous avez un risque de 500% d’avoir une crise cardiaque fatale dans les 6 mois.

Cela signifie également, que pour chaque personne sauvée de la mort par le COVID, le vaccin tue 4 personnes d’une crise cardiaque.

Ce n’est pas une bonne politique de santé publique.

La santé publique est censée sauver des vies.

C’est pour contrôler, contrôler notre société et contrôler nos enfants.

Et la seule raison pour laquelle les gens ne comprennent pas ce que je viens de dire, et que les gens soutiennent encore le vaccin, la seule raison, est la manipulation par la peur.

Ce sont des mathématiques simples. N’importe qui peut le vérifier, si vous le faites, vous aurez encore plus peur du vaccin que vous n’avez peur du covid.

Le gouvernement, et les compagnies pharmaceutiques, ont une méthode pour éteindre le cerveau des gens, afin qu’ils ne puissent plus faire de simples mathématiques.

Et leur outil, c’est la peur. La peur nous empêche d’exercer notre esprit critique. Elle nous permet de croire que si nous faisons simplement ce qu’on nous dit, c’est le seul moyen de sauver nos vies. Cela s’appelle le syndrome de Stockholm. Et les ravisseurs enferment un pays entier pendant un an, et les gens deviennent reconnaissants envers leurs ravisseurs. Et pensent que la seule façon de sortir d’ici vivant est de faire preuve une obéissance absolue.

Je vais faire une autre remarque. Combien de personnes ici ont entendu parler de l’Event 201 ?

Si vous n’en avez pas entendu parler, vous devriez aller le voir sur YouTube.

L’event 201, est une simulation d’une pandémie de Coronavirus. Elle s’est produite à New York en octobre. Nous savons maintenant, qu’un coronavirus circulait à Wuhan le 12 septembre 2019. Ainsi, un mois plus tard, une pandémie de coronavirus a été simulée à New York.

Nos hôtes, les personnes qui ont participé à cet événement, étaient les grandes entreprises de médias sociaux, les entreprises de médias. Et Johnson and Johnson, la plus grande entreprise de vaccins, a accueilli trois personnes. Un est Bill Gates.

Le deuxième, George Gao, qui est à la tête du CDC chinois, et la troisième, Avril Haines, la directrice adjointe de la CIA.

Et Avril Haines est aujourd’hui, l’espionne numéro un des Etats-Unis. Elle est à la tête de l’agence de sécurité nationale de Joe Biden. Donc elle est passée d’Event 201 à devenir la plus grande espionne de notre pays.

Parce que la CIA ne fait pas de santé publique, la CIA a fait un coup d’État.

Entre 1947, et l’année 2020, la CIA a été engagée dans 73 coups d’états, la plupart d’entre eux contre des démocraties. 1 tiers des pays du monde.

Eh bien, si vous regardez l’Event 201, il n’y avait aucune discussion sur la santé publique.

Personne ne parlait de comment apporter de la vitamine D à tous les gens. Comment faire pour que les gens perdent du poids ? Comment s’assurer qu’ils mangent bien ? Comment trouver des médicaments réutilisables pour soigner les gens ? Comment mettre les malades en quarantaine ? Comment préserver les droits constitutionnels ? Pas un mot n’a été dit sur la santé publique.

Au contraire, ce dont ils ont parlé, c’est comment utiliser la pandémie, comme un prétexte pour installer un contrôle totalitaire et pour déconstruire la démocratie.

Ils ont passé un quart de la journée, à discuter de la manière de s’assurer que personne n’est autorisé à répandre la rumeur, selon laquelle la pandémie de coronavirus est générée en laboratoire, nous sommes en octobre 2019.

Et ils parlent de comment confiner la population, comment la forcer à prendre des vaccins expérimentaux. Comment s’assurer que les Noirs ne commencent pas à résister, car dans notre pays, les Noirs sont très méfiants à l’égard de l’establishment médical et ils étaient très inquiets de notre résistance.

Quand j’ai fait des recherches pour mon livre, ce que j’ai appris, c’est que l’Event 201 n’était pas unique. Nous avons trouvé 20 simulations de pandémie distinctes commençant en 2020.

