Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 19:03

I’ve Won Bill Gates’ Condom Prize (I Think) | Stuart Wilde

 

Bill Gates va financer un plan d’obscurcissement du soleil pour sauver la race humaine.

Bill Gates est aujourd’hui connu comme philanthrope, et non comme le créateur de Microsoft qui a été à l’origine de tous les désagréments causés par Windows 95.
Il est également connu pour vouloir nous sauver de nous-mêmes.
Maintenant, apparemment, il veut nous sauver du soleil.

« Bill Gates veut réfléchir les rayons du soleil »

Difficile à croire avec un début de printemps si “frisquet”, mais la Terre connaît bien un réchauffement climatique inquiétant. Pour refroidir la planète, le milliardaire Bill Gates va financer un projet de réflexion de la lumière solaire.

Le projet est peut être déjà actif avec l’observation des fameux Chemtrails dans le ciel.

Pour ceux d’entre vous qui ne suivent pas ce genre d’actualité, Bill Gates est connu pour s’être énormément investi dans la vaccination et la prévention des pandémies.
Il est favorable au confinement, ce qui est normal si vous êtes un milliardaire qui dispose de tous les moyens pour se réfugier, mais les conséquences dans le monde réel restent problématiques.

Cependant, si vous connaissez ses travaux sur la vaccination et le confinement, vous n’avez peut-être pas remarqué que l’une des causes les plus controversées de M. Gates vient d’être validée dans un projet pour bloquer les rayons du soleil.

C’est comparable au film de science fiction « Highlander 2 : The Quickening », mais la réalité est toute autre.

Selon Reuters, un projet de l’université de Harvard prévoit de tester une théorie décriée selon laquelle le réchauffement climatique peut être stoppé en pulvérisant dans l’atmosphère des particules qui réfléchiraient les rayons du soleil.
Le projet représente l’un des aspects les plus controversés de ce que l’on appelle la « géoingénierie » - l’idée que, pour s’attaquer à des problèmes comme le changement climatique, on peut jouer avec des aspects massifs de notre écosystème ou les modifier. Dans ce cas, il s’agirait de réfléchir une partie des rayons du soleil pour les empêcher d’atteindre la Terre.

« La recherche sur la pulvérisation de minuscules particules réfléchissant le soleil dans la stratosphère pour compenser le réchauffement climatique, a été bloquée pendant des années, notamment sur le fait qu’elle pourrait décourager les réductions nécessaires des émissions de gaz à effet de serre »,

« Dans un le premier cas, la Swedish Space Corporation a accepté cette semaine d’aider les chercheurs de Harvard à lancer un ballon près de la ville arctique de Kiruna en juin prochain. Il transporterait une nacelle avec 600 kg de matériel scientifique à 20 km de hauteur ».

L’équipe de Harvard, dont le projet est connu sous le nom pompeux de SCoPEx, est financée en grande partie par Gates. Dans un rapport publié en août dans le Daily Mail britannique on apprend que : « L’obscurcissement du soleil pourrait-il sauver la Terre ? » Bill Gates veut pulvériser des millions de tonnes de poussière dans la stratosphère pour arrêter le réchauffement climatique..." mais les détracteurs craignent que cela ne déclenche une catastrophe.

La revue Nature est moins critique.

« L’idée est simple : pulvérisez un tas de particules dans la stratosphère, et elles refroidiront la planète en réfléchissant une partie des rayons du Soleil dans l’espace. Les scientifiques ont déjà vu ce principe en action », rapportait déjà Nature en 2018. (Titre : « La première expérience d’obscurcissement du soleil permettra de tester un moyen de refroidir la Terre »)

« Lorsque le mont Pinatubo est entré en éruption aux Philippines en 1991, il a injecté environ 20 millions de tonnes de dioxyde de soufre dans la stratosphère - la couche atmosphérique qui s’étend d’environ 10 à 50 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. L’éruption a créé une brume de particules de sulfate qui a refroidi la planète d’environ 0,5 °C. Pendant environ 18 mois, la température moyenne de la Terre est revenue à ce qu’elle était avant l’arrivée de la machine à vapeur ».

