Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 18:19

" Le roman dystopique classique de Huxley, Le meilleur des mondes, a été écrit il y a près de 90 ans, en 1931, avant la Seconde Guerre mondiale, et sa vision est toujours d’actualité. Nous assistons en temps réel à l’émergence d’un super État mondial et technocratique, dont les entreprises pharmaceutiques jouent un rôle crucial, et le terrorisme est toujours une menace de fond."

 

"…évidemment, la passion du pouvoir est l’une des passions les plus émouvantes qui existent chez l’homme ; et après tout, toutes les démocraties sont fondées sur la proposition que le pouvoir est très dangereux et qu’il est extrêmement important de ne pas laisser un homme ou un petit groupe avoir trop de pouvoir pendant trop longtemps.

Après tout, qu’est-ce que les constitutions britannique et américaine à part les dispositifs de limitation du pouvoir, et tous ces nouveaux dispositifs sont des instruments extrêmement efficaces pour l’imposition du pouvoir par de petits groupes sur des masses plus importantes. – "Aldous Huxley

Mais ceci était bien avant la création d'Internet, l'ultra communication, les affres de la manipulation médiatique et l'anéantissement de  l'équilibre des Pouvoirs (Exécutif, législatif, judiciaire). Car le premier tend à s'imposer vis à vis des autres tout en se laissant influencé par acteurs économiques ultra nationaux, qui ont une capacité financière plus importante qu'un état lui même. En anéantissant le législatif et le judiciaire l'exécutif se livre de bon gré à celui qui risque de le corrompre et de se soumettre à sa volonté toute puissant, préférant ainsi trahir ceux qui l'ont mis en place par l'élection mais non par la finance.

 

"Dans mon livre « Le meilleur des mondes », j’ai fait l’hypothèse d’une substance appelée Soma, qui était une drogue très polyvalente. À petites doses, elle rendait les gens heureux, à doses moyennes, elle leur donnait des visions et à fortes doses, elle les faisait dormir.

…c’est la révolution pharmacologique qui est en train de se produire, que nous avons maintenant des médicaments puissants qui changent l’esprit, qui sont physiologiquement parlant presque sans coût.

…si vous voulez conserver votre pouvoir indéfiniment, vous devez obtenir le consentement des gouvernés, et cela se fera en partie par des médicaments comme je l’ai prévu dans Le meilleur des mondes…" – Aldous Huxley

 

Médicaments ou drogues.

 

"[Ils le feront]… en partie grâce à ces nouvelles techniques de propagande.

Ils le feront en contournant le côté rationnel de l’homme et en faisant appel à son subconscient et à ses émotions profondes, et même à sa physiologie, et ainsi, en lui faisant aimer son esclavage.

Je veux dire, je pense que c’est le danger que les gens soient, d’une certaine manière, heureux sous le nouveau régime, mais qu’ils soient heureux dans des situations où ils ne devraient pas l’être.

…Nous savons qu’il existe maintenant suffisamment de preuves pour que nous puissions, sur la base de ces preuves et en faisant preuve d’une certaine imagination créative, prévoir le type d’utilisation que pourraient faire les gens de mauvaise volonté de ces choses et tenter de prévenir ce… – Aldous Huxley.

 

Ainsi Aldous Huxley rejoint il George Orwell dans cette crise du Covid 1984

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 18:09
Nouvelle loi  AVIA sur l'encadrement de la liberté d'expression votée le 13 mai

Nous y voilà, un encadrement nouveau sur la liberté d'expression, notamment sur les propos haineux, et la discrimination, aussi je vous laisse le soin de regarder le détail des mesures de cette nouvelle Loi nommée AVIA :

 

Dans ses grandes lignes, le texte, tel que voulu par les députés, modifie le régime de responsabilité des plateformes, autrefois soumises au seul régime de l’hébergeur. L’idée ? Les contraindre à retirer non plus « promptement » mais en 24 heures une liste de contenus manifestement rattachés à certaines infractions. Et ce, sous peine d’une lourde amende : 250 000 euros par oubli.