La seule chose qu’ils avaient en commun, la plupart d’entre eux, Bill Gates a été impliqué, Tony Fauci a été impliqué et tout le monde, la CIA a été impliqué et la CIA a écrit le script, des fonctionnaires de la CIA ont participé à chacune de ces simulations de pandémie.

Elles impliquent des centaines de personnes. Elles étaient menées secrètement, par des travailleurs américains de première ligne, et elles formaient la police, les systèmes hospitaliers et les services publics en Europe, en Italie, en Allemagne, au Canada et en Australie, tous en même temps, à réagir à une pandémie. Il ne s’agissait pas d’une réponse de santé publique. Il s’agissait d’une réponse visant à utiliser la pandémie pour autre chose.

Ils s’exercent donc, encore et encore et encore, à utiliser une pandémie comme prétexte pour imposer des contrôles totalitaires et pour anéantir la démocratie libérale sur toute la planète.

Une des expériences qu’ils utilisent, s’appelle l’expérience de Milgram, c’était une expérience de la CIA en 1957. Et ce que la CIA a découvert, c’est que si un puissant responsable médical, ordonne aux gens de faire quelque chose de mal, c’est-à-dire quelque chose qui viole leur conscience, qui viole leurs valeurs fondamentales, 67% des gens, obéiront à l’autorité, plutôt qu’à leurs valeurs.

Et 67% des gens, seront hypnotisés par la peur, ils obéiront à une position d’autorité, à une figure d’autorité.

Mais 33% des gens n’obéiront pas. Et vous êtes les 33%.

Notre mission est de sortir de là aujourd’hui. Et de tendre la main à nos frères et soeurs, les gens qui sont encore hypnotisés, et de leur dire que nous allons nous battre pour leur liberté, jusqu’à ce qu’ils soient capables de se battre eux-mêmes.

Nous devons tendre la main quand nous partirons d’ici aujourd’hui, à tous nos frères et soeurs, les 67% qui sont encore hypnotisés, et nous devons leur dire, que vous devez aimer votre liberté plus que vous avez peur d’un germe.

Cette année, nous avons assisté à la destruction de la Constitution américaine. Cette Constitution a été écrite par un groupe de personnes, qui ont compris qu’il y a des choses pires que la mort.

Et ils ont mis leur vie en première ligne, leurs biens, leurs carrières, leurs moyens de subsistance, pour se battre pour la liberté, et pour se battre pour ces droits que nous avons perdus au cours des mois précédents.

Et maintenant c’est notre travail. Et c’est le travail de tout le monde dans cette foule de sortir et de se battre pour résister, résister, résister, résister…

Et de réclamer à notre gouvernement, de réclamer nos vies pour nos enfants, pour notre pays et pour toutes les générations futures et je peux vous dire que je serai à vos côtés. Et si je dois mourir pour ça, je mourrai la tête haute. »

Catherine Austin Fitts — Transcript :

« C’est tellement merveilleux de retourner à Milan, et de voir tant de gens qui célèbrent la liberté, merci…

Je voyage et je communique dans le monde entier, et dans le monde entier les gens apprécient la lutte acharnée du peuple italien, et la clarté de votre lutte contre le pass sanitaire.

Le pass sanitaire n’a rien à voir avec la santé. En août 2019, les banquiers centraux du monde entier se sont réunis aux États-Unis, à Jackson Hole, et ont voté en faveur d’un plan « Going Direct Reset ». (remise à zéro directe 00:41)

Ce plan a été conçu par un groupe de banquiers centraux travaillant par l’intermédiaire du Blackrock investment Institute.

Dans le cadre de ce plan Going Direct, les banques centrales ont injecté d’importantes sommes d’argent dans certains secteurs de l’économie, depuis deux ans.

L’argent a commencé à être injecté en septembre 2019. Et en mars, l’arrêt de l’économie a permis à l’économie de faire du shopping.

Les petites entreprises, et les agriculteurs ayant fermé leurs portes dans le monde entier, l’argent était disponible pour acheter des actifs à des prix dérisoires.