Ce plan pose plusieurs problèmes, et nous ne savons pas quelles pourraient être les conséquences involontaires. Mais pour les écologistes, le souci c’est que ça ne résout pas le problème du réchauffement climatique.

« Ce test n’a aucun mérite, si ce n’est celui de permettre de passer à la prochaine étape. Vous ne pouvez pas tester le déclencheur d’une bombe et dire »Cela ne peut pas faire de mal", a déclaré Niclas Hällström, directeur du groupe de réflexion écologiste suédois WhatNext ?

Si M. Hällström s’inquiète de la possibilité de modifier le régime des pluies ou le rendement des cultures, il craint également que les gens ne se préoccupent pas assez de la solution qu’il propose, à savoir une transition vers une société sans carbone.
« La société suédoise réclame de plus en plus des solutions réelles et immédiates au changement climatique ».

Et il n’est pas le seul.
Jim Thomas, co-directeur exécutif de l’organisation écologiste canadienne ETC Group, s’oppose à cette idée.
« Il s’agit autant d’une expérience de changement des normes sociales et de franchissement d’une ligne rouge que d’une expérience scientifique ».

Toutefois, lorsqu’il s’agit de commentaires scandaleux, il faut garder à l’esprit que dans cette même interview, M. Gates a déclaré qu’en ce qui concerne le coronavirus, « la Chine a fait beaucoup de bonnes choses au début, comme tout pays où un virus apparaît pour la première fois. Ils peuvent regarder en arrière et dire qu’ils ont oubliés certaines choses ».
@BillGates sur la Covid : « Même jusqu’en 2022 », nous devrions être prêts à ce que la vie ne revienne pas à la « normale ».

En bref, Bill Gates ne maîtrise pas particulièrement bien le COVID, et encore moins le processus actuel de vaccination. Il se soumet à la Chine. Son travail sur le vaccin a été désastreux. Et maintenant, il veut nous faire croire qu’il maîtrise tout, y compris de refroidir la planète.

Source

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 19:00

Selon une vidéo divulguée par un initié de Facebook, Mark Zuckerberg admet que les vaccins COVID-19 changeront votre ADN et qu'il ne sait pas quels seraient les effets à long terme de ces vaccins. Fait intéressant, conformément à sa propre politique, Facebook vous censurera pour avoir dit exactement la même chose, même avec des preuves et la qualifiera de fake news.

Une vidéo divulguée révèle que Mark Zuckerberg admet que les vaccins COVID-19 changeront votre ADN

Selon l'annonce faite par Facebook la semaine dernière, ils «élargissent [leurs] efforts pour supprimer les fausses allégations sur Facebook et Instagram concernant les vaccins COVID-19, COVID-19 et les vaccins en général pendant la pandémie».

Facebook a également confirmé qu'il supprimera les allégations selon lesquelles les vaccins modifient l'ADN des gens.

Cependant, selon une vidéo (voir ci-dessous) divulguée par un initié de Facebook au projet Veritas, Mark Zuckerberg peut être vu en train de contredire sa propre politique concernant les vaccins COVID-19

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook en juillet 2020, a déclaré:

«Mais je veux juste m'assurer de partager une certaine prudence sur ce [vaccin] parce que nous ne connaissons tout simplement pas les effets secondaires à long terme de la modification fondamentale de l'ADN et de l'ARN des gens… essentiellement la capacité de produire ces anticorps et si cela provoque d'autres mutations ou d'autres risques en aval. Il y a donc du travail sur les deux voies de développement de vaccins.

Cependant, dans le cadre de sa nouvelle politique, Facebook a déclaré spécifiquement qu'il supprimerait toutes les allégations de ce type selon lesquelles les vaccins modifient l'ADN d'un individu.

 

 

Comme l'a rapporté GreatGameIndia plus tôt, selon le géant pharmaceutique Moderna lui-même, les vaccins expérimentaux à base d'ARNm COVID-19 approuvés pour une utilisation d'urgence pour la première fois de l'histoire sont un  système d'exploitation conçu pour programmer l'ADN humain.

