Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 17:59

?

18/02/2021

[Source : In5D]

Plus d'une quarantaine de photos.

 

 
 
Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 17:47

Il y a 72 ans s'ouvrait le procès de Nuremberg - vidéos ...

 

Par Jean-Michel Grau Nouveau Monde.ca

[Pour vous associer aux recours collectifs français :
voir en fin de page après les notes.
]

Aujourd’hui, c’est un deuxième tribunal de Nuremberg qui se prépare, avec la mise en place d’une «Class Action» sous l’égide de milliers d’avocats mondiaux derrière l’avocat américano-allemand Reiner Fuellmich qui poursuit les responsables du scandale du Covid-19 instrumentalisé par le Forum de Davos. À ce sujet, il est utile de rappeler que Reiner Fuellmich est l’avocat qui a réussi à condamner le géant de l’automobile Volkswagen dans l’affaire des pots catalytiques trafiqués. Et c’est ce même avocat qui a réussi à condamner la Deutsche Bank comme entreprise criminelle.

Selon Reiner Fuellmich, toutes les fraudes des entreprises allemandes sont dérisoires comparées aux dommages que la crise du Covid-19 a causés et continue de causer. Cette crise du Covid-19 doit être rebaptisée «Scandale du Covid-19» et tous les responsables doivent être poursuivis pour dommages civils pour cause de manipulations et de protocoles de tests falsifiés. C’est pourquoi, un réseau international d’avocats d’affaires plaidera la plus grande affaire de délits civils de tous les temps, le scandale de la fraude Covid-19 qui s’est entretemps transformé en plus grand crime contre l’humanité jamais commis. Une commission d’enquête Covid-19 a été ouverte à l’initiative d’un collectif d’avocats allemands dans le but de faire un recours collectif au niveau international en utilisant le droit anglo-saxon.

Voici la traduction résumée de la dernière communication du Dr Fuellmich du 15/02/2021

« Les auditions d’une centaine de scientifiques, médecins, économistes, juristes de renommée internationale qui ont été menées par la commission d’enquête berlinoise sur l’affaire Covid-19 depuis le 10.07.2020, ont entre-temps montré avec une probabilité proche de la certitude que le scandale du Covid-19 n’était à aucun moment une affaire de santé. Il s’agissait plutôt de bétonner le pouvoir — illégitime, car obtenu par des méthodes criminelles — de la “clique de Davos” corrompue, en transférant la richesse des populations aux membres de la clique de Davos, en détruisant, entre autres, les petites et moyennes entreprises en particulier. Des plateformes comme Amazon, Google, Uber, etc. pourraient ainsi s’approprier leurs parts de marché et leurs richesses. »

État d’avancement de l’enquête du Comité Covid-19
  • a. Le Covid-19 comme tactique de diversion par les « élites » corporatistes et politiques dans le but de déplacer les parts de marché et la richesse des petites et moyennes entreprises vers des plateformes mondiales telles qu’Amazon, Google, Uber, etc.
  • b. Contribution de la taxe sur l’audiovisuel en vue de la reconstruction d’un nouveau paysage médiatique qui offre une véritable information indépendante
  • c. Sécurisation des structures agricoles régionales
  • d. Sécurisation d’une monnaie régionale pour éviter qu’une nouvelle monnaie ne vienne « d’en haut » pour être allouée en cas de bonne conduite
  • e. Considérations psychologiques de la situation : comment en est-on arrivé là ?