Obligation de retrait en 24 heures de nombreux contenus

Il s’agit de tous les contenus (tweets, vidéos, images, etc.) liés à l’une de ces infractions :

  • Provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion
  • Provocation à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre ou de leur handicap ou ayant provoqué, à l’égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du Code pénal
  • Contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, négation, minoration ou banalisation des crimes de génocides, des crimes de réduction en esclavage ou des crimes de guerre
  • Injure commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée
  • Injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre ou de leur handicap
  • Harcèlement sexuel
  • Captation, enregistrement, transmission, offre, mise à disposition, diffusion, importation ou exportation, acquisition ou détention d’image pornographique d’un mineur ; consultation habituelle ou en contrepartie d’un paiement d’un service de communication au public en ligne mettant à disposition des images pornographiques de mineurs
  • Fabrication, transport, diffusion ou commerce de message pornographique susceptible d’être vu ou perçu par un mineur
  • Provocation directe à des actes de terrorisme ou apologie publique de ces actes

Dès signalement, l’intermédiaire devra théoriquement 1) s’assurer que le contenu dénoncé se rattache à l’une de ces infractions et 2) que ce rattachement est manifeste. On remarquera que le texte déborde des contenus dits « haineux », puisque Twitter et les autres devront par exemple supprimer les contenus pornos en 24 heures, s’ils sont susceptibles d’être accessibles aux mineurs.

Autant dire qu'il s'agira de limiter ses propos ou du  moins les mesurer.

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 17:01
 La farce et l’agenda diabolique d’un «verrouillage universel» par Peter  Koening

On peut parfois reprocher au blog d'être un peu superficiel aussi je vais vous poster certains liens d'analystes spécialisés notamment dans la mondialisation, et d'autres domaines, qui prouvent en certains sens que ce ne sont pas des élucubrations ou des diatribes inutiles, des persifflages, et de vains babillages d'un énergumène agité.

 

Donc on y va :

 

Peter Koenig est économiste et analyste géopolitique. Il est également spécialiste des ressources en eau et de l’environnement. Il a travaillé pendant plus de 30 ans à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé dans le monde entier dans les domaines de l’environnement et de l’eau. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour Global Research, ICH, RT, Sputnik, PressTV, The 21st Century, Greanville Post, Defend Democracy Press, TeleSUR, The Saker Blog, le New Eastern Outlook (NEO) et d’autres sites Internet. Il est l’auteur de Implosion – Un thriller économique sur la guerre, la destruction de l’environnement et la cupidité des entreprises – une fiction basée sur des faits et sur 30 ans d’expérience de la Banque mondiale dans le monde entier. Il est également co-auteur de The World Order and Revolution ! – Essais de la Résistance. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 10:30

Entre discours officiels dignes de maîtres d'écoles de maternelle et la réalité il y a une  marge, une marge que dis je ! un gouffre !

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 10:19

C'est avec courage et détermination que la députée Italienne Sara Cunial lance un violent réquisitoire contre l'instauration masquée d'une dictature suite à la pandémie du Covid19.

En France les Parlementaires semblent  assoupis comme au temps de Louis Philippe !

Partager cet article
Repost0
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 17:52
Une commission du Sénat vote l'auto amnistie pour les élus en cas de soucis avec le Covid 19

Dans la série "on n'est jamais aussi bien servi que par soi même"

"les élus viennent de voter en commission au Sénat une #amnistie pour déresponsabiliser pénalement les responsables politiques qui ont exposé ou exposeront la population à des contaminations au COVIDー19 !”

Olivier Beruyer

Partager cet article
Repost0
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 17:35
Assemblée Nationale, comment voter un amendement sans majorité

Je vous laisse seuls juges sur la méthode !

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 15:09
La vente du mobilier national, bien national est il sur le point d'être vendu par portion

Le mobilier National est un bien national inaliénable, et pourtant, pour ses bonnes oeuvres  Mme Macron ne se gêne pas, à quand le surnom de Madame Déficit :

 

"OU IL Y A DE LA GENE IL N'Y A PAS DE PLAISIR"

« Lutte contre le Coronavirus : la France va vendre du mobilier national contre le Covid 19. Une vente aux enchères de meubles issus des collections publiques aura lieu en septembre au profit de la fondation hôpitaux de France présidée par Brigitte Macron. »

 

Pardon ?