De plus, un groupe de chercheurs de la   revue médicale The Lancet a averti que les   vaccins Covid-19 actuellement en développement pourraient augmenter le risque de contracter le VIH , conduisant potentiellement à une augmentation des infections.

L'Australie a dû abandonner son projet de vaccin contre le coronavirus d'un milliard de dollars après que les participants aient été  testés séropositifs pour le VIH .

Pendant ce temps, les autorités fédérales américaines enquêtent sur les  receveurs du vaccin COVID-19 qui ont développé une thrombopénie sanguine rare , au moins plusieurs cas entraînant la mort.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:51
 Notez que le "vaccin" est un traitement expérimental qui a nécessité un accord des gouvernements pour une utilisation d'urgence, l'Inde actuellement est le pays qui a moins de malade Covid que la France parce qu'elle a optée pour le traitement ou les traitements et non pas des vaccins expérimentaux, à noter que l'Inde compte 1,3 milliard d'habitants

 

______________________________________________________________________________________

 
Pfizer retire l'offre d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID en Inde

La Central Drugs Standard Control Organization de l'Inde a refusé d'accepter la demande d'approbation de Pfizer sans un petit essai local.

Pfizer a été le premier fabricant de médicaments à demander l'autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde [Fichier: Lee Smith / Reuters]
Pfizer a été le premier fabricant de médicaments à demander l'autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde [Fichier: Lee Smith / Reuters]

 

 

 

La société américaine, qui a été le premier fabricant de médicaments à demander une autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde, a rencontré mercredi le régulateur des médicaments du pays et la décision a été prise après cela, a déclaré la société.

 

"Sur la base des délibérations de la réunion et de notre compréhension des informations supplémentaires dont le régulateur pourrait avoir besoin, la société a décidé de retirer sa demande pour le moment", a-t-il déclaré dans un communiqué à Reuters.

"Pfizer continuera à collaborer avec l'autorité et à soumettre à nouveau sa demande d'approbation avec des informations supplémentaires dès qu'elles seront disponibles dans un proche avenir."

Pfizer avait demandé l'autorisation de son vaccin en Inde à la fin de l'année dernière, mais le gouvernement a approuvé en janvier deux injections beaucoup moins chères - l'une de l'université d'Oxford-AstraZeneca et l'autre développée à domicile par Bharat Biotech avec le Conseil indien de la recherche médicale.

Les deux sociétés avaient demandé l'approbation de leurs vaccins après Pfizer.

L'Organisation centrale indienne de contrôle des normes pharmaceutiques avait refusé d'accepter la demande d'approbation de Pfizer sans un petit essai local sur la sécurité et l'immunogénicité du vaccin pour les Indiens, a rapporté Reuters.

Les responsables de la santé indiens disent qu'ils demandent généralement des soi-disant essais de transition pour déterminer si un vaccin est sûr et génère une réponse immunitaire chez ses citoyens dont la constitution génétique peut être différente de celle des personnes des pays occidentaux.

Cependant, il existe des dispositions dans le cadre des Nouveaux médicaments et des règles sur les essais cliniques de l'Inde, 2019, pour renoncer à de tels essais dans certaines conditions.

Pfizer a déclaré à Reuters que son application était étayée par les données d'une étude mondiale qui montrait un taux d'efficacité global de 95% sans aucun problème d'innocuité sérieux lié au vaccin.

 

Source : Reuters
  
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:31

Non seulement Bill Gates promeut les vaccins ou les politiques vaccinales expérimentales, puisqu'il en finance, et les réitère même après des échecs cuisants, non seulement il pousse à la construction d'une espèce de voile qui obscurcirait la terre par rapport aux rayons solaires pour empêcher le réchauffement climatique.