Recours en annulation de l’approbation d’une vaccination, déposé contre la Commission européenne, procès à New York du statut des tests PCR, procès allemands, procès canadiens, procès australiens, procès autrichiens, procès à la Cour de Justice Internationale et à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

« Nous avons constaté ce qui a été confirmé à maintes reprises : la dangerosité du virus est à peu près la même que celle de la grippe saisonnière, indépendamment qu’il s’agisse d’un nouveau virus (entièrement ou partiellement fabriqué) ou que nous ayons simplement affaire à une grippe rebaptisée “pandémie Covid-19”. En attendant, les tests PCR de Drosten ne sont même pas capables de nous dire quoi que ce soit sur les infections contagieuses. Pour aggraver les choses, les dommages sanitaires et économiques causés par les mesures anticovid ont été si dévastateurs qu’il faut parler d’un niveau de destruction historiquement unique. »

« Le fait qu’il n’ait jamais été question de santé est particulièrement évident, sinon que les injections de substances génétiquement expérimentales déguisées en “vaccination” causent maintenant de graves dommages, y compris des conséquences fatales, à une échelle de masse. La population mondiale a servi de cobaye à ces injections expérimentales de gènes à la fois progressivement et extrêmement rapidement. Afin de plonger la population dans la panique, des mesures de confinement dangereuses et nocives (même selon l’OMS) de port du masque obligatoire, inutile et dangereux, et de distanciation sociale, inutile et contre-productive, ont été introduites. La population était ainsi “prête” pour les injections. »

« En attendant, de plus en plus de personnes, et pas seulement des avocats — à juste titre — exigent, outre l’arrêt immédiat de ces mesures meurtrières, un contrôle juridictionnel par un tribunal international véritablement indépendant, sur le modèle des procès de Nuremberg. Un exemple de demande de ce type et un extrait émouvant d’une allocution du médecin anglais Dr Vernon Coleman peut être trouvé dans le lien suivant :(1)

En outre, une interview d’un lanceur d’alerte d’une maison de retraite berlinoise, témoigne que sur 31 personnes vaccinées là-bas, dont certaines par la force, en présence de soldats de la Bundeswehr, et dont le test était négatif avant la vaccination, 8 sont maintenant décédées et 11 sont sujettes à de graves effets secondaires. »(2)

Réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin mercredi 17/02/2021

« Dans ce contexte, une réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin aura lieu le mercredi 17.02.2021 en direct et avec de nombreux invités qui y participeront via Zoom.

Àpartir de 14 heures, l’état des lieux sera résumé. En outre, il sera question de la manière dont les contributions de la taxe sur la redevance audiovisuelle peuvent être conservées et utilisées pour la reconstruction d’un nouveau paysage médiatique qui serve réellement la liberté d’expression, et comment les contributions déjà versées pour la propagande insensée des 11 derniers mois peuvent être récupérées par le biais d’une mise en demeure.

Il y aura des contributions et des discussions sur la manière dont l’approvisionnement alimentaire peut être assuré, en particulier en renforçant l’agriculture régionale ; mais aussi en créant des monnaies régionales, si nécessaire avec le retour de l’UE à la CEE, sur la manière dont on peut s’assurer que la politique de la “clique de Davos”, basée sur l’impression de monnaie à partir de rien, peut être arrêtée et qu’un retour à des monnaies stables peut être réalisé.

Mais surtout, des experts nous expliqueront comment il a pu arriver que nous nous retrouvions dans cette situation de chantage inimaginable il y a encore un an.

Dans la deuxième partie de la session, qui débutera à 19 h, des personnalités de renommée mondiale et de haut niveau commenteront l’état des litiges juridiques internationaux en cours, y compris les différentes actions collectives, comme résumé ci-dessus. Mais il sera également question de la manière dont les principaux responsables, en particulier politiques, des crimes contre l’humanité commis ici peuvent et doivent être tenus pour responsables en droit civil et pénal dans le cadre d’une nouvelle Cour internationale de justice qui sera créée conformément aux directives des procès de Nuremberg avec une distribution internationale. »

Le lien vers la session spéciale du Comité Covid annoncée ici sera disponible le 17.02.2021 via le site web du Comité.(3)

Commentaire :

Pour bien comprendre ce qui est en train de se jouer avec ce nouveau tribunal de Nuremberg pour juger la plus grande affaire de délits civils de tous les temps, c’est en tirant sur le fil du mensonge du Dr Drosten pour avoir faussé le protocole des tests PCR pour le compte de la clique de Davos, que tout va venir avec : les commanditaires de l’oligarchie financière, Klaus Schwab, le grand architecte de cette gigantesque prise d’otages, les politiques à la tête de l’UE, bras armé de l’exécution des directives de Drosten et de l’OMS qui ont amené tous les gouvernements occidentaux à prendre hier les décisions ravageuses de confinement, de couvre-feu, de port du masque obligatoire et de distanciation sociale et aujourd’hui de vaccins mortifères pour les plus âgés d’entre nous.