Décodage :

  • « La France » ? Qui donc ? Quelle autorité publique a pris cette décision ?
  • Le mobilier national appartient à l’État, et par conséquent à la Nation. Il est inaliénable. Si l’on souhaite le vendre il faut auparavant le déclasser. Qui va le faire et pour quelle raison ?
  • Le produit de la vente sont des fonds publics et l’on se demande bien pourquoi les sommes obtenues en seraient attribuées à un organisme privé ce qu’est la fondation « hôpitaux de France ». Pourquoi et à quel titre ? Sur quelles bases juridiques ?
  • Comment est-il possible que Madame Macron qui bien qu’elle n’ait aucune fonction officielle publique soit manifestement intervenue par l’intermédiaire de son mari pour prendre la décision de vendre à l’encan des biens d’État. Et puisse recueillir ensuite le produit de cette vente en tant que personne privée présidente d’un organisme de droit privé ?

Au-delà de l’aspect moral profondément déplaisant de cette opération de communication, celle-ci sent le droit pénal à 100 km.

Explication :

• Tout d’abord, pour se mettre en avant et jouer les humanitaires soucieuses des intérêts de la Nation et après que son époux ait détruit le système hospitalier français, Madame Macron joue les bons samaritains. Mais elle se garde bien de solliciter ses amis milliardaires oligarques, vous savez, ceux qui nous avaient annoncé le versement de sommes ronflantes au moment de l’incendie de Notre-Dame, sommes que pour certaines on attend toujours. Non non elle tape dans la caisse publique, c’est plus facile. A priori Bernadette Chirac ne s’est jamais autorisée cette facilité au profit de la fondation quand elle la présidait.

• Ensuite cette opération est menée exclusivement dans l’intérêt personnel de Madame Macron. Sur le plan juridique, cela ne semble pas permettre de justifier le déclassement de biens publics inaliénables pour les vendre à l’encan. Ce montage semble bien justiciable de l’application de l’article 432–15 du code pénal qui sanctionne le détournement de biens publics. De plus celui-ci serait double, d’abord les meubles dont on va quand même rappeler que Monsieur et Madame Macron n’en sont pas les propriétaires et qu’ils appartiennent à tous les Français. Ensuite les fonds recueillis sont évidemment des fonds publics, et les voilà attribués à Madame Macron personne privée pour faire reluire sa communication.

• Enfin les époux Macron ont pris cette initiative en tant que personnes publiques. Ils auraient dû le faire en théorie exclusivement pour des motifs d’intérêt général. Or le produit de la vente sera versé à Madame Macron personne privée en tant que présidente de l’organisme privé Fondation des hôpitaux de France. Ce mélange des genres public-privé, cette double casquette que l’on porte en étant des deux côtés de la barrière est sanctionnée par le code pénal et l’article 434–12 du code pénal qui sanctionne la « prise illégale d’intérêts ». Le caractère « intérêt général » de la décision de la vente à l’encan du mobilier national doit être chimiquement pur. Or en la circonstance le fait d’en attribuer le produit à la structure privée présidée par Madame Macron fait peser un lourd soupçon sur la motivation en la polluant avec un caractère privé. Monsieur et Madame Macron en tant que personnes publiques ont la surveillance et l’administration de la décision de cette vente. En tant que personne privée, Madame Macron destinataire des sommes à un intérêt personnel privé, Monsieur Macron en tant qu’époux de celle-ci, un intérêt personnel indirect également privé. Dura lex sed lex. La jurisprudence désormais séculaire concernant cette infraction est de ce point de vue intraitable.