Les banquiers centraux ont pu centraliser le contrôle, d’énormes quantités de richesses.

Mais surtout, ils ont pu briser l’équilibre du pouvoir que nous avons depuis plus de 100 ans.

Depuis de très nombreuses générations, il existe un équilibre du pouvoir entre les banquiers et l’électorat.

Les banquiers dirigent la politique monétaire, et les gens votent pour leurs représentants qui dirigent la politique fiscale.

Et maintenant les banquiers centraux veulent contrôler les deux, dans un coup d’état financier.

Depuis de nombreux siècles, ce n’est pas la première fois que les lois de la peste sont utilisées pour centraliser le contrôle

Le contrôle des transports, le contrôle du travail, le contrôle des banques, mais cette fois, c’est différent. S’ils arrivent à créer un système de transaction financière entièrement numérique, ils peuvent nous ramener à l’esclavage.

Le pass sanitaire n’est qu’une partie de la mise en place d’un système de transactions financières, qui mettra fin aux monnaies pour la population générale.

Les banquiers centraux auront le contrôle direct de votre et de mon compte bancaire et ils pourront prélever des impôts quand ils le voudront et les augmenter quand ils le voudront.

Pendant de nombreuses années, ils ont utilisé le principe « diviser pour régner » pour centraliser le contrôle.

Les hommes contre les femmes, les noirs contre les blancs, et maintenant les vaccinés contre les non vaccinés.

Mais lorsqu’ils contrôleront les comptes bancaires des vaccinés et des non-vaccinés, ils dépouilleront chacun d’entre nous de tous les actifs et de toutes les richesses familiales.

Notre plus grande richesse, où est notre plus grande richesse ? Notre plus grande richesse, ce sont nos enfants. Pour construire une grande civilisation, il faut un enfant à la fois.

Alors nous nous levons et nous célébrons et nous nous battons pour la liberté, mais plus que tout, nous nous battons pour les enfants.

C’est donc un grand privilège pour moi, de passer le micro à quelqu’un qui a fait plus que n’importe quel homme sur la planète, pour défendre et protéger et se battre pour nos enfants et leur avenir. Un homme qui n’a pas besoin d’être présenté. Quelqu’un peut-il deviner de qui je parle ?

Je vous demande donc de l’inviter au micro, en lui exprimant ce que vous ressentez vis à vis de la liberté ! »

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 19:03

L Etat avec cette crise Covid s'est payé sur le dos de l'hôpital un plan social à pas cher, sous les viva le silence général, car qui ne dit mot consent ! Alors n'allez pas pleurer de la ruine hospitalière dans les mois qui viendront !

 

_____________

 

https://s.france24.com/media/display/9f5c3e36-db0d-11eb-93a0-005056bfb2b6/w:1280/p:16x9/download.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 18:57

Selon le bureau de statistique, la mortalité plus élevée peut être observée dans toutes les tranches d’âge. Statistics Netherlands n’a pas encore d’explication concernant cette surmortalité. D’autres décès de patients Covid ont été enregistrés à l’Institut national de la santé publique et de l’environnement (RIVM) la semaine dernière. Selon le bureau central de la statistique, la surmortalité a clairement augmenté ces dernières semaines. Mais depuis début août, la mortalité était déjà au-dessus des chiffres habituels durant cette période.


On estime que 2 100 personnes âgées de 80 ans et plus sont décédées la semaine dernière. C’est presque 500 de plus que prévu. La mortalité dans ce groupe d’âge a été remarquablement élevée pendant quatre semaines. Cela vaut également pour les personnes de 65 à 80 ans. Dans cette tranche d’âge, 1 200 personnes sont décédées la semaine dernière, soit près de 300 de plus que prévu. Parmi les personnes de moins de 65 ans, le taux de mortalité la semaine dernière était estimé à 450, soit plus de 50 de plus que prévu.

Aux Pays-Bas, 85 % des plus de 18 ans sont complètement vaccinés et beaucoup n’ont reçu leur vaccin que récemment. Les vendeurs de vaccins soutiennent que les injections offrent une protection au cours des premiers mois avant que la « protection » ne commence à s’affaiblir. Ils accusent les non-vaccinés de l’augmentation des décès. C’est évidemment faux.