« Ce sont ces vérités qui feront tomber les masques des responsables des crimes commis. Aux politiciens qui ont eu foi dans ces personnages corrompus », dit le Dr Fuellmich, « Les faits présentés ici sont la bouée de sauvetage susceptible de les aider à rectifier le tir et à entamer le débat scientifique tant attendu du public, afin d’éviter de couler en même temps que ces charlatans criminels ».

Ensuite, à la lumière de cette dernière communication du Dr Fuellmich, deux propositions de la réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin retiennent l’attention :

  • Tout d’abord la manière dont l’approvisionnement alimentaire peut être assuré, ce qui apparaît quelque peu surréaliste eu égard à la situation d’aujourd’hui. Si l’on se réfère au planning du Forum de Davos de Klaus Schwab, il n’en est rien. Celui-ci a bel et bien prévu une rupture de la chaîne alimentaire dès la fin du second semestre 2021.(4)
  • Ensuite, la création de monnaies régionales. Là, il est clair que le Comité Covid de Berlin anticipe déjà le krach boursier mondial qui s’annonce et dont l’oligarchie financière du Forum de Davos à la manœuvre compte bien profiter pour mettre en place la monnaie numérique européenne dans l’attente d’une monnaie mondiale pour créer un crédit social à la chinoise dont deviendra dépendante la classe moyenne de tous les peuples ruinés par la fermeture de leurs commerces, PMI— PME, industries culturelles et touristiques, équipements sportifs, etc.

Rien que ces deux aspects de la prise d’otage 2.0 dont le monde occidental est victime depuis bientôt un an devraient en toute logique être suffisamment motivants pour nous faire comprendre définitivement que nous sommes face à un “populicide” qui ne demande qu’à nous broyer si nous restons inertes, les bras ballants sans rien faire.

C’est pourquoi il convient à chacun d’entre nous de tout mettre en œuvre dès maintenant afin que cette coalition juridique internationale puisse être opérationnelle le plus tôt possible. Pour ce faire, que toutes celles et tous ceux d’entre nous qui souhaitent rejoindre l’action collective des avocats français pour participer à cette reconquête de nos libertés se mettent déjà en contact d’ici le 21 février avec l’action collective(5)Notre survie est à ce prix ainsi que l’avenir de nos enfants.
.


Notes

(1) https://youtu.be/T3DNV7v5i74

(2) 2020news.de/whistleblower-aus-berliner-altenheim-das-schreckliche-sterben-nach-der-impfung/

(3) corona-ausschuss.de

(4) nouveau-monde.ca/fr/la-quatrieme-phase-de-schwab/

(5) francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-me-virginie-de-araujo-recchia-avocate-au-barreau- de-paris


Pour vous associer aux recours collectifs français

Vous avez le choix entre :

Sur le site, voir aussi les articles correspondants :

Me de Araujo-Recchia — Illégalité des mesures Covid, action collective contre l’état. Mise à jour

Maître Fabrice Di Vizio et Louis Fouché : recours en indemnisation pour les 2 confinements

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 17:46
Des milliers de soldats américains refusent de se faire vacciner

Des milliers de membres des forces armées américaines disent non au vaccin contre la Covid-19. Ils refusent ou reportent le vaccin. 