 

Je crois que ce pauvre milliardaire est un psychopathe mégalomane extrêmement dangereux, qui réduirait l'humanité aux ténèbres stricto sensu et la nourrir de viande synthétique, donc que deviennent au final les animaux d'élevage (je ne parle pas de l'élevage industriel) le tout la seringue à la main. Mais l'étonnant dans l'affaire c'est que M. Bill Gates est devenu le premier propriétaire terrien aux USA (notamment de terre agricoles)

_________________________________________________________________

 

Bill Gates dit que les Occidentaux doivent passer à la consommation de viande de bœuf 100% synthétique pendant qu'il achète des quantités record de terres agricoles et monopolise la production alimentaire mondiale .

«C'est OK quand on le fait!»

Bill Gates est également l'un des premiers investisseurs dans la production de fausses viandes . Comme c'est pratique!

Le programme de Great Reset pousse également les «serfs» à arrêter de manger de la viande . Pensez-vous que «l'élite» mondiale mange de la fausse nourriture?

 
 

 

Lire aussi: Un député italien demande l'arrestation de Bill Gates en tant que «criminel de vaccin» pour avoir poursuivi des crimes contre l'humanité

 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:24

C'est un véritable scandale au delà la cette vaccination qui est fortement sujette à caution il faut noter le cas d'injection vaccinale expérimentale de Pfizer qui ont été opérée de force contre la volonté des patients.

C'est inadmissible !

Une plainte est déposée au Parquet.

 

Le texte est mis brut de décoffrage pour que vous ayez l'information telle quelle non transformée

 

Merci

 

___________________________________________________________________________________________

 

L'avocat allemand Reiner Fuellmich, qui avait précédemment déclaré que les responsables du «scandale Corona» devaient être poursuivis pénalement pour crimes contre l'humanité , a récemment publié une interview avec un dénonciateur qui travaille dans une maison de retraite à Berlin.

Une femme de 85 ans reçoit le vaccin covid 19 d'un médecin à

L'interview est en allemand, mais il existe une traduction en anglais que nous inclurons ci-dessous. La voix du lanceur d'alerte est modifiée pour éviter que son identité ne soit reconnaissable.

Le lanceur d'alerte décrit comment les soldats allemands ont accompagné les infirmières pour administrer les vaccins, et qu'il n'y a pas eu de consentement éclairé, et que certains qui ont résisté ont été vaccinés de toute façon.

 

Le lanceur d'alerte donne ensuite des informations de première main sur la façon dont la santé des résidents a rapidement décliné peu de temps après la vaccination, entraînant la mort de 8 des 31 résidents en quelques semaines.

Si ces résidents souffraient de démence, ils seraient tous en bonne santé physique avant les injections. Ils avaient également été testés négatifs pour COVID, mais ont commencé à être testés positifs après les injections.

Lisez aussi: 12400 Israéliens testés positifs pour le coronavirus après le vaccin expérimental Pfizer COVID-19

Selon les connaissances et les observations de première main du lanceur d'alerte, la mort de ces personnes âgées était «inhumaine».

«Normalement, la personne mourante finissait par accepter sa mort imminente et - peut-être après avoir vu un être cher pour la dernière fois - aller en paix. Mourir comme après la vaccination, cependant, était différent, a-t-il dit. Les vieillards qu'il avait vus mourir avaient beaucoup respiré, tremblaient fortement et semblaient déjà décédés intérieurement. Cela lui a semblé comme une lutte solitaire et futile contre la mort, comme si les gens savaient que leur heure n'était pas encore venue et qu'ils n'avaient donc pas encore pu lâcher prise.

Lisez aussi: Lanceur d'alerte des foyers de soins de l'AIIC: `` Les aînés meurent comme des mouches après des injections COVID! ''

 

L'avocate Viviane Fischer a déposé une plainte pénale auprès du parquet et a également informé la police.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:21

LOS BARRIOS, ESPAGNE - La maison de soins infirmiers Nuestra Señora del Rosario (Notre-Dame du Rosaire) est sous le choc en raison de décès massifs après des inoculations d'ARNm.