Le nombre de personnes infectées n’a jamais été aussi haut, malgré le taux de vaccination élevé. Les vaccins ne font évidemment pas ce qui avait été promis.

 

Au total, 23 680 cas ont été signalés jeudi, le quatrième jour consécutif de record de cas après une semaine qui a battu le record du nombre le plus élevé de nouvelles infections (110 000) depuis le début de la pandémie – une augmentation de 44 % au cours de la semaine précédente, et les chiffres de cette semaine n’ont pas encore été ajoutés.

Les autorités néerlandaises ont commencé à injecter des rappels jeudi, des semaines plus tôt que prévu.

Anke Huckriede, professeur de vaccinologie à l’Université de Groningue, a déclaré que les injections intramusculaires n’offrent pas de protection dans les voies respiratoires supérieures où le virus pénètre dans notre corps.

Avec seulement 15 % de la population adulte non vaccinée, les Néerlandais ont un taux de vaccination plus élevé que la majorité des pays. Mais Bas van den Putte, professeur de communication sur la santé à l’Université d’Amsterdam et membre du conseil consultatif scientifique de l’unité comportementale Corona du RIVM, a admis qu’il ne pouvait pas expliquer l’augmentation dramatique des décès. D’autres « experts » n’avaient malheureusement pas non plus d’explication à l’échec du vaccin.

Frits Rosendaal, professeur d’épidémiologie clinique au Centre médical de l’Université de Leiden, a blâmé la géographie et la densité de population tandis que Huckriede a déclaré qu’elle n’avait aucune idée de la raison pour laquelle cela se produisait. « Nous ne savons tout simplement pas. »

D’après les données hebdomadaires de l’Office of National Statistics (ONS) au Royaume-Uni, les personnes vaccinées de moins de 60 ans sont deux fois plus susceptibles de mourir que les personnes non vaccinées. Et les décès globaux en Grande-Bretagne sont bien au-dessus de la normale.

Comme en Allemagne, les Suédois semblent également mourir à des taux de 20 % ou plus au-dessus de la normale quelques semaines après avoir reçu leur deuxième vaccin Covid, selon les données d’une étude suédoise.

Malgré l’accumulation de preuves tangibles d’un échec total de la santé publique à l’échelle mondiale, les gouvernements et les politiciens continuent de s’en tenir à leurs obligations inutiles.

Pays-Bas : Les manifestations commencent à dégénérer…La violence s’intensifie ! Les semaines à venir vont être cauchemardesques !!! Mais c’est pour votre bien…

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 18:46

Dans une vidéo envoyée à plusieurs médias, Mgr Carlo Maria Viganò appelle les croyants à s’unir dans une alliance anti-mondialiste pour libérer l’humanité du régime totalitaire. Un message fort est envoyé aux croyants du monde entier, afin de lutter et vaincre les élites maléfiques, ces conspirateurs qui souhaitent réduire en esclavage des hommes et des femmes libres. « Face à ce coup d’État mondial, il est nécessaire de former une alliance anti-mondialiste internationale qui rassemble tous ceux qui veulent s’opposer à la dictature. »


Depuis maintenant deux ans, nous assistons à un coup d’État mondial dans lequel une élite financière et idéologique a réussi à prendre le contrôle d’une partie des gouvernements nationaux, des institutions publiques et privées, des médias, de la justice, des politiciens et des chefs religieux. Tous, sans distinction, sont devenus esclaves de ces nouveaux maîtres qui assurent pouvoir, argent et affirmation sociale à leurs complices. Les droits fondamentaux, qui jusqu’à hier étaient présentés comme inviolables, ont été foulés aux pieds au nom d’une urgence : aujourd’hui urgence sanitaire, demain urgence écologique, puis urgence internet.

Ce coup d’État mondial prive les citoyens de toute possibilité de défense, puisque les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont complices de la violation de la loi, de la justice et de l’objet pour lequel ils existent. C’est un coup d’État global car cette attaque criminelle contre des citoyens s’étend au monde entier, à de très rares exceptions près. C’est une guerre mondiale, où les ennemis sont nous tous, même ceux qui, sans le vouloir, n’ont pas encore compris la signification de ce qui se passe.