Par milliers, les membres des forces armées américaines refusent ou reportent le vaccin contre la Covid-19 alors que les commandants frustrés se bousculent pour renverser les rumeurs sur Internet et trouver le bon terrain qui persuadera les troupes de se faire vacciner, stipule U.S.News

Le média américain précise que c'est plus élevé que le taux de la population générale qu'un récent sondage de la Kaiser Family Foundation a évalué à environ 50%, en indiquant que le nombre important de membres des forces armées américaines, qui refusent le vaccin, est particulièrement inquiétant car les troupes vivent, travaillent et combattent souvent étroitement ensemble dans des environnements où l'éloignement social et le port de masques sont parfois difficiles.

La résistance au sein de l'armée américaine intervient également alors que les troupes se déploient pour administrer des injections dans des centres de vaccination à travers le pays et que les dirigeants se tournent vers les forces américaines pour montrer l'exemple à la nation.

«Nous avons encore du mal à savoir quel est le message et comment pouvons-nous influencer les gens à opter pour le vaccin», a déclaré le brigadier général Edward Bailey, le chirurgien du Commandement des forces de l'armée. Il a dit que dans certaines unités, 30% seulement ont accepté de se faire vacciner, tandis que d'autres sont entre 50% et 70%. Le commandement des forces supervise les principales unités de l'armée, comprenant environ 750 000 soldats de l'armée, de la réserve et de la garde nationale répartis sur 15 bases. A Fort Bragg, en Caroline du Nord, où plusieurs milliers de soldats se préparent à de futurs déploiements, le taux d'acceptation des vaccins est d'environ 60%, a déclaré Edward Bailey. Ce n'est «pas aussi élevé que nous l'espérons pour le personnel de première ligne», a-t-il martelé.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 19:03

I’ve Won Bill Gates’ Condom Prize (I Think) | Stuart Wilde

 

Bill Gates va financer un plan d’obscurcissement du soleil pour sauver la race humaine.

Bill Gates est aujourd’hui connu comme philanthrope, et non comme le créateur de Microsoft qui a été à l’origine de tous les désagréments causés par Windows 95.
Il est également connu pour vouloir nous sauver de nous-mêmes.
Maintenant, apparemment, il veut nous sauver du soleil.

« Bill Gates veut réfléchir les rayons du soleil »

Difficile à croire avec un début de printemps si “frisquet”, mais la Terre connaît bien un réchauffement climatique inquiétant. Pour refroidir la planète, le milliardaire Bill Gates va financer un projet de réflexion de la lumière solaire.

Le projet est peut être déjà actif avec l’observation des fameux Chemtrails dans le ciel.

Pour ceux d’entre vous qui ne suivent pas ce genre d’actualité, Bill Gates est connu pour s’être énormément investi dans la vaccination et la prévention des pandémies.
Il est favorable au confinement, ce qui est normal si vous êtes un milliardaire qui dispose de tous les moyens pour se réfugier, mais les conséquences dans le monde réel restent problématiques.

Cependant, si vous connaissez ses travaux sur la vaccination et le confinement, vous n’avez peut-être pas remarqué que l’une des causes les plus controversées de M. Gates vient d’être validée dans un projet pour bloquer les rayons du soleil.

C’est comparable au film de science fiction « Highlander 2 : The Quickening », mais la réalité est toute autre.

Selon Reuters, un projet de l’université de Harvard prévoit de tester une théorie décriée selon laquelle le réchauffement climatique peut être stoppé en pulvérisant dans l’atmosphère des particules qui réfléchiraient les rayons du soleil.
Le projet représente l’un des aspects les plus controversés de ce que l’on appelle la « géoingénierie » - l’idée que, pour s’attaquer à des problèmes comme le changement climatique, on peut jouer avec des aspects massifs de notre écosystème ou les modifier. Dans ce cas, il s’agirait de réfléchir une partie des rayons du soleil pour les empêcher d’atteindre la Terre.