Tous les résidents et travailleurs de l'établissement ont reçu la première dose d' ARNm de Pfizer début janvier, selon le grand média espagnol ABC de Sevilla.

residencia nuestra señora del rosario de los barrios

La résidence Nuestra Señora del Rosario, en Los Barrios / ERASMO FENOY

 

La plupart des résidents sont devenus extrêmement malades peu de temps après les tirs. On pense que beaucoup ont attrapé le COVID-19, bien qu'ils aient été «vaccinés contre lui».

Le service de santé andalou a rapporté qu'au moins 46 résidents sont décédés depuis janvier. Pour la perspective, Notre-Dame a une capacité maximale de 145 résidents.

 

La Junta de Andalucía (gouvernement régional) est intervenue début février pour réduire le nombre de morts. Mais les gens ont continué à mourir. Le ministère espagnol de la Santé est désormais en charge de l'atténuation.

Le ministère a déclaré dans un communiqué:

«Compte tenu du risque imminent pour la santé publique, et en particulier pour les [résidents] et les travailleurs de ce centre, car le protocole actuel de désinfection et d'isolement des cas positifs ne peut être garanti.»

La situation reste désastreuse, car au moins 28 résidents et 12 membres du personnel étaient positifs au COVID-19 la semaine dernière. En conséquence, les responsables de la santé ont arrêté toutes les autres injections d'ARNm .

La Fédération des services publics a reproché à Notre-Dame de ne pas agir plus tôt.

Le syndicat des travailleurs a déclaré que la réponse était inadéquate après la mort de huit personnes au 18 janvier. Le nombre de morts est passé à 30 le 28 janvier.

 

L'Espagne est continuellement dans l'actualité liée aux injections d'ARNm. Le ministre de la Santé Salvador Illa a déclaré en décembre que son agence tenait une base de données de tous les citoyens qui refusent l'ARNm. Il a déclaré que la liste serait partagée avec tous les membres de l'UE.

Un professionnel de la santé en Espagne a également récemment signalé que plusieurs receveurs d'ARNm avaient été admis dans des hôpitaux de la région de Murcie pour encéphalite.

Source: TheCovidBlog.com / Référence: Sevilla.abc.es

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:16

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 19:04

Médias : « Chine : la dictature high-tech », un dossier ...

 

( Natural News ) Le 29 janvier, le parlement allemand (Bundestag) a décidé de  ratifier l'Agenda ID2020 , un programme centralisé de collecte de données qui sera utilisé pour déployer la marque finale de la bête et asservir toute l'humanité pour toujours.

Bien qu'il doive encore être approuvé par le Conseil fédéral allemand, des rapports indiquent que l'Agenda ID2020 se heurtera probablement à une résistance minimale à partir de maintenant, et finira par passer.

Dans le cadre de ce programme, les données privées de tous les Allemands, et éventuellement de tous les humains, seront mises à la disposition de tous les organismes gouvernementaux, services de police et entreprises du secteur privé qui le souhaitent.

 
 

«Il couvre tout ce que l'on sait d'un citoyen individuel, maintenant jusqu'à 200 points d'information et peut-être plus au fil du temps, de votre compte bancaire à vos habitudes d'achat, vos dossiers de santé (carnet de vaccination, bien sûr), vos penchants politiques, et probablement même vos habitudes de rencontres et autres entrées dans votre sphère privée », écrit Peter Koenig pour  Global Research  (Canada).

prenez notre sondage - l'histoire continue ci-dessous
 

Conçu par nul autre que Bill Gates, l'Agenda ID2020 fait partie d'un «paquet de vaccination» plus vaste parrainé et soutenu par la Fondation Rockefeller, Accenture, le Forum économique mondial (WEF) et l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), maintenant dénommé Vaccine Alliance.

Bill Gates a joué un rôle important dans le développement de «vaccins» Mark of the Beast pour un contrôle mondial

L'Alliance du Vaccin, dont le siège est situé à Genève, en Suisse, un lieu largement reconnu d'activité de l'État profond, est une autre création de Bill et Melinda Gates. Il est situé juste à côté du siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et est considéré comme un partenariat public-privé - «[l] a partie publique étant l'OMS, plus un certain nombre de pays en développement», note Koenig.