C’est une guerre menée non pas avec des armes mais avec des règles illégitimes, des politiques économiques perverses et des limitations intolérables des droits naturels. Des organisations supranationales, financées en grande partie par les conspirateurs de ce coup d’État, s’ingèrent dans le gouvernement des nations individuelles et dans la vie, les relations et la santé de milliards de personnes. Ils le font pour de l’argent, certes, mais plus encore pour centraliser le pouvoir afin d’établir une dictature planétaire. C’est la Grande Réinitialisation du Forum Economique Mondiall’Agenda 2030 des Nations Unies. C’est le plan du Nouvel Ordre mondial, dans lequel une république universelle asservit tout le monde et une religion de l’humanité annule la foi en Christ.

Face à ce coup d’État mondial, il est nécessaire de former une alliance anti-mondialiste internationale qui rassemble tous ceux qui veulent s’opposer à la dictature, qui n’ont pas l’intention de devenir les esclaves d’un pouvoir sans visage, qui ne veulent pas annuler leur propre identité, leur propre individualité, leur propre foi religieuse. Si l’attaque est globale, la défense doit aussi être globale.

« J’appelle les dirigeants, les dirigeants politiques et religieux, les intellectuels et toutes les personnes de bonne volonté, les invitant à s’unir. »

J’appelle les dirigeants, les dirigeants politiques et religieux, les intellectuels et toutes les personnes de bonne volonté, les invitant à s’unir dans une alliance qui lance un manifeste anti-mondialiste, réfutant point par point les erreurs et les déviations de la dystopie du Nouvel Ordre mondial et proposant des alternatives concrètes pour un programme politique inspiré par le bien commun, les principes moraux du christianisme, les valeurs traditionnelles, la protection de la vie et de la famille naturelle, la protection de l’entreprise et du travail, la promotion de l’éducation et de la recherche, et le respect de la création.

Cette alliance anti-mondialiste devra rassembler les nations qui entendent échapper au joug infernal de la tyrannie et affirmer leur propre souveraineté, en concluant des accords de collaboration mutuelle avec des nations et des peuples qui partagent leurs principes et le désir commun de liberté, de justice et de bonté. Elle devra dénoncer les crimes des élites, identifier les responsables, les dénoncer devant les tribunaux internationaux, et limiter leur pouvoir excessif et leur influence néfaste. Elle devra empêcher l’action des lobbies, surtout en luttant contre la corruption des agents de l’État et de ceux qui travaillent dans l’industrie de l’information, et en gelant les capitaux servant à déstabiliser l’ordre social.

Dans les nations où les gouvernements sont inféodés aux élites, pourront être mis en place des mouvements de résistance populaire et des comités de libération nationale, comprenant des représentants de tous les secteurs de la société qui proposeront une réforme radicale de la politique, inspirée par le bien commun et fermement opposée au projet néo-malthusien de l’agenda mondialiste. J’invite tous ceux qui veulent défendre la société chrétienne traditionnelle à se réunir dans un forum international, qui se tiendra le plus tôt possible, dans lequel des représentants de diverses nations se réuniront pour présenter une proposition sérieuse, concrète et claire.

«  Mon appel s’adresse aux dirigeants politiques et aux gouvernants soucieux du bien de leurs citoyens, laissant de côté les anciens systèmes de partis politiques et la logique imposée par un système asservi au pouvoir et à l’argent. »

Mon appel s’adresse aux dirigeants politiques et aux gouvernants soucieux du bien de leurs citoyens, laissant de côté les anciens systèmes de partis politiques et la logique imposée par un système asservi au pouvoir et à l’argent. J’appelle les nations chrétiennes ensemble, d’est en ouest, invitant les chefs d’État et les forces saines des institutions, de l’économie, du travail, des universités, de la santé et de l’information à se joindre à un projet commun, perturbant les anciens systèmes et mettant de côté les hostilités qui sont désirées par les ennemis de l’humanité au nom de Divide et impera [diviser pour régner].