« La recherche sur la pulvérisation de minuscules particules réfléchissant le soleil dans la stratosphère pour compenser le réchauffement climatique, a été bloquée pendant des années, notamment sur le fait qu’elle pourrait décourager les réductions nécessaires des émissions de gaz à effet de serre »,

« Dans un le premier cas, la Swedish Space Corporation a accepté cette semaine d’aider les chercheurs de Harvard à lancer un ballon près de la ville arctique de Kiruna en juin prochain. Il transporterait une nacelle avec 600 kg de matériel scientifique à 20 km de hauteur ».

L’équipe de Harvard, dont le projet est connu sous le nom pompeux de SCoPEx, est financée en grande partie par Gates. Dans un rapport publié en août dans le Daily Mail britannique on apprend que : « L’obscurcissement du soleil pourrait-il sauver la Terre ? » Bill Gates veut pulvériser des millions de tonnes de poussière dans la stratosphère pour arrêter le réchauffement climatique..." mais les détracteurs craignent que cela ne déclenche une catastrophe.

La revue Nature est moins critique.

« L’idée est simple : pulvérisez un tas de particules dans la stratosphère, et elles refroidiront la planète en réfléchissant une partie des rayons du Soleil dans l’espace. Les scientifiques ont déjà vu ce principe en action », rapportait déjà Nature en 2018. (Titre : « La première expérience d’obscurcissement du soleil permettra de tester un moyen de refroidir la Terre »)

« Lorsque le mont Pinatubo est entré en éruption aux Philippines en 1991, il a injecté environ 20 millions de tonnes de dioxyde de soufre dans la stratosphère - la couche atmosphérique qui s’étend d’environ 10 à 50 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. L’éruption a créé une brume de particules de sulfate qui a refroidi la planète d’environ 0,5 °C. Pendant environ 18 mois, la température moyenne de la Terre est revenue à ce qu’elle était avant l’arrivée de la machine à vapeur ».

Ce plan pose plusieurs problèmes, et nous ne savons pas quelles pourraient être les conséquences involontaires. Mais pour les écologistes, le souci c’est que ça ne résout pas le problème du réchauffement climatique.

« Ce test n’a aucun mérite, si ce n’est celui de permettre de passer à la prochaine étape. Vous ne pouvez pas tester le déclencheur d’une bombe et dire »Cela ne peut pas faire de mal", a déclaré Niclas Hällström, directeur du groupe de réflexion écologiste suédois WhatNext ?

Si M. Hällström s’inquiète de la possibilité de modifier le régime des pluies ou le rendement des cultures, il craint également que les gens ne se préoccupent pas assez de la solution qu’il propose, à savoir une transition vers une société sans carbone.
« La société suédoise réclame de plus en plus des solutions réelles et immédiates au changement climatique ».

Et il n’est pas le seul.
Jim Thomas, co-directeur exécutif de l’organisation écologiste canadienne ETC Group, s’oppose à cette idée.
« Il s’agit autant d’une expérience de changement des normes sociales et de franchissement d’une ligne rouge que d’une expérience scientifique ».

Toutefois, lorsqu’il s’agit de commentaires scandaleux, il faut garder à l’esprit que dans cette même interview, M. Gates a déclaré qu’en ce qui concerne le coronavirus, « la Chine a fait beaucoup de bonnes choses au début, comme tout pays où un virus apparaît pour la première fois. Ils peuvent regarder en arrière et dire qu’ils ont oubliés certaines choses ».
@BillGates sur la Covid : « Même jusqu’en 2022 », nous devrions être prêts à ce que la vie ne revienne pas à la « normale ».

En bref, Bill Gates ne maîtrise pas particulièrement bien le COVID, et encore moins le processus actuel de vaccination. Il se soumet à la Chine. Son travail sur le vaccin a été désastreux. Et maintenant, il veut nous faire croire qu’il maîtrise tout, y compris de refroidir la planète.

Source

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 19:00

Selon une vidéo divulguée par un initié de Facebook, Mark Zuckerberg admet que les vaccins COVID-19 changeront votre ADN et qu'il ne sait pas quels seraient les effets à long terme de ces vaccins. Fait intéressant, conformément à sa propre politique, Facebook vous censurera pour avoir dit exactement la même chose, même avec des preuves et la qualifiera de fake news.