 

Les autres partenaires privés de GAVI comprennent les géants pharmaceutiques Johnson & Johnson (J&J), GlaxoSmithKline (GSK), Merck & Co. et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Tendance:

Pardon. Aucune donnée à ce jour.

Tout le monde en Allemagne n'est pas d'accord avec le plan de Gates, y compris le Dr Reiner Füllmich, co-fondateur de la Commission Corona, un consortium de médecins, virologues, immunologues, avocats et professeurs d'université.

Le Dr Füllmich craint que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) de Pfizer-BioNTech et Moderna puissent contenir des nanoparticules cachées qui pourraient être accessibles via un rayonnement électromagnétique, comme le type libéré par la 5G et bientôt la 6G.

 
 

Nous savons déjà que Gates and Co. a été très occupé à  travailler sur des  technologies de «vaccin» qui seront associées à des micropuces et à d'autres nouveaux accessoires d'ordre mondial pour un contrôle mondial.

Il est tout à fait possible que cette technologie soit déjà pleinement développée et cachée dans les «remèdes» offerts contre le virus chinois. La Suisse utilise déjà une telle technologie avec une plate-forme d'identification entièrement électronique intégrée.

Le gouvernement suisse aurait sous-traité la gestion de son programme Agenda ID2020 au secteur privé, ce qui signifie que les grandes entreprises seront en charge du traitement des données.

À un moment donné, les «vaccins» offerts par des gens comme Bill Gates contiendront ouvertement cette technologie. Pour l'instant, l'État profond veut que nous pensions tous que les gens sont simplement «vaccinés» contre les germes chinois, y compris avec des  vaccins secrets  cachés dans des «kits de test de virus chinois».

Gates a déjà ouvertement admis que le plan était de faire vacciner chaque personne sur la planète - sauf lui-même, bien sûr - contre le virus chinois. Les sept milliards de personnes environ recevront également une puce d'identification insérée dans leur corps, ce qui aidera les élitistes à mieux gérer leur «troupeau» mondial.

«Avec un champ électromagnétique et des ondes EM 5G / 6G permettant les entrées et l'accès aux données dans votre corps, le contrôle de chaque individu est presque complet», prévient Koenig. «Le« presque »fait référence à l'accès planifié à vos ondes cérébrales.»

Plus d'informations sur le coronavirus de Wuhan (COVID-19) peuvent être trouvées sur  Pandemic.news .

Les sources de cet article incluent:

GlobalResearch.ca

NaturalNews.com

NaturalNews.com

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 18:58

https://s2.qwant.com/thumbr/0x380/e/4/c4cdbb0ff95a0d1d2b3d2df8e0231e6892d52d1c70e90f108462a81877a5ac/maxresdefault.jpg?u=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FgGou3wkTfLw%2Fmaxresdefault.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

« Renforcer l’Union économique et monétaire : la présidence fera avancer les discussions sur les initiatives relatives à l’union bancaire, en particulier la mise en place d’un système européen d’assurance des dépôts, et sur l’approfondissement de l’union des marchés des capitaux. En outre, elle prévoit d’entamer des discussions sur les modifications à apporter à la directive et au règlement sur les exigences de fonds propres, ainsi que sur les propositions législatives relatives à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme ».

C’est ce que l’on trouve dans un document que peu de personne prennent le temps de lire et qui est un peu le programme politique que chaque pays, qui assure la présidence de l’Union Européenne, rédige et publie.

Aujourd’hui c’est au tour de nos amis Portugais de présider aux destins de l’Europe de Bruxelles.

Et page 17 de cette profession de foi portugaise, nous trouvons un petit paragraphe fort intéressant qui évoque le SEAD.

Oui, le SEAD.

Chez les mamamouchis européens comme français, car rien ne ressemble plus à un technocrate qu’un autre, quel que soit le pays ou les époques, on adore parler avec des sigles. Le summum est atteint par les mamamouchis qui font spécifiquement de l’économie et encore plus à Bruxelles. Nous avons des MES, des SEBC, et autres SME, BCE ou encore TLTRO je peux vous en faire une liste à la Prévert.