Peut-être serait-il nécessaire d’arrêter de faire n’importe quoi. Et la moindre des choses serait de donner toutes les informations plutôt que de confier la communication aux journaux officiels de la flagornerie, Paris-Match et Gala.

source : https://www.vududroit.com

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 14:29
Le journal Le Monde sous l'influence du lobby Bill Gates par financement

Que n'entends t on pas comme rhétorique sur le 4ème pouvoir, notamment en France, qui semble institué une aura quasi luminescente teinté d'impartialité mais à y regardé de plus près nous voilà que l'aura dévoilé révèle une  teinte plus sombre que celle dont on l'aurait cru parée.

 

d'une part les subventions d'état qui sont assez conséquentes, alors comment parler d'indépendance et surtout comment parler de 4ème pouvoir quand on sait que le meilleur des pouvoir est celui qui rend indépendant les trois premiers les uns des autres. C'est a dire exécutif, législatif et le judiciaire et l'on sait avec quelles peines le dernière réussit à subsister quand le second pour l'instant est réduit à une chambre d'enregistrement et ou le premier trône de son Olympe Jupitérienne. Alors il est un peu présomptueux, voire indécent de parler de l'indépendance 4ème

 

Puis l'on apprends ça et là, mais la liste serait bien trop longue que certains médias, et non des moindres sont financés par des lobby, si ce n'est qu'ils appartiennent la plupart du temps à des groupes financiers, comme autrefois, le groupe Hersant, dont les journalistes libres s'insurgeaient de état de fait, Ici, les temps on changé, on peut accepter aussi l'argent de l'étranger tellement les ventes sont pitoyables. Alors que penser de cette sorte de misérabilisme.

 

Aussi dans le cadre d'un misérabilisme prononcé est il normal qu'une oeuvre de bienfaisance telle que la Fondation Bill et Melinda Gates donne à ses pauvres du Monde une somme de 2 126 790 $

Partager cet article
Repost0
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 15:52
Masquez ou débranchez votre webcam et couvrez votre microphone à cause du piratage

OUI, a l'heure actuelle, beaucoup utilisent leur webcam ainsi que leur microphone, hors les pirates utilisent une attaque en ligne connue sous le nom de « camfecter. Ces pirates prennent le contrôle de votre webcam en désactivant votre touche off et à partir de ce moment là vous êtes filmés à votre insu ; il en va de même pour votre microphone.

 

Mais outre les cybercriminels qui utilisent certains fameux spams, d'autres proviennent d'actes d'espionnage d'entreprise ou pis encore des agences de renseignements gouvernementales.

 

"Deux techniques d’acquisition sont couramment utilisées dans les attaques de webcams. La première est connue sous le nom de RAT (Remote Administration Tool) et la seconde se fait par le biais d’un faux « support technique à distance » proposé par des personnes malveillantes.

Le véritable support technique à distance provient généralement de votre fournisseur Internet. Nous faisons confiance à nos techniciens agréés, mais vous ne devriez pas accorder cette confiance à un « ami » que vous connaissez à peine et qui vous propose d’utiliser son propre logiciel de support technique à distance pour vous « aider » à résoudre un problème.

Un exemple de RAT est un cheval de Troie transmis par courrier électronique. Cela permet aux pirates informatiques de contrôler un appareil en interne."

 

La possibilité d’installer un RAT existe depuis plusieurs années. En 2015, un RAT populaire pouvait être acheté sur Internet pour seulement 40 dollars américains. Le logiciel malveillant (logiciel nuisible) peut être déployé via un courriel, une pièce jointe ou une clé USB.

 

Et que dire de vos maisons dites "intelligentes". Je vous laisse le soin de penser aux conséquences d'un contrôle du centre de gestion de tout ces appareils, caméra, appareil avec qui l'on parle et qui vous espionne à distance, vidéo surveillance du domicile etc...

 

Donc pratiquez la cyberhygiène, fermez vos ordinateurs quand vous ne vous en servez plus, ne les laissez pas en veille, mettez des bandes opaques sur vos webcam ou un chiffon épais, et bouchez votre microphone.

J'ajoute que si vous travaillez dans une entreprise, vous n'avez pas les moyens de sécurités forcément identiques à domicile alors parlez en en réunion surtout si vous travaillez dans des secteurs sensibles...

 

Merci de votre attention

 

Partager cet article
Repost0

Pages