Une vidéo divulguée révèle que Mark Zuckerberg admet que les vaccins COVID-19 changeront votre ADN

Selon l'annonce faite par Facebook la semaine dernière, ils «élargissent [leurs] efforts pour supprimer les fausses allégations sur Facebook et Instagram concernant les vaccins COVID-19, COVID-19 et les vaccins en général pendant la pandémie».

Facebook a également confirmé qu'il supprimera les allégations selon lesquelles les vaccins modifient l'ADN des gens.

Cependant, selon une vidéo (voir ci-dessous) divulguée par un initié de Facebook au projet Veritas, Mark Zuckerberg peut être vu en train de contredire sa propre politique concernant les vaccins COVID-19

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook en juillet 2020, a déclaré:

«Mais je veux juste m'assurer de partager une certaine prudence sur ce [vaccin] parce que nous ne connaissons tout simplement pas les effets secondaires à long terme de la modification fondamentale de l'ADN et de l'ARN des gens… essentiellement la capacité de produire ces anticorps et si cela provoque d'autres mutations ou d'autres risques en aval. Il y a donc du travail sur les deux voies de développement de vaccins.

Cependant, dans le cadre de sa nouvelle politique, Facebook a déclaré spécifiquement qu'il supprimerait toutes les allégations de ce type selon lesquelles les vaccins modifient l'ADN d'un individu.

 

 

Comme l'a rapporté GreatGameIndia plus tôt, selon le géant pharmaceutique Moderna lui-même, les vaccins expérimentaux à base d'ARNm COVID-19 approuvés pour une utilisation d'urgence pour la première fois de l'histoire sont un  système d'exploitation conçu pour programmer l'ADN humain.

De plus, un groupe de chercheurs de la   revue médicale The Lancet a averti que les   vaccins Covid-19 actuellement en développement pourraient augmenter le risque de contracter le VIH , conduisant potentiellement à une augmentation des infections.

L'Australie a dû abandonner son projet de vaccin contre le coronavirus d'un milliard de dollars après que les participants aient été  testés séropositifs pour le VIH .

Pendant ce temps, les autorités fédérales américaines enquêtent sur les  receveurs du vaccin COVID-19 qui ont développé une thrombopénie sanguine rare , au moins plusieurs cas entraînant la mort.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:51
 Notez que le "vaccin" est un traitement expérimental qui a nécessité un accord des gouvernements pour une utilisation d'urgence, l'Inde actuellement est le pays qui a moins de malade Covid que la France parce qu'elle a optée pour le traitement ou les traitements et non pas des vaccins expérimentaux, à noter que l'Inde compte 1,3 milliard d'habitants

 

______________________________________________________________________________________

 
Pfizer retire l'offre d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID en Inde

La Central Drugs Standard Control Organization de l'Inde a refusé d'accepter la demande d'approbation de Pfizer sans un petit essai local.

Pfizer a été le premier fabricant de médicaments à demander l'autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde [Fichier: Lee Smith / Reuters]
Pfizer a été le premier fabricant de médicaments à demander l'autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde [Fichier: Lee Smith / Reuters]

 

 

 

La société américaine, qui a été le premier fabricant de médicaments à demander une autorisation d'utilisation d'urgence de son vaccin COVID-19 en Inde, a rencontré mercredi le régulateur des médicaments du pays et la décision a été prise après cela, a déclaré la société.

 

"Sur la base des délibérations de la réunion et de notre compréhension des informations supplémentaires dont le régulateur pourrait avoir besoin, la société a décidé de retirer sa demande pour le moment", a-t-il déclaré dans un communiqué à Reuters.

"Pfizer continuera à collaborer avec l'autorité et à soumettre à nouveau sa demande d'approbation avec des informations supplémentaires dès qu'elles seront disponibles dans un proche avenir."