Cette fois nous rajoutons donc le SEAD dans notre besace de sigles.

Le SEAD c’est donc le système européen d’assurance des dépôts. 

Actuellement, vous avez un système de garantie des dépôts dans chaque pays, c’est un système national.

Pour construire l’Europe fédéral il faut donc mettre en place un système européen.

Si on ne va pas vers plus d’Europe alors les europathes de Bruxelles tremblent à l’idée que nous allions vers moins d’Europe.

Le problème de cette histoire d’assurance des dépôts au niveau européen est toujours le même.

Si le mécanisme de sauvetage est européen, ce sont toujours les plus riches et les plus vertueux qui risquent de payer pour les mauvais de la classe. Ce n’est pas faux.

Et comme le bon élève, c’est l’Allemagne, les Allemands, eux, se font toujours tirer les oreilles par les autres membres de l’Union qui veulent plus d’Europe, plus de solidarité, et évidemment, plus de sous allemands si nécessaires.

Alors comme à chaque fois en Europe, il va y avoir des effets d’annonces précédés de psychodrames et suivi d’usines à gaz faisant passer les créations de nos énarques pour des mécanismes simplistes de simplets.

Oui… il va falloir mettre en commun les risques, sans risquer les sous allemands en les protégeant tout en en prenant quand même un peu au passage mais sans que cela ne se voit trop…

Alors on pense à un «  modèle hybride  »

Oui, c’est mieux que rien, et à force d’être hybride l’Europe est toujours bancale.

Cela tient toujours, mais fonctionne très mal.

L’idée c’est de faire coexister les systèmes nationaux de garantie des dépôts avec un fonds central et européen qui interviendrait dans le cas où le système national arriverait à court d’argent. Si le Fonds de fonds européen était épuisé, alors le fonds européen via le Conseil de résolution unique serait habilité à emprunter auprès des systèmes nationaux de garantie des dépôts par le biais d’un mécanisme de prêt obligatoire…

Oui je sais ce n’est pas limpide, voire même vous n’avez rien compris.

C’est logique.

Quand on cherche à faire rentrer du rond dans du carré, ça déforme les structures.

Vous vous souvenez du MES et autre FESF ? Il s’agissait de mécanismes pour sauver les pays européens de la faillite.

On avait donc eu une idée géniale. On avait créé un nouveau machin dans lequel les pays les moins en faillite mettaient des sous, pour que le machin puisse emprunter à son tour de l’argent que personne n’avait pour sauver des pays qui n’en avaient vraiment plus du tout… Bancal à souhait.

D’ailleurs plus personne ne parle plus de ces machins-là.

Aujourd’hui la BCE imprime directement les sommes nécessaires et achète les emprunts d’Etats de la zone euro qui sinon seraient presque tous déjà en faillite.

Il en sera de même avec le SEAD.

Nous allons d’abord les voir concevoir un truc hybride et mal fichu, qui sera incapable de sauver quoi que ce soit en cas de crise systémique.

Au bout du compte, je peux vous annoncer déjà ce qu’il se passera lors de la prochaine crise financière européenne.

Soit la BCE fera les chèques nécessaires pour sauver l’Union Européenne et l’euro, soit la monnaie unique explosera et ce sera le retour en catastrophe aux monnaies nationales.

Le choix, comme à chaque fois, sera politique, parce que que ce soit en France, ou dans les autres pays européens, il n’y a pas suffisamment de Kopecks pour garantir vos dépôts et il n’y en aura jamais assez.

C’est impossible.

Pourquoi ?

Parce que pour avoir une garantie il faudrait que pour chaque euro déposé à la banque nous disposions d’un euro de côté.

Cela impliquerait tout simplement de doubler la masse monétaire.

Une garantie des dépôts est donc une fiction imaginaire et une chimère. Elle est impossible.

C’est un peu la chasse au dahu.

Mais c’est normal que dans un monde de Shadocks on chasse le dahu…

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

 

Charles Sannat

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 18:53

Partager cet article
Repost0

Pages