Nous n’acceptons pas les règles de notre adversaire, car elles sont précisément faites pour nous empêcher de réagir et d’organiser une opposition efficace et percutante. J’appelle les nations et leurs citoyens à s’allier sous la Croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ, le seul Roi et Sauveur, le Prince de la Paix — In hoc signo vinces [par ce signe, tu vaincras].

Fondons cette alliance altermondialiste, donnons-lui un programme simple et clair, et libérons l’humanité d’un régime totalitaire qui rassemble en lui les horreurs des pires dictatures de tous les temps. Si nous continuons à tarder, si nous ne comprenons pas la menace qui pèse sur nous tous, si nous ne réagissons pas en nous organisant en une résistance ferme et courageuse, ce régime infernal qui s’installe partout ne sera pas arrêté. Et que Dieu tout-puissant nous assiste et nous protège.

Vous pouvez télécharger une copie de l’appel de Mgr Carlo Maria Vigano ici :

Appeal Anti-Globalist Alliance by Jim Hoft

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 18:56

Si vous êtes vaccinés ou souhaitez le devenir lisez et écoutez ceci

 

______________________________________________________

 

Il devrait être clair maintenant que la pandémie ne prendra fin que lorsque le Dr Fauci sera retiré et remplacé. Pendant plus d'un an, le Dr Fauci a bloqué les traitements efficaces et promis trop de vaccins inefficaces. Mais au moins, Big Pharma a réalisé des bénéfices records.

Vendredi, le Dr Fauci a déclaré au podcast du New York Times que les vaccins n'avaient pas fonctionné comme annoncé et que les Américains étaient en danger en raison de leur immunité décroissante.

dr.  Fauci admet que les vaccins n'ont pas fonctionné comme annoncé et que les vaccinés sont aujourd'hui en grand danger

Comme solution à ce problème, le Dr Fauci encourage bien sûr plus de prises de vaccins. Quand cela finira-t-il ?

Yahoo.com a rapporté :

 

Le 12 novembre, le conseiller COVID de la Maison Blanche Anthony Fauci, MD, est allé sur le podcast du New York Times The Daily pour discuter de l'état actuel du coronavirus aux États-Unis. Selon Fauci, les responsables commencent maintenant à voir une immunité décroissante contre les deux. infection et hospitalisation plusieurs mois après la vaccination initiale. L'expert en maladies infectieuses a souligné les données entrantes d'Israël, qui, selon lui, ont tendance à avoir environ un mois à un mois et demi d'avance sur nous en termes d'épidémie.

« Ils constatent un déclin de l'immunité non seulement contre l'infection mais contre l'hospitalisation et, dans une certaine mesure, la mort, qui commence maintenant à concerner tous les groupes d'âge. Ce ne sont pas seulement les personnes âgées », a déclaré Fauci. « Cela diminue au point que vous voyez de plus en plus de personnes contracter des infections à percées, et de plus en plus de personnes qui contractent des infections à percées se retrouvent à l'hôpital. »

À la suite de ces résultats, Fauci a averti que les personnes vaccinées devraient recevoir leur rappel, car cela pourrait en fait être plus important que les responsables de la santé ne l'avaient d'abord réalisé. "Si l'on regarde en arrière, on peut dire, savez-vous, ce n'est pas comme si un rappel était un bonus, mais un rappel pourrait en fait être une partie essentielle du régime primaire que les gens devraient avoir", a-t-il déclaré sur Le Quotidien.

Fauci a poursuivi en disant: "Je pense … que le renforcement va être un élément absolument essentiel de notre réponse, pas un bonus, pas un luxe, mais une partie absolument essentielle du programme."

Lisez aussi : Les données des essais cliniques de Pfizer indiquent fortement que leur vaccin contre le Covid-19 pousse le bénéficiaire à développer le sida (tout comme le président brésilien l'a prévenu) .

Écoutez le podcast ici:

 

Source : TheGatewayPundit.com / Références : Yahoo.com ; Rumble.com

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 18:52
« ils ont vendu leurs âmes au diable »
Partager cet article
Repost0

Pages