Pfizer avait demandé l'autorisation de son vaccin en Inde à la fin de l'année dernière, mais le gouvernement a approuvé en janvier deux injections beaucoup moins chères - l'une de l'université d'Oxford-AstraZeneca et l'autre développée à domicile par Bharat Biotech avec le Conseil indien de la recherche médicale.

Les deux sociétés avaient demandé l'approbation de leurs vaccins après Pfizer.

L'Organisation centrale indienne de contrôle des normes pharmaceutiques avait refusé d'accepter la demande d'approbation de Pfizer sans un petit essai local sur la sécurité et l'immunogénicité du vaccin pour les Indiens, a rapporté Reuters.

Les responsables de la santé indiens disent qu'ils demandent généralement des soi-disant essais de transition pour déterminer si un vaccin est sûr et génère une réponse immunitaire chez ses citoyens dont la constitution génétique peut être différente de celle des personnes des pays occidentaux.

Cependant, il existe des dispositions dans le cadre des Nouveaux médicaments et des règles sur les essais cliniques de l'Inde, 2019, pour renoncer à de tels essais dans certaines conditions.

Pfizer a déclaré à Reuters que son application était étayée par les données d'une étude mondiale qui montrait un taux d'efficacité global de 95% sans aucun problème d'innocuité sérieux lié au vaccin.

 

Source : Reuters
  
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:31

Non seulement Bill Gates promeut les vaccins ou les politiques vaccinales expérimentales, puisqu'il en finance, et les réitère même après des échecs cuisants, non seulement il pousse à la construction d'une espèce de voile qui obscurcirait la terre par rapport aux rayons solaires pour empêcher le réchauffement climatique.

 

Je crois que ce pauvre milliardaire est un psychopathe mégalomane extrêmement dangereux, qui réduirait l'humanité aux ténèbres stricto sensu et la nourrir de viande synthétique, donc que deviennent au final les animaux d'élevage (je ne parle pas de l'élevage industriel) le tout la seringue à la main. Mais l'étonnant dans l'affaire c'est que M. Bill Gates est devenu le premier propriétaire terrien aux USA (notamment de terre agricoles)

_________________________________________________________________

 

Bill Gates dit que les Occidentaux doivent passer à la consommation de viande de bœuf 100% synthétique pendant qu'il achète des quantités record de terres agricoles et monopolise la production alimentaire mondiale .

«C'est OK quand on le fait!»

Bill Gates est également l'un des premiers investisseurs dans la production de fausses viandes . Comme c'est pratique!

Le programme de Great Reset pousse également les «serfs» à arrêter de manger de la viande . Pensez-vous que «l'élite» mondiale mange de la fausse nourriture?

 
 

 

Lire aussi: Un député italien demande l'arrestation de Bill Gates en tant que «criminel de vaccin» pour avoir poursuivi des crimes contre l'humanité

 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:24

C'est un véritable scandale au delà la cette vaccination qui est fortement sujette à caution il faut noter le cas d'injection vaccinale expérimentale de Pfizer qui ont été opérée de force contre la volonté des patients.

C'est inadmissible !

Une plainte est déposée au Parquet.

 

Le texte est mis brut de décoffrage pour que vous ayez l'information telle quelle non transformée

 

Merci

 

___________________________________________________________________________________________

 

L'avocat allemand Reiner Fuellmich, qui avait précédemment déclaré que les responsables du «scandale Corona» devaient être poursuivis pénalement pour crimes contre l'humanité , a récemment publié une interview avec un dénonciateur qui travaille dans une maison de retraite à Berlin.

Une femme de 85 ans reçoit le vaccin covid 19 d'un médecin à

L'interview est en allemand, mais il existe une traduction en anglais que nous inclurons ci-dessous. La voix du lanceur d'alerte est modifiée pour éviter que son identité ne soit reconnaissable.

Le lanceur d'alerte décrit comment les soldats allemands ont accompagné les infirmières pour administrer les vaccins, et qu'il n'y a pas eu de consentement éclairé, et que certains qui ont résisté ont été vaccinés de toute façon.

 

Le lanceur d'alerte donne ensuite des informations de première main sur la façon dont la santé des résidents a rapidement décliné peu de temps après la vaccination, entraînant la mort de 8 des 31 résidents en quelques semaines.

Si ces résidents souffraient de démence, ils seraient tous en bonne santé physique avant les injections. Ils avaient également été testés négatifs pour COVID, mais ont commencé à être testés positifs après les injections.

Lisez aussi: 12400 Israéliens testés positifs pour le coronavirus après le vaccin expérimental Pfizer COVID-19

Selon les connaissances et les observations de première main du lanceur d'alerte, la mort de ces personnes âgées était «inhumaine».

«Normalement, la personne mourante finissait par accepter sa mort imminente et - peut-être après avoir vu un être cher pour la dernière fois - aller en paix. Mourir comme après la vaccination, cependant, était différent, a-t-il dit. Les vieillards qu'il avait vus mourir avaient beaucoup respiré, tremblaient fortement et semblaient déjà décédés intérieurement. Cela lui a semblé comme une lutte solitaire et futile contre la mort, comme si les gens savaient que leur heure n'était pas encore venue et qu'ils n'avaient donc pas encore pu lâcher prise.

Lisez aussi: Lanceur d'alerte des foyers de soins de l'AIIC: `` Les aînés meurent comme des mouches après des injections COVID! ''

 

L'avocate Viviane Fischer a déposé une plainte pénale auprès du parquet et a également informé la police.

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:21

LOS BARRIOS, ESPAGNE - La maison de soins infirmiers Nuestra Señora del Rosario (Notre-Dame du Rosaire) est sous le choc en raison de décès massifs après des inoculations d'ARNm.

Tous les résidents et travailleurs de l'établissement ont reçu la première dose d' ARNm de Pfizer début janvier, selon le grand média espagnol ABC de Sevilla.

residencia nuestra señora del rosario de los barrios

La résidence Nuestra Señora del Rosario, en Los Barrios / ERASMO FENOY

 

La plupart des résidents sont devenus extrêmement malades peu de temps après les tirs. On pense que beaucoup ont attrapé le COVID-19, bien qu'ils aient été «vaccinés contre lui».

Le service de santé andalou a rapporté qu'au moins 46 résidents sont décédés depuis janvier. Pour la perspective, Notre-Dame a une capacité maximale de 145 résidents.

 

La Junta de Andalucía (gouvernement régional) est intervenue début février pour réduire le nombre de morts. Mais les gens ont continué à mourir. Le ministère espagnol de la Santé est désormais en charge de l'atténuation.

Le ministère a déclaré dans un communiqué:

«Compte tenu du risque imminent pour la santé publique, et en particulier pour les [résidents] et les travailleurs de ce centre, car le protocole actuel de désinfection et d'isolement des cas positifs ne peut être garanti.»

La situation reste désastreuse, car au moins 28 résidents et 12 membres du personnel étaient positifs au COVID-19 la semaine dernière. En conséquence, les responsables de la santé ont arrêté toutes les autres injections d'ARNm .

La Fédération des services publics a reproché à Notre-Dame de ne pas agir plus tôt.

Le syndicat des travailleurs a déclaré que la réponse était inadéquate après la mort de huit personnes au 18 janvier. Le nombre de morts est passé à 30 le 28 janvier.

 

L'Espagne est continuellement dans l'actualité liée aux injections d'ARNm. Le ministre de la Santé Salvador Illa a déclaré en décembre que son agence tenait une base de données de tous les citoyens qui refusent l'ARNm. Il a déclaré que la liste serait partagée avec tous les membres de l'UE.

Un professionnel de la santé en Espagne a également récemment signalé que plusieurs receveurs d'ARNm avaient été admis dans des hôpitaux de la région de Murcie pour encéphalite.

Source: TheCovidBlog.com / Référence: Sevilla.abc.es

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 18:16

Partager cet article
Repost0

